[Ça baisse] Notaires : une chute des prix de 10 à 15%..

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
jobserve75
Messages : 1128
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4801 Message par jobserve75 » 28 août 2020, 09:26

supermascotte a écrit :
28 août 2020, 08:57
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 08:38
Les effets de la politique monétaire de la fed aux states :
Les indices des valeurs technologiques ont atteint des sommets
Le Dow Jones est positif sur 2020
Les ventes immobilières explosent : https://www.lavieimmo.com/immobilier-in ... 49238.html

Et cela malgré une flambée du chômage.
Nous assistons à la formation d’énormes bulles aux USA.

Les effets du QE de la BCE auront-ils les mêmes effets? A voir donc dans quelques mois.
D'une part tu peux pas comparer le marché immobilier dans son ensemble. C'est pour ça que les professionnels de l'immobilier claironnent que les prix grimpent tandis qu'ils essayent de cacher sous le tapis le fait que les prix baissent dans des villes comme Paris et Bordeaux. Les prix hors métropole augmentent vraisemblablement tandis que les bulles immobilières en métropole sont en train d'exploser. Regarde New York cest des baisses à deux chiffres et en particulier à Manhattan cest une baisse de 24 %.

Ensuite la comparaison entre les US et l'Europe est complètement débile.

Aux US, à l'inverse de la zone Euro, en 2019, les taux directeurs étaient remontés à 2.25%. Avec la crise du coronavirus, ils ont baissé à fond les taux pour tomber presque à zéro. Ca donne un booster de malade au marché immobilier.

En zone Euro, par contre avec la crise les taux d'intérêt sont restés là où ils étaient, c'est-à-dire zéro. Donc en zone euro, malgré la politique de la BCE, il n'y a aucun booster pour le marché immobilier. Pire, la BCE par l'intermédiaire des banques centrales de chaque pays de la zone euro restreint le crédit immobilier pour essayer de faire dégonfler les bulles immobilières. D'où la restriction du crédit immobilier qu'on constate et le fait que le marché immobilier ne fera pas l'objet d'une inflation, bien au contraire.

Bref un peu d'objectivité ne vous ferait pas de mal.
Tu ne veux pas comparer les usa avec l'Europe mais tu compares New York avec Paris
Aux USA, la rentabilité locative est plus élevée. Il faut surtout comparer le différentiel de rentabilité locative avec celui des OAT. Les USA ont plus de marge, c'est certain.

Quant aux effets sur l'immobilier, il faut attendre encore pour voir si ça pétera ou si ça attendra encore.
Ce n'est pas faire manque d'objectivité, surtout quand on voit le marché immobilier qui ne semble pas bloqué en France.

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4802 Message par Cagou780 » 28 août 2020, 09:29

jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:04
supermascotte a écrit :
28 août 2020, 08:40
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 08:21
kitchenette a écrit :
28 août 2020, 07:50

Ha, PARISSQM, ce bel indice tellement transparent que personne n'utilise...
J'aimerai bien voir le nombre de transactions pour leur indice du 14 août -> a bin non c'est pas possible, la base BIEN s'arrête au 31 mai pour l'instant.
Effectivement, c’est la raison pour laquelle il sert de base comme couverture à certains.
Mais si dans 3 ou 4 mois il baisse, vous serez le 1er à le faire valoir...
Bah oui et c'est logique. Qu'est-ce qui te perturbe ?
Ben non. Ce n'est pas logique. Soit tu dénigres totalement l'indice quelque soit son évolution, soit tu le prends en considération.
Cet indice ne vaut rien : il donne les prix de 4 à 5 mois avant (3 mois pour passer du compromis à l'acte de vente + 6 semaines). Donc là il te donne les prix avant confinement :lol: C'est quoi l'intérêt ?

Pour info il y a ça dans la FAQ de bien
La base BIEN n’est pas une base de données exhaustive. On estime qu’environ les 3⁄4 des actes de ventes seront disponibles à terme dans la base BIEN.

Donc on peut très bien être à 30 % de vente dans BIEN. Le % à ce jour ?
Pourquoi tel ou tel bien n'est pas dans la base ?
Modifié en dernier par Cagou780 le 28 août 2020, 09:34, modifié 1 fois.

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4803 Message par supermascotte » 28 août 2020, 09:29

jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:04
supermascotte a écrit :
28 août 2020, 08:40
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 08:21
kitchenette a écrit :
28 août 2020, 07:50

Ha, PARISSQM, ce bel indice tellement transparent que personne n'utilise...
J'aimerai bien voir le nombre de transactions pour leur indice du 14 août -> a bin non c'est pas possible, la base BIEN s'arrête au 31 mai pour l'instant.
Effectivement, c’est la raison pour laquelle il sert de base comme couverture à certains.
Mais si dans 3 ou 4 mois il baisse, vous serez le 1er à le faire valoir...
Bah oui et c'est logique. Qu'est-ce qui te perturbe ?
Ben non. Ce n'est pas logique. Soit tu dénigres totalement l'indice quelque soit son évolution, soit tu le prends en considération.
Mais personne ne le dénigre, c'est juste que l'indice est comparable aux chiffres données par les notaires et donne des données qui sont en retard de plusieurs mois avec la réalité actuelle.

Et la réalité c'est quon a eu un confinement et ce qui nous intéresse c'est ce qui se passe depuis le confinement.

Mais plus encore ce qui nous intéressera c'est ce qui va se passer à partir d'automne. C'est vraiment là que la crise commencera à produire ses effets sur l'économie.

En attendant tout ce qu'on peut faire c'est essayer de choper les informations les mieux actualisées et être patient.

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4804 Message par Cagou780 » 28 août 2020, 09:35

supermascotte a écrit :
28 août 2020, 09:29
l'indice est comparable aux chiffres données par les notaires et donne des données qui sont en retard de plusieurs mois avec la réalité actuelle.

Et la réalité c'est quon a eu un confinement et ce qui nous intéresse c'est ce qui se passe depuis le confinement.

Mais plus encore ce qui nous intéressera c'est ce qui va se passer à partir d'automne. C'est vraiment là que la crise commencera à produire ses effets sur l'économie.

En attendant tout ce qu'on peut faire c'est essayer de choper les informations les mieux actualisées et être patient.
+1
Et d'après seloguer on est à -4.2 % sur Paris sur les 3 derniers mois

jobserve75
Messages : 1128
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4805 Message par jobserve75 » 28 août 2020, 09:38

supermascotte a écrit :
28 août 2020, 09:29
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:04
supermascotte a écrit :
28 août 2020, 08:40
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 08:21


Effectivement, c’est la raison pour laquelle il sert de base comme couverture à certains.
Mais si dans 3 ou 4 mois il baisse, vous serez le 1er à le faire valoir...
Bah oui et c'est logique. Qu'est-ce qui te perturbe ?
Ben non. Ce n'est pas logique. Soit tu dénigres totalement l'indice quelque soit son évolution, soit tu le prends en considération.
Mais personne ne le dénigre, c'est juste que l'indice est comparable aux chiffres données par les notaires et donne des données qui sont en retard de plusieurs mois avec la réalité actuelle.

