ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 5300
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Est Morbihan

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#451 Message par ddv » 15 juin 2020, 22:49

Ben92 a écrit :
15 juin 2020, 18:27
rapha a écrit :
15 juin 2020, 18:01
C'est marrant d'avoir honte à ce point de vivre dans un appartement de 26m2 et vouloir paraître être plus que ce l'on est, à Paris ce n'est pas une tare on connait tous l'immobilier et chacun a ses priorités.
Exactement. Moi en fait j'en ai pas honte mais c'est les autres qui me prendraient pour un looser alors je le crie pas sur tous les toits.
Je le vivrais plus mal si c'était contraint et forcé, mais si je veux je peux me louer un 50m2 sympa avec terrasse du jour ou lendemain. Mais par principe, je refuse d'engraisser un proprio.
Tu préfères sacrifier ton confort (qui peut être X 2 en louant) par ... principe ? :shock: :lol:
Et tu préfères engraisser l'Etat et le notaire (frais de notaire) ?
"La Bête de l'événement est là; et elle arrive." - "Cette règle des 6, qui est une règle de bon sens, que chacun peut avoir, il faut essayer de se l'appliquer à soi-même." - E. Macron, 2020

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11177
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#452 Message par Vincent92 » 16 juin 2020, 14:12

ddv a écrit :
15 juin 2020, 22:49
Ben92 a écrit :
15 juin 2020, 18:27
rapha a écrit :
15 juin 2020, 18:01
C'est marrant d'avoir honte à ce point de vivre dans un appartement de 26m2 et vouloir paraître être plus que ce l'on est, à Paris ce n'est pas une tare on connait tous l'immobilier et chacun a ses priorités.
Exactement. Moi en fait j'en ai pas honte mais c'est les autres qui me prendraient pour un looser alors je le crie pas sur tous les toits.
Je le vivrais plus mal si c'était contraint et forcé, mais si je veux je peux me louer un 50m2 sympa avec terrasse du jour ou lendemain. Mais par principe, je refuse d'engraisser un proprio.
Tu préfères sacrifier ton confort (qui peut être X 2 en louant) par ... principe ? :shock: :lol:
Et tu préfères engraisser l'Etat et le notaire (frais de notaire) ?
Si on veut vivre à Boulogne en gagnant 2500-3000€/mois net (supposons qu'il gagnait cela en 2015 vu qu'il a dit qu'il était mal payé), il y a trois possibilités :
1- Soit être locataire
2- Soit devenir propriétaire avec 30-35% d'apport et acheter quelque chose de semblable à ce qu'on pourrait louer. A ce moment là, c'est un choix patrimonial plutôt défensif/de bon père de famille
3- Soit devenir propriétaire avec peu d'apport . A ce moment là, on préfère sacrifier du confort immédiat en achetant moins bien qu'on peut louer et/ou le conserver malgré une hausse de salaire pour accumuler du pouvoir d'achat immobilier pour plus tard
4- Soit mettre énormément d'apport et acheter mieux que la location. Il s'agit alors d'un choix de consommation qui est tout à fait défendable puisque l'argent sert avant tout à consommer. Mais qui a évidemment très peu de chance d'être intéressant financièrement.

Ben avait comme possibilité le choix 1 ou 3 et il a choisi le 3. C'est tout à fait défendable.
Les frais de frottement liés à la vente sont effectivement perdus mais c'est soit perdre beaucoup dès le départ avec le choix 3 soit perdre plus en continue avec le choix 1. Le choix 3 permet au final d'arrêter une bonne partie de l’hémorragie.

Le fait qu'il soit dans un T1 est son choix car il y avait sûrement des 2 pièces "normaux" dans l'ancien à son prix d'achat à l'époque. C'est surtout cela qui est probablement plus dur à comprendre pour ces visiteurs/visiteuses qui n'ont pas l'argumentaire de l'AI (rue premium, le top du top de BB. Etage élevé avec ascenseur, etc...) quand ils/elles arrivent chez lui. Ils s'en rendent peut être compte dans une moindre mesure mais une fois dans l'appartement tout cela disparaît. Et ils/elles ne voient probablement plus qu'une petite pièce principale de 10-13m2.
Même si ce n'est pas franchement dit (remarque type "elle est où la deuxième pièce?"), cela peut quand même se ressentir et donc être une gène pour l'hôte. Surtout s'il se présente comme Janes Bond en société.

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1960
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#453 Message par ProfGrincheux » 16 juin 2020, 17:20

L'analyse de Vincent92 me semble tout à fait correcte.

Évidemment une forte baisse du marché peut faire très mal dans le scénario 3.

Un bien facile à vendre comme un T1 à BB ne devrait pas trop baisser. Si jamais c'est le cas il y a l'option de mettre en location pour attendre que le marché remonte. Enfin ça marche tout aussi bien avec un T2.....
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

Ben92
-++
-++
Messages : 4355
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#454 Message par Ben92 » 16 juin 2020, 21:37

Vincent92 a écrit :
16 juin 2020, 14:12
Si on veut vivre à Boulogne en gagnant 2500-3000€/mois net (supposons qu'il gagnait cela en 2015 vu qu'il a dit qu'il était mal payé)
Quand j'ai acheté début 2016 je gagnais dans les 3200€ net (très largement sous-payé). Et j'avais environ 50k€ d'apport.
Et oui les ~ 270k€ (avec frais de notaire caution etc) il faut pouvoir les sortir avec des taux à 2% sur 20 ans.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#455 Message par Romario » 17 juin 2020, 08:45

L'ABC des taux de juin 2020, abcourtage, le 16/06/2020
On observe néanmoins une hausse des taux sur les durées les plus courtes. Les durées les plus longues, restent, quant à elles, constantes du fait d’une stabilité du taux d’usure.
est-ce que ça signifie qu’il y a beaucoup de refus sur les longues durées ?
Sachez qu’il est, à l’heure actuelle, très difficile d’obtenir un prêt immobilier sans un apport de votre part.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21902
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#456 Message par kamoulox » 17 juin 2020, 09:04

