"Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Message
Auteur
castralroc
Messages : 1529
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#151 Message par castralroc » 25 nov. 2022, 12:46

ddv a écrit :
25 nov. 2022, 11:29
berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 09:55
castralroc a écrit :
24 nov. 2022, 23:38

Pour l’instant c’est bien. Je précise en fait que c’est une Clim air air (mais un gros matos.. tri split pour 3 grandes pieces )

J’ai mis un peu de temps à trouver les bons réglages car ma maison est DPE D donc assez mal isolée.
En gros lorsque je réglais à 22 j’avais un peu froid le matin à 7h..dorénavant je mets 24 pour obtenir 21,5 / 22.
En fait la température de réglage est indicative mais ne reflète pas la réalite car la sonde est dans l’unité intérieure au plafond donc il y a un delta entre la température de consigne et la vraie température obtenue dans la pièce.

Pour la conso pour 110 m2 de volume chauffe avec la PAC.. je consomme environ 30/35 kWh chaque jour. C’est pas négligeable mais avec un DPE D et une grande hauteur sous plafond je ne peux espérer mieux comme consommation.
J'ai hésité à virer ma chaudière et mettre juste air-air aussi, mais comme j'avais un max d'aides (pour diverses raisons baisse de revenus 2021/2022) je passe au Air/eau : j'espère que je n'aurais pas "froid" quand il gèle dehors...
En général, on s'arrange pour faire installer une PAC en complément de la chaudière (la chaudière quand il fait froid, la PAC quand il fait frais) sans mettre à la décharge la chaudière.
Et je ne veux pas être méchant, mais mettre à la poubelle une chaudière qui fonctionne bien, c'est totalement anti-écologique, comme d'ailleurs profiter d'un fioul à 0,7€ pour surchauffer (référence à castralroc, qui fait la promotion des véhicules Tesla "écologiques" ) :roll:
Ecrire sur bulle immobilière ce n'est pas écologique non plus.
Rien n'est écologique dans l'absolu.

Et je blaguais à moitié. Disons que quand j'ai acheté le fioul à 0,7 euros, je faisais moins gaffe, c'est humain. Quand tu te cailles les miches parce que ta maison est mal isolée et que le fioul est à 2 euros... ben tu ronges ton frein. Quand le fioul est à 0,7, tu pousses la chaudière.

Je prévois d'isoler un peu mieux ma maison après être passé à la PAC (j'ai tout de même conservé la chaudière à fioul pleinement fonctionnelle car je n'ai le droit à aucune aide pour la rénovation énergétique étant au dessus du plafond, j'ai le droit à un maigre 2000 euros autant garder ma chaudière !)
Mais en meme temps c'est une grande maison.. donc j'avais le choix d'installer une PAC air air à 6000 euros TTC (travaux compris) ou alors isoler par l'extérieure mais pour moi l'isolation par l'extérieure nécessite une vraie reflexion.
ma maison est belle, je n'ai pas envie de gâcher son esthétique, mais je vais être obligé de l'isoler à un moment donné (DPE D c'est trop faible pour une maison de 180 m2..) , donc je prends mon temps. La PAC AIR AIR est le meilleur choix à court-moyen terme selon moi.
Le fioul varie trop, le gaz on en parle pas. L'électricité va avoir une hausse limité en 2023, mais qui nous dit que la hausse ne va pas être de 30% en 2024 ? ... donc il faut penser aussi à l'avenir.

Il faut que je change les fenêtres aussi (fenêtres des années 80-90 en alu dont certaines condensent la nuit à cause de la difference temperature extérieure intérieure) , mais bon j'ai beau être financièrement à l'aide, ça me fait mal au cul de mettre 60 000 euros dans une rénovation énergétique.
Je préfère la politique des petits pas, je vais changer quelques fenêtres, réfléchir avec un pro sur l'isolation extérieure d'une seule partie de la maison.. (mon RDC est isolé par l'intérieur, mais pas le premier étage), et peut être changer quelques portes intérieures mal isolées.

Ce qui est certain c'est que si on pousse à la rénovation énergétique, ça va couter une blinde. les gens ne pourront jamais rénover tout seuls (je suis "aisé" et pourtant j'hésite à mettre 60 000 euros dans une rénovation totale, donc imaginez les pauvres gens...)
Donc l'état va mettre en place de plus en plus d'aides, donc creuser encore le déficit...

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 31866
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#152 Message par wasabi » 25 nov. 2022, 12:54

ddv a écrit :
25 nov. 2022, 11:29
berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 09:55

J'ai hésité à virer ma chaudière et mettre juste air-air aussi, mais comme j'avais un max d'aides (pour diverses raisons baisse de revenus 2021/2022) je passe au Air/eau : j'espère que je n'aurais pas "froid" quand il gèle dehors...
En général, on s'arrange pour faire installer une PAC en complément de la chaudière (la chaudière quand il fait froid, la PAC quand il fait frais) sans mettre à la décharge la chaudière.

et surtout air/eau ça représente beaucoup d'inconvénients, mieux vaut avoir eau/air

inconvénients :
-ne fonctionne pas sous -15°C de température extérieure pour chauffer
-ne fonctionne pas en mode réversible pour climatiser l'été
-fait du bruit pour les voisins comme une air/air
-nécessite de virer la chaudière présente sur le circuit d'eau interne ou de faire des frais pour installer ce circuit et les radiateurs si non présents.

avantage
-meilleure sensation de chaleur que des unités soufflantes
-moins de frais pour le circuit extérieur eau à creuser

bref c'est un système qu'il ne faut pas mettre à plus de 50km de l'océan / mer (risque de température trop basse au moins une fois tous les dix ans et c'est le drame), et pas au sud de la Rochelle (besoin de clim en été), ni au nord de Caen (risque de température trop basse en hiver au moins une fois). Bref c'est fait pour le littoral entre le Cotentin et l'île de Ré :mrgreen:
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

castralroc
Messages : 1529
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#153 Message par castralroc » 25 nov. 2022, 12:57

berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 09:55
castralroc a écrit :
24 nov. 2022, 23:38

Pour l’instant c’est bien. Je précise en fait que c’est une Clim air air (mais un gros matos.. tri split pour 3 grandes pieces )

J’ai mis un peu de temps à trouver les bons réglages car ma maison est DPE D donc assez mal isolée.
En gros lorsque je réglais à 22 j’avais un peu froid le matin à 7h..dorénavant je mets 24 pour obtenir 21,5 / 22.
En fait la température de réglage est indicative mais ne reflète pas la réalite car la sonde est dans l’unité intérieure au plafond donc il y a un delta entre la température de consigne et la vraie température obtenue dans la pièce.

Pour la conso pour 110 m2 de volume chauffe avec la PAC.. je consomme environ 30/35 kWh chaque jour. C’est pas négligeable mais avec un DPE D et une grande hauteur sous plafond je ne peux espérer mieux comme consommation.
J'ai hésité à virer ma chaudière et mettre juste air-air aussi, mais comme j'avais un max d'aides (pour diverses raisons baisse de revenus 2021/2022) je passe au Air/eau : j'espère que je n'aurais pas "froid" quand il gèle dehors...
Honnêtement, je pense que tu n'auras pas froid mais ça dépend... ici en IDF proche Paris les températures descendent rarement en dessous du 0.
Mais dès qu'on touche le 2-3 degrés, ma PAC a tendance à bien pousser son régime.
Elle est prévue pour fonctionner jusqu'à -15 °C... mais à cette témpérature, le COP chute drastiquement, il est divisé par 2 quasiment.
à 7° , le cop est maximal (4,44) , mais en dessous de 5 jusqu'à 1, hop.. ça chute de 30%, donc un COP de 3,1 environ.
Ce COP reste plus ou moins dans ces valeurs jusqu'à -8.
mais il faut savoir du coup que la PAC fera bcp plus de bruit à l'extérieur à ces températures (donc ça gênera peut être les voisins...) car elle dégivrera souvent, et les ventilateurs à l'intérieur seront poussés un peu plus forts pour maintenir à cette valeur.