Et la réalité c'est quon a eu un confinement et ce qui nous intéresse c'est ce qui se passe depuis le confinement.

Mais plus encore ce qui nous intéressera c'est ce qui va se passer à partir d'automne. C'est vraiment là que la crise commencera à produire ses effets sur l'économie.

En attendant tout ce qu'on peut faire c'est essayer de choper les informations les mieux actualisées et être patient.
Mais nous sommes d'accords.
Nous entendons tout et son contraire.
RDV dans 6 mois donc pour voir l'évolution du marché français...
Vous êtes persuadés de son effondrement. Selon moi, au mieux, il se maintiendra au pire, il continuera d'augmenter.

jobserve75
Messages : 1128
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4806 Message par jobserve75 » 28 août 2020, 09:42

kitchenette a écrit :
28 août 2020, 09:02
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 08:21
kitchenette a écrit :
28 août 2020, 07:50
Ben92 a écrit :
27 août 2020, 22:31

:roll:
PARISSQM Index COMPASS Kalstone Paris Residential Property Index
11074€/m² au dernier pointage du 14 aout 2020. Pas de ralentissement de hausse, et encore moins de baisse !
Ha, PARISSQM, ce bel indice tellement transparent que personne n'utilise...
J'aimerai bien voir le nombre de transactions pour leur indice du 14 août -> a bin non c'est pas possible, la base BIEN s'arrête au 31 mai pour l'instant.
Effectivement, c’est la raison pour laquelle il sert de base comme couverture à certains.
Mais si dans 3 ou 4 mois il baisse, vous serez le 1er à le faire valoir...
As-tu un lien vers ce marché de couverture? Le nom d'un intermédiaire pour acheter et vendre ces produits? D'après moi c'est du vent, ça n'existe pas.
Et dans le fond, je suis surpris que les notaires donnent accès a leur base BIEN en avance (seulement 6 semaines de délai) pour la construction d'un indice spéculatif, tandis que les autres professionnels de l'immobilier n'auraient accès qu'aux memes données mais avec 3 mois de retard.
Bonjour la mission de service public.
Il faut se référer à la fiche de présentation je pense.
D'ailleurs, il est possible de spéculer à la baisse également.
Je ne comprends pas pourquoi certains ne l'ont pas déjà fait d'ailleurs?

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4807 Message par Cagou780 » 28 août 2020, 09:49

jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:38
Nous entendons tout et son contraire.
Non. On entend ce qu'on veut entendre ou ce qu'on se laisse dire. Quand on dit "le confinement n'a pas eu d'effet sur les prix. La preuve : les prix continuent de monter sur un an". Il suffit réfléchir 2 secondes pour comprendre. Comme pour l'indice tout moisi sorti par Ben92 qui donne en août les prix des compromis de mars.
Plus récent on a les -4.2 % de seloguer pour les 3 derneirs mois sur Paris

jobserve75
Messages : 1128
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4808 Message par jobserve75 » 28 août 2020, 09:57

Cagou780 a écrit :
28 août 2020, 09:49
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:38
Nous entendons tout et son contraire.
Non. On entend ce qu'on veut entendre ou ce qu'on se laisse dire. Quand on dit "le confinement n'a pas eu d'effet sur les prix. La preuve : les prix continuent de monter sur un an". Il suffit réfléchir 2 secondes pour comprendre. Comme pour l'indice tout moisi sorti par Ben92 qui donne en août les prix des compromis de mars.
Plus récent on a les -4.2 % de seloguer pour les 3 derneirs mois sur Paris
Chiche alors? Tu investis toutes tes économies sur cet indice en spéculant à la baisse du fait que tu as un temps d'avance?

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4809 Message par Cagou780 » 28 août 2020, 10:04

jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:57
Cagou780 a écrit :
28 août 2020, 09:49
jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 09:38
Nous entendons tout et son contraire.
Non. On entend ce qu'on veut entendre ou ce qu'on se laisse dire. Quand on dit "le confinement n'a pas eu d'effet sur les prix. La preuve : les prix continuent de monter sur un an". Il suffit réfléchir 2 secondes pour comprendre. Comme pour l'indice tout moisi sorti par Ben92 qui donne en août les prix des compromis de mars.
Plus récent on a les -4.2 % de seloguer pour les 3 derneirs mois sur Paris
Chiche alors? Tu investis toutes tes économies sur cet indice en spéculant à la baisse du fait que tu as un temps d'avance?
Non merci. ça ne m'intéresse pas. je laisse ça ceux qui aiment se tirer sur l'élastique en parlant de leur POGNON.

Ben92
-++
-++
Messages : 4341
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4810 Message par Ben92 » 28 août 2020, 11:06

Selon le bien nommé Cagou, un indice officiel professionnel est "tout moisi" mais un chiffre de -4.2% sorti d'on ne sait où (aucune source ) est hyper fiable. Du moment que ça dit que ça baisse c'est fiable ! :lol:

Ben92
-++
-++
Messages : 4341
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4811 Message par Ben92 » 28 août 2020, 11:09

kitchenette a écrit :
28 août 2020, 09:02
Et dans le fond, je suis surpris que les notaires donnent vendent l' accès a leur base BIEN en avance (seulement 6 semaines de délai) pour la construction d'un indice spéculatif, tandis que les autres professionnels de l'immobilier n'auraient accès qu'aux memes données mais avec 3 mois de retard.
Bonjour la mission de service public.
Voilà la raison !

wolant75
Messages : 294
Enregistré le : 11 sept. 2007, 19:01
Localisation : paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4812 Message par wolant75 » 28 août 2020, 12:05