Pareil pour la création d’entreprise. Je suis en train de ficeler tout ça, je devrais avoir des aides ( ptz, garantie bancaire aides de la région)

Je vais devoir aller à la quête aux biftons

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#457 Message par miguel » 17 juin 2020, 19:01

Bon confirmation par mon contact directeur agence banque, ils recalent beaucoup de dossiers.
Il rigole sur les montages en SCI
Nous avons discuté environ 1 heure autour dune mousse.
Ce quil en ressort cest une arrogance du genre ils ont un plaisir réel à recaler des dossiers.
Je sais pas ce quils nous bricolent.
En revanche ils renvoient leur clients investisseurs vers les SCPI
Pour les RP nous avons évoqué les frais de frottement et sur cela je suis d'accord avec lui.
Entre les DDM et les travaux et les divorces une acquisition au-delà de 200ke pour des primos peut se révéler un désastre.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

supermascotte
Messages : 428
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#458 Message par supermascotte » 17 juin 2020, 19:35

miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:01
En revanche ils renvoient leur clients investisseurs vers les SCPI
C'est un bon conseil d'investissement ça :lol:
Entre les DDM et les travaux et les divorces une acquisition au-delà de 200ke pour des primos peut se révéler un désastre.
J'ai pas trop compris ce que tu veux dire par là. Pourquoi au delà de 200 k€ ça serait plus désastreux en soit qu'en dessous.

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#459 Message par miguel » 17 juin 2020, 20:07

supermascotte a écrit :
17 juin 2020, 19:35
miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:01
En revanche ils renvoient leur clients investisseurs vers les SCPI
C'est un bon conseil d'investissement ça :lol:
Entre les DDM et les travaux et les divorces une acquisition au-delà de 200ke pour des primos peut se révéler un désastre.
J'ai pas trop compris ce que tu veux dire par là. Pourquoi au delà de 200 k€ ça serait plus désastreux en soit qu'en dessous.
Plus tu montes dans les prix 200, 300, 400 ke et les DDM représentent un montant important représentant plusieurs mois de crédit ou loyer, donc en cas de retournement de marché.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

parise
Messages : 26
Enregistré le : 16 sept. 2014, 23:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#460 Message par parise » 17 juin 2020, 20:10

miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:01
Il rigole sur les montages en SCI
Bonjour, je suis désolée de m'incruster, :oops: je vous lis depuis quelques temps, mais j'avoue que je n'y connais rien.
Bref, je ne comprends pas : qu'est-ce qui le fait rigoler ?

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#461 Message par miguel » 17 juin 2020, 21:17

parise a écrit :
17 juin 2020, 20:10
miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:01
Il rigole sur les montages en SCI
Bonjour, je suis désolée de m'incruster, :oops: je vous lis depuis quelques temps, mais j'avoue que je n'y connais rien.
Bref, je ne comprends pas : qu'est-ce qui le fait rigoler ?
Les gens qui montent des SCI sans comprendre les mécanismes et fonctionnement, juste pour faire "win" ou "snob"
Enfin son terme à lui c'est comme s'il fallait avoir son polo lacoste :lol: (on est pas dans le dernier décile ou il faut avoir sa Rolex)
Ce directeur de banque est un gros C.. il devient de plus en plus arrogant.
Sur les SCI je suis en partie d'accord.
Par contre sur le fait de serrer n'importe comment les vis du crédit pour les renvoyer vers des SCPI je trouve cela dangereux.
Et je trouve qu'il y a de plus en plus de pub pour ce type de placement. Pubs TV/Radio avant c'était juste la presse papier.
Moi j'ai le souvenir du Krach de 92 des SCPI.
Certains vont être rincés.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

parise
Messages : 26
Enregistré le : 16 sept. 2014, 23:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#462 Message par parise » 18 juin 2020, 17:20

miguel a écrit :
17 juin 2020, 21:17
parise a écrit :
17 juin 2020, 20:10
miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:01
Il rigole sur les montages en SCI
Bonjour, je suis désolée de m'incruster, :oops: je vous lis depuis quelques temps, mais j'avoue que je n'y connais rien.
Bref, je ne comprends pas : qu'est-ce qui le fait rigoler ?
Les gens qui montent des SCI sans comprendre les mécanismes et fonctionnement, juste pour faire "win" ou "snob"
Enfin son terme à lui c'est comme s'il fallait avoir son polo lacoste :lol: (on est pas dans le dernier décile ou il faut avoir sa Rolex)
Ce directeur de banque est un gros C.. il devient de plus en plus arrogant.
Sur les SCI je suis en partie d'accord.
Par contre sur le fait de serrer n'importe comment les vis du crédit pour les renvoyer vers des SCPI je trouve cela dangereux.
Et je trouve qu'il y a de plus en plus de pub pour ce type de placement. Pubs TV/Radio avant c'était juste la presse papier.
Moi j'ai le souvenir du Krach de 92 des SCPI.
Certains vont être rincés.
Ah c'est bien plus clair, merci :)
A une époque, un notaire m'avait conseillé de monter une SCI (pas toute seule :P ) mais en faisant très attention aux statuts et aux clauses, avec son aide.

jobserve75
Messages : 1140
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#463 Message par jobserve75 » 18 juin 2020, 18:16

parise a écrit :
18 juin 2020, 17:20
miguel a écrit :
17 juin 2020, 21:17
parise a écrit :
17 juin 2020, 20:10
miguel a écrit :
17 juin 2020, 19:01
Il rigole sur les montages en SCI
Bonjour, je suis désolée de m'incruster, :oops: je vous lis depuis quelques temps, mais j'avoue que je n'y connais rien.
Bref, je ne comprends pas : qu'est-ce qui le fait rigoler ?
Les gens qui montent des SCI sans comprendre les mécanismes et fonctionnement, juste pour faire "win" ou "snob"
Enfin son terme à lui c'est comme s'il fallait avoir son polo lacoste :lol: (on est pas dans le dernier décile ou il faut avoir sa Rolex)
Ce directeur de banque est un gros C.. il devient de plus en plus arrogant.
Sur les SCI je suis en partie d'accord.
Par contre sur le fait de serrer n'importe comment les vis du crédit pour les renvoyer vers des SCPI je trouve cela dangereux.
Et je trouve qu'il y a de plus en plus de pub pour ce type de placement. Pubs TV/Radio avant c'était juste la presse papier.
Moi j'ai le souvenir du Krach de 92 des SCPI.
Certains vont être rincés.
Ah c'est bien plus clair, merci :)
A une époque, un notaire m'avait conseillé de monter une SCI (pas toute seule :P ) mais en faisant très attention aux statuts et aux clauses, avec son aide.
Monter une SCI n'est pas pour jouer la win. C'est n'importe quoi.
Cela peut assouplir les règles de gouvernance de gestion d'un bien au sein d'une famille.
Cela peut avoir des avantages sur le plan patrimonial et fiscal.