C'est un peu le défaut de la Pac air-air c'est le bruit, mais bon c'est une solution court terme vraiment intéressant financièrement.

La PAC air-eau, le défaut c'est que si tu ne changes pas aussi les radiateurs tu peux avoir des surprises. Je ne voulais pas le faire chez moi car en plus du prix prohibitif, j'aurais du changer tous les radiateurs qui dataient de 1980 facile... tout encrassé de boues.

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#154 Message par sawaï » 25 nov. 2022, 13:05

WolfgangK a écrit :
25 nov. 2022, 12:31
L'ite C'est 280 e max du m2 de surface de vitrages incluse et sans particularité architecturale.
Un appart fait mettons 25 m de largeur de façade sur 3 m de hauteur épaisseur de dalle incluse

Donc 280 x 25 x 3 = 21000 e ttc par appart. Allez, 25 000 pour être large

Et tous les appart ne peuvent être isolés partout : façades très vitres, loggias (dans ce cas une solution est de fermer les loggias), architecture classée ou complexe (saillants de deco en béton...)

Ça va être salé mais le monsieur exagere. On n'en attend pas moins d'un elu de l'opposition.

Mais ce qui va coincer, ce n'est pas que le prix : comme tout le monde va s'y mettre en meme temps, il y aura aussi la dispo des matériels et des artisans.
On verra.

berliner59
+
+
Messages : 3397
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#155 Message par berliner59 » 25 nov. 2022, 14:13

castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:57


La PAC air-eau, le défaut c'est que si tu ne changes pas aussi les radiateurs tu peux avoir des surprises. Je ne voulais pas le faire chez moi car en plus du prix prohibitif, j'aurais du changer tous les radiateurs qui dataient de 1980 facile... tout encrassé de boues.
J'ai des radiateurs extra plats posés en 2012, ca devrait aller (j'ai viré les radiateurs 1900 superbes mais pas adaptés en basse températures).
Le bruit j'ai rien demandé au voisin, j'espère qu'il ne va pas m'en vouloir...

Korn
~~+
~~+
Messages : 6109
Enregistré le : 01 févr. 2019, 17:00

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#156 Message par Korn » 25 nov. 2022, 14:15

castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:46
Ce qui est certain c'est que si on pousse à la rénovation énergétique, ça va couter une blinde. les gens ne pourront jamais rénover tout seuls (je suis "aisé" et pourtant j'hésite à mettre 60 000 euros dans une rénovation totale, donc imaginez les pauvres gens...)
Donc l'état va mettre en place de plus en plus d'aides, donc creuser encore le déficit...
On verra mais pour l'instant, seul les gens "aisés" peuvent se permettre de mettre le pognon. En contrepartie, ils ne reçoivent pas grand chose en aides.
Seuls les pauvres sont vraiment aidés mais, eux, ne peuvent plus rien acheter et surtout pas une épave thermique (la banque regarde ça désormais).
Ceux qui le peuvent hésitent, car il ne faut pas rêver, ils en seront de leur poche et pas qu'un peu. Le delta coût rénovation / aides sera bien plus important que l'augmentation de la valeur du bien.

Conclusion: il y a un sacré trou d'air qui se présente sur les prix des épaves techniques.

Je ne sais plus qui parlait de subvention à la revente, on en est très loin.

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#157 Message par sawaï » 25 nov. 2022, 14:32

berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 14:13
castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:57


La PAC air-eau, le défaut c'est que si tu ne changes pas aussi les radiateurs tu peux avoir des surprises. Je ne voulais pas le faire chez moi car en plus du prix prohibitif, j'aurais du changer tous les radiateurs qui dataient de 1980 facile... tout encrassé de boues.
J'ai des radiateurs extra plats posés en 2012, ca devrait aller (j'ai viré les radiateurs 1900 superbes mais pas adaptés en basse températures).
pourquoi les vieux radis ne seraient ils pas adaptés ?
On verra.

berliner59
+
+
Messages : 3397
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#158 Message par berliner59 » 25 nov. 2022, 14:37

sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 14:32
pourquoi les vieux radis ne seraient ils pas adaptés ?
Les anciens radiateurs en fonte étaient prévus pour une température d'eau plus élevée (70/80°) : ca peut fonctionner soit en dégradé, soit en poussant la chaudière moderne "à fond" : pas top dans tous les cas.
En dehors de ca, la place au sol contre des radiateurs extra plat sur les murs (moindre inertie, mais plus rapidement en chauffe).

nanne02
-++
-++
Messages : 4847
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#159 Message par nanne02 » 25 nov. 2022, 15:18

J aime bien les vidéos de papy Claude concernant la rénovation des passoires thermiques maisons des années 1960/70...
Va falloir s habituer aux tapis sur les murs comme en Russie !

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#160 Message par sawaï » 25 nov. 2022, 16:43

berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 14:37
sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 14:32
pourquoi les vieux radis ne seraient ils pas adaptés ?
Les anciens radiateurs en fonte étaient prévus pour une température d'eau plus élevée (70/80°) : ca peut fonctionner soit en dégradé, soit en poussant la chaudière moderne "à fond" : pas top dans tous les cas.
En dehors de ca, la place au sol contre des radiateurs extra plat sur les murs (moindre inertie, mais plus rapidement en chauffe).
pour ce qui est de la place au sol tu es seul juge.

Le régime d'eau. Un radi fonctionne des que sa température dépasse celle de l'air. Plus la différence est grande, plus il chauffe.
A 50/40 il chauffera moins qu'à 80/60. Tu as isolé ta maison par ailleurs => moins de besoins => ca aurait p-e pu passer avec les anciens radis. En plus les installations pac et bois aiment bien l'inertie des grands volumes d'eau (moins de marche/arret).

Si ça peut servir à d'autres...
On verra.

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#161 Message par sawaï » 25 nov. 2022, 17:14

james a écrit :
24 nov. 2022, 18:14
Cette histoire de passoire energitique ça sera :
- Soit annulée/reportée
- Soit des exceptions au cas par cas qui risque de créer beaucoup de polémique, à Paris, Lyon c'est impossbile de renover. On va donc créer des exceptions pour certains quartier et d'autres non, par type d'immeuble ? vous voyez bien que c'est une usine a gaz

Pour l'instant c'est fait pour faire peur et esperer baisser les prix pour que des gros poissons viennent acheter ces maisons/appart qui ne valent rien :lol:
je ne l'excluais il y a quelques temps, mais les faits montrent une certaine résolution, je dirais même une résolution certaine à réglementer tout ce qui a trait à la consommation d'énergie. Ça a commencé avec le Grenelle de l'environnement en 2010 je crois.

Ça plus tout le délire autour du co2 m'ont mené à la conclusion qu'en haut lieu ça flippe sévère de voir arriver le sevrage des énergies fossiles.

Edit:
La dernierement (depuis 2020), le législateur s'attaque au tertiaire : décret tertiaire (fixation progressive de ratios de conso max par unité de surface), décret bacs (obligation de gtc dans bâtiments tertiaires moyen/grand) et la un projet de loi pour l'obligation de panneaux photovoltaïques sur les parkings de plus de 80 places.
Et tout ça pour 2025. Les filières techniques ne suivront pas.
On verra.