Bon en résumé :
Il y a un facteur haussier de l’immobilier, ce sont les « QE » qui transforment les monnaies en monnaie de singe. Aux Etats-Unis, ça a apparemment déjà un effet conjugué à la baisse des taux, au moins dans certains Etats (mais apparemment pas les grandes villes déjà en hyper bulle…).
Il y a des facteurs baissiers : crise économique, crise sanitaire, et surtout, car l’effet est immédiat, raréfaction du crédit par les banques.
A mon avis, pour l’instant, les facteurs dominants sont baissiers. Peur du chômage, incertitude sanitaire, banques méfiantes : on a un combo infernal pour une baisse de l’immobilier au moins dans certaines villes (touchés par des restructurations nouvelles comme Toulouse ; au tourisme en crise comme Paris…). Cela n’empêche d’ailleurs pas que certaines régions ou villes tirent leur épingle du jeu (maisons de ville, coins peu touchés pas le covid saison 1, etc.). La baisse des prix n’est pas encore visible dans les stats, mais on voit une chute des permis de construire et des mises en construction, et une légère baisse des ventes post confinement par rapport à 2019 alors même que l’activité s’est arrêtée 2 mois.
A terme, mais je ne peux pas dire quand, la crise risque de devenir une crise monétaire, avec, si ça part vraiment en vrille, hyper-inflation… Bref on est dans la mouise ! J’ai de toute façon l’impression que, hausse ou baisse de l’immobilier, ça va être de plus en plus difficile d’acheter sans apport très conséquent, donc le marché va redevenir un marché d’happy few, ce qu’il était dans les années 90.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4813 Message par Vincent92 » 28 août 2020, 12:07

wolant75 a écrit :
28 août 2020, 12:05
Bon en résumé :
Il y a un facteur haussier de l’immobilier, ce sont les « QE » qui transforment les monnaies en monnaie de singe. Aux Etats-Unis, ça a apparemment déjà un effet conjugué à la baisse des taux, au moins dans certains Etats (mais apparemment pas les grandes villes déjà en hyper bulle…).
C'est surtout la baisse des taux. 2% de taux directeur en moins, et d'un coup en plus, c'est monstrueux en terme de solvabilisation. Cela créé plein d'acheteurs super solvables d'un coup. Sans que l'offre soit particulièrement plus importante. Un peu comme en France en 2009 avec le PTZ dans l'ancien mais puissance 10.
Les QE c'est plutôt le mot magique de jobserve75 pour expliquer tout.

wolant75
Messages : 294
Enregistré le : 11 sept. 2007, 19:01
Localisation : paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4814 Message par wolant75 » 28 août 2020, 12:16

C'est vrai. L'exemple japonais nous montre que le QE seul ne permet pas une reprise de l'immobilier. C'est donc obligatoirement le QE assorti d'une baisse des taux qui peut le faire repartir.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4815 Message par Vincent92 » 28 août 2020, 12:44

wolant75 a écrit :
28 août 2020, 12:16
C'est vrai. L'exemple japonais nous montre que le QE seul ne permet pas une reprise de l'immobilier. C'est donc obligatoirement le QE assorti d'une baisse des taux qui peut le faire repartir.
Au même titre que les USA, il ne me semble pas forcément pertinent de comparer avec le Japon car ils n'ont pas la même démographie. Mais, effectivement, les QE tout seul ne font pas grand chose.
Par ailleurs, le marché n'a pas besoin de repartir car il ne s'est pas arrêté (en dehors de la période de confinement). Jusqu'à fin Juillet, il n'y a eu à priori aucun problème, au contraire. La vraie question est plutôt de savoir si le balancier va ou non repartir dans l'autre sens prochainement.

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4816 Message par ParisIDF92 » 28 août 2020, 12:51

L'excuse de la démographie japonaise pour expliquer l'effondrement des prix immo dans les grandes villes est assez mauvaise.

Tokyo n'a cessé de croître en population dans les 20 dernières années et les prix des logements se sont effondrés.

C'est drôle que parfois on parle de villes (Tokyo, Paris, New York) et parfois on parle de pays (Japon, France, USA)

Ben92
-++
-++
Messages : 4341
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4817 Message par Ben92 » 28 août 2020, 12:53

ParisIDF92 a écrit :
28 août 2020, 12:51
Tokyo n'a cessé de croître en population dans les 20 dernières années et les prix des logements se sont effondrés.
On ne peux pas comparer la pression démographique de la France et du Japon. Natalité, immigration n'ont rien à voir. Je ne connais pas le système de logement soclial du Japon (même pas sûr qu'il y en ait un) mais ça m'étonnerait qu'ils préemptent à tout va pour faire du HLM comme à Paris.

kitchenette
Messages : 116
Enregistré le : 11 févr. 2008, 22:37

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4818 Message par kitchenette » 28 août 2020, 13:03

Ben92 a écrit :
28 août 2020, 11:09
kitchenette a écrit :
28 août 2020, 09:02
Et dans le fond, je suis surpris que les notaires donnent vendent l' accès a leur base BIEN en avance (seulement 6 semaines de délai) pour la construction d'un indice spéculatif, tandis que les autres professionnels de l'immobilier n'auraient accès qu'aux memes données mais avec 3 mois de retard.
Bonjour la mission de service public.
Voilà la raison !
Ça se défend ! 8)

wolant75
Messages : 294
Enregistré le : 11 sept. 2007, 19:01
Localisation : paris

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4819 Message par wolant75 » 28 août 2020, 13:05

[

C'est drôle que parfois on parle de villes (Tokyo, Paris, New York) et parfois on parle de pays (Japon, France, USA)
[/quote]

C'est vrai qu'il faudrait se contraindre à plus parler de villes, ou de régions, que de pays. Sur ce forum, on a trop vu la hausse de Paris et de la région parisienne ces dernières années sans voir la stagnation voir la baisse de la giletjaunie. Maintenant, c'est plutôt l'inverse : les grosses agglomérations comme Paris, Lyon ou Toulouse semblent fragilisées. Dans la Meuse la Meurthe et Moselle ou les Ardennes, il y a de belles forêts, des terres cultivables, des vieux centre ville parfois sympas, les usines ont déjà fermé : la baisse a déjà eu lieu. Je ne parie cependant pas sur une hausse, mais sur une incidence plus faible des facteurs baissiers.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3155
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4820 Message par roi.de.trefle » 28 août 2020, 13:12

wolant75 a écrit :
28 août 2020, 13:05

C'est vrai qu'il faudrait se contraindre à plus parler de villes, ou de régions, que de pays. Sur ce forum, on a trop vu la hausse de Paris et de la région parisienne ces dernières années sans voir la stagnation voir la baisse de la giletjaunie. Maintenant, c'est plutôt l'inverse : les grosses agglomérations comme Paris, Lyon ou Toulouse semblent fragilisées. Dans la Meuse la Meurthe et Moselle ou les Ardennes, il y a de belles forêts, des terres cultivables, des vieux centre ville parfois sympas, les usines ont déjà fermé : la baisse a déjà eu lieu. Je ne parie cependant pas sur une hausse, mais sur une incidence plus faible des facteurs baissiers.
Tous à Decazeville : je te laisse y aller le premier, tu nous feras un contre-rendu
Ignorés : Pimono - Pazuzu

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4821 Message par supermascotte » 28 août 2020, 13:30

Ben92 a écrit :
28 août 2020, 12:53
ParisIDF92 a écrit :
28 août 2020, 12:51
Tokyo n'a cessé de croître en population dans les 20 dernières années et les prix des logements se sont effondrés.
On ne peux pas comparer la pression démographique de la France et du Japon. Natalité, immigration n'ont rien à voir. Je ne connais pas le système de logement soclial du Japon (même pas sûr qu'il y en ait un) mais ça m'étonnerait qu'ils préemptent à tout va pour faire du HLM comme à Paris.
Non en effet, tu ne connais pas le Japon. Il se trouve que je suis à moitié japonais et que je connais assez bien le Japon.