Parfois, ça ne sert à rien et c'est même contre-productif (typiquement un couple marié pour l'achat de sa résidence principale) mais on ne le fait pas pour jouer la win.

Le banquier qui recale tous ces dossiers est, à mon sens, un incompétent tout simplement.

supermascotte
Messages : 428
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#464 Message par supermascotte » 18 juin 2020, 19:15

https://www.capital.fr/immobilier/credi ... nt-1373110
Le Haut Conseil de Stabilité Financière a remis ce jeudi la pression sur les banques afin de maintenir le tour de vis sur les conditions d'octroi des crédits immobiliers.
Contracter un crédit immobilier ne sera pas plus facile cet été. Dans un contexte de crise économique, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), présidé par le ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé ce jeudi 18 juin qu’il maintenait ses recommandations formulées en décembre 2019 sur le resserrement des conditions d’octroi des crédits à l’habitat. Elles seront réévaluées lors de la prochaine réunion trimestrielle. Pour rappel, en fin d’année dernière, le HCSF, avait recommandé l’application stricte de la règle d’endettement de 33% pour les particuliers contractant un crédit. C'est-à-dire que le montant des mensualités ne puisse pas dépasser un tiers de revenus nets du ménage. Une règle, qui jusqu'à l’an dernier, était loin d’être toujours respectée par les banques, ces dernières gardant une certaines souplesse dans leur politique de crédit. Les prêts de plus de 25 ans ont également été proscrits.

>> A lire aussi - Crédit immobilier : pourquoi les emprunteurs peinent désormais à décrocher un prêt

De nouvelles règles qui ont marqué un véritable coup dur pour les emprunteurs, soulignent les courtiers en crédit. Sous l’effet des recommandations de Bercy et des régulateurs, “la part des dossiers refusés en 2020 atteint à mi-juin 9,8 % des dossiers, contre 6,6 % à fin mai et 5,4 % par rapport à juin 2019”, selon Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. Cette dernière constate que la demande de crédit a retrouvé son niveau d’avant confinement mais craint que “ces signes de reprise encourageants puissent être fragilisés par le maintien des recommandations du HCSF”. En clair, les banques refusent aujourd’hui des dossiers qu’elles auraient financés l’année dernière.

>> Notre service - Trouvez le crédit immobilier le moins cher grâce à notre comparateur

Si ces mesures édictées par le HSSF ont pour but de protéger les consommateurs du surendettement, d’autres pistes - plus souples - sont avancées par les courtiers. Ainsi Meilleurtaux plaide pour remplacer la notion d’endettement actuelle par la celle du “reste à vivre”. “Cela permettrait une analyse prudente du dossier mais plus en adéquation avec le concret explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. En effet, il semble de bon sens de regarder quels sont les revenus restant après opération, car entre un couple qui gagne 2.800 euros à 2 et un couple qui gagne 5.000 euros, le reste à vivre avec la règle des 33% d'endettement ne sera évidemment pas le même.”
On peut saluer l'action de la HCSF qui maintient ses recommandations de bon sens et qui ne cède pas aux suppliques et au lobbying acharné des acteurs du marché (AI et courtiers). Il est toujours question de ramener de calmer l'exubérance de ces dernières années dans le marché immobilier et d'assainir le marché.

D'ailleurs, on apprend un chiffre intéressant. Le taux de refus de crédit immobilier augmente sensiblement en Juin comparé à mai dernier. 9.8% contre 6.6%.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#465 Message par Romario » 18 juin 2020, 21:04

supermascotte a écrit :
18 juin 2020, 19:15
Le taux de refus de crédit immobilier augmente sensiblement en Juin comparé à mai dernier. 9.8% contre 6.6%.
c'est un ratio qui devient élevé.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 30999
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#466 Message par Gpzzzz » 18 juin 2020, 21:15

Romario a écrit :
18 juin 2020, 21:04
supermascotte a écrit :
18 juin 2020, 19:15
Le taux de refus de crédit immobilier augmente sensiblement en Juin comparé à mai dernier. 9.8% contre 6.6%.
c'est un ratio qui devient élevé.
c'est surtout une hausse sensible de 50% :lol:

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#467 Message par Cagou780 » 18 juin 2020, 21:19

supermascotte a écrit :
18 juin 2020, 19:15
D'ailleurs, on apprend un chiffre intéressant. Le taux de refus de crédit immobilier augmente sensiblement en Juin comparé à mai dernier. 9.8% contre 6.6%.
Et que le taux est presque le double de celui de juin 2019 à 5.4.
Intéressant cette hausse "sensible" entre mai et mi-juin sachant qu'en mai la réglementation du taux d'usure s'appliquait déjà. Donc les banques auraient encore resserré sur d'autres critères. ?