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 8930
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#162 Message par Praséodyme » 25 nov. 2022, 18:16

sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 16:43
berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 14:37
sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 14:32
pourquoi les vieux radis ne seraient ils pas adaptés ?
Les anciens radiateurs en fonte étaient prévus pour une température d'eau plus élevée (70/80°) : ca peut fonctionner soit en dégradé, soit en poussant la chaudière moderne "à fond" : pas top dans tous les cas.
En dehors de ca, la place au sol contre des radiateurs extra plat sur les murs (moindre inertie, mais plus rapidement en chauffe).
pour ce qui est de la place au sol tu es seul juge.

Le régime d'eau. Un radi fonctionne des que sa température dépasse celle de l'air. Plus la différence est grande, plus il chauffe.
A 50/40 il chauffera moins qu'à 80/60. Tu as isolé ta maison par ailleurs => moins de besoins => ca aurait p-e pu passer avec les anciens radis. En plus les installations pac et bois aiment bien l'inertie des grands volumes d'eau (moins de marche/arret).

Si ça peut servir à d'autres...
Mes radiateurs en fonte je ne sais pas s'ils ont l'âge de la maison (1974) ou celle de feu la chaudière à mazout (1992) mais je les ai gardés et ça marche très bien avec la PAC air-eau qui tourne à 60°C. Bien sûr il a fallu faire un traitement de désembouage, mais ça c'est de l'entretien régulier.

C'est vrai que ça s'encrasse vite. Si vous voyez tout ce qui sort du circuit. À chaque fois que je rénove une pièce de la maison, je dépose le radiateur. J'en profite pour le nettoyer de l'intérieur à l'acide chlorhydrique.
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#163 Message par sawaï » 25 nov. 2022, 18:27

Bonne idée le desembouage, on n'y pense pas assez. Surtout pour tout ce qui est en point bas.

Le faire à l'acide par contre... tu l'as lu/vu quelque part? il me semble que les traiteurs d'eau le fond avec des solutions basiques. Peut être plus lent (il faut injecter le produit dans le circuit et laisser tourner 2/3 semaines en faisant des chasses de temps en temps (mini rincages) + appoints eau/ptoduit puis un rinçage général à la fin.

Pour ce qui est de la pac, plus la température de départ est basse, meilleur est le rendement. Même avec de l'ecs un 55° devrait être possible. Ça se tente au moins. Et sans ecs : loi d'eau sur température extérieure.

A ne pas confondre avec la condensation des chaudières gaz : la c'est la température de retour qu'il faut surveiller (mais une régulation de la temperature de départ sur loi d'eau ext. fait bien le taf aussi).
On verra.

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 8930
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#164 Message par Praséodyme » 25 nov. 2022, 18:54

sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 18:27
Bonne idée le desembouage, on n'y pense pas assez. Surtout pour tout ce qui est en point bas.

Le faire à l'acide par contre... tu l'as lu/vu quelque part? il me semble que les traiteurs d'eau le fond avec des solutions basiques. Peut être plus lent (il faut injecter le produit dans le circuit et laisser tourner 2/3 semaines en faisant des chasses de temps en temps (mini rincages) + appoints eau/ptoduit puis un rinçage général à la fin.

Pour ce qui est de la pac, plus la température de départ est basse, meilleur est le rendement. Même avec de l'ecs un 55° devrait être possible. Ça se tente au moins. Et sans ecs : loi d'eau sur température extérieure.

A ne pas confondre avec la condensation des chaudières gaz : la c'est la température de retour qu'il faut surveiller (mais une régulation de la temperature de départ sur loi d'eau ext. fait bien le taf aussi).
L'acide, j'en mets seulement quelques cL avec de l'eau et je le laisse agir quelques minutes dans un radiateur déconnecté du circuit avant de rincer à l'eau du robinet. En dissolvant la la rouille il facilite l'évacuation de la boue. Dans le circuit j'ai mis du désembouant X400 pendant quelques semaines avant le changement de chaudière. Il a un pH neutre. À la remise en eau, les gars de Cham ont mis de l'inhibiteur X100.

Au fait, je te rejoins sur le fait qu'une bonne inertie thermique du circuit est préférable avec une PAC. Or quand on regarde c'est surtout une question de volume du circuit. Avec une capacité thermique massique de 450 J/kg/K un radiateur de 50kg de fonte n'a que l'inertie de 5.4 kg d'eau. De ce point de vue, le volume interne d'un radiateur compte plus que sa masse à vide. Alors remplacer des vieux trucs moche par des radiateurs design en alu, pourquoi pas si on a les moyens mais il ne faut pas forcément prendre les plus minces.
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

DIGOU
-+
-+
Messages : 2314
Enregistré le : 30 sept. 2013, 20:04

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#165 Message par DIGOU » 25 nov. 2022, 21:14

sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 14:32
berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 14:13
castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:57


La PAC air-eau, le défaut c'est que si tu ne changes pas aussi les radiateurs tu peux avoir des surprises. Je ne voulais pas le faire chez moi car en plus du prix prohibitif, j'aurais du changer tous les radiateurs qui dataient de 1980 facile... tout encrassé de boues.
J'ai des radiateurs extra plats posés en 2012, ca devrait aller (j'ai viré les radiateurs 1900 superbes mais pas adaptés en basse températures).
pourquoi les vieux radis ne seraient ils pas adaptés ?
Probablement qu'il faut une surface de chauffe plus importante pour pouvoir travailler en basse température.
C'est ce que j'ai mis dans ma maison quand j'ai fait remplacer la chaudière antique au fuel (1970 mais qui fonctionnait toujours très bien) .
Les radiateurs en fonte ont dû être remplacés par des modèles acier beaucoup plus grand.
La chaudière (gaz à condensation), chauffe l'eau entre 28 et 35 degrés, très rarement 40, grâce à la grande surface d'échange des nouveaux radiateurs, et pilotée également par la sonde extérieure.
Économies à la clé, mais amortissement plus long.

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 6839
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#166 Message par ddv » 27 nov. 2022, 11:26

berliner59 a écrit :
25 nov. 2022, 14:37
sawaï a écrit :
25 nov. 2022, 14:32
pourquoi les vieux radis ne seraient ils pas adaptés ?
Les anciens radiateurs en fonte étaient prévus pour une température d'eau plus élevée (70/80°) : ca peut fonctionner soit en dégradé, soit en poussant la chaudière moderne "à fond" : pas top dans tous les cas.
En dehors de ca, la place au sol contre des radiateurs extra plat sur les murs (moindre inertie, mais plus rapidement en chauffe).
Rien compris.
J'ai des radiateurs en fonte et ils sont souvent entre 30 et 40°. Tu dois confondre avec la température de l'eau DANS la chaudière. Car de toutes façons, dans tous les cas, la vanne X voies mélange l'eau du circuit avec l'eau chaude de sortie de la chaudière et l'eau dans les radiateurs n'est jamais à 70/80°, sauf à vivre dans le Jura dans une maison DPE G.
Parce que tous les vaccins disponibles en France nous protègent solidement contre le variant Delta. Parce qu’ils divisent par 12 son pouvoir de contamination. Parce qu’ils évitent 95% des formes graves. - E. Macron, 12 juillet 2021

Avatar du membre
ddv
~~+
~~+
Messages : 6839
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : Pays des droits du vacciné

