Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

Discussions entre membres de la communauté, sur des sujets qui ne concernent que la communauté
Message
Auteur
Ystava
+
+
Messages : 2599
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1301 Message par Ystava » 24 avr. 2022, 14:07

ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 11:52
Ystava, c'est quoi l'IFSE?
Indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise - l'indemnité mensuelle qui est versée en complément du traitement de base. Et ce n'est pas rien, car dans mon cas ça représente environ 1/3 de ma rémunération mensuelle globale.

C'est une indemnité liée au poste que tu occupes, et non au corps ou grade auquel tu appartiens. Plus tu es sur un poste technique/à enjeux, plus le montant de l'IFSE est élevé.

Selon les corps, l'IFSE est découpée en deux, trois ou quatre groupes. Du moins rémunérateur (groupe 4) au plus rémunérateur (groupe 1).

Cette indemnité est donc un pilier de la personnalisation/individualisation des carrières, étant donné son couplage avec les fonctions occupées et son poids dans la rémunération de l'agent.
lecriminel a écrit :
21 mars 2020, 13:19
Imagine Ben92, lui s'est bien fait bananer et le paye très cher en période de confinement. Il n'a tué personne mais est enfermé dans une cellule de 20m2.

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1302 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 14:13

ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 14:06
ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 13:28
Acteurs publics à fait un article récemment sur ce sujet.

https://acteurspublics.fr/articles/remu ... s-chantier
Ça ne veut strictement rien dire pour qui n'a pas le logiciel de decodage. C'est du charabia. C'est comme dire qu'on va faire une réforme des retraites en instaurant un "système par points".

Il y a des milliers de façons de faire ça. Il y a même des façons intelligentes de le faire. Je n'ai pas confiance en Macron, ou en l'un de ses adversaires d'ailleurs, pour les sélectionner mais c'est un autre problème.
Je t'ai donné les grandes lignes de la réforme de la haute fonction publique en cours.
La philosophie devrait rester la même.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1303 Message par ProfGrincheux » 24 avr. 2022, 14:17

Cette philosophie-là c'est du flan. Moi je veux des détails concrets.
Ignorés: Manfred, titano.

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1304 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 14:21

ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 14:17
Cette philosophie-là c'est du flan. Moi je veux des détails concrets.
Ils ne seront décidés qu'à l'été.
Pour partie.
Les conditions de reclassement pour la haute fonction publique sont encore en discussion.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1305 Message par ProfGrincheux » 24 avr. 2022, 14:24

Ystava a écrit :
24 avr. 2022, 14:07
ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 11:52
Ystava, c'est quoi l'IFSE?
Indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise - l'indemnité mensuelle qui est versée en complément du traitement de base. Et ce n'est pas rien, car dans mon cas ça représente environ 1/3 de ma rémunération mensuelle globale.

C'est une indemnité liée au poste que tu occupes, et non au corps ou grade auquel tu appartiens. Plus tu es sur un poste technique/à enjeux, plus le montant de l'IFSE est élevé.

Selon les corps, l'IFSE est découpée en deux, trois ou quatre groupes. Du moins rémunérateur (groupe 4) au plus rémunérateur (groupe 1).

Cette indemnité est donc un pilier de la personnalisation/individualisation des carrières, étant donné son couplage avec les fonctions occupées et son poids dans la rémunération de l'agent.
Merci.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1306 Message par ProfGrincheux » 24 avr. 2022, 14:25

ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 14:21
ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 14:17
Cette philosophie-là c'est du flan. Moi je veux des détails concrets.
Ils ne seront décidés qu'à l'été.
Pour partie.
Les conditions de reclassement pour la haute fonction publique sont encore en discussion.
Entre qui et qui?
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13766
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1307 Message par Jeffrey » 24 avr. 2022, 14:30

ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 13:53
Jeffrey a écrit :
24 avr. 2022, 12:10
ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 12:03

Ça ne me paraît pas absurde comme réaction. Au contraire. Je rentrerais plus progressivement ceci dit.
pourquoi ?

Parce que tu peux te prendre -50% à tout moment sans avoir connu de phase de hausse préalable.
non, suffit de rentrer au bon moment, et de ne pas s'attendre à une hausse.
de plus, c'est de l'argent non utilisable, j'entends pas immo/niveau/mode de vie.
J'ai préféré lisser l'entrée sur plusieurs années et suis un peu plus modeste dans mes mises
La bourse est un processus ergodique, c'est à dire que l'évolution du marché à l'instant T ne dépend que de l'instant T-1. Ton lissage n'a pas de sens mathématique. Si tu mets en place une stratégie, elle est sectorielle, donc nécessite un regard historique et une analyse des perspectives. Typiquement ce que ne fait pas un ETF.