Démographiquement, le japon se dépeuple vite, le japon est constitué d'une population vieillissante. Mais au Japon, il y a les mêmes phénomènes à L'œuvre. Il y a une hyperconcentration de la population dans les grandes métropoles comme Tokyo. Par contre la campagne se vide à vitesse grand V. Il y a comme ça des villes et villages fantômes qui sont vidées de leur population et où la population restante est souvent âgée et pauvre.

A l'inverse presque tous les jeunes font le choix d'aller à Tokyo ou Osaka dont les populations continuent de croitre.

Aussi un point important concernant le marché immobilier japonais, c'est que les bâtiments ne sont pas construits dans l'optique de durer longtemps. En général, les habitations sont destinées à être détruite au bout de 20-30 ans. Ce qui a donc de la valeur c'est donc surtout les terrains. Meme si j'observe depuis quelques années un changement de ce point de vue.

Ensuite un autre point important c'est qu'au Japon, il est très compliqué de louer un bien. En effet, au moment de louer un bien, il faut payer l'équivalent de 4-5 voire 6 mois de loyers pour entrer dans un appartement (me rappelle plus trop, mais il y a 1 mois de loyer qu'on verse en guise de "remerciement" au propriétaire qui "accepte" gentiment de louer son bien, 2 autres pour l'agence, et 1 ou 2 autres mois de loyers en guise de caution)

Enfin, dernier fait marquant concernant le marché japonais. Dans les années 1990, au plus fort de la bulle financière et immobiliere, la valeur du terrain du palais impérial a Tokyo était estimé être équivalent à la valeur de la californie toute entière. C'est peut-être une légende urbaine qui exagère un peu,mais ca en dit long sur l'ampleur de la bulle financière et immobilière de l'époque. Le Japon était à l'époque la 2ème puissance économique au monde et les USA craignaient que le Japon ne les dépasse. Depuis, le Japon ne s'est jamais remis de l'éclatement de cette bulle et le pays connaît un déclin inexorable.

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4822 Message par supermascotte » 28 août 2020, 13:44

https://www.google.com/amp/s/www.europe ... 988065.amp
Le phénomène profite aussi aux petites villes de région parisienne
"Typiquement, en région parisienne, des habitants de Boulogne se disent : 'Je vais aller habiter à Orléans. A Orléans, j'ai une maison qui fait trois fois la surface que je pourrais avoir en région parisienne, donc 190 mètres carrés, et je ne suis pour autant qu'à une heure de Paris'", illustre Christine Fumagalli.
Spécialement dédicacé à Ben92 :lol:

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21069
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4823 Message par wasabi » 28 août 2020, 13:44

supermascotte a écrit :
28 août 2020, 13:30

Enfin, dernier fait marquant concernant le marché japonais. Dans les années 1990, au plus fort de la bulle financière et immobiliere, la valeur du terrain du palais impérial a Tokyo était estimé être équivalent à la valeur de la californie toute entière. C'est peut-être une légende urbaine qui exagère un peu,mais ca en dit long sur l'ampleur de la bulle financière et immobilière de l'époque. Le Japon était à l'époque la 2ème puissance économique au monde et les USA craignaient que le Japon ne les dépasse. Depuis, le Japon ne s'est jamais remis de l'éclatement de cette bulle et le pays connaît un déclin inexorable.
A l'époque ce qui était souvent -donc pas des légendes urbaines mais la version journalistique- dit dans les journaux français, c'est que les avenues mitoyennes au palais impérial (apparemment quantifier le palais c'était pas envisageable, c'est à l'empereur point, c'est hors marché. Comme ces parties de jardins japonais où seul l'empereur et les jardiniers ont le droit d'aller) valaient autant que Manhattan, et que tout Tokyo autant que les USA.

Je me souviens d'une image qu'il y avait dans l'express, il y avait un mètre carré de délimité dans la rue, et ils disaient que ça valait en moyenne dans la ville 400 000 FF de l'époque, ça doit correspondre aux prix monégasques actuels, avec l'inflation.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4824 Message par ParisIDF92 » 28 août 2020, 13:56

wasabi a écrit :
28 août 2020, 13:44
Je me souviens d'une image qu'il y avait dans l'express, il y avait un mètre carré de délimité dans la rue, et ils disaient que ça valait en moyenne dans la ville 400 000 FF de l'époque, ça doit correspondre aux prix monégasques actuels, avec l'inflation.
Mais quand tu regardes les graphiques de la bulle immobilière des années 80 et 90 au Japon, elles montrent que cette bulle était concentrée dans les grandes villes (Osaka, Nagoya, etc.) et notamment sur Tokyo. Donc les parallèles avec la France (Osaka ou Nagoya sont nos Bordeaux ou Lyon - malgré la différence du nombre d'habitants :mrgreen: -, Tokyo est Paris) sont donc plus qu'évidents.

jobserve75
Messages : 1128
Enregistré le : 12 juil. 2014, 18:44

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4825 Message par jobserve75 » 28 août 2020, 14:09

[quote=Vincent92 post_id=2453489 time=1598612859
Les QE c'est plutôt le mot magique de jobserve75 pour expliquer tout.
[/quote]

Mais ce n'est pas de la magie comme l'a dit Macron et cela n'explique pas tout mon cher Vincent.
Comme d'habitude, tu ne retiens ce que tu veux retenir pour mettre en défaut les gens. Ca en devient énervant.

C'est simplement 1350 petits milliards qui se substituent aux fonds privés et qui maintiennent les taux à un niveau très bas.

Mais pire que celle, le QE a drogué nos économies à cette politique de taux bas et c'est peut-être le terreau d'une grave crise financière.

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3155
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4826 Message par roi.de.trefle » 28 août 2020, 14:11

ParisIDF92 a écrit :
28 août 2020, 13:56
wasabi a écrit :
28 août 2020, 13:44
Je me souviens d'une image qu'il y avait dans l'express, il y avait un mètre carré de délimité dans la rue, et ils disaient que ça valait en moyenne dans la ville 400 000 FF de l'époque, ça doit correspondre aux prix monégasques actuels, avec l'inflation.
Mais quand tu regardes les graphiques de la bulle immobilière des années 80 et 90 au Japon, elles montrent que cette bulle était concentrée dans les grandes villes (Osaka, Nagoya, etc.) et notamment sur Tokyo. Donc les parallèles avec la France (Osaka ou Nagoya sont nos Bordeaux ou Lyon - malgré la différence du nombre d'habitants :mrgreen: -, Tokyo est Paris) sont donc plus qu'évidents.
Clairement on pourrait le faire à la Japonaise : une baisse molle pendant 30 ans et une économie par terre : ca donne envie
Ignorés : Pimono - Pazuzu

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4827 Message par Vincent92 » 28 août 2020, 14:23

jobserve75 a écrit :
28 août 2020, 14:09
Vincent92 a écrit :
28 août 2020, 12:07
Les QE c'est plutôt le mot magique de jobserve75 pour expliquer tout.
Mais ce n'est pas de la magie comme l'a dit Macron et cela n'explique pas tout mon cher Vincent.
Comme d'habitude, tu ne retiens ce que tu veux retenir pour mettre en défaut les gens. Ca en devient énervant.
Tu nous parles des QE puis du marché US en ce moment comme si cela était une causalité sans voir qu'il y a eu une baisse en une fois de 2% du taux directeur. Donc, comme sur presque tous tes messages, ce qui revient tout le temps et explique tout c'est les QE. C'est pour cela que je dis que c'est ton mot magique. Je n'y peux rien.
C'est simplement 1350 petits milliards qui se substituent aux fonds privés et qui maintiennent les taux à un niveau très bas.
Les taux immobiliers en France sont plus ou moins au même niveau que fin 2016 et la BCE a mis son taux directeur à 0 en 2016.
Maintenant, oui, il y a l'écume/le bruit. C'est vrai qu'on peut avoir des variations de l'OAT en fonction du marché (tension internationale, politique monétaire, situation française, perception des marchés, etc...). Mais c'est relativement marginale. Si l'impact était important, vu les QE actuel, on serait sur des plus bas historique et de très loin en terme de taux. Alors que ce n'est pas le cas.
Par contre, les USA viennent de baisser leur taux directeur de 2%. C'est juste monstrueux en terme de solvabilisation. Si j'étais Américain, que j'avais envie d'acheter et une situation stable, j'aurais clairement acheté.
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 août 2020, 14:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22674
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4828 Message par lecriminel » 28 août 2020, 14:33

roi.de.trefle a écrit :
28 août 2020, 13:12
wolant75 a écrit :
28 août 2020, 13:05

C'est vrai qu'il faudrait se contraindre à plus parler de villes, ou de régions, que de pays. Sur ce forum, on a trop vu la hausse de Paris et de la région parisienne ces dernières années sans voir la stagnation voir la baisse de la giletjaunie. Maintenant, c'est plutôt l'inverse : les grosses agglomérations comme Paris, Lyon ou Toulouse semblent fragilisées. Dans la Meuse la Meurthe et Moselle ou les Ardennes, il y a de belles forêts, des terres cultivables, des vieux centre ville parfois sympas, les usines ont déjà fermé : la baisse a déjà eu lieu. Je ne parie cependant pas sur une hausse, mais sur une incidence plus faible des facteurs baissiers.
Tous à Decazeville : je te laisse y aller le premier, tu nous feras un contre-rendu
Et pourquoi pas Bamako Paris non plus ? C'est cruel de mettre des gens là où ils n'appartiennent pas.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22674
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4829 Message par lecriminel » 28 août 2020, 14:39

Vincent92 a écrit :
28 août 2020, 14:23
Les taux immobiliers en France sont plus ou moins au même niveau que fin 2016 et la BCE a mis son taux directeur à 0 en 2016.
Maintenant, oui, il y a l'écume/le bruit. C'est vrai qu'on peut avoir des variations de l'OAT en fonction du marché (tension internationale, politique monétaire, situation française, perception des marchés, etc...). Mais c'est relativement marginale. Si l'impact était important, vu les QE actuel, on serait sur des plus bas historique et de très loin en terme de taux. Alors que ce n'est pas le cas.
Par contre, les USA viennent de baisser leur taux directeur de 2%. C'est juste monstrueux en terme de solvabilisation. Si j'étais Américain, que j'avais envie d'acheter et une situation stable, j'aurais clairement acheté.
le QE ce n'est pas seulement la baisse des taux d'intérêt. C'est une arrivée d'argent continue et sûre dans certaines poches. Autrement dit, la baisse des taux d'intérêts ne sont qu'un facteur haussier parmi d'autres du QE.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4830 Message par Vincent92 » 28 août 2020, 14:43

lecriminel a écrit :
28 août 2020, 14:39
Vincent92 a écrit :
28 août 2020, 14:23
Les taux immobiliers en France sont plus ou moins au même niveau que fin 2016 et la BCE a mis son taux directeur à 0 en 2016.
Maintenant, oui, il y a l'écume/le bruit. C'est vrai qu'on peut avoir des variations de l'OAT en fonction du marché (tension internationale, politique monétaire, situation française, perception des marchés, etc...). Mais c'est relativement marginale. Si l'impact était important, vu les QE actuel, on serait sur des plus bas historique et de très loin en terme de taux. Alors que ce n'est pas le cas.
Par contre, les USA viennent de baisser leur taux directeur de 2%. C'est juste monstrueux en terme de solvabilisation. Si j'étais Américain, que j'avais envie d'acheter et une situation stable, j'aurais clairement acheté.
le QE ce n'est pas seulement la baisse des taux d'intérêt. C'est une arrivée d'argent continue et sûre dans certaines poches. Autrement dit, la baisse des taux d'intérêts ne sont qu'un facteur haussier parmi d'autres du QE.
Mais quelle baisse des taux?????? Il n'y a plus de baisse des taux plus ou moins depuis que le taux directeur est à 0. On peut dire que c'est plus ou moins flat depuis 4 ans avec des variations marginales.
Il faut vraiment arrêter les fake news.

Image

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 22674
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4831 Message par lecriminel » 28 août 2020, 14:51

les QE ont commencé en 2010. Et apparemment, il y a un taux aux particiculiers plancher qu'on a atteint (le taux de refinancement est à -0.5%).
Maintenant il n'y a plus que l'argent déversé qui joue sur l'immobilier.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Ben92
-++
-++
Messages : 4341
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4832 Message par Ben92 » 28 août 2020, 15:03

supermascotte a écrit :
28 août 2020, 13:30
En effet, au moment de louer un bien, il faut payer l'équivalent de 4-5 voire 6 mois de loyers pour entrer dans un appartement (me rappelle plus trop, mais il y a 1 mois de loyer qu'on verse en guise de "remerciement" au propriétaire qui "accepte" gentiment de louer son bien, 2 autres pour l'agence, et 1 ou 2 autres mois de loyers en guise de caution)
J'aime bien le respect du locataire à son propriétaire au Japon. 8)
Si on pouvait avoir le dixième de ce respect en France... :|