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#468 Message par Romario » 18 juin 2020, 21:22

A mi juin 2020 30 % des dossiers refusés sont des dossiers d’investisseurs, contre 26 % en 2019.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#469 Message par Romario » 18 juin 2020, 21:25

Si les taux d'emprunt se stabilisent cet été, le taux de refus de prêts va retomber, puisque le taux d'usure remontera.
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#470 Message par Cagou780 » 19 juin 2020, 06:39

Les banques refusent-elles plus de crédit immobilier?
https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... e76f530b2/

2 élément qui me semblent importants :
L’accès au crédit est abondant et les taux sont très faibles », analyse une source proche du Haut conseil de stabilité financière qui précise qu’elle «suivra attentivement» l’évolution de la situation. Et de souligner: «Les Français ont accumulé de l’épargne». Une déclaration qui fait enrager un courtier (y a de quoi) . «40% des emprunteurs qui nous sollicitent disposent de moins de 10% d’apport en moyenne. Et la moitié des demandes viennent de jeunes de moins de 35 ans qui ont peu ou pas d’épargne».
Avec le confinement, la production de crédits a logiquement chuté, passant de 25,1 milliards d’euros (avec renégociations) en février à 19,2 milliards d’euros en avril, selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France. À voir si cette tendance baissière se confirmera dans les mois suivants. Pire: la moitié de cette somme est le fait de renégociations (voir le graphique ci-dessous). Dit autrement, à peine 10 milliards d’euros de nouveaux crédits ont été octroyés en avril
La production de crédit a chuté mais c'est surtout la production de nouveaux crédits qui a morflé de - 45 % entre février et avril. Les renégociations ont dans le même temps augmenté de près de 30 % (on passe de 7.3 millards à 9.4). Etonnant cette hausse des renégociations alors qu'un pic avait été atteint en 2017 et que depuis les taux n'ont pas franchement baissé.
Quoiqu'il en soit ces deux milliards auraient surement été plus utiles dans la production de nouveaux crédits... Entre les déclarations ahurissantes du HCSF sur l'épargne des ménages et les banques qui s'amusent à faire (et qu'on laisse faire) de la renégociation de crédit en pleine crise du crédit. C'est hallucinant de bétise.

supermascotte
Messages : 428
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#471 Message par supermascotte » 19 juin 2020, 07:13

Romario a écrit :
18 juin 2020, 21:25
Si les taux d'emprunt se stabilisent cet été, le taux de refus de prêts va retomber, puisque le taux d'usure remontera.
Oui mais non. Les taux de crédit immobilier remontent depuis Janvier 2020 et pourtant le taux d'usure, lui, continue de diminuer.

Et pour comprendre ça, il faut savoir comment est calculé le taux d'usure. Le taux d'usure est fixé tous les trimestres par la banque de France. Et il est calculé en faisant la moyenne des taux TAEG accordé le trimestre passé auquel on rajoute 33%.

Là, les banques durcissent les conditions d'accès aux crédits en relevant leurs barèmes de taux de crédit depuis Janvier 2020 (Pour donner un ordre de grandeur, les taux de crédit sur 25 ans ont augmenté de 1.25% à 1.60% en moyenne) et en imposant des conditions plus strictes aux acquéreurs (davantage d'apport personnel et un taux d'effort inférieur < 33% avec des durées d'emprunt ne dépassant pas 25 ans).

Par conséquent les banques sont de plus en plus sélectives sur les profils retenus et les profils moins bons sont exclus. Pour les profils retenus, le taux des crédits accordés restent encore très bas (en mai 2020, le taux moyen était de 1.25% contre 1.17% en mai et 1.12% en avril). Ce qui montre que même si les banques ont relevé significativement leurs barèmes de crédits de 1.25% à 1.60%, dans les faits, les crédits accordés véritablement, eux, n'augmentent pas significativement (1.25% en moyenne en mai 2020). Et comme le taux d'usure est indexé sur ce dernier taux, bah ça explique pourquoi le taux d'usure a continué de baissé jusqu'ici et pourquoi, il devrait augmenter très lentement.

En d'autres termes, la plus grande sélectivité des banques entraîne mécaniquement encore plus de sélectivité du fait du taux d'usure.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21902
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#472 Message par kamoulox » 19 juin 2020, 07:45

Ça va retrouver un taux de refus normal à la rentrée.

Un fois que les personnes à métier sensible prendrons en compte que c’était pas la peine de demander un crédit car refusé ou à budget trop serré et qui se briderons d’elles même à reporter le projet.

Avatar du membre
Romario
~~+
~~+
Messages : 7848
Enregistré le : 27 juil. 2006, 21:25
Localisation : Lyon

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#473 Message par Romario » 19 juin 2020, 09:05

supermascotte a écrit :
19 juin 2020, 07:13
Romario a écrit :
18 juin 2020, 21:25
Si les taux d'emprunt se stabilisent cet été, le taux de refus de prêts va retomber, puisque le taux d'usure remontera.
Oui mais non. Les taux de crédit immobilier remontent depuis Janvier 2020 et pourtant le taux d'usure, lui, continue de diminuer.

Et pour comprendre ça, il faut savoir comment est calculé le taux d'usure. Le taux d'usure est fixé tous les trimestres par la banque de France. Et il est calculé en faisant la moyenne des taux TAEG accordé le trimestre passé auquel on rajoute 33%.

Là, les banques durcissent les conditions d'accès aux crédits en relevant leurs barèmes de taux de crédit depuis Janvier 2020 (Pour donner un ordre de grandeur, les taux de crédit sur 25 ans ont augmenté de 1.25% à 1.60% en moyenne) et en imposant des conditions plus strictes aux acquéreurs (davantage d'apport personnel et un taux d'effort inférieur < 33% avec des durées d'emprunt ne dépassant pas 25 ans).

Par conséquent les banques sont de plus en plus sélectives sur les profils retenus et les profils moins bons sont exclus. Pour les profils retenus, le taux des crédits accordés restent encore très bas (en mai 2020, le taux moyen était de 1.25% contre 1.17% en mai et 1.12% en avril). Ce qui montre que même si les banques ont relevé significativement leurs barèmes de crédits de 1.25% à 1.60%, dans les faits, les crédits accordés véritablement, eux, n'augmentent pas significativement (1.25% en moyenne en mai 2020). Et comme le taux d'usure est indexé sur ce dernier taux, bah ça explique pourquoi le taux d'usure a continué de baissé jusqu'ici et pourquoi, il devrait augmenter très lentement.