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#167 Message par ddv » 27 nov. 2022, 11:33

castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:46
Je préfère la politique des petits pas, je vais changer quelques fenêtres, réfléchir avec un pro sur l'isolation extérieure d'une seule partie de la maison.. (mon RDC est isolé par l'intérieur, mais pas le premier étage), et peut être changer quelques portes intérieures mal isolées.
Je fais pareil. Je compte, après mûres réflexions, faire l'ITE de seulement deux pignons, qui n'ont qu'une seule fenêtre à eux deux, mais pas les façades (trop d'ouvertures et de balcons). Mais encore faut-il trouver des artisans. J'ai l'impression que dans ce type de travaux, les artisans font la chasse aux primes (en surévaluant le devis du montant de la prime; encore une belle réussite de l'Etat), sachant que je ne bénéficie de quasiment aucune prime.
Donc, pour l'instant, j'en suis au point mort, car le seul artisan qui a daigné paraître intéressé ne m'a jamais envoyé de devis, et ne répond plus au téléphone.
Parce que tous les vaccins disponibles en France nous protègent solidement contre le variant Delta. Parce qu’ils divisent par 12 son pouvoir de contamination. Parce qu’ils évitent 95% des formes graves. - E. Macron, 12 juillet 2021

berliner59
+
+
Messages : 3397
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#168 Message par berliner59 » 27 nov. 2022, 13:23

ddv a écrit :
27 nov. 2022, 11:33
castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:46
Je préfère la politique des petits pas, je vais changer quelques fenêtres, réfléchir avec un pro sur l'isolation extérieure d'une seule partie de la maison.. (mon RDC est isolé par l'intérieur, mais pas le premier étage), et peut être changer quelques portes intérieures mal isolées.
Je fais pareil. Je compte, après mûres réflexions, faire l'ITE de seulement deux pignons, qui n'ont qu'une seule fenêtre à eux deux, mais pas les façades (trop d'ouvertures et de balcons). Mais encore faut-il trouver des artisans. J'ai l'impression que dans ce type de travaux, les artisans font la chasse aux primes (en surévaluant le devis du montant de la prime; encore une belle réussite de l'Etat), sachant que je ne bénéficie de quasiment aucune prime.
Donc, pour l'instant, j'en suis au point mort, car le seul artisan qui a daigné paraître intéressé ne m'a jamais envoyé de devis, et ne répond plus au téléphone.
Fais toi même si c'est juste deux pignons

Avatar du membre
titano
~~+
~~+
Messages : 8813
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#169 Message par titano » 27 nov. 2022, 13:29

+1 tu te laisses pousser les cheveux, tu portes un sarouel et hop, tu ouvres ton chantier participatif. :mrgreen: Prévois les réserves de boulgour et lait de soja.
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689
Pooteen président !
Pimono, neron, saturne, Guynemer => /dev/null

castralroc
Messages : 1529
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#170 Message par castralroc » 27 nov. 2022, 22:03

ddv a écrit :
27 nov. 2022, 11:33
castralroc a écrit :
25 nov. 2022, 12:46
Je préfère la politique des petits pas, je vais changer quelques fenêtres, réfléchir avec un pro sur l'isolation extérieure d'une seule partie de la maison.. (mon RDC est isolé par l'intérieur, mais pas le premier étage), et peut être changer quelques portes intérieures mal isolées.
Je fais pareil. Je compte, après mûres réflexions, faire l'ITE de seulement deux pignons, qui n'ont qu'une seule fenêtre à eux deux, mais pas les façades (trop d'ouvertures et de balcons). Mais encore faut-il trouver des artisans. J'ai l'impression que dans ce type de travaux, les artisans font la chasse aux primes (en surévaluant le devis du montant de la prime; encore une belle réussite de l'Etat), sachant que je ne bénéficie de quasiment aucune prime.
Donc, pour l'instant, j'en suis au point mort, car le seul artisan qui a daigné paraître intéressé ne m'a jamais envoyé de devis, et ne répond plus au téléphone.
Si tu le fais, tu me diras...
Je connais un artisan qui effectivement m'a dit cash "ça sert à rien d'isoler un étage au lieu de toute la maison"

Je ne suis pas de cet avis, juste d'un point de vue logique.. si vous sortez nu dehors en hiver et que vous mettez un pull (mais pas de pantalon) ben c'est toujours mieux que tout nu.

C'est justement parce que c'est pas si complexe que ça à faire l'ITE que les artisans cherchent à en faire le maximum. Tu peux marger à mort.
Et comme ils croulent sous les demandes, ils ont pas envie de perdre 1 journée sur une moitié d'ITE.

Avatar du membre
Osef
Modérateur
Modérateur
Messages : 6275
Enregistré le : 12 oct. 2005, 14:52

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#171 Message par Osef » 01 déc. 2022, 17:56

Tiens tiens...
côté de la lettre de classement est exprimé en énergie primaire (énergie exploitable et transformable directement après son extraction) et non en énergie finale (celle qui est livrée chez les consommateurs, sous forme de gaz, fioul, bois ou électricité).

Cette information peut fausser la lecture des profanes, puisque actuellement, la consommation du bien en énergie finale (celle qui compte pour savoir si le seuil de 450 kWh/m²/an est dépassé) est bien mentionnée sur le DPE, mais uniquement en page 3.
Afin d'éviter les erreurs de lecture du DPE, le ministère de la Transition écologique a pris un arrêté pour apporter diverses améliorations techniques au DPE à partir du 1er janvier 2023. Il visera notamment à ajouter la consommation d'énergie finale par m² et par an aux informations que doit comporter le DPE.

Selon le modèle que nous a transmis notre expert, la consommation du bien figurant sur la nouvelle étiquette DPE sera exprimée en énergie primaire (en gras) et en énergie finale (en gris), dès la 1re page du diagnostic.
C'est bien la première fois que j'entend parler de ça. En full électrique c'est beaucoup plus favorable ! Mon studio n'est plus une passoire...
https://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/ ... e-20221130
Osef plus
Troll de luxe ® détrôné

castralroc
Messages : 1529
Enregistré le : 12 août 2016, 01:14

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#172 Message par castralroc » 01 déc. 2022, 18:05

Oui car ils ont changé le coefficient.
L’électrique était à 2,8 avant maintenant c’est à 2,3

Édit : pardon j’avais pas chopé la subtilité visuelle sur l’affichage de l’énergie primaire / finale

Avatar du membre
titano
~~+
~~+
Messages : 8813
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#173 Message par titano » 01 déc. 2022, 18:19

Ce n'était pas 2,58 plutôt ?
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689
Pooteen président !
Pimono, neron, saturne, Guynemer => /dev/null

Avatar du membre
krachboom
~~+
~~+
Messages : 8038
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#174 Message par krachboom » 20 janv. 2023, 08:53

BFM Immo: Edouard Philippe estime que l'interdiction de location des passoires thermiques est une "folie".
https://www.bfmtv.com/immobilier/locati ... 90473.html
Pour l'ancien Premier ministre, cette mesure va "réduire le nombre de logements mis à la disposition des gens, et en général des plus fragiles".

Concernant l'interdiction de location des passoires énergétiques, l'ancien Premier ministre a estimé que c'était "une folie".

Pour lui, cette mesure aura surtout pour conséquence d'assécher le marché de la location.
A mon avis certains politiques ont des logements non louables... Enfin ce n'est que mon avis...
Ignoré : pimono

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29133
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#175 Message par kamoulox » 20 janv. 2023, 09:22

Désolé mais il a raison. Ou alors qu’on change les règles pour des logements en centre ville ou on ne peut même pas changer les fenêtres par exemple car zone monument historique

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10565
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#176 Message par ProfGrincheux » 20 janv. 2023, 11:07

Un plafonnement strict des loyers ou imposer que les consommations de fluides soient intégrées dans le loyer pour les passoires thermiques comme dans les locations meublées touristiques (deux mesures cumulables) serait préférable à l'interdiction.

Le risque serait que les proprio exigent des loyers en dessous de table. Mais il n'y aurait que peu de risque pour le locataire à refuser de les payer. Sauf proprio tchétchenne ou assimilé, bien sûr.