(je ne pourrais d'ailleurs pas mettre 30k€/an,et d'ailleurs à deux , ce qui amènerait à la limite de deux PEA en 10 ans
Je n'ai pas de pea, j'ai un plan épargne entreprise, cad des actions des boites de copains. Mais c'est peanuts.
je peux mettre 40 ou 50 par an je pense, au besoin, je prends un job supplémentaire, genre expertise technique conseil. Pas trop envie de me prendre la tête avec ça en ce moment.
- on a encore un emprunt qui se termine le jour de mes 65 ans, date n'ayant pas été choisi au hasard mais pour la raison que j'anticipe que ce sera la date légale de départ à la retraite à ce moment-là). C'est sans doute moins efficace mais ça réduit la dispersion des résultats à long terme. Je me suis aussi graduellement orienté vers les ETF indiciels type CW8.
je vais faire exactement l'inverse.
C'est essentiellement parce que j'ai conscience d'être incompétent que je n'espere m'en sortir qu'avec la croissance à long terme des indices dividendes réinvestis (un phénomène documenté qui me semble intrinsèque au capitalisme - il s'interromprait en cas de guerre ou de changement radical de système juridico-économique). D'une certaine façon, je me couvre contre la possibilité d'un non-effondrement du capitalisme au cours du temps qui me reste à vivre.
En fait, tu approches, nous approchons de périodes où le lissage temporel long n'est plus envisageable. IL faut raisonner à horizon +10, déjà dit il y a quelque temps.
Je pense aussi que l'investissement immobilier locatif direct n'est pas pour moi et que Macron va continuer à le pénaliser fiscalement.
possible, pas sûr, de toute manière, c'est trop tard à ton âge pour rentrer dans ce marché, fallait y penser avant.
Enfin, à toi de voir, je serai intéressé par la composition de ton portefeuille et de ta méthode.
on verra à la rentrée.
Quis custodiet ipsos custodes?

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1308 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 14:33

Les discussions autour des rémunérations (actuelles et futures) des administrateurs de l’État, en tout cas, promettent d’avancer rapidement. Un groupe de travail sur l’encadrement supérieur est d’ores et déjà prévu à la rentrée, entre le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques et les syndicats. Un échange où il sera donc notamment question de la future nouvelle grille indiciaire des administrateurs de l’État, de la fin du grade à accès fonctionnel des administrateurs civils, le Graf, mais aussi de leur volet indemnitaire.
Ministère d'Amélie de Montchalin et syndicats

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1309 Message par ProfGrincheux » 24 avr. 2022, 14:54

Pour l'horizon +10, OK.

L'argument antilissage, je ne le comprends pas. Mais de toutes façons je n'ai pas d'autre choix que l'investissement progressif.

@ignatius: OK, c'est donc une discussion ministere/syndicats. Il faudrait expliquer ce que sont les administrateurs de l'Etat, le Graf, etc, etc....

Même le principe de grille indiciaire, de régime indemnitaire, et le système de retraites de la fp ne sont pas évidents pour les non-initiés.

Je peux aller dans un grand niveau de détails pour les chercheurs, enseignants et enseignants- chercheurs et tout expliquer à toute personne que ça interesserait mais pour le reste, je ne connais pas les détails techniques.

Dans ce cas très particulier, il y a eu recemment une négociation ministère-syndicats sur le régime indemnitaire et les carrieres et, selon moi, ça a augmenté l'importance de l'ancienneté au détriment du mérite. Les syndicats réformistes (UNSA, Sgen-Cfdt) ont signé l'accord et s'en sont félicités.
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
Jeffrey
Modérateur
Modérateur
Messages : 13766
Enregistré le : 12 févr. 2012, 19:59

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1310 Message par Jeffrey » 24 avr. 2022, 15:03

ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 14:54
Pour l'horizon +10, OK.

L'argument antilissage, je ne le comprends pas. Mais de toutes façons je n'ai pas d'autre choix que l'investissement progressif.
j'ai été très lapidaire, en gros, la bourse est un processus stochastique qui a deux dimensions : temporel et spatial (secteur/entreprise investie). Tu fais des hypothèses d'investisseur dans lesquelles tu étales tes investissements spatiaux pour lisser un comportement temporel. L'équivalence de ces deux lissages relève de ce qu'on appelle un processus ergodique. Pas que, et pas seulement, mais c'est un adjectif pour qualifier la démarche. Donc quand tu élargis tes choix d'investissements, c'est dans l'espoir de substituer une espérance temporelle à une incertitude de réalisation spatiale.
Une approche inverse consiste à cibler des secteurs précis, antagonistes ou collaboratifs, sur des durées courtes. Par exemple, si tu devais choisir des actions, tu miserais dans quel domaine dans les dix ans ? il n'y a pas qu'une seule réponse bien entendu.
Quis custodiet ipsos custodes?