En d'autres termes, la plus grande sélectivité des banques entraîne mécaniquement encore plus de sélectivité du fait du taux d'usure.
Si les taux restent stables, le taux d'usure sera "acceptable", je ne vois pas pourquoi le taux de refus augmenterait encore (il sera sans doute plus élevè que ces dernières années, c'est certain).
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. (T. Jefferson)

supermascotte
Messages : 428
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#474 Message par supermascotte » 19 juin 2020, 09:51

Romario a écrit :
19 juin 2020, 09:05
supermascotte a écrit :
19 juin 2020, 07:13
Romario a écrit :
18 juin 2020, 21:25
Si les taux d'emprunt se stabilisent cet été, le taux de refus de prêts va retomber, puisque le taux d'usure remontera.
Oui mais non. Les taux de crédit immobilier remontent depuis Janvier 2020 et pourtant le taux d'usure, lui, continue de diminuer.

Et pour comprendre ça, il faut savoir comment est calculé le taux d'usure. Le taux d'usure est fixé tous les trimestres par la banque de France. Et il est calculé en faisant la moyenne des taux TAEG accordé le trimestre passé auquel on rajoute 33%.

Là, les banques durcissent les conditions d'accès aux crédits en relevant leurs barèmes de taux de crédit depuis Janvier 2020 (Pour donner un ordre de grandeur, les taux de crédit sur 25 ans ont augmenté de 1.25% à 1.60% en moyenne) et en imposant des conditions plus strictes aux acquéreurs (davantage d'apport personnel et un taux d'effort inférieur < 33% avec des durées d'emprunt ne dépassant pas 25 ans).

Par conséquent les banques sont de plus en plus sélectives sur les profils retenus et les profils moins bons sont exclus. Pour les profils retenus, le taux des crédits accordés restent encore très bas (en mai 2020, le taux moyen était de 1.25% contre 1.17% en mai et 1.12% en avril). Ce qui montre que même si les banques ont relevé significativement leurs barèmes de crédits de 1.25% à 1.60%, dans les faits, les crédits accordés véritablement, eux, n'augmentent pas significativement (1.25% en moyenne en mai 2020). Et comme le taux d'usure est indexé sur ce dernier taux, bah ça explique pourquoi le taux d'usure a continué de baissé jusqu'ici et pourquoi, il devrait augmenter très lentement.

En d'autres termes, la plus grande sélectivité des banques entraîne mécaniquement encore plus de sélectivité du fait du taux d'usure.
Si les taux restent stables, le taux d'usure sera "acceptable", je ne vois pas pourquoi le taux de refus augmenterait encore (il sera sans doute plus élevè que ces dernières années, c'est certain).
Là n'est pas la question. Les barèmes de taux vont probablement rester stable cet été puis ensuite ils reaugmenteront après septembre parce que c'est a peu près à cette période que le gros des faillites et licenciements auront lieu.

Par contre ce que je souligne c'est que le taux d'usure va pas augmenter autant que les barèmes des banques donc ça va rester compliqué au niveau des dossiers.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#475 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 12:46

supermascotte a écrit :
18 juin 2020, 19:15
https://www.capital.fr/immobilier/credi ... nt-1373110
Le Haut Conseil de Stabilité Financière a remis ce jeudi la pression sur les banques afin de maintenir le tour de vis sur les conditions d'octroi des crédits immobiliers.
Contracter un crédit immobilier ne sera pas plus facile cet été. Dans un contexte de crise économique, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), présidé par le ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé ce jeudi 18 juin qu’il maintenait ses recommandations formulées en décembre 2019 sur le resserrement des conditions d’octroi des crédits à l’habitat. Elles seront réévaluées lors de la prochaine réunion trimestrielle. Pour rappel, en fin d’année dernière, le HCSF, avait recommandé l’application stricte de la règle d’endettement de 33% pour les particuliers contractant un crédit. C'est-à-dire que le montant des mensualités ne puisse pas dépasser un tiers de revenus nets du ménage. Une règle, qui jusqu'à l’an dernier, était loin d’être toujours respectée par les banques, ces dernières gardant une certaines souplesse dans leur politique de crédit. Les prêts de plus de 25 ans ont également été proscrits.

>> A lire aussi - Crédit immobilier : pourquoi les emprunteurs peinent désormais à décrocher un prêt

De nouvelles règles qui ont marqué un véritable coup dur pour les emprunteurs, soulignent les courtiers en crédit. Sous l’effet des recommandations de Bercy et des régulateurs, “la part des dossiers refusés en 2020 atteint à mi-juin 9,8 % des dossiers, contre 6,6 % à fin mai et 5,4 % par rapport à juin 2019”, selon Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. Cette dernière constate que la demande de crédit a retrouvé son niveau d’avant confinement mais craint que “ces signes de reprise encourageants puissent être fragilisés par le maintien des recommandations du HCSF”. En clair, les banques refusent aujourd’hui des dossiers qu’elles auraient financés l’année dernière.

>> Notre service - Trouvez le crédit immobilier le moins cher grâce à notre comparateur

Si ces mesures édictées par le HSSF ont pour but de protéger les consommateurs du surendettement, d’autres pistes - plus souples - sont avancées par les courtiers. Ainsi Meilleurtaux plaide pour remplacer la notion d’endettement actuelle par la celle du “reste à vivre”. “Cela permettrait une analyse prudente du dossier mais plus en adéquation avec le concret explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. En effet, il semble de bon sens de regarder quels sont les revenus restant après opération, car entre un couple qui gagne 2.800 euros à 2 et un couple qui gagne 5.000 euros, le reste à vivre avec la règle des 33% d'endettement ne sera évidemment pas le même.”
On peut saluer l'action de la HCSF qui maintient ses recommandations de bon sens et qui ne cède pas aux suppliques et au lobbying acharné des acteurs du marché (AI et courtiers). Il est toujours question de ramener de calmer l'exubérance de ces dernières années dans le marché immobilier et d'assainir le marché.

D'ailleurs, on apprend un chiffre intéressant. Le taux de refus de crédit immobilier augmente sensiblement en Juin comparé à mai dernier. 9.8% contre 6.6%.
C'est dommage que tu n'aies pas compris et pris en compte les remarques d'autres intervenants.

Cette recommandation, en l'état, est stupide. Et comme toute mesure stupide, elle aura des conséquences négatives pour tout le monde : locataire, proprio, acheteurs, vendeurs.