La pire folie est bien sûr l'interdiction de louer en 2034 pour les DPE E. Ça c'est comme la fermeture des centrales nucléaires. Des DPE E, il y en a beaucoup trop aujourd'hui et il y en aura toujours beaucoup trop en 2034 pour que ça puisse marcher.
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
krachboom
~~+
~~+
Messages : 8038
Enregistré le : 18 sept. 2008, 10:22

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#177 Message par krachboom » 20 janv. 2023, 12:40

kamoulox a écrit :
20 janv. 2023, 09:22
Désolé mais il a raison. Ou alors qu’on change les règles pour des logements en centre ville ou on ne peut même pas changer les fenêtres par exemple car zone monument historique
Évidemment il faut permettre d'isoler correctement les bâtiments du centre ville même monuments Historiques.

Sans faire n'importe quoi non plus, pas ITE, isolation par l'intérieur, ils perdront des M2 mais c'est le jeu. Mon appartement récent est bien isolé et je perds en surface par l'isolation intérieure...
Ignoré : pimono

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#178 Message par sawaï » 20 janv. 2023, 12:48

kamoulox a écrit :
20 janv. 2023, 09:22
Désolé mais il a raison. Ou alors qu’on change les règles pour des logements en centre ville ou on ne peut même pas changer les fenêtres par exemple car zone monument historique
bien sur que si, il est possible de remplacer ses fenêtres en zone ABF. On ne peut pas faire n'importe quoi, c'est tout.

L'ITE c'est compliqué en effet. Je ne serais pas surpris que des facilitations soient accordées par les temps qui courent.

Et il reste toujours l'ITI, bien que ça bouffe de la surface.

Et enfin, pour la location, la réglementation prévoit des dérogations en cas de contraintes diverses insurmontables, mais il faut être de bonne foi, donc en théorie, si ITE pas possible =》 ITI

Si on laissait faire les bailleurs privés, une grande partie du parc serait constitué de 4 planches en bois. Il est nécessaire de réglementer.

E. Philippe ne fait que tenter de ramener à lui les mécontents, que j'imagine plutôt âgés et de droite en moyenne. Ça tombe bien, c'est son coeur de cible électoral.
On verra.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10565
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#179 Message par ProfGrincheux » 20 janv. 2023, 14:08

Si on laisse faire les fonctionnaires du ministère du logement il ne faut pas s'étonner des pénuries sur le marché locatif.
Ignorés: Manfred, titano.

ab86
Messages : 1564
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#180 Message par ab86 » 20 janv. 2023, 14:20

ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 14:08
Si on laisse faire les fonctionnaires du ministère du logement il ne faut pas s'étonner des pénuries sur le marché locatif.
Ce ne sont pas les fonctionnaires du ministere du logement qui ont voté cette loi, mais les élus macronistes. Et c'est un gouvernement macroniste (dans lequel il n'y a pas un seul fonctionnaire il me semble) qui l'applique.
14.11.17.32.44. vivement une grange

pepa2
Messages : 243
Enregistré le : 22 févr. 2021, 17:05

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#181 Message par pepa2 » 20 janv. 2023, 14:23

kamoulox a écrit :
20 janv. 2023, 09:22
Si on laissait faire les bailleurs privés, une grande partie du parc serait constitué de 4 planches en bois. Il est nécessaire de réglementer.
+1 Ca oxygène de lire un peu de bon sens et pas toujours l'intérêt porte sur soi uniquement. :D :roll:

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8659
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#182 Message par Ben92 » 20 janv. 2023, 14:41

ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 11:07
Un plafonnement strict des loyers ou imposer que les consommations de fluides soient intégrées dans le loyer pour les passoires thermiques comme dans les locations meublées touristiques (deux mesures cumulables) serait préférable à l'interdiction.
Le risque serait que les proprio exigent des loyers en dessous de table. Mais il n'y aurait que peu de risque pour le locataire à refuser de les payer. Sauf proprio tchétchenne ou assimilé, bien sûr.
Lire que tu es pour le plafonnement des loyers est très surprenant, car d'ordinaire tu as des raisonnements économiques plutôt sensés. Mais le but d'un forum est d'expliquer, alors je vais essayer de faire de mon mieux.
Dans un marché libre l niveau des loyers reflète l'équilibre de l'offre et la demande du secteur locatif privé. Vu la multitude de bailleurs, c'est un marché parfaitement concurrentiel et on ne peut pas suspecter des prix d'entente entre les acteurs. Tant qu'il y a de la demande non satisfaite, les prix montent naturellement. Un bailleur n'a aucun intérêt a avoir 50 candidats, si c'est le cas c'est qu'il n'est pas assez cher. C'est cet équilibre qui est garant de la fluidité du marché.
Si je veux louer un appartement de 2P à Boulogne aujourd'hui j'en trouverai un tout de suite, car il ya quelques uns qui sont un tout petit trop chers - de quelques euros- pour partir tout de suite. Cela est possible car les prix ne sont pas plafonnés à Boulogne. C'est comme le carnet d'ordre à la bourse, toutes les demandes d'achat ou de vente au bon prix sont executées "rapidement mais pas trop", ce qui fait qu'on peut acheter ou vendre une action à tout moment.
En revanche, sur un marché plafonné, tu vas vider le carnet d'ordre de vente et embouteiller le carnet d'ordre d'achats. Ca crée une situation ubuesque qui empêche les gens qui peuvent payer le prix du marché de trouver un appartement facilement (sauf peut-être une bouse immonde). Ca crée une foire d'empoigne pour le moindre appartement correct, qui outre stresser les candidats qui doivent appeler dans les 5 minutes de publication de l'annonce , donne lieu à toutes les dérives (pots de vins peut-être, mais surtout demandes démesurées des propriétaires qui pour départager les candidats vont demander jusqu'à 5x le loyer et une caution des grands-parents... ).
En un mot comme en cent plafonner les loyers est une absurdité, une insulte à l'intelligence.
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 11:07
La pire folie est bien sûr l'interdiction de louer en 2034 pour les DPE E. Ça c'est comme la fermeture des centrales nucléaires. Des DPE E, il y en a beaucoup trop aujourd'hui et il y en aura toujours beaucoup trop en 2034 pour que ça puisse marcher.
Là-dessus tu as bien sûr raison.

Avatar du membre
lemiamat13
Messages : 833
Enregistré le : 01 juil. 2010, 07:54
Localisation : Fribourg (Suisse)

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#183 Message par lemiamat13 » 20 janv. 2023, 15:20

pepa2 a écrit :
20 janv. 2023, 14:23
kamoulox a écrit :
20 janv. 2023, 09:22
Si on laissait faire les bailleurs privés, une grande partie du parc serait constitué de 4 planches en bois. Il est nécessaire de réglementer.
+1 Ca oxygène de lire un peu de bon sens et pas toujours l'intérêt porte sur soi uniquement. :D :roll:
A tous les 2, en êtes vous sûr ? C'est l'abondance côté offre qui améliore la qualité et/ou baisse les prix. Il faudrait plutôt se tourner vers la surrèglementation foncière pour expliquer la concurrence insuffisante.
"L'État c'est un ténia qui se fait passer pour un rémora"
-Pajala-

sanglier78
+
+
Messages : 2715
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#184 Message par sanglier78 » 20 janv. 2023, 16:05

ab86 a écrit :
20 janv. 2023, 14:20
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 14:08
Si on laisse faire les fonctionnaires du ministère du logement il ne faut pas s'étonner des pénuries sur le marché locatif.
Ce ne sont pas les fonctionnaires du ministere du logement qui ont voté cette loi, mais les élus macronistes. Et c'est un gouvernement macroniste (dans lequel il n'y a pas un seul fonctionnaire il me semble) qui l'applique.
14 parlementaires exerçant une profession comme "fonctionnaire de cat"