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1311 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 15:08

Pour faire simple le corps d'administrateur de l'état est le nouveau corps créé pour les hauts fonctionnaires dans lequel seront reversés une majorité des anciens corps qui disparaissent, au 1er janvier 2023.
Ces corps reversés sont ceux des administrateurs civils (majorité des postes en sortie de l' éna), les corps des sous-préfets, des préfets, des conseillers des affaires étrangères, des ministres plénipotentiaires, de l'inspection générale des finances, de l'inspection générale de l'administration au ministère de l'intérieur, de l'inspection générale de l'agriculture, de l'inspection générale des affaires culturelles, des inspecteurs généraux et inspecteurs de l'administration du développement durable, du contrôle général économique et financier, des administrateurs des finances publiques, des administrateurs du Conseil économique, social et environnemental, de l'inspection générale des affaires sociales et de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1312 Message par ProfGrincheux » 24 avr. 2022, 16:27

Jeffrey a écrit :
24 avr. 2022, 15:03
ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 14:54
Pour l'horizon +10, OK.

L'argument antilissage, je ne le comprends pas. Mais de toutes façons je n'ai pas d'autre choix que l'investissement progressif.
j'ai été très lapidaire, en gros, la bourse est un processus stochastique qui a deux dimensions : temporel et spatial (secteur/entreprise investie). Tu fais des hypothèses d'investisseur dans lesquelles tu étales tes investissements spatiaux pour lisser un comportement temporel. L'équivalence de ces deux lissages relève de ce qu'on appelle un processus ergodique. Pas que, et pas seulement, mais c'est un adjectif pour qualifier la démarche. Donc quand tu élargis tes choix d'investissements, c'est dans l'espoir de substituer une espérance temporelle à une incertitude de réalisation spatiale.
Une approche inverse consiste à cibler des secteurs précis, antagonistes ou collaboratifs, sur des durées courtes. Par exemple, si tu devais choisir des actions, tu miserais dans quel domaine dans les dix ans ? il n'y a pas qu'une seule réponse bien entendu.
Je comprends la stratégie mais je ne parierais pas sur son succès avec des mains inexpertes (les miennes en l'occurrence) pour la mener à bien. Je n'exclus pas de changer de méthode à un moment donné d'ailleurs.

J'ai un gros problème qui est d'être empiriste dans les domaines dans lesquels je n'ai pas d'expertise. Ca augmente infiniment la durée d'apprentissage.

Je crois assez la théorie des 10000 heures de travail pour arriver à l'expertise dans tout domaine un peu complexe. Ensuite pour apprendre un truc superficiellement, je peux aller extrêmement vite, mais ce sera une connaissance purement livresque, m'amènant au mieux à régurgiter du klingon. J'ai besoin d'information de première main, du terrain, pour les corréler au discours klingon.

De ce point de vue, c'est comme en politique. Je ne me satisfais jamais des grands principes si je ne vois pas un minimum comment s'agencent les petits détails concrets.

Dans ce que j'ai vu en vrai dans le cas de la politique de l'ESR, il y a une distance entre ce qui est dit et ce qui est fait. On a eu une réforme dans l'université, la LRU, portée par Pecresse, le mot clef était "autonomie" et le résultat a été "renforcement du pouvoir de l'administration", diminution des marges de manœuvre, et, dans mon université, augmentation de l'influence des syndicats et de l'opacité administrative suite à une fusion qui nous a été présentée comme répondant à la logique de la LRU et à la demande de la tutelle.
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1313 Message par ProfGrincheux » 24 avr. 2022, 16:33

ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 15:08
Pour faire simple le corps d'administrateur de l'état est le nouveau corps créé pour les hauts fonctionnaires dans lequel seront reversés une majorité des anciens corps qui disparaissent, au 1er janvier 2023.
Ces corps reversés sont ceux des administrateurs civils (majorité des postes en sortie de l' éna), les corps des sous-préfets, des préfets, des conseillers des affaires étrangères, des ministres plénipotentiaires, de l'inspection générale des finances, de l'inspection générale de l'administration au ministère de l'intérieur, de l'inspection générale de l'agriculture, de l'inspection générale des affaires culturelles, des inspecteurs généraux et inspecteurs de l'administration du développement durable, du contrôle général économique et financier, des administrateurs des finances publiques, des administrateurs du Conseil économique, social et environnemental, de l'inspection générale des affaires sociales et de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche.
OK. C'est nettement plus précis.