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#476 Message par miguel » 24 juin 2020, 13:42

Retour terrain des dossiers recalés à 34/35% avec apport et patrimoine élevé.
Cest vraiment nimporte quoi.
Je sais pas à quoi ils jouent ?
Mis à part casser la reprise et le rêve de certains.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Ben92
-++
-++
Messages : 4355
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#477 Message par Ben92 » 24 juin 2020, 13:49

miguel a écrit :
24 juin 2020, 13:42
Retour terrain des dossiers recalés à 34/35% avec apport et patrimoine élevé.
Cest vraiment nimporte quoi.
Je sais pas à quoi ils jouent ?
Mis à part casser la reprise et le rêve de certains.
Les revenus considérés sont-ils issus d'emplois en CDI ?
Parce que si c'est comme ton fameux client qui avait 2000€ de crédit pour 1800€ de salaire... :lol:
Modifié en dernier par Ben92 le 24 juin 2020, 13:50, modifié 1 fois.

Avatar du membre
topido
+
+
Messages : 2801
Enregistré le : 15 mars 2007, 15:08
Localisation : Nantes

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#478 Message par topido » 24 juin 2020, 13:50

miguel a écrit :
24 juin 2020, 13:42
Retour terrain des dossiers recalés à 34/35% avec apport et patrimoine élevé.
Cest vraiment nimporte quoi.
Je sais pas à quoi ils jouent ?
Mis à part casser la reprise et le rêve de certains.
C'est quoi apport et patrimoine élevé? Juste pour savoir de quoi on parle.
Ben92 a écrit :
08 juin 2020, 17:13
A part ça à Paris 36 m² n'est pas une petite surface, c'est limite un appartement familial.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 13969
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#479 Message par cashisking » 24 juin 2020, 14:08

miguel a écrit :
24 juin 2020, 13:42
Retour terrain des dossiers recalés à 34/35% avec apport et patrimoine élevé.
Cest vraiment nimporte quoi.
Je sais pas à quoi ils jouent ?
Les banques ne peuvent pas à la fois prêter pour des entreprises en semi-faillite à cause du confinement, et pour de l'immobilier.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#480 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 14:11

cashisking a écrit :
24 juin 2020, 14:08
miguel a écrit :
24 juin 2020, 13:42
Retour terrain des dossiers recalés à 34/35% avec apport et patrimoine élevé.
Cest vraiment nimporte quoi.
Je sais pas à quoi ils jouent ?
Les banques ne peuvent pas à la fois prêter pour des entreprises en semi-faillite à cause du confinement, et pour de l'immobilier.
pourquoi pas ?

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#481 Message par miguel » 24 juin 2020, 14:18

cashisking a écrit :
24 juin 2020, 14:08
miguel a écrit :
24 juin 2020, 13:42
Retour terrain des dossiers recalés à 34/35% avec apport et patrimoine élevé.
Cest vraiment nimporte quoi.
Je sais pas à quoi ils jouent ?
Les banques ne peuvent pas à la fois prêter pour des entreprises en semi-faillite à cause du confinement, et pour de l'immobilier.
Cest tout a fait cela mon ressenti, elles préfèrent prêter à des boites qui sont en quasifaillite ou dans un court terme 2/3.

Pour répondre à quel type de profils.
Ma clientèle dispose en général minimum dun patrimoine de 500ke.
Jai même eu le cas dernièrement dun refus de dossier le couple plusieurs myons deuros en immo refus car proche de la retraite.

Pas de doute orientation des prêts vers les entreprises
On aura des subprime d'entreprises dans quelques années
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#482 Message par krachboom » 24 juin 2020, 14:34

le patrimoine de 500 k€ est bien un patrimoine net ?

Si oui est que l'emprunt est on va dire de 250 k€ je ne vois pas ce qui peut coincer (si pas de pb d'age ou de santé évidemment)

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#483 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 14:35

C'est pas en tuant le marché du neuf que ça va aider les entreprises.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#484 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 14:36

krachboom a écrit :
24 juin 2020, 14:34
le patrimoine de 500 k€ est bien un patrimoine net ?

Si oui est que l'emprunt est on va dire de 250 k€ je ne vois pas ce qui peut coincer (si pas de pb d'age ou de santé évidemment)
le taux d'endettement >33%

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#485 Message par miguel » 24 juin 2020, 14:50

Pazuzu a écrit :
24 juin 2020, 14:35
C'est pas en tuant le marché du neuf que ça va aider les entreprises.
Truc de dingue, ils sont complètement canes les banques, chipoter avec des gens solvables pour préférer prêter à des boites déglingués.
Il va y a avoir des morts et des faillites massives de banques avec bail in a l'avenir.
Sinon pour les pros de BI il faut se positionner sur quoi ?

Oui 500ke net.
Le dernier exemple que jai cest un couple qui voulait acquérir une RS pour eux et leurs enfants.
Prix 250ke revenus 3ke proche de la retraite. Avec possibilité de revente de la RP dans 2/3 ans et remboursement anticipé du prêt.
Possibilité augmenter leur apport, mais dans ce cas épargne de précaution serait de 0.
La banque qui leur dit au pire qu'ils pourraient par la suite faire un prêt conso.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Ben92
-++
-++
Messages : 4355
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#486 Message par Ben92 » 24 juin 2020, 15:00

miguel a écrit :
24 juin 2020, 14:50
Prix 250ke revenus 3ke proche de la retraite.
Bon bah voilà quoi... On n'emprunte pas 250k€ quand on gagne 3k€/mois ! Surtout quand c'est 3k€ à deux. Surtout quand on est proche de la retraite et que ces revenus déjà faibles sont appelés à encore diminuer.
3k€/mois à deux on est en dessous du revenu médian.
MDR à chaque fois par le profil de tes clients qui essuient un refus de prêt ... :lol:

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#487 Message par krachboom » 24 juin 2020, 15:03

pour ton dossier avec 500 k€ net faut donner plus de détail sur le refus car ça parait bizarre !

c'était pour un emprunt à 2 M€ avec des revenus de 3k€ ?