Fonctionnaire de catégorie A : Ugo Bernalicis (député LFI, Nord)
Fonctionnaire de catégorie A : Anne Brugnera (députée REN, Rhône)
Fonctionnaire de catégorie A : Paul Christophe (député HOR, Nord)
Fonctionnaire de catégorie A : Pierre Cordier (député apparenté LR, Ardennes)
Fonctionnaire de catégorie A : Philippe Dunoyer (député REN, Nouvelle-Calédonie)
Fonctionnaire de catégorie A : Olivier Marleix (député LR, Eure-et-Loir)
Fonctionnaire de catégorie A : Christine Pires Beaune (députée SOC, Puy-de-Dôme)
Fonctionnaire de catégorie A : Aurélien Taché (député ECO, Val-d'Oise)
Fonctionnaire de catégorie A : Boris Vallaud (député SOC, Landes)
Fonctionnaire de catégorie A : Jean-Pierre Vigier (député LR, Haute-Loire)
Fonctionnaire de catégorie B : Jean-Marie Fiévet (député REN, Deux-Sèvres)
Fonctionnaire de catégorie B : Jean-Paul Lecoq (député GDR, Seine-Maritime)
Fonctionnaire de catégorie B : Éric Poulliat (député REN, Gironde)
Fonctionnaire de catégorie B : Loïc Prud'homme (député LFI, Gironde)

9 médecins
6 ingenieurs
4 ouvriers
2 agriculteurs

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 23357
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#185 Message par Goldorak2 » 20 janv. 2023, 16:26

sawaï a écrit :
20 janv. 2023, 12:48
Si on laissait faire les bailleurs privés, une grande partie du parc serait constitué de 4 planches en bois.
Ha bon ? Et cette grande partie du parc serait probablement vide d'occupant. Tu choisirais de louer ça toi ?
Il est nécessaire de réglementer.
Ha bon ? Tu crois un instant que tu peux habiter dans un règlement ?
Le réglement passoire énergétique t'interdira juste de louer un logement classé E et laissera celui ci inoccupé et à l'abandon. Il te permettra de loger chez tes parents... ou tes grands parents, tes amis, etc....
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000, Fabien44

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3291
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#186 Message par sawaï » 20 janv. 2023, 16:58

Goldorak2 a écrit :
20 janv. 2023, 16:26
sawaï a écrit :
20 janv. 2023, 12:48
Si on laissait faire les bailleurs privés, une grande partie du parc serait constitué de 4 planches en bois.
Ha bon ? Et cette grande partie du parc serait probablement vide d'occupant. Tu choisirais de louer ça toi ?
Tu as vu dans quoi les gens habitent à Paris? Bien sûr qu'il y aura toujours preneur si le marché est tendu. Il n'y a qu'à voir comment ça se passe pour ceux qui choisissent d’ignorer la réglementation, aka les marchands de sommeil. Sans les réglementation de logements insalubres et autres, je n'ose imaginer ce que ça donnerait. Si : 4 planches en bois (exagération inside). Hors zones tendues c'est moins catastrophique, mais peu reluisant.

Te soucies tu des conditions de logement de ceux qui sont obligés de recourir au parc locatif privé?

Par ailleurs, les performances thermiques des logements relève aussi de l'aménagement du territoire. On voit cet hiver qu'il peut être difficile de fournir l'énergie pour tout le monde. L'amélioration des performances permet de s'éloigner de la zone rouge.
On verra.

Ambre
Messages : 399
Enregistré le : 21 mars 2022, 14:44

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#187 Message par Ambre » 20 janv. 2023, 17:02

Ben92 a écrit :
20 janv. 2023, 14:41
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 11:07
Un plafonnement strict des loyers ou imposer que les consommations de fluides soient intégrées dans le loyer pour les passoires thermiques comme dans les locations meublées touristiques (deux mesures cumulables) serait préférable à l'interdiction.
Le risque serait que les proprio exigent des loyers en dessous de table. Mais il n'y aurait que peu de risque pour le locataire à refuser de les payer. Sauf proprio tchétchenne ou assimilé, bien sûr.
Lire que tu es pour le plafonnement des loyers est très surprenant, car d'ordinaire tu as des raisonnements économiques plutôt sensés. Mais le but d'un forum est d'expliquer, alors je vais essayer de faire de mon mieux.
Dans un marché libre l niveau des loyers reflète l'équilibre de l'offre et la demande du secteur locatif privé. Vu la multitude de bailleurs, c'est un marché parfaitement concurrentiel et on ne peut pas suspecter des prix d'entente entre les acteurs. Tant qu'il y a de la demande non satisfaite, les prix montent naturellement. Un bailleur n'a aucun intérêt a avoir 50 candidats, si c'est le cas c'est qu'il n'est pas assez cher. C'est cet équilibre qui est garant de la fluidité du marché.
Si je veux louer un appartement de 2P à Boulogne aujourd'hui j'en trouverai un tout de suite, car il ya quelques uns qui sont un tout petit trop chers - de quelques euros- pour partir tout de suite. Cela est possible car les prix ne sont pas plafonnés à Boulogne. C'est comme le carnet d'ordre à la bourse, toutes les demandes d'achat ou de vente au bon prix sont executées "rapidement mais pas trop", ce qui fait qu'on peut acheter ou vendre une action à tout moment.
En revanche, sur un marché plafonné, tu vas vider le carnet d'ordre de vente et embouteiller le carnet d'ordre d'achats. Ca crée une situation ubuesque qui empêche les gens qui peuvent payer le prix du marché de trouver un appartement facilement (sauf peut-être une bouse immonde). Ca crée une foire d'empoigne pour le moindre appartement correct, qui outre stresser les candidats qui doivent appeler dans les 5 minutes de publication de l'annonce , donne lieu à toutes les dérives (pots de vins peut-être, mais surtout demandes démesurées des propriétaires qui pour départager les candidats vont demander jusqu'à 5x le loyer et une caution des grands-parents... ).
En un mot comme en cent plafonner les loyers est une absurdité, une insulte à l'intelligence.
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 11:07
La pire folie est bien sûr l'interdiction de louer en 2034 pour les DPE E. Ça c'est comme la fermeture des centrales nucléaires. Des DPE E, il y en a beaucoup trop aujourd'hui et il y en aura toujours beaucoup trop en 2034 pour que ça puisse marcher.
Là-dessus tu as bien sûr raison.
'Mot2Cambronne'. Je suis d accord. Alors la si on me l avait dit.
L'ignorant affirme, le savant doute , le sage réfléchit

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10565
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#188 Message par ProfGrincheux » 20 janv. 2023, 17:42

Ben92 a écrit :
20 janv. 2023, 14:41
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 11:07
Un plafonnement strict des loyers ou imposer que les consommations de fluides soient intégrées dans le loyer pour les passoires thermiques comme dans les locations meublées touristiques (deux mesures cumulables) serait préférable à l'interdiction.
Le risque serait que les proprio exigent des loyers en dessous de table. Mais il n'y aurait que peu de risque pour le locataire à refuser de les payer. Sauf proprio tchétchenne ou assimilé, bien sûr.
Lire que tu es pour le plafonnement des loyers est très surprenant, car d'ordinaire tu as des raisonnements économiques plutôt sensés. Mais le but d'un forum est d'expliquer, alors je vais essayer de faire de mon mieux.
Je dis que ces mesures, limitées aux passoires thermiques, sont préférables à l’interdiction de louer.

Il y a un problème d’incitation économique à faire des travaux de rénovation thermique. Il faudrait en fait que le loyer puisse augmenter sensiblement pour justifier l’investissement en question par le propriétaire.

Si on ne veut pas le permettre, on doit prendre des mesures, comme le plafonnement des loyers, qui ont plein d’effets pervers. Mais faire sortir des biens du marché, la, j’avoue, c’est le pire de tous les effets pervers.

Dans un marché libre l niveau des loyers reflète l'équilibre de l'offre et la demande du secteur locatif privé. Vu la multitude de bailleurs, c'est un marché parfaitement concurrentiel et on ne peut pas suspecter des prix d'entente entre les acteurs. Tant qu'il y a de la demande non satisfaite, les prix montent naturellement. Un bailleur n'a aucun intérêt a avoir 50 candidats, si c'est le cas c'est qu'il n'est pas assez cher. C'est cet équilibre qui est garant de la fluidité du marché.
Si je veux louer un appartement de 2P à Boulogne aujourd'hui j'en trouverai un tout de suite, car il ya quelques uns qui sont un tout petit trop chers - de quelques euros- pour partir tout de suite. Cela est possible car les prix ne sont pas plafonnés à Boulogne. C'est comme le carnet d'ordre à la bourse, toutes les demandes d'achat ou de vente au bon prix sont executées "rapidement mais pas trop", ce qui fait qu'on peut acheter ou vendre une action à tout moment.
En revanche, sur un marché plafonné, tu vas vider le carnet d'ordre de vente et embouteiller le carnet d'ordre d'achats. Ca crée une situation ubuesque qui empêche les gens qui peuvent payer le prix du marché de trouver un appartement facilement (sauf peut-être une bouse immonde). Ca crée une foire d'empoigne pour le moindre appartement correct, qui outre stresser les candidats qui doivent appeler dans les 5 minutes de publication de l'annonce , donne lieu à toutes les dérives (pots de vins peut-être, mais surtout demandes démesurées des propriétaires qui pour départager les candidats vont demander jusqu'à 5x le loyer et une caution des grands-parents... ).
En un mot comme en cent plafonner les loyers est une absurdité, une insulte à l'intelligence.
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 11:07
La pire folie est bien sûr l'interdiction de louer en 2034 pour les DPE E. Ça c'est comme la fermeture des centrales nucléaires. Des DPE E, il y en a beaucoup trop aujourd'hui et il y en aura toujours beaucoup trop en 2034 pour que ça puisse marcher.
Là-dessus tu as bien sûr raison.
Les demandes démesurées des propriétaires me semblent résulter plus des difficultés à récupérer les biens en cas d’impayés que du plafonnement. Ceci dit, l’augmentation démesurée des prix sur les marchés en tension extrême est un dysfonctionnement de marché - ce qui amène ces revendications de plafonnement qu’on entend partout.

A vrai dire, j’ai plus tendance à penser, comme WolfgangK.que le dysfonctionnement bien plus de l’existence de banlieues pourries qui réduisent drastiquement l’offre de logement qualitative.
Ignorés: Manfred, titano.

ab86
Messages : 1564
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#189 Message par ab86 » 20 janv. 2023, 18:47

Tu as oublié quelques points importants que je mets en gras.

Je disais que ce n'était pas des fonctionnaires du ministère du logement qui l'avaient voté mais des élus macronistes.
Pour le pointage que tu as fait des députés fonctionnaires, je te donne leur vote sur la loi climat.

sanglier78 a écrit :
20 janv. 2023, 16:05
ab86 a écrit :
20 janv. 2023, 14:20
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 14:08
Si on laisse faire les fonctionnaires du ministère du logement il ne faut pas s'étonner des pénuries sur le marché locatif.
Ce ne sont pas les fonctionnaires du ministere du logement qui ont voté cette loi, mais les élus macronistes. Et c'est un gouvernement macroniste (dans lequel il n'y a pas un seul fonctionnaire il me semble) qui l'applique.
14 parlementaires exerçant une profession comme "fonctionnaire de cat"

Fonctionnaire de catégorie A : Ugo Bernalicis (député LFI, Nord) Contre
Fonctionnaire de catégorie A : Anne Brugnera (députée REN, Rhône) Pour LREM Macroniste
Fonctionnaire de catégorie A : Paul Christophe (député HOR, Nord) Pour Agir Ensemble (Macroniste)
Fonctionnaire de catégorie A : Pierre Cordier (député apparenté LR, Ardennes) Abstention
Fonctionnaire de catégorie A : Philippe Dunoyer (député REN, Nouvelle-Calédonie) Abstention
Fonctionnaire de catégorie A : Olivier Marleix (député LR, Eure-et-Loir) Abstention
Fonctionnaire de catégorie A : Christine Pires Beaune (députée SOC, Puy-de-Dôme) Contre
Fonctionnaire de catégorie A : Aurélien Taché (député ECO, Val-d'Oise) n'était pas député lors du vote de la loi mais élu LREM = macroniste
Fonctionnaire de catégorie A : Boris Vallaud (député SOC, Landes) Contre
Fonctionnaire de catégorie A : Jean-Pierre Vigier (député LR, Haute-Loire) Abstention
Fonctionnaire de catégorie B : Jean-Marie Fiévet (député REN, Deux-Sèvres) Pour LREM macroniste
Fonctionnaire de catégorie B : Jean-Paul Lecoq (député GDR, Seine-Maritime) Contre  
Fonctionnaire de catégorie B : Éric Poulliat (député REN, Gironde) n'a pas participé au vote LREM macroniste
Fonctionnaire de catégorie B : Loïc Prud'homme (député LFI, Gironde) Contre

9 médecins
6 ingenieurs
4 ouvriers
2 agriculteurs
Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de fonctionnaires députés, contrairement à ce que tu laisses supposer, et les trois seuls députés fonctionnaires qui ont voté cette loi sont des élus du groupe LREM ou assimilés.
Parmi ces 3 députés, quand bien même tu leur reprocherais d'être fonctionnaires, sur les 3 qui ont voté cette loi, 2 ont été fonctionnaires territoriaux, le dernier sapeur-pompier, ce n'en fait en aucun cas des fonctionnaires du ministère du logement.

Je te remercie d'avoir confirmé ce que je disais.

Accessoirement, je disais qu'il n'y avait pas de fonctionnaires dans le gouvernement macron. J'attends ta liste de fonctionnaires dans le gouvernement macron, et je veux des vrais, des titulaires, et le fait d'avoir été pdg de la RATP à 60000 €/mois pendant 3 ou 4 ans n'en fait pas un pour moi.
14.11.17.32.44. vivement une grange

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10565
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#190 Message par ProfGrincheux » 20 janv. 2023, 19:07

A votre avis qui rédige les lois, les décrets, les arrêtés, les textes réglementaires, etc… Les députés? Les ministres? Vous croyez que ces derniers comprennent tout ce qu’ils font? Si oui, vous les surestimez. Les macronistes ont certes progressé entre 2017 et 2023, mais c’était parti de vraiment très bas et les progrès ne vont pas bien vite.

J’ai une théorie qui vaut ce qu’elle vaut, à savoir que de nombreux ministres se font littéralement balader par leur administration. Surtout quand elle a été mise en place par les prédécesseurs. Et si les ministres se font balader, je ne vous raconte pas les députés.
Ignorés: Manfred, titano.

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8659
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#191 Message par Ben92 » 20 janv. 2023, 19:10

ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 17:42
Je dis que ces mesures, limitées aux passoires thermiques, sont préférables à l’interdiction de louer.
Il y a un problème d’incitation économique à faire des travaux de rénovation thermique. Il faudrait en fait que le loyer puisse augmenter sensiblement pour justifier l’investissement en question par le propriétaire.
Si on ne veut pas le permettre, on doit prendre des mesures, comme le plafonnement des loyers, qui ont plein d’effets pervers. Mais faire sortir des biens du marché, la, j’avoue, c’est le pire de tous les effets pervers.
OK donc tu reconnais que le plafonnement des loyers a plein d'effet pervers. Quant à sortir les biens peu performants du marché c'est juste débile on est d'accord. Une 3e voie serait possible, par exemple un taux d'imposition dépendant de la performance énergétique du logement : on évite les effets pervers du plafonnement tout en incitant à rénover.
ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 17:42
Les demandes démesurées des propriétaires me semblent résulter plus des difficultés à récupérer les biens en cas d’impayés que du plafonnement. Ceci dit, l’augmentation démesurée des prix sur les marchés en tension extrême est un dysfonctionnement de marché - ce qui amène ces revendications de plafonnement qu’on entend partout.
A vrai dire, j’ai plus tendance à penser, comme WolfgangK.que le dysfonctionnement bien plus de l’existence de banlieues pourries qui réduisent drastiquement l’offre de logement qualitative.
Disfonctionnement je ne sais pas, les loyers sont très chers à Paris mais c'est pire encore à Londres, Genève ou New York. Les banlieues pourries sont une cause mais ça n'explique pas tout car les loyers du parc privé sont assez chers même à St Denis ou Aubervilliers avec un rapport qualité de l'environnement/prix horrible.

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10565
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#192 Message par ProfGrincheux » 20 janv. 2023, 19:26

En ce qui concerne Londres et New York, des quartiers absolument horribles, ça ne manque pas.

Genève, je ne sais pas. La Suisse est le seul pays dans le monde dont je connaisse pas mal de ressortissants et tel qu’ils soient tous sains d’esprit. C’est vraiment un pays à part.

Les seules exceptions qui me viennent à l’esprit sont Jean-Jacques Rousseau et Le Corbusier. Mais, ils sont morts depuis longtemps, et ce sont des suisses qui sont venus en France, donc on peut supposer qu’ils ont été contaminés.
Ignorés: Manfred, titano.

Ben92
~~+
~~+
Messages : 8659
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#193 Message par Ben92 » 20 janv. 2023, 19:39

ProfGrincheux a écrit :
20 janv. 2023, 19:26
En ce qui concerne Londres et New York, des quartiers absolument horribles, ça ne manque pas.
Genève, je ne sais pas. La Suisse est le seul pays dans le monde dont je connaisse pas mal de ressortissants et tel qu’ils soient tous sains d’esprit. C’est vraiment un pays à part.
Les seules exceptions qui me viennent à l’esprit sont Jean-Jacques Rousseau et Le Corbusier. Mais, ils sont morts depuis longtemps, et ce sont des suisses qui sont venus en France, donc on peut supposer qu’ils ont été contaminés.
Il y a une banlieue toute pourrie de Genève, et devine quoi ? elle est en France évidemment ! Ca s'appelle Annemasse.

sanglier78
+
+
Messages : 2715
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#194 Message par sanglier78 » 20 janv. 2023, 20:07

Mea culpa
https://www2.assemblee-nationale.fr/dep ... t-sociopro
En gros 200 fonctionnaire, car le diable est dans le détail c est découpé en sous catégorie.

ab86
Messages : 1564
Enregistré le : 23 mars 2009, 09:49

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#195 Message par ab86 » 20 janv. 2023, 22:01

sanglier78 a écrit :
20 janv. 2023, 20:07
Mea culpa
https://www2.assemblee-nationale.fr/dep ... t-sociopro
En gros 200 fonctionnaire, car le diable est dans le détail c est découpé en sous catégorie.
Je me fous des fonctionnaires de l'assemblée nationale ! il y en a, je ne vois pas pourquoi un fonctionnaire n'aurait pas le droit d'être député !

Mais j'attends que tu me sortes la liste des fonctionnaires du ministère du logement qui ont voté la loi climat !

Par ailleurs, le nombre de 200 fonctionnaires que tu avances est notoirement surévalué.

Par exemple la catégorie "Cadres de la fonction publique, professions intellectuelles et artistiques (174)" qui sert à atteindre tes 200 mélange allègrement : psychologues du secteur privé, salarié de CCI (qui ne sont pas des fonctionnaires), anciens assistants parlementaires, directeur d'association, contractuel du parlement européen, journaliste en passant par écrivain et chanteur. Sur le petit sondage aléatoire (je n'ai pas testé les 174, un peu à toi de vérifier tes dires !) auquel je me suis livré, les "vrais" fonctionnaires représentent moins de la moitié de ce que j'ai testé (dont une grosse partie de fonctionnaires territoriaux).

L'autre catégorie "Professions intermédiaires de l'enseignement, de la santé, de la fonction publique et assimilés (31)" contient un "marin-pecheur/navigateur/journaliste", un "docker", infirmière en libéral, psychologue libéral (tiens, il y avait un psychologue libéral dans la catégorie précédente, etc.. À noter quelques erreurs de déclaration, notamment un député LR se revendiquant "professeur, profession scientifique", alors qu'après un master en philosophie, il est chargé de mission dans un conseil départemental.
Les 31 de cette catégorie sont loin d'être tous fonctionnaires également.

Je crois que tu peux diviser par au moins 2 tes 200.

En tout cas, si j'ai trouvé dans ta liste des fonctionnaires de l'éducation nationale, de la santé ou des fonctionnaires territoriaux (en grande majorité) je ne suis tombé sur AUCUN fonctionnaire du ministère du logement.

Donc, maintenant, plutôt que de répondre à coté en mentant, balaye ta liste, et sors moi les fonctionnaires du ministère du logement qui ont voté la loi climat,
14.11.17.32.44. vivement une grange

sanglier78
+
+
Messages : 2715
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#196 Message par sanglier78 » 21 janv. 2023, 09:03

Que de haine, j ai juste mis en avant qu en France des que c est politique, rien n est clair. Mais c est tout a fait normal ?

Avatar du membre
ProfGrincheux
~~+
~~+
Messages : 10565
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#197 Message par ProfGrincheux » 21 janv. 2023, 09:40

Voter les lois n’est pas le seul acte politique. Il faut les préparer et surtout les appliquer. C’est marrant que ce détail, où réside le diable, échappe à tout le monde.
Ignorés: Manfred, titano.

Avatar du membre
Marie 94
-++
-++
Messages : 4659
Enregistré le : 28 janv. 2016, 18:50

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#198 Message par Marie 94 » 21 janv. 2023, 10:07

Dans les faits, l'interdiction de louer les passoires thermiques n'aura pas lieu. J'ai vu comment était fait le DPE récemment chez mes beaux parents :lol:

Comme au Bac, les notes vont s'envoler avec l'indulgence des diagnostiqueurs.

Ambre
Messages : 399
Enregistré le : 21 mars 2022, 14:44

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#199 Message par Ambre » 21 janv. 2023, 10:57

Nous avons déjà reçu une note de service dans mon travail pour les diagnostiqueurs accommodant. Si dépôt de plainte des nouveaux propriétaires, garde à vue du diagnostiqueur, suspension de l agrément le temps de l enquete , audition du notaire . Si les faits sont avérés et que le diagnostiqueur se décharge sur les anciens propriétaires, possibilité d annulation de la vente avec amende ou estimation des coûts de rénovation énergétique payé par les anciens propriétaires.
L'ignorant affirme, le savant doute , le sage réfléchit

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 14847
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: "Passoire énergétique" : près de la moitié des logements franciliens ne pourra plus être loué

#200 Message par henda » 21 janv. 2023, 10:59

Ça risque d'être un sacré bordel.