Les grands corps techniques (mines, ponts, armement, etc.... enfin les trucs des X) sont ils concernés? Et les magistrats comme ceux du Conseil d'état?
Ignorés: Manfred, titano.

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1314 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 16:46

ProfGrincheux a écrit :
24 avr. 2022, 16:33
ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 15:08
Pour faire simple le corps d'administrateur de l'état est le nouveau corps créé pour les hauts fonctionnaires dans lequel seront reversés une majorité des anciens corps qui disparaissent, au 1er janvier 2023.
Ces corps reversés sont ceux des administrateurs civils (majorité des postes en sortie de l' éna), les corps des sous-préfets, des préfets, des conseillers des affaires étrangères, des ministres plénipotentiaires, de l'inspection générale des finances, de l'inspection générale de l'administration au ministère de l'intérieur, de l'inspection générale de l'agriculture, de l'inspection générale des affaires culturelles, des inspecteurs généraux et inspecteurs de l'administration du développement durable, du contrôle général économique et financier, des administrateurs des finances publiques, des administrateurs du Conseil économique, social et environnemental, de l'inspection générale des affaires sociales et de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche.
OK. C'est nettement plus précis.

Les grands corps techniques (mines, ponts, armement, etc.... enfin les trucs des X) sont ils concernés? Et les magistrats comme ceux du Conseil d'état?
Ni les corps techniques, ni les magistrats.

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12199
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1315 Message par Bidibulle » 24 avr. 2022, 16:55

ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 15:08
Pour faire simple le corps d'administrateur de l'état est le nouveau corps créé pour les hauts fonctionnaires dans lequel seront reversés une majorité des anciens corps qui disparaissent, au 1er janvier 2023.
Ces corps reversés sont ceux des administrateurs civils (majorité des postes en sortie de l' éna), les corps des sous-préfets, des préfets, des conseillers des affaires étrangères, des ministres plénipotentiaires, de l'inspection générale des finances, de l'inspection générale de l'administration au ministère de l'intérieur, de l'inspection générale de l'agriculture, de l'inspection générale des affaires culturelles, des inspecteurs généraux et inspecteurs de l'administration du développement durable, du contrôle général économique et financier, des administrateurs des finances publiques, des administrateurs du Conseil économique, social et environnemental, de l'inspection générale des affaires sociales et de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche.
Managers généralistes ?
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1316 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 17:21

Recrutement pour les postes sur CV et analyse du parcours professionnel parmi le vivier des administrateurs.

On va en récupérer un en septembre tout juste sorti de l'INSP (qui remplace l'ENA).
J'espère pour lui qu'ils vont pas nous coller un jeunot de 25 ans, mais plutôt un interne, car d'habitude c'est autour de 45-50 ans qu'on accédait à ces postes en interne. L'accueil risque d'être un peu compliqué selon la personnalité du nouvel arrivant.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15502
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1317 Message par optimus maximus » 24 avr. 2022, 17:49

ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 17:21
Recrutement pour les postes sur CV et analyse du parcours professionnel parmi le vivier des administrateurs.

On va en récupérer un en septembre tout juste sorti de l'INSP (qui remplace l'ENA).
J'espère pour lui qu'ils vont pas nous coller un jeunot de 25 ans, mais plutôt un interne, car d'habitude c'est autour de 45-50 ans qu'on accédait à ces postes en interne. L'accueil risque d'être un peu compliqué selon la personnalité du nouvel arrivant.
Vous ne rencontrez même pas ceux que vous recrutez, surtout à ce niveau de poste ?

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1318 Message par ignatius » 24 avr. 2022, 17:53

optimus maximus a écrit :
24 avr. 2022, 17:49
ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 17:21
Recrutement pour les postes sur CV et analyse du parcours professionnel parmi le vivier des administrateurs.

On va en récupérer un en septembre tout juste sorti de l'INSP (qui remplace l'ENA).
J'espère pour lui qu'ils vont pas nous coller un jeunot de 25 ans, mais plutôt un interne, car d'habitude c'est autour de 45-50 ans qu'on accédait à ces postes en interne. L'accueil risque d'être un peu compliqué selon la personnalité du nouvel arrivant.
Vous ne rencontrez même pas ceux que vous recrutez, surtout à ce niveau de poste ?
Mais si il y a des jurys de recrutement habituellement.
Mais pour ce poste là, vu que c'est la toute 1ere sortie INSP, c'est géré directement par le ministère.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1319 Message par ProfGrincheux » 25 avr. 2022, 10:39

OK. Perso, je tique pas mal quand je vois le corps diplomatique, le corps préfectoral et l'IGESR versés dans ce pot commun.
Ignorés: Manfred, titano.