Pour l'autre dossier +1 avec ben92 age + revenus de smicard ce n'était tout simplement pas finançable ou alors ils n'avaient qu'à hypothéquer leur bien principal, si celui-ci n'est pas déjà grevé !

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#488 Message par miguel » 24 juin 2020, 15:06

Ben92 a écrit :
24 juin 2020, 15:00
miguel a écrit :
24 juin 2020, 14:50
Prix 250ke revenus 3ke proche de la retraite.
Bon bah voilà quoi... On n'emprunte pas 250k€ quand on gagne 3k€/mois ! Surtout quand c'est 3k€ à deux. Surtout quand on est proche de la retraite et que ces revenus déjà faibles sont appelés à encore diminuer.
3k€/mois à deux on est en dessous du revenu médian.
Sauf qu'ils ont env 150ke de liquidités dans cette banque.
Plus une RP en RP entre 450/550 ke sans CRD
Et le crédit après montage du dossier sur 15ans = 34% :shock:

Tout cela pour dire que je suis stupéfait par les refus des banques sur des dossiers solides.
Au pire ils ont une épargne de précaution et la RP et ils auraient pu dire que la RS serait loué et le dossier passait ?

Bref on voit bien que la priorité sont les entreprises.
Et j'en connais qui devaient déposer le bilan cette année, et qui grâce aux aides toussa vont passer le cap.
D'ailleurs je ne les constate plus angoissés.
AMHA cela doit se déverser le pognon.
Modifié en dernier par miguel le 24 juin 2020, 15:09, modifié 1 fois.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#489 Message par krachboom » 24 juin 2020, 15:08

c'est bien ce que je dis.

les 150 k€ peuvent être brulés du jour au lendemain, voyage resto etc... pour la banque ça ne compte à mon avis presque pas (c'est mieux que devoir 10k€ à ta banque quand même hein).

Pour la RP sans crédit, ben fallait la mettre en garantie dans le nouveau financement, là ça passait ! (après faut le vouloir)

edith : ce dossier n'était à mon sens pas solide, et tu n'indiques pas les revenus.

Peut être aussi que le bien visé était dans une zone attendu à se dévaloriser ?

Ben92
-++
-++
Messages : 4355
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#490 Message par Ben92 » 24 juin 2020, 15:12

miguel a écrit :
24 juin 2020, 15:06
Tout cela pour dire que je suis stupéfait par les refus des banques sur des dossiers solides.
Avec des revenus de smicard ce n'est jamais un dossier solide. Et même pour un taux d'endettement < 33% ça serait normal de refuser vu l'âge des demandeurs.

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#491 Message par miguel » 24 juin 2020, 15:14

krachboom a écrit :
24 juin 2020, 15:08
c'est bien ce que je dis.

les 150 k€ peuvent être brulés du jour au lendemain, voyage resto etc... pour la banque ça ne compte à mon avis presque pas (c'est mieux que devoir 10k€ à ta banque quand même hein).

Pour la RP sans crédit, ben fallait la mettre en garantie dans le nouveau financement, là ça passait ! (après faut le vouloir)

edith : ce dossier n'était à mon sens pas solide, et tu n'indiques pas les revenus.

Peut être aussi que le bien visé était dans une zone attendu à se dévaloriser ?
J'ai vu des trucs plus foireux passer auparavant.
Même des petits malins qui achetaient 2 biens en même temps pour se retrouver a 60% des revenus.
je peux pas détailler plus.

Ce qui est grave je pense c'est que le pognon est transféré vers les entreprises boiteuses.
(quelques boites que je connais qui étaient proches du DB avant crise sont enthousiastes avec les aides reçus et les PGE)
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Ben92
-++
-++
Messages : 4355
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#492 Message par Ben92 » 24 juin 2020, 15:19

miguel a écrit :
24 juin 2020, 15:14
J'ai vu des trucs plus foireux passer auparavant.
Même des petits malins qui achetaient 2 biens en même temps pour se retrouver a 60% des revenus.
C'est que c'était pas assez contrôlé avant c'est tout.
miguel a écrit :
24 juin 2020, 15:14
Ce qui est grave je pense c'est que le pognon est transféré vers les entreprises boiteuses.
(quelques boites que je connais qui étaient proches du DB avant crise sont enthousiastes avec les aides reçus et les PGE)
AMHA ce pognon ne devrait aller ni sur des emprunteurs fragiles, ni sur des entreprises boiteuses.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#493 Message par krachboom » 24 juin 2020, 15:36

Ben92 a écrit :
24 juin 2020, 15:19
AMHA ce pognon ne devrait aller ni sur des emprunteurs fragiles, ni sur des entreprises boiteuses.
+100 !!!

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#494 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 15:45

krachboom a écrit :
24 juin 2020, 15:08
Pour la RP sans crédit, ben fallait la mettre en garantie dans le nouveau financement, là ça passait ! (après faut le vouloir)
C'est pas dit dans la directive.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#495 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 15:57

Toto a acheté en 2010 un 100 m2 à Paris à 600 000 avec 250 000 d'apport : 1500/mois, 4500 de revenu par mois => endettement 33%

en 2020 => Toto a un CRD de 200000 € et un apparte qui vaut 1 million.

Il a été augmenté, il gagne 5000€/mois
Il a fait 100 000 € d'économie.

Il veut s'acheter un petit pinel à Nantes : 200 000 € pour 500€ de loyer. 100000 € de pret sur 20 ans. Mensualité 500€

2000/5500 = 36 %, ca passe pas.

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 3093
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#496 Message par miguel » 24 juin 2020, 16:01

Pazuzu a écrit :
24 juin 2020, 15:57
Toto a acheté en 2010 un 100 m2 à Paris à 600 000 avec 250 000 d'apport : 1500/mois, 4500 de revenu par mois => endettement 33%

en 2020 => Toto a un CRD de 200000 € et un apparte qui vaut 1 million.

Il a été augmenté, il gagne 5000€/mois
Il a fait 100 000 € d'économie.