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 11168
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4833 Message par Vincent92 » 28 août 2020, 15:04

lecriminel a écrit :
28 août 2020, 14:51
les QE ont commencé en 2010. Et apparemment, il y a un taux aux particiculiers plancher qu'on a atteint (le taux de refinancement est à -0.5%).
Maintenant il n'y a plus que l'argent déversé qui joue sur l'immobilier.
C'est un balancier. Il y a eu une perte de solvabilité en 2012 (fin du PTZ dans l'ancien notamment) et un climat macro qui s'est dégradé (crise de la zone EU, Duflot, chômage, etc...).
Le marché a mis 6 mois a digéré l'information (effet moutonnier, saisonnalité, etc...) et commencé à corriger (on a même un fils qui a été créé vers la fin 2012 pour se moquer des baissiers car les journaux annoncés Paris sur un plus haut mi 2012).
Il y a eu ensuite une resolvabilisation des ménages de 2012 à 2016 mais comme le marché est moutonnier et que la perte de pouvoir d'achat a été forte en 2012, il fallait un fort gain en pouvoir d'achat (à l’excès) pour que le marché reparte dans l'autre sens. Avec la peur de la remonté entre autres des taux d'ailleurs. Puisque les acheteurs qui attendaient ont gagné sur 2 tableaux en même temps (baisse des prix et baisse des taux).
Cela aurait pu aussi aller beaucoup plus vite/la baisse aurait pu durer beaucoup moins longtemps si la BCE avait décidé de baisser son taux directeur d'un coup comme aux USA actuellement et pas par mini pallier. Il y a aurait eu alors un choc de demande (hyper)solvable.
Le balancier est donc parti de l'autre sens d'un point plus bas et a accéléré pour les mêmes raisons : les prix montent et les taux ne baissent plus, je n'ai pas d'intérêt à attendre, amélioration macro (baisse du chômage, plus de solvabilité,...) et effet moutonnier.
Les QE peuvent jouer aussi un rôle. Je ne dis pas le contraire. Mais il ne faut pas oublier que l’écrasante majorité de ceux qui achètent ne verront pas vraiment l'argent des QE.
En tout cas pas directement. Plus indirectement, cela peut jouer un effet "myopie" (finalement, 2% de rendement c'est pas si mal) mais la plupart des acheteurs (et à foritiori ceux qui achètent une résidence principale) ne sont pas vraiment dans cette démarche en général.
Modifié en dernier par Vincent92 le 28 août 2020, 15:45, modifié 5 fois.

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4834 Message par ParisIDF92 » 28 août 2020, 15:15

Je pense que dans les dernières années il y a 2 points qu'on joué sur sur les prix en Ile-de-France et notamment à Paris:

1) Augmentation du emploi (ça serait intéressant de voir des tables du nombre de salariés en IdF). Même une augmentation pas extraordinaire du nombre de salariés (ou une chute du chômage) facilite les choses: 1) plus de demande "solvable" pour l'achat, 2) plus de progression sur les salaries (au moins pour les cadres parisiens) 3) le plein emploi et la hausse des prix de l'immobilier deviennent une prophétie autoréalisatrice : les banques se détendent et les prêts deviennent plus flexibles (ils passent de 20 à 25 ans, passent de 30 à 35% revenus, moins d'apport, etc.). Maintenant, nous sommes dans l'autre direction.

2) Phénomène AirBNB. Rien à dire dont nous n'avons pas discuté.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 21069
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4835 Message par wasabi » 28 août 2020, 15:17

ParisIDF92 a écrit :
28 août 2020, 13:56
wasabi a écrit :
28 août 2020, 13:44
Je me souviens d'une image qu'il y avait dans l'express, il y avait un mètre carré de délimité dans la rue, et ils disaient que ça valait en moyenne dans la ville 400 000 FF de l'époque, ça doit correspondre aux prix monégasques actuels, avec l'inflation.
Mais quand tu regardes les graphiques de la bulle immobilière des années 80 et 90 au Japon, elles montrent que cette bulle était concentrée dans les grandes villes (Osaka, Nagoya, etc.) et notamment sur Tokyo. Donc les parallèles avec la France (Osaka ou Nagoya sont nos Bordeaux ou Lyon - malgré la différence du nombre d'habitants :mrgreen: -, Tokyo est Paris) sont donc plus qu'évidents.
le parallèle n'est pas évident, le Japon était au bout de décennies de croissance folle avec un développement économique sans précédent. Des aberrations locales avaient eu lieu comme des techniques comptables d'un autre âge, de la corruption généralisée, ou des investissements publics tout azimuts douteux. Mais tant que la croissance était là les gens ne s'en occupaient pas et laissaient le truc empirer en silence. Le tremblement de terre de Kobé est arrivé, il a secoué le pays et les marchés financiers asiatiques et là les scandales ont éclaté au grand jour. La corruption publique et la croyance que "les arbres montent au ciel" en matière de développement économique avaient entraîné la construction d'infrastructures disproportionnées, en particulier des aéroports internationaux et l'endettement qui allait de pair avec. Les pratiques comptables d'un autre âge faisaient que le bilan des entreprises avaient intérêts à la bulle immobilière car elles ressolvabilisaient les comptes. Et ca a pété, les bilans des entreprises se sont trouvés finalement moins beaux que présentés, les investissements publics ont du être remboursés autrement qu'en espérant qu'avec de la croissance et de l'inflation ça soit une formalité... Heureusement pour eux leur dette était surtout possédée par des japonais.

Alors que les causes de la bulle immobilière dans le monde occidental depuis 1999 (malgré un passage à vide en 2007-8) sont tout autres. Il n'y a pas eu de manœuvre comptable ou de croissance folle. Il y a une baisse des taux d'intérêts dus à une erreur de calcul dans l'inflation qui solvabilise artificiellement les gens sur des prix supérieurs, une concentration dans les centres urbains du à la mondialisation, mais aussi à une politique économique française ultra favorable à ce phénomène (immigration incontrôlée essentiellement vers les centre urbains, SMIC non décliné en fonction du coût de la vie local, insécurité grandissante dans les centres urbains qui provoquent des stratégies de replis sur des quartiers qui ne peuvent pas contenir tout le monde...), une perte de confiance dans les autres actifs à cause du krach de 2000-2003 et de la chute des taux des petits placements traditionnels (livret A, assurance vie...), ainsi qu'une politique volontaire inflationniste des prix en soutenant la construction défiscalisante pour louer (Périsol, borloo, Robien, Scellier, Duflot...), la loi SRU...
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

rapha
Messages : 108
Enregistré le : 21 août 2017, 10:04

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4836 Message par rapha » 28 août 2020, 16:42

Ben92 a écrit :
28 août 2020, 12:53
mais ça m'étonnerait qu'ils préemptent à tout va pour faire du HLM comme à Paris.
au contraire je pense que l'affairisme à la japonaise n'a rien à envier à chez nous.

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4837 Message par supermascotte » 28 août 2020, 16:49

wasabi a écrit :
28 août 2020, 15:17
ParisIDF92 a écrit :
28 août 2020, 13:56
wasabi a écrit :
28 août 2020, 13:44
Je me souviens d'une image qu'il y avait dans l'express, il y avait un mètre carré de délimité dans la rue, et ils disaient que ça valait en moyenne dans la ville 400 000 FF de l'époque, ça doit correspondre aux prix monégasques actuels, avec l'inflation.
Mais quand tu regardes les graphiques de la bulle immobilière des années 80 et 90 au Japon, elles montrent que cette bulle était concentrée dans les grandes villes (Osaka, Nagoya, etc.) et notamment sur Tokyo. Donc les parallèles avec la France (Osaka ou Nagoya sont nos Bordeaux ou Lyon - malgré la différence du nombre d'habitants :mrgreen: -, Tokyo est Paris) sont donc plus qu'évidents.
le parallèle n'est pas évident, le Japon était au bout de décennies de croissance folle avec un développement économique sans précédent. Des aberrations locales avaient eu lieu comme des techniques comptables d'un autre âge, de la corruption généralisée, ou des investissements publics tout azimuts douteux. Mais tant que la croissance était là les gens ne s'en occupaient pas et laissaient le truc empirer en silence. Le tremblement de terre de Kobé est arrivé, il a secoué le pays et les marchés financiers asiatiques et là les scandales ont éclaté au grand jour. La corruption publique et la croyance que "les arbres montent au ciel" en matière de développement économique avaient entraîné la construction d'infrastructures disproportionnées, en particulier des aéroports internationaux et l'endettement qui allait de pair avec. Les pratiques comptables d'un autre âge faisaient que le bilan des entreprises avaient intérêts à la bulle immobilière car elles ressolvabilisaient les comptes. Et ca a pété, les bilans des entreprises se sont trouvés finalement moins beaux que présentés, les investissements publics ont du être remboursés autrement qu'en espérant qu'avec de la croissance et de l'inflation ça soit une formalité... Heureusement pour eux leur dette était surtout possédée par des japonais.

Alors que les causes de la bulle immobilière dans le monde occidental depuis 1999 (malgré un passage à vide en 2007-8) sont tout autres. Il n'y a pas eu de manœuvre comptable ou de croissance folle. Il y a une baisse des taux d'intérêts dus à une erreur de calcul dans l'inflation qui solvabilise artificiellement les gens sur des prix supérieurs, une concentration dans les centres urbains du à la mondialisation, mais aussi à une politique économique française ultra favorable à ce phénomène (immigration incontrôlée essentiellement vers les centre urbains, SMIC non décliné en fonction du coût de la vie local, insécurité grandissante dans les centres urbains qui provoquent des stratégies de replis sur des quartiers qui ne peuvent pas contenir tout le monde...), une perte de confiance dans les autres actifs à cause du krach de 2000-2003 et de la chute des taux des petits placements traditionnels (livret A, assurance vie...), ainsi qu'une politique volontaire inflationniste des prix en soutenant la construction défiscalisante pour louer (Périsol, borloo, Robien, Scellier, Duflot...), la loi SRU...
Oui je suis d'accord avec tout ce que tu dis et tu connais bien le sujet. Je rajouterai juste que le problème est né suite aux accords de Plazza et à la réévaluation du yen qui a créé un effet richesse monstrueux au Japon et qui alimenté toutes ces bulles. En l'espace de quelques années, le yen a triplé sa valeur par rapport au dollar.

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4838 Message par supermascotte » 28 août 2020, 16:53

Ben92 a écrit :
28 août 2020, 15:03
supermascotte a écrit :
28 août 2020, 13:30
En effet, au moment de louer un bien, il faut payer l'équivalent de 4-5 voire 6 mois de loyers pour entrer dans un appartement (me rappelle plus trop, mais il y a 1 mois de loyer qu'on verse en guise de "remerciement" au propriétaire qui "accepte" gentiment de louer son bien, 2 autres pour l'agence, et 1 ou 2 autres mois de loyers en guise de caution)
J'aime bien le respect du locataire à son propriétaire au Japon. 8)
Si on pouvait avoir le dixième de ce respect en France... :|
Ecoute estime toi heureux si ton locataire paye son loyer et ne brûle pas ta baraque :lol:

Ceci étant, ça a des conséquences désastreuses pour la société japonaise et il est très difficile pour les jeunes japonais de louer un appartement.

D'où le phénomène des jeunes qui restent jusqu'à un âge très avancé chez leurs parents et le faible taux de natalité.

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4839 Message par Cagou780 » 28 août 2020, 21:01

Ben92 a écrit :
28 août 2020, 11:06
Selon le bien nommé Cagou, un indice officiel professionnel est "tout moisi" mais un chiffre de -4.2% sorti d'on ne sait où (aucune source ) est hyper fiable. Du moment que ça dit que ça baisse c'est fiable ! :lol:
Ton truc donne en août les prix de compromis de mars :roll: . Après je ne fais que reprendre les chiffres de Seloguer :roll: et c'est -4.2 % sur les 3 derniers mois sur Paris.
http://lespriximmobiliers.com/pdf/Barom ... ut2020.pdf
Après on attend toujours les chiffres récents des notaires...

Cagou780
Messages : 1189
Enregistré le : 19 mars 2020, 05:01

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4840 Message par Cagou780 » 28 août 2020, 21:12

Ben92 a écrit :
28 août 2020, 11:06
Selon le bien nommé Cagou, un indice officiel professionnel est "tout moisi" mais un chiffre de -4.2% sorti d'on ne sait où (aucune source ) est hyper fiable. Du moment que ça dit que ça baisse c'est fiable ! :lol:
Ton truc donne en août les prix de compromis de mars :roll: . Après je ne fais que reprendre les chiffres de Seloguer et du dangereux baissier Mouillard :roll: et c'est -4.2 % sur les 3 derniers mois sur Paris.
http://lespriximmobiliers.com/pdf/Barom ... ut2020.pdf
Après on attend toujours les chiffres récents des notaires...

Et ça baisse même sur un an dans deux arrondissements de Paris
https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/i ... onsecutif/

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4841 Message par supermascotte » 29 août 2020, 13:55

Cagou780 a écrit :
28 août 2020, 21:12
Ben92 a écrit :
28 août 2020, 11:06
Selon le bien nommé Cagou, un indice officiel professionnel est "tout moisi" mais un chiffre de -4.2% sorti d'on ne sait où (aucune source ) est hyper fiable. Du moment que ça dit que ça baisse c'est fiable ! :lol:
Ton truc donne en août les prix de compromis de mars :roll: . Après je ne fais que reprendre les chiffres de Seloguer et du dangereux baissier Mouillard :roll: et c'est -4.2 % sur les 3 derniers mois sur Paris.
http://lespriximmobiliers.com/pdf/Barom ... ut2020.pdf
Après on attend toujours les chiffres récents des notaires...

Et ça baisse même sur un an dans deux arrondissements de Paris
https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/i ... onsecutif/
Autre chose que personne n'a noté c'est la baisse du nombre de transaction post confinement et l'explosion du nombre de biens immobiliers en vente à Paris.

Pazuzu
-+
-+
Messages : 2193
Enregistré le : 29 juil. 2019, 15:39

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4842 Message par Pazuzu » 29 août 2020, 14:00

supermascotte a écrit :
29 août 2020, 13:55
Autre chose que personne n'a noté c'est la baisse du nombre de transaction post confinement et l'explosion du nombre de biens immobiliers en vente à Paris.
Grosse hausse aussi pour les biens proposés à la location.

ventadour
-+
-+
Messages : 2345
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4843 Message par ventadour » 29 août 2020, 15:28

Anecdotique ? Pour la première fois depuis 1992 il n'y a pas à la rentrée de magazine Capital consacré au marché immobilier. Est-il seulement reporté ?

Image

https://www.capital.fr/economie-politiq ... ci-1230668

Avatar du membre
roi.de.trefle
+
+
Messages : 3155
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4844 Message par roi.de.trefle » 29 août 2020, 15:40

ventadour a écrit :
29 août 2020, 15:28
Anecdotique ?
Je pense qu'ils n'avaient pas assez d’éléments fiables > aujourd'hui personne ne sait où va l'immobilier > on est dans l'attente du "post-covid".
Ignorés : Pimono - Pazuzu

supermascotte
Messages : 426
Enregistré le : 05 avr. 2020, 10:58

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4845 Message par supermascotte » 29 août 2020, 15:56

Image

Je viens de retrouver ce courrier dans ma boite aux lettres. Je trouve les tournures assez comiques.

"De nombreux propriétaires s'inquiètent désormais A JUSTE TITRE d'une incidence de la crise du Covid-19 sur le prix de l'immobilier et hésitent à reporter leur projet de vente."

Évidemment personne n'est dupe du caractère publicitaire de ce foyer. Je reçois régulièrement des trucs de pubs qui m'offrent des "estimations" gratuites pour mon appartement parisien ou autres. Cela faisait plusieurs mois que je n'en recevais plus mais c'est la première fois que je reçois un tel courrier.

:lol:

ventadour
-+
-+
Messages : 2345
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4846 Message par ventadour » 29 août 2020, 16:13

Les AI tiennent toujours ce double discours :
Vendeurs : "les prix sont au plus haut, le krach arrive, c'est le moment de vendre !"
Acheteurs : "argent jeté par la fenêtre, valeur-refuge, taux bas, c'est le moment d'acheter !"
Tout ceci pour 5 % du prix du bien...

ProfGrincheux
-+
-+
Messages : 1937
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4847 Message par ProfGrincheux » 29 août 2020, 17:25

Aux acheteurs, peut-être. De toutes façons, les magazines qui font un numéro spécial immobilier annuel titrent presque toujours

"Immobilier. C'est le moment d'acheter!"

même quand objectivement il est urgent d'attendre comme maintenant parce que personne ne peut prévoir si l'immobilier résidentiel ne va pas se prendre une claque cet automne. Il y a trop de signaux contradictoires.

Je trouve que c'est quand même assez souvent le moment d'acheter. Par exemple, pour celui qui a du POGNON, c'est quand il en a envie et qu'il a trouvé un bien qui lui convient que c'est le moment d'acheter. En fait si le marché stagne ou augmente doucement, ce n'est pas un mauvais moment. S'il est en hausse rapide, c'est plus dur de trouver un bien de qualité parce qu'ils partent comme des petits pains.

Si une baisse est enclenchée c' est sans doute le moment de se préparer à négocier serré quitte à procrastiner jusqu'aux premiers signes de stabilisation (c'est ça, LE moment idéal pour acheter mais ça arrive une fois tous les 10 - 20 ans) .

Aux vendeurs, ça me parait douteux de servir le discours que vous prêtez aux AI. En tous cas je n'y ai pas eu droit au coup du krach imminent. Et les autres témoignages de vendeurs sur le forum ne relatent rien de ce genre .

J'ai eu le droit au coup de la surestimation pour avoir le mandat (ou de la sous-estimation si l'AI a un client à ce prix). Au bout de 3-4 mois de tentative de vente infructueuse, vient le discours "votre bien est trop cher" surtout si le vendeur est obligé de vendre.

Ensuite on ne fait pas tout ce cinéma pour 5%. Des negociations sur 10%, ça arrive dans la vraie vie. Si un bien est mis à prix trop cher de 20%, ce qui arrive aussi, il ne faut même pas essayer de négocier amha. Il faut laisser le vendeur marner. Il peut finir par avoir raison s'il attend assez longtemps et que la hausse s'enclenche.
Ignorés: pimono, Laurent, Manfred, ddv.

ventadour
-+
-+
Messages : 2345
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4848 Message par ventadour » 29 août 2020, 18:19

J'ai déjà eu dans ma boîte aux lettres des tracts d'AI qui disaient que les prix étaient au plus haut, que c'était le moment de vendre (via leur officine bien entendu)...
J'aurais pu me faire passer pour un acheteur pour avoir l'autre version !

Les 5% sont la commission des AI.

ParisIDF92
Messages : 572
Enregistré le : 14 avr. 2020, 13:06

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4849 Message par ParisIDF92 » 29 août 2020, 18:44

ventadour a écrit :
29 août 2020, 16:13
Les AI tiennent toujours ce double discours :
Vendeurs : "les prix sont au plus haut, le krach arrive, c'est le moment de vendre !"
Acheteurs : "argent jeté par la fenêtre, valeur-refuge, taux bas, c'est le moment d'acheter !"
Tout ceci pour 5 % du prix du bien...
Leur crainte n'est pas tant de voir les prix baisser mais que le nombre de transactions s'effondre (donc = 0 CA).

Pour un AI, il est préférable que le prix immo baissent de 20 % que le nombre de transactions baisse de 30 %.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 21835
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Immobilier : face au coronavirus, les notaires anticipent une chute «des prix de 10 à 15%»

#4850 Message par kamoulox » 29 août 2020, 18:54

ParisIDF92 a écrit :
29 août 2020, 18:44
ventadour a écrit :
29 août 2020, 16:13
Les AI tiennent toujours ce double discours :
Vendeurs : "les prix sont au plus haut, le krach arrive, c'est le moment de vendre !"
Acheteurs : "argent jeté par la fenêtre, valeur-refuge, taux bas, c'est le moment d'acheter !"
Tout ceci pour 5 % du prix du bien...
Leur crainte n'est pas tant de voir les prix baisser mais que le nombre de transactions s'effondre (donc = 0 CA).

Pour un AI, il est préférable que le prix immo baissent de 20 % que le nombre de transactions baisse de 30 %.
+1 c’est l’évidence même.
Un ancien boss sa femme avait son agence immo.
Il me disait toujours d’acheter par une agence (Qui va tirer le prix le plus bas pour vendre au plus rapide même si c’est quelques milliers d’euros ) et de vendre par soimême.

Répondre