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1320 Message par ignatius » 02 mai 2022, 18:05

Si vous avez un peu de temps, un article assez fouillé :

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... ormat=html

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 10964
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1321 Message par Sifar » 02 mai 2022, 18:36

ignatius a écrit :
02 mai 2022, 18:05
Si vous avez un peu de temps, un article assez fouillé :

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... ormat=html
C'est effectivement très détaillé, avec de nombreux témoignages certes choisis. Je n'ai lu avec attention que le premier quart et survolé le reste.
Mais n'allez pas croire que c'est une lecture ennuyeuse, en fait c'est même parfois amusant.
Pour compenser, il a été décidé de créer des permanences d’une demi-journée par semaine, à la demande. C’est alors à "un agent du SIP volontaire de se déplacer. C’est laissé à l’initiative de chaque agent", s’indigne Marie-Pierre. Pour Hugues Bied-Charreton, directeur de la DRFip Bretagne, cela n’est pas un problème dans la mesure où les salariés des MFS "sont formés deux fois par an aux questions fiscales. Ce sont en plus des personnes dynamiques et compétentes".
ça me rappelle un ancien proviseur qui avait accepté de débloquer trois heures dans l'année pour une préparation au concours général. :lol: :lol:

Mais redevenons sérieux. L'inspirateur de ces réformes nécessaires et utiles à la start-up nation vient d'être réélu avec une confortable majorité, le peuple souverain s'est exprimé et j'aimerais que ces privilégiés des impôts ferment leur g.ueule.

edit. Pour mémoire.
Face au risque de voir Marine Le Pen élue, la CFDT premier syndicat de France, a répondu oui dès le soir du premier tour, « quoi qu’il nous en coûte » confie Mylène Jacquot, secrétaire générale de l’UFFA, l’organisation maison qui représente les fonctionnaires.
Fin mars cependant, le comité exécutif de cette centrale politiquement très diverse, mais très présente dans la fonction publique territoriale, la pénitentiaire où le RN compte nombre d’électeurs, a rappelé ses lignes rouges. Dans une déclaration solennelle réaffirmant son attachement à la République, la laïcité, Force Ouvrière qui tiendra débat juin son congrès confédéral à Rouen, promet d’être sans faiblesse, sans concession sur ses valeurs fondamentales : « le refus du racisme, de l’antisémitisme, de la xénophobie, des slogans qui font de l’étranger, du migrant, le bouc émissaire faute d’apporter des réponses de justice sur le terrain économique et social ».
« Donc le 24, ni abstention, ni Le Pen, ni blanc, ni nul ». Cette consigne adressée aux adhérents de l’UNSA est de Laurent Escure, son secrétaire général.
la FSU n’a pas encore publié de communiqué mais anticipe déjà un texte du même ordre. « On se donne un peu de temps avant de publier une position commune. Ce qui est sûr c’est qu’on fera un appel sur le registre “pas une voix à l’extrême droite”.
Ce que dit Pimono est exact.

Avatar du membre
clairette2
Modérateur
Modérateur
Messages : 16351
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1322 Message par clairette2 » 02 mai 2022, 18:42

J'ai lu aussi (pas jusqu'au bout). Quel bazar !!
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1323 Message par ignatius » 02 mai 2022, 19:08

clairette2 a écrit :
02 mai 2022, 18:42
J'ai lu aussi (pas jusqu'au bout). Quel bazar !!
Le trait est un petit peu forcé.
Par ailleurs tous les services et toutes les missions ne sont pas concernés.

Avatar du membre
m.enfin
Administrateur
Administrateur
Messages : 7895
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1324 Message par m.enfin » 02 mai 2022, 20:00

il reste cinq ans pour parachever "parcekecénotreprojéééééé", ne soyez pas si impatient, tout doit disparaitre va y passer

berliner59
+
+
Messages : 3399
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1325 Message par berliner59 » 02 mai 2022, 20:07

D'ailleurs de nouvelles du point d'indice ?
suis-je bête, la bonne nouvelle (+0.1%) c'est pour après les législatives :mrgreen: :arrow:

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8670
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1326 Message par Ben92 » 02 mai 2022, 20:33

berliner59 a écrit :
02 mai 2022, 20:07
D'ailleurs de nouvelles du point d'indice ?
suis-je bête, la bonne nouvelle (+0.1%) c'est pour après les législatives :mrgreen: :arrow:
Ils peuvent même l'augmenter d'un pourcentage négatif : techniquement ce sera une augmentation quand même :mrgreen:

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1327 Message par ignatius » 03 mai 2022, 05:36

Je pronostique un +4%. 8)

ab86
Messages : 1564
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1328 Message par ab86 » 03 mai 2022, 08:01

ignatius a écrit :
03 mai 2022, 05:36
Je pronostique un +4%. 8)

Comme la dernière fois, Je pronostique 0,5 ou 0,6%. En indiquant qu'ils ont fait des efforts et tiennent leur promesses et que de leur côté en échange les fonctionnaires doivent verront leurs heures de service augmenter de 6%. (comment, on a oublié une virgule ? Non. Pas du tout)
14.11.17.32.44. vivement une grange

Avatar du membre
clairette2
Modérateur
Modérateur
Messages : 16351
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1329 Message par clairette2 » 03 mai 2022, 11:02

ignatius a écrit :
03 mai 2022, 05:36
Je pronostique un +4%. 8)
Ca fera impression (4 % !!) mais... ca ne rattrapera pas les 12 années écoulées, et ni les quelques derniers mois.. :(
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

berliner59
+
+
Messages : 3399
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1330 Message par berliner59 » 03 mai 2022, 11:05

clairette2 a écrit :
03 mai 2022, 11:02
ignatius a écrit :
03 mai 2022, 05:36
Je pronostique un +4%. 8)
Ca fera impression (4 % !!) mais... ca ne rattrapera pas les 12 années écoulées, et ni les quelques derniers mois.. :(
Ne revez pas ca sera plus proche des 0.1% que des 4%

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 48119
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1331 Message par slash33 » 03 mai 2022, 11:58

je dirais -4 plutôt. et ça n'est aucunement contre vous. C'est juste dans la logique des choses (récession latente + dette)

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1332 Message par ignatius » 03 mai 2022, 14:24

berliner59 a écrit :
03 mai 2022, 11:05
clairette2 a écrit :
03 mai 2022, 11:02
ignatius a écrit :
03 mai 2022, 05:36
Je pronostique un +4%. 8)
Ca fera impression (4 % !!) mais... ca ne rattrapera pas les 12 années écoulées, et ni les quelques derniers mois.. :(
Ne revez pas ca sera plus proche des 0.1% que des 4%
On prend les paris.
Pas moins que 2.65 %, et pas plus de 4 %.

berliner59
+
+
Messages : 3399
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1333 Message par berliner59 » 03 mai 2022, 14:32

ignatius a écrit :
03 mai 2022, 14:24

On prend les paris.
Pas moins que 2.65 %, et pas plus de 4 %.
Chiche ? une assiette de frites ? vu le prix de l'huile c'est déjà un gros enjeu :twisted:

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12199
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1334 Message par Bidibulle » 03 mai 2022, 15:09

La stratégie c'est pas de mal payer les bonhommes pour que les meilleurs se barrent, et comme ça sera mal géré, Von Makron pourra justifier de passer commande auprès de Mc Kinsey.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15502
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1335 Message par optimus maximus » 03 mai 2022, 16:10

La question qui vaille c'est de savoir si c'est un one shot ou pas.

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1336 Message par ignatius » 04 mai 2022, 05:51

optimus maximus a écrit :
03 mai 2022, 16:10
La question qui vaille c'est de savoir si c'est un one shot ou pas.
Réforme de la rémunération dans la foulée.
Le point d'indice c'est la vaseline.
Plus l'augmentation sera élevée, plus le passage devra être large. :wink:

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8670
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1337 Message par Ben92 » 04 mai 2022, 21:19

ignatius a écrit :
04 mai 2022, 05:51
optimus maximus a écrit :
03 mai 2022, 16:10
La question qui vaille c'est de savoir si c'est un one shot ou pas.
Réforme de la rémunération dans la foulée.
Le point d'indice c'est la vaseline.
Plus l'augmentation sera élevée, plus le passage devra être large. :wink:
Ce qui serait logique c'est d'augmenter un fonctionnaire quand il prend de nouvelles responsabilités, un nouveau poste plus exposé, ou qui requiert des compétences techniques pointues .
Et en dehors de ça un +1% de temps en temps sur le point d'indice pour compenser une petite partie de l'inflation. Comme dans le privé quoi.
C'est un non sens qu'un fonctionnaire qui fait le même boulot depuis 20 ans double son salaire juste en soufflant ses bougies d'anniversaire.

ignatius

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1338 Message par ignatius » 04 mai 2022, 21:59

Tu peux même perdre de l'argent en prenant de nouvelles responsabilités :wink:

Indécis
~~+
~~+
Messages : 11772
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1339 Message par Indécis » 02 juin 2022, 08:16

35 heures : les villes réfractaires vont-elles devoir les appliquer ?
https://www.capital.fr/votre-carriere/3 ... 1040852e48
Une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) a été transmise par le Conseil d'Etat au Conseil constitutionnel concernant l'application des règles sur le temps de travail dans les collectivités.