Il veut s'acheter un petit pinel à Nantes : 200 000 € pour 500€ de loyer. 100000 € de pret sur 20 ans. Mensualité 500€

2000/5500 = 36 %, ca passe pas.
Bien résumé.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#497 Message par krachboom » 24 juin 2020, 16:05

Pazuzu a écrit :
24 juin 2020, 15:45
krachboom a écrit :
24 juin 2020, 15:08
Pour la RP sans crédit, ben fallait la mettre en garantie dans le nouveau financement, là ça passait ! (après faut le vouloir)
C'est pas dit dans la directive.
pas forcément dit dans la directive, mais si tu mets un bien en garantie et que ce bien couvre à 120 % le prêt je ne vois pas pourquoi la banque ne le ferai pas ?

ça se pratique depuis sûrement des siècles les prises d'hypothèques non ?

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2207
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#498 Message par Pazuzu » 24 juin 2020, 16:11

krachboom a écrit :
24 juin 2020, 16:05
Pazuzu a écrit :
24 juin 2020, 15:45
krachboom a écrit :
24 juin 2020, 15:08
Pour la RP sans crédit, ben fallait la mettre en garantie dans le nouveau financement, là ça passait ! (après faut le vouloir)
C'est pas dit dans la directive.
pas forcément dit dans la directive, mais si tu mets un bien en garantie et que ce bien couvre à 120 % le prêt je ne vois pas pourquoi la banque ne le ferai pas ?

ça se pratique depuis sûrement des siècles les prises d'hypothèques non ?
Parce que maintenant le HCSF a décrété qu'il ne fallait pas dépasser 33% sauf exceptions, et que ces exceptions devaient de surcroit être pour la plupart réservées aux primos.

Avatar du membre
krachboom
+
+
Messages : 3216
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#499 Message par krachboom » 24 juin 2020, 16:15

ça promet car avec de vraies garanties hypothéquées, ça me semblait quand même sécuriser un prêt !

enfin, si c'est comme ça, c'est que c'est le progrès.

supermascotte
Messages : 428
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: ça se durcit pour les taux et les conditions de prêt

#500 Message par supermascotte » 24 juin 2020, 19:35

Pazuzu a écrit :
24 juin 2020, 12:46
supermascotte a écrit :
18 juin 2020, 19:15
https://www.capital.fr/immobilier/credi ... nt-1373110
Le Haut Conseil de Stabilité Financière a remis ce jeudi la pression sur les banques afin de maintenir le tour de vis sur les conditions d'octroi des crédits immobiliers.
Contracter un crédit immobilier ne sera pas plus facile cet été. Dans un contexte de crise économique, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), présidé par le ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé ce jeudi 18 juin qu’il maintenait ses recommandations formulées en décembre 2019 sur le resserrement des conditions d’octroi des crédits à l’habitat. Elles seront réévaluées lors de la prochaine réunion trimestrielle. Pour rappel, en fin d’année dernière, le HCSF, avait recommandé l’application stricte de la règle d’endettement de 33% pour les particuliers contractant un crédit. C'est-à-dire que le montant des mensualités ne puisse pas dépasser un tiers de revenus nets du ménage. Une règle, qui jusqu'à l’an dernier, était loin d’être toujours respectée par les banques, ces dernières gardant une certaines souplesse dans leur politique de crédit. Les prêts de plus de 25 ans ont également été proscrits.

>> A lire aussi - Crédit immobilier : pourquoi les emprunteurs peinent désormais à décrocher un prêt

De nouvelles règles qui ont marqué un véritable coup dur pour les emprunteurs, soulignent les courtiers en crédit. Sous l’effet des recommandations de Bercy et des régulateurs, “la part des dossiers refusés en 2020 atteint à mi-juin 9,8 % des dossiers, contre 6,6 % à fin mai et 5,4 % par rapport à juin 2019”, selon Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. Cette dernière constate que la demande de crédit a retrouvé son niveau d’avant confinement mais craint que “ces signes de reprise encourageants puissent être fragilisés par le maintien des recommandations du HCSF”. En clair, les banques refusent aujourd’hui des dossiers qu’elles auraient financés l’année dernière.

>> Notre service - Trouvez le crédit immobilier le moins cher grâce à notre comparateur

Si ces mesures édictées par le HSSF ont pour but de protéger les consommateurs du surendettement, d’autres pistes - plus souples - sont avancées par les courtiers. Ainsi Meilleurtaux plaide pour remplacer la notion d’endettement actuelle par la celle du “reste à vivre”. “Cela permettrait une analyse prudente du dossier mais plus en adéquation avec le concret explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. En effet, il semble de bon sens de regarder quels sont les revenus restant après opération, car entre un couple qui gagne 2.800 euros à 2 et un couple qui gagne 5.000 euros, le reste à vivre avec la règle des 33% d'endettement ne sera évidemment pas le même.”
On peut saluer l'action de la HCSF qui maintient ses recommandations de bon sens et qui ne cède pas aux suppliques et au lobbying acharné des acteurs du marché (AI et courtiers). Il est toujours question de ramener de calmer l'exubérance de ces dernières années dans le marché immobilier et d'assainir le marché.

D'ailleurs, on apprend un chiffre intéressant. Le taux de refus de crédit immobilier augmente sensiblement en Juin comparé à mai dernier. 9.8% contre 6.6%.
C'est dommage que tu n'aies pas compris et pris en compte les remarques d'autres intervenants.

Cette recommandation, en l'état, est stupide. Et comme toute mesure stupide, elle aura des conséquences négatives pour tout le monde : locataire, proprio, acheteurs, vendeurs.
Non c'est une fausse idée de penser que d'accroître les facilités de credit est la solution.

Ces dernières années nous ont même prouvé le contraire. Les taux de credit ont baissé jusqu'à atteindre un record en décembre 2019. Mais au final ça n'a fait qu'entretenir une inflation des prix de l'immobilier.

Ce que tu gagnes en solvabilité tu le perds avec la hausse des prix de l'immobilier.

Pire encore ca a soutenu une forte demande spéculative alimentant les investissements locatifs au détriment des primo ascendants.

Restreindre l'accès au crédit et en particulier aux investisseurs est donc plus que bienven et va permettre de rééquilibrer le marché.

Répondre