Le Conseil d'Etat a transmis au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) relative à l'application des règles sur le temps de travail dans les collectivités, fixé obligatoirement à 1.607 heures annuelles, selon une décision consultée mercredi 1er juin par l'AFP. Cette QPC, soulevée par quatre communes du Val-de-Marne qui refusaient d'appliquer ces 1.607 heures de travail effectif par an, concerne l'article 47 de la loi de transformation de la fonction publique votée en août 2019.

Cette loi impose l'application des 35 heures hebdomadaires à tous les fonctionnaires, soit 1.607 heures de travail effectif par an. Cette disposition implique la suppression de régimes dérogatoires, plus favorables sur le temps de travail, en place dans certaines administrations. En mars, le tribunal administratif de Melun avait transmis au Conseil d'Etat cette QPC, soulevée par les communes de gauche d'Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Bonneuil-sur-Marne et de Fontenay-sous-Bois. Ces villes remettent en cause la conformité de cette loi avec le principe constitutionnel de libre administration des collectivités locales.

"Je suis très heureux et fier car c'est une bataille que je mène depuis le début, j'ai été le premier maire à m'opposer à cette loi, aujourd'hui je constate que tout simplement la séparation des pouvoir existe bien et j'ai toute confiance dans le Conseil constitutionnel", a réagi auprès de l'AFP le maire PCF de Bonneuil-sur-Marne, Denis Öztorun Ömür. Selon lui, "cette loi ne respecte pas la constitution sur la libre administration des collectivités", or "le gouvernement ne peut pas faire des lois sans la respecter", a poursuivi l'élu, qui attendra la décision du Conseil constitutionnel pour appliquer la loi. "Nous avons été pris au sérieux et les questionnements que l'on se pose depuis le début ont été jugés pertinents par le Conseil d'Etat et c'est déjà un pas de franchi", a abondé le maire PCF d'Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou.

Refusant de mettre en application les 35 heures, plusieurs communes du département se sont vues ordonner par le tribunal administratif d'appliquer la loi sous 120 jours. Début février, la préfète du Val-de-Marne, Sophie Thibault, avait assigné en référé dix villes du Val-de-Marne pour leur absence de délibération en conseil municipal sur le temps de travail, malgré le changement de législation au 1er janvier pour les municipalités.
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit...

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10567
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1340 Message par ProfGrincheux » 02 juin 2022, 08:29

Il sera très intéressant de voir quelle jurisprudence le Conseil Constitutionnel adoptera. S'il donne raison aux maires, ce serait pour moi très surprenant. Mais ce ne serait pas la seule décision bizarre qu'il aurait rendu.
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
RFK1
Messages : 378
Enregistré le : 07 nov. 2009, 22:13
Localisation : Paris

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1341 Message par RFK1 » 05 juin 2022, 14:54

ignatius a écrit :
24 avr. 2022, 17:21
Recrutement pour les postes sur CV et analyse du parcours professionnel parmi le vivier des administrateurs.

On va en récupérer un en septembre tout juste sorti de l'INSP (qui remplace l'ENA).
J'espère pour lui qu'ils vont pas nous coller un jeunot de 25 ans, mais plutôt un interne, car d'habitude c'est autour de 45-50 ans qu'on accédait à ces postes en interne. L'accueil risque d'être un peu compliqué selon la personnalité du nouvel arrivant.
Un cas pratique à suivre attentivement.
Fear not the path of truth for the lack of people walking on it.

Avatar du membre
Madi94
-++
-++
Messages : 4691
Enregistré le : 13 oct. 2009, 10:25

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1342 Message par Madi94 » 19 juin 2022, 23:24

L'été c'est pas pour tout de suite.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15502
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1343 Message par optimus maximus » 19 juin 2022, 23:31

Avec la possible coalition d'ensemble avec LR, c'est possiblement dans le cul...

Sauf si la fonction publique décide de faire des grèves bien dures, histoire de tester la résistance de l'assemblée :lol:

Avatar du membre
clairette2
Modérateur
Modérateur
Messages : 16351
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1344 Message par clairette2 » 20 juin 2022, 06:59

Les grèves, il fallait les faire avant les élections... :evil:
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15502
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1345 Message par optimus maximus » 20 juin 2022, 07:01

clairette2 a écrit :
20 juin 2022, 06:59
Les grèves, il fallait les faire avant les élections... :evil:
Ou pour provoquer une motion de censure :mrgreen:

Avatar du membre
Lezard76
Messages : 499
Enregistré le : 17 avr. 2022, 07:40

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1346 Message par Lezard76 » 20 juin 2022, 09:44

La situation est ubuesque...
Le dégel du point d'indice risque donc d'être bloqué... par la gauche :lol: (je ris, mais c'est tragique quand même...) Et le gouvernement aura beau jeu de faire reporter la faute sur les oppositions.

mais comme cela risque d'être l'une des toutes premières lois du mandat, difficile pour la NUPES de ne pas faire œuvre de blocage pour démonter sa capacité de nuisance (bien évidemment, car les propositions seront "insuffisantes", méthode de blocage typiquement CGTiste)...

C'est quand même merveilleux, la politique...
"Win the yes needs the no, to win, against the no"

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 31871
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1347 Message par wasabi » 20 juin 2022, 10:07

Lezard76 a écrit :
20 juin 2022, 09:44
La situation est ubuesque...
Le dégel du point d'indice risque donc d'être bloqué... par la gauche :lol: (je ris, mais c'est tragique quand même...) Et le gouvernement aura beau jeu de faire reporter la faute sur les oppositions.

mais comme cela risque d'être l'une des toutes premières lois du mandat, difficile pour la NUPES de ne pas faire œuvre de blocage pour démonter sa capacité de nuisance (bien évidemment, car les propositions seront "insuffisantes", méthode de blocage typiquement CGTiste)...

C'est quand même merveilleux, la politique...
le RN a plus de 15 députés, ils ont donc un groupe, on leur a donc donné la parole. Avant ça, si j'ai bien compris l'assemblée nationale, ils avaient juste le droit de voter les lois. Maintenant ils peuvent poser des questions au gouvernement, siéger dans les commissions, proposer des projets de lois... ils sont donc maintenant actifs et plus passifs. Ils vont pouvoir bien bloquer aussi. Si bien sûr ils ne brillent pas par leur absence.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Suricate
~~+
~~+
Messages : 18386
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12
Localisation : Saumur (49)

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1348 Message par Suricate » 20 juin 2022, 10:17

Lezard76 a écrit :
20 juin 2022, 09:44
Le dégel du point d'indice risque donc d'être bloqué... par la gauche
Bien fait pour la gueule des fonctionnaires. Ils n'avaient qu'à voter mieux.

Quant à LFI qui viendrait à s'opposer frontalement à tout ce qui est proposé c'est typiquement la politique politicienne dont les français ne veulent plus. Pas sûr qu'ils aient compris pourquoi ils ont été élus...

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15502
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1349 Message par optimus maximus » 20 juin 2022, 11:10

Lezard76 a écrit :
20 juin 2022, 09:44
La situation est ubuesque...
Le dégel du point d'indice risque donc d'être bloqué... par la gauche :lol: (je ris, mais c'est tragique quand même...) Et le gouvernement aura beau jeu de faire reporter la faute sur les oppositions.

mais comme cela risque d'être l'une des toutes premières lois du mandat, difficile pour la NUPES de ne pas faire œuvre de blocage pour démonter sa capacité de nuisance (bien évidemment, car les propositions seront "insuffisantes", méthode de blocage typiquement CGTiste)...

C'est quand même merveilleux, la politique...
LREM n'a pas besoin de Nupes pour faire passer ses lois. Le risque de blocage sur le point d'indice résulterait de la nécessité de faire des accommodements avec LR.
Donc si LREM veut +4/5% et LR veut 0%, ça fera +2%.
Et je ne crois pas que les fonctionnaires applaudissent le gouvernement dans ce cas.

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8670
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: Le fil de la fonction publique et des fonctionnaires

#1350 Message par Ben92 » 20 juin 2022, 11:17

Suricate a écrit :
20 juin 2022, 10:17
Lezard76 a écrit :
20 juin 2022, 09:44
Le dégel du point d'indice risque donc d'être bloqué... par la gauche
Bien fait pour la gueule des fonctionnaires. Ils n'avaient qu'à voter mieux.
Au rythme où progresse l'inflation (et donc le SMIC), beaucoup de fonctionnaires y compris les profs en début de carrière vont être au SMIC dans pas longtemps. Paradoxalement ce sera bénéfique pour eux car du coup leur salaire sera indexé sur l'inflation comme les autres smicards. :lol: