Napoléon : le grand homme.

Discussions entre membres de la communauté, sur des sujets qui ne concernent que la communauté
Message
Auteur
Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Napoléon : le grand homme.

#1 Message par Ferrari » 10 nov. 2023, 21:06

Napoléon : le grand homme.

Il était désigné comme cela par certains de ses soldats.

Le film de Ridley Scott sortira le 23 novembre en salle.
On se fout un peu des critiques qui accompagnent les choix de Ridley Scott...Il se trouve que c'est un américain anglais qui est obligé de faire un film sur Napoléon !
On aurait pu espérer qu'une équipe de producteur/réalisateur français s'y attèle mais non, ils sont bien trop occupés à produire des films de "vivre-ensemble" beurrés recto-verso de bons sentiements..qui ne font plus que des bides en salle..Bref.. :roll:

Ce film promet de faire revivre pendant 2h39 cet immense personnage de l'Histoire de France.
Et il y aura une version longue "Director's cut" de plus de 4H :D

Merci Ridley.


Image

Modifié en dernier par Ferrari le 10 nov. 2023, 21:20, modifié 1 fois.
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 11025
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Napoléon : le grand homme.

#2 Message par Sifar » 10 nov. 2023, 21:18

Ridely Scott est un Anglois, c'est pire! ( Je découvre ce soir. )

Le barbu qui fait l'émission "La petite histoire" a l'air assez enthousiaste.
J'oscille pour ma part entre l'admiration du personnage et ce qu'en dit Guillemin.

Je ne suis pas sûr d'apprécier Joaquin Phoenix dans le rôle.
Le centrisme, c'est le vichysme du temps de paix. Alexandre Sanguinetti,

Avatar du membre
Delambre
~~+
~~+
Messages : 6570
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: Napoléon : le grand homme.

#3 Message par Delambre » 10 nov. 2023, 21:19

Ferrari a écrit :
10 nov. 2023, 21:06
Napoléon : le grand homme.
Sans doute le personnage de l'Histoire de France que j'admire le plus.
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Napoléon : le grand homme.

#4 Message par Ferrari » 10 nov. 2023, 21:21

Je vais ici mettre quelques extraits de bouquins... :)
On se rends pas compte de l'époque, des hommes de cette époque.
On se rends pas compte.
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#5 Message par wasabi » 10 nov. 2023, 21:40

Ferrari a écrit :
10 nov. 2023, 21:06

On aurait pu espérer qu'une équipe de producteur/réalisateur français s'y attèle mais non, ils sont bien trop occupés à produire des films de "vivre-ensemble" beurrés recto-verso de bons sentiements..qui ne font plus que des bides en salle..Bref.. :roll:
Cette année sont sortis deux films français

-un trois mousquetaires wokiste avec Porthos homo et constance racisée
-Jeanne du Barry de Maiwenn avec Johnny Depp en Louis XV

Vous vouliez vraiment un Napoléon français incarné par Ahmed Sylla ou Omar Sy ?
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

achillemo
~~+
~~+
Messages : 18237
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Napoléon : le grand homme.

#6 Message par achillemo » 10 nov. 2023, 21:48

Delambre a écrit :
10 nov. 2023, 21:19
Ferrari a écrit :
10 nov. 2023, 21:06
Napoléon : le grand homme.
Sans doute le personnage de l'Histoire de France que j'admire le plus.
Ah? Ses guerres se sont soldées par une défaite cuisante, des millions de morts et une France plus petite à la fin qu'au début.
C'est l'aboutissement de 1789.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Napoléon : le grand homme.

#7 Message par Ferrari » 10 nov. 2023, 22:23

achillemo a écrit :
10 nov. 2023, 21:48
Delambre a écrit :
10 nov. 2023, 21:19
Ferrari a écrit :
10 nov. 2023, 21:06
Napoléon : le grand homme.
Sans doute le personnage de l'Histoire de France que j'admire le plus.
Ah? Ses guerres se sont soldées par une défaite cuisante, des millions de morts et une France plus petite à la fin qu'au début.
C'est l'aboutissement de 1789.
Voilà (déjà), sans doute, le reproche le plus grave que l'on peut lui faire.
Sauf que cela ne tient pas.

Ce sont les puissances européens qui attaquaient la France, toujours.
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

Avatar du membre
Madi94
-++
-++
Messages : 4783
Enregistré le : 13 oct. 2009, 10:25

Re: Napoléon : le grand homme.

#8 Message par Madi94 » 10 nov. 2023, 22:28

Ya eu de Napoléon avec Christian Clavier diffusé sur France 2. En 4 épisodes de 100min. 6heures , ça laisse du temps de couvrir relativement bien le sujet.

https://www.allocine.fr/series/ficheser ... =5871.html

Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Napoléon : le grand homme.

#9 Message par Ferrari » 10 nov. 2023, 22:49

« En vérité, jamais un homme ne fut adoré comme celui-là, dans l’espérance ou le désespoir, dans les tourments infinis de la fatigue, de la faim et de la soif, au milieu des boues et des neiges, dans la mitraille ou les incendies, dans les exils, dans les prisons, les hôpitaux et parmi les agonies ; (...)

J’ai connu dans mon enfance, des vieux mutilés incapables de le distinguer du Fils de Dieu. »
Léon Bloy
« Un seul homme était en vie alors en Europe ; le reste des êtres tâchait de se remplir les poumons de l'air qu'il avait respiré. »
Alfred de Musset
« J'ai vu l'Empereur – cette âme du monde – sortir de la ville pour aller en reconnaissance ; c'est effectivement une sensation merveilleuse de voir un pareil individu qui, concentré ici sur un point, assis sur un cheval, s'étend sur le monde et le domine. »
Hegel
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

lisa
Messages : 1188
Enregistré le : 19 juin 2008, 12:04

Re: Napoléon : le grand homme.

#10 Message par lisa » 11 nov. 2023, 09:36

Austerlitz (film)
Austerlitz est un film français réalisé par Abel Gance sorti en 1960.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Austerlitz_(film)
Autour du film

En 1927, Abel Gance avait réalisé Napoléon vu par Abel Gance, prestigieux film muet tourné avec des moyens considérables et distribué dans le monde entier.

Mais le Napoléon de 1927 n'était que le premier des six films que le cinéaste voulait consacrer à l'histoire entière de Napoléon Bonaparte. Abel Gance souhaitait, dans un projet pharaonique, poursuivre sur grand écran le récit et la vie de l'Empereur, son sacre, sa défaite à Waterloo, les cent jours, son exil et sa mort. Malgré le succès du premier volet, Il ne put réaliser les suivants. En 1935 il reprit son premier film dans une version sonorisée, Napoléon Bonaparte. Dès lors, Austerlitz peut être considéré comme le troisième des six volets initialement envisagés. Le film évoque, principalement, les causes de cet affrontement durant la 1re partie, puis la bataille elle-même. Il débute un peu avant le Consulat à vie (1802) en passant par le sacre de l'Empereur, (1804, une année exactement avant la bataille) et finit par la victoire d'Austerlitz le 2 décembre 1805.

Le film a été tourné en partie en République fédérative socialiste de Yougoslavie à Zagreb (12 octobre au 13 décembre 1959) : un studio a été aménagé dans le plus grand hall du parc des expositions (Machinograd), et les scènes de bataille ont bénéficié du concours de l'armée yougoslave. D'autres prises de vue furent réalisées à Rome (16 au 28 décembre 1959) puis à Paris (studios de Joinville 4 au 26 janvier 1960).

La scène du couronnement de l'Empereur est remplacée par une simple évocation en rêve éveillé, jouée par Jean-louis Trintignant, participant à une répétition de l'événement.
Le film a été un succès avec 3 452 012 entrées - Box-office France 1960.

berliner59
+
+
Messages : 3476
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: Napoléon : le grand homme.

#11 Message par berliner59 » 11 nov. 2023, 11:15

achillemo a écrit :
10 nov. 2023, 21:48
Delambre a écrit :
10 nov. 2023, 21:19
Ferrari a écrit :
10 nov. 2023, 21:06
Napoléon : le grand homme.
Sans doute le personnage de l'Histoire de France que j'admire le plus.
Ah? Ses guerres se sont soldées par une défaite cuisante, des millions de morts et une France plus petite à la fin qu'au début.
C'est l'aboutissement de 1789.
+1 je ne compte plus le nombre d'aieux / collatéraux morts, blessés pendant son "règne" , la France lui doit beaucoup de son déclin.

sanglier78
+
+
Messages : 2753
Enregistré le : 28 avr. 2020, 19:43

Re: Napoléon : le grand homme.

#12 Message par sanglier78 » 11 nov. 2023, 12:51

Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré

achillemo
~~+
~~+
Messages : 18237
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Napoléon : le grand homme.

#13 Message par achillemo » 11 nov. 2023, 13:02

sanglier78 a écrit :
11 nov. 2023, 12:51
Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré
Non c'est un narratif digne de Hitler et le traité de Versailles. Le gars a pris le melon et s'est vu empereur.

Il était certes brillant mais son ambition dévorante a mené le pays à la catastrophe. Il a quand même poussé jusqu'en Russie hein.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12334
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#14 Message par Bidibulle » 11 nov. 2023, 13:06

achillemo a écrit :
11 nov. 2023, 13:02
sanglier78 a écrit :
11 nov. 2023, 12:51
Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré
Non c'est un narratif digne de Hitler et le traité de Versailles. Le gars a pris le melon et s'est vu empereur.

Il était certes brillant mais son ambition dévorante a mené le pays à la catastrophe. Il a quand même poussé jusqu'en Russie hein.
Serait il allé aussi loin si il n'avait un peuple qui le suivait ?
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

achillemo
~~+
~~+
Messages : 18237
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Napoléon : le grand homme.

#15 Message par achillemo » 11 nov. 2023, 14:03

Bidibulle a écrit :
11 nov. 2023, 13:06
achillemo a écrit :
11 nov. 2023, 13:02
sanglier78 a écrit :
11 nov. 2023, 12:51
Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré
Non c'est un narratif digne de Hitler et le traité de Versailles. Le gars a pris le melon et s'est vu empereur.

Il était certes brillant mais son ambition dévorante a mené le pays à la catastrophe. Il a quand même poussé jusqu'en Russie hein.
Serait il allé aussi loin si il n'avait un peuple qui le suivait ?
Et?

On peut dire la même chose de tous les tyrans.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 11025
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Napoléon : le grand homme.

#16 Message par Sifar » 11 nov. 2023, 14:23

Une interprétation que j'ai lue: les guerres napoléoniennes ne sont que le dernier épisode de la lutte pour la suprématie entre l'Angleterre et la France, lutte qui commence avec l'extinction des guerres de religion et se poursuit pendant les règnes de Louis XIV, Louis XV, Louis XVI et enfin Napoléon.
( De mémoire, une alliance momentanée entre France et Angleterre contre les Provinces-unies en 166x )

De la même façon, il n'y a pas eu deux guerres mondiales, mais une seule avec une trêve momentanée entre deux épisodes majeurs.

Les Anglais ont fini par l'emporter, d'où leur prédominance au cours du XIX° siècle, leur importance majeure au XX° , etc...
Grâce à leur flotte, leur industrie et à leur système financier ( un meilleur crédit, en particulier grâce à une alliance qui a commencé lors de l'épisode de l'Invincible Armada. Voir Pierre Hillard pour les détails. )

Dans ce contexte, la responsabilité de Napoléon porte au plus sur les choix stratégiques et le refus de poursuivre la politique d'apaisement d'un Louis XV (*), l'Angleterre ne pouvant de toutes façons pas accepter une France hégémonique en Europe.

(*) Je ne connais pas très bien cette période mais il me semble que l'état d'esprit était plutôt d'équilibrer les forces pour réduire les contradictions et les affrontements.
Le centrisme, c'est le vichysme du temps de paix. Alexandre Sanguinetti,

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#17 Message par wasabi » 11 nov. 2023, 14:33

sanglier78 a écrit :
11 nov. 2023, 12:51
Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré
il y a un point que j'estime capital dans le mécanisme causal historique en France de la période Louis XVI - Revolution - Napoléon , et que je n'ai jamais, mais jamais, eu abordé en cours d'histoire au collège lycée.

Des conditions spécifiques à la France ont entraîné une chute de la mortalité au début du XVIIIeme, ce qui a provoqué sa transition démographique en avance sur les autres pays, la population de la France a atteint 40% de la population européenne à la fin du siècle, elle a explosé alors que dans le même temps les rendements agricoles restaient relativement constants, suite à un problème volcanique islandais similaire à eyjafjallajökull (Laki 1783) les récoltes ont été mauvaises sur toute l'Europe et ça a lancé un mouvement de révolte plus fort en France qu'ailleurs à cause de la transition, le roi compréhensif envers son peuple n'a pas maté la révolte au début, et ça a dégénéré en révolution car ceux qui étaient partisans de politiques différentes en étant contre l'ordre établi (bref l'essence de la gauche), et qui n'avaient rien à voir avec la révolte initiale en ont profité, et les externalités de ces derniers ont abouti à des hécatombes dans les structures hiérarchiques composées de nobles, ce qui a permis à un noble de seconde zone de la France périphérique d'avoir une ascension fulgurante jusqu'au pouvoir, et la transition démographique toujours pas en cours dans les autres pays a permis à ce noble de s'étendre dans l'Europe via sa supériorité numérique, jusqu'en Russie mais aussi Égypte dans une bulle de confirmation de compétence (le même phénomène que le phénomène boursier où l'investisseur débutant si il investit par chance au bon moment et gagne se construit une fausse image intérieure de compétence qui l'amène à prendre des risques ultérieurs qu'il n'aurait jamais pris de prime abord sans cette première réussite due au hasard mais qu'il attribue à sa valeur. Bref un mélange de Dunning Kruger et de Nobélite, "impossible n'est pas français"). (Note : désolé pour Nounours, c'est une seule phrase, pas de retour à la ligne)

Bref ça repose sur trois points, la transition démographique, le volcan, et la confiance démesurée de celui qui a gravi les échelons trop vite à cause d'un alignement des planètes en sa faveur (comme un certain énarque)
Or à l'école, le premier point n'a jamais été évoqué de près ou de loin, le deuxième a été dit en passant (mauvaises récoltes mentionnées sans origine), et le dernier point a été complètement escamoté par l'idée que le gars était un génie (si ça vous rappelle la propagande de l'énarque en question...)
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

nanne02
~~+
~~+
Messages : 5004
Enregistré le : 27 oct. 2010, 15:39

Re: Napoléon : le grand homme.

#18 Message par nanne02 » 11 nov. 2023, 14:49

C est moins filmographique, mais l héritage de Napoléon c est surtout un système juridique, administratif, éducatif et artistique qui est encore largement présent aujourd'hui. Et pas qu en France.

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 11025
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Napoléon : le grand homme.

#19 Message par Sifar » 11 nov. 2023, 15:11

wasabi a écrit :
11 nov. 2023, 14:33
sanglier78 a écrit :
11 nov. 2023, 12:51
Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré
il y a un point que j'estime capital dans le mécanisme causal historique en France de la période Louis XVI - Revolution - Napoléon , et que je n'ai jamais, mais jamais, eu abordé en cours d'histoire au collège lycée.

Des conditions spécifiques à la France ont entraîné une chute de la mortalité au début du XVIIIeme, ce qui a provoqué sa transition démographique en avance sur les autres pays, la population de la France a atteint 40% de la population européenne à la fin du siècle, elle a explosé alors que dans le même temps les rendements agricoles restaient relativement constants, suite à un problème volcanique islandais similaire à eyjafjallajökull (Laki 1783) les récoltes ont été mauvaises sur toute l'Europe et ça a lancé un mouvement de révolte plus fort en France qu'ailleurs à cause de la transition, le roi compréhensif envers son peuple n'a pas maté la révolte au début, et ça a dégénéré en révolution car ceux qui étaient partisans de politiques différentes en étant contre l'ordre établi (bref l'essence de la gauche), et qui n'avaient rien à voir avec la révolte initiale en ont profité, et les externalités de ces derniers ont abouti à des hécatombes dans les structures hiérarchiques composées de nobles, ce qui a permis à un noble de seconde zone de la France périphérique d'avoir une ascension fulgurante jusqu'au pouvoir, et la transition démographique toujours pas en cours dans les autres pays a permis à ce noble de s'étendre dans l'Europe via sa supériorité numérique, jusqu'en Russie mais aussi Égypte dans une bulle de confirmation de compétence (le même phénomène que le phénomène boursier où l'investisseur débutant si il investit par chance au bon moment et gagne se construit une fausse image intérieure de compétence qui l'amène à prendre des risques ultérieurs qu'il n'aurait jamais pris de prime abord sans cette première réussite due au hasard mais qu'il attribue à sa valeur. Bref un mélange de Dunning Kruger et de Nobélite, "impossible n'est pas français"). (Note : désolé pour Nounours, c'est une seule phrase, pas de retour à la ligne)

Bref ça repose sur trois points, la transition démographique, le volcan, et la confiance démesurée de celui qui a gravi les échelons trop vite à cause d'un alignement des planètes en sa faveur (comme un certain énarque)
Or à l'école, le premier point n'a jamais été évoqué de près ou de loin, le deuxième a été dit en passant (mauvaises récoltes mentionnées sans origine), et le dernier point a été complètement escamoté par l'idée que le gars était un génie (si ça vous rappelle la propagande de l'énarque en question...)
Je n'ai rien vérifié de ce qui suit, mais ce que j'ai en tête:
La domination démographique française n'est pas une conséquence du XVIIIeme, c'est un acquis des périodes précédentes.
Au contraire, les Françaises ont commencé à faire moins d'enfants dès l'époque de Louis XIV.
La France est encore un pays jeune et très peuplé à l'époque de la Révolution, mais déjà dans les générations précédentes les décideurs s'inquiétaient
de la baisse possible de la population, d'où une réticence à peupler les Amériques.
Le petit âge glaciaire, les famines de la fin du règne de Louis XIV sont des thèmes connus. J'ai entendu parler plus récemment du volcan islandais, en particulier lorsqu'une explosion récente a perturbé le trafic aérien.
Sur les victoires napoléoniennes: il y a de réelles innovations tactiques, des façons de faire la guerre que les ennemis ont mis 20 ans à comprendre et imiter.
Napoléon était féru d'histoire militaire, je pense. J'ai lu un texte de sa part où il compare la logique de disposition des troupes dans l'antiquité et à son époque d'armes à feu.
Il a bénéficié d'avantages qui ne sont pas de son fait: la France s'est muni d'un système remarquablement bien organisé d'artillerie à l'époque royale ( système Gribeauval ), standardisation, production de masse; la Révolution a permis l'accès à la carrière d'officiers brillants techniquement ( Davout, Berthier... ), de meneurs d'hommes ( Murat ).
Il y a aussi le fait que le soldat français soit tout simplement le meilleur du monde à cette époque ( endurance, discipline, esprit d'initiative, calme au feu. ) ça aide.
L'une des explications du succès de Napoléon, qui n'est pas de moi, est que cet homme de la périphérie était d'une autre époque, d'un autre monde, plus proche des Antiques que des Modernes, avec une brutalité et une efficace simplicité qui faisait défaut à ses concurrents.

PS: je n'ai pratiquement aucun souvenir de mes cours d'histoire, je pense sincèrement avoir tout appris tout seul.
Le centrisme, c'est le vichysme du temps de paix. Alexandre Sanguinetti,

achillemo
~~+
~~+
Messages : 18237
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Napoléon : le grand homme.

#20 Message par achillemo » 11 nov. 2023, 15:19

wasabi a écrit :
11 nov. 2023, 14:33
sanglier78 a écrit :
11 nov. 2023, 12:51
Vu la chienlit avant Napoléon, en ayant toutes les nations européennes contre lui, il a bien géré
il y a un point que j'estime capital dans le mécanisme causal historique en France de la période Louis XVI - Revolution - Napoléon , et que je n'ai jamais, mais jamais, eu abordé en cours d'histoire au collège lycée.

Des conditions spécifiques à la France ont entraîné une chute de la mortalité au début du XVIIIeme, ce qui a provoqué sa transition démographique en avance sur les autres pays, la population de la France a atteint 40% de la population européenne à la fin du siècle, elle a explosé alors que dans le même temps les rendements agricoles restaient relativement constants, suite à un problème volcanique islandais similaire à eyjafjallajökull (Laki 1783) les récoltes ont été mauvaises sur toute l'Europe et ça a lancé un mouvement de révolte plus fort en France qu'ailleurs à cause de la transition, le roi compréhensif envers son peuple n'a pas maté la révolte au début, et ça a dégénéré en révolution car ceux qui étaient partisans de politiques différentes en étant contre l'ordre établi (bref l'essence de la gauche), et qui n'avaient rien à voir avec la révolte initiale en ont profité, et les externalités de ces derniers ont abouti à des hécatombes dans les structures hiérarchiques composées de nobles, ce qui a permis à un noble de seconde zone de la France périphérique d'avoir une ascension fulgurante jusqu'au pouvoir, et la transition démographique toujours pas en cours dans les autres pays a permis à ce noble de s'étendre dans l'Europe via sa supériorité numérique, jusqu'en Russie mais aussi Égypte dans une bulle de confirmation de compétence (le même phénomène que le phénomène boursier où l'investisseur débutant si il investit par chance au bon moment et gagne se construit une fausse image intérieure de compétence qui l'amène à prendre des risques ultérieurs qu'il n'aurait jamais pris de prime abord sans cette première réussite due au hasard mais qu'il attribue à sa valeur. Bref un mélange de Dunning Kruger et de Nobélite, "impossible n'est pas français"). (Note : désolé pour Nounours, c'est une seule phrase, pas de retour à la ligne)

Bref ça repose sur trois points, la transition démographique, le volcan, et la confiance démesurée de celui qui a gravi les échelons trop vite à cause d'un alignement des planètes en sa faveur (comme un certain énarque)
Or à l'école, le premier point n'a jamais été évoqué de près ou de loin, le deuxième a été dit en passant (mauvaises récoltes mentionnées sans origine), et le dernier point a été complètement escamoté par l'idée que le gars était un génie (si ça vous rappelle la propagande de l'énarque en question...)
Quand tu parles de transition démographique tu veux parler de boom démographique? Car selon moi la transition a eu lieu au XIX ème siècle quand les Français se sont mis à faire moins d'enfants justement.

Sinon assez d'accord sur le fait que Napoléon a profité de la démographie française mais aussi de la division de ses ennemis, la France étant le premier état nation du continent européen. Jusqu'à lors c'étaient des armées de nobles qui se battaient entre elles, l'union de tout le pays a créé une masse gigantesque que les voisins n'avaient pas.
Le génie n'a pas grand chose à voir la dedans, sauf quelques victoires tactiques qu'on nous rabâche.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#21 Message par wasabi » 11 nov. 2023, 15:31

achillemo a écrit :
11 nov. 2023, 15:19
Quand tu parles de transition démographique tu veux parler de boom démographique? Car selon moi la transition a eu lieu au XIX ème siècle quand les Français se sont mis à faire moins d'enfants justement.
la transition démographique, son nom est effectivement mal choisi, ne concerne pas un moment, mais une période de temps où il y a une transition entre le monde ancien à forte natalité (enfants par femme >>3) et forte mortalité (famine, épidémie, problème d'obstétrique et de maladies infantiles...), et le monde moderne avec faible natalité (<3) et faible mortalité (en particulier taux de survie à 1an qui a augmenté considérablement). Elle s'amorce avec la chute de la mortalité, et se termine avec la chute de la natalité en conséquence directe du premier au bout de une à deux générations. Et cette période à natalité forte et mortalité faible voit une augmentation considérable de la population d’équilibre.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

PACA
~~+
~~+
Messages : 8770
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Napoléon : le grand homme.

#22 Message par PACA » 11 nov. 2023, 15:57

Sifar a écrit :
11 nov. 2023, 15:11
plus proche des Antiques que des Modernes
Je dirais plus proche des Antiques rationnels que des Modernes irrationnels, il fallait s'instruire en math et en histoire.
Il y a plus de 2000 ans l'essentiel avait déjà été inventé.

C'était un scientifique.
Théorème de Napoléon => Théorème dit de Napoléon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9o ... ol%C3%A9on
Napoléon et les scientifiques. 1 : 1779-1798
https://www.napoleon.org/histoire-des-2 ... 1779-1798/

Pour la débacle en Russie il a omis ou méconnu des paramètres comme la technique de la terre brulée pourtant connue depuis l'antiquité. Une approche suicidaire très efficace difficilement prévisible.
Ses relations avec les juifs et les musulmans sont innovantes et intéressantes, pragmatiques. Il a tenté de se présenter comme le nouveau prophète.
Je ne connais pas assez l'histoire, il ne devait pas demander souvent des conseils ? C'est très efficace avec une ascension et une chute très rapides.

Comparativement de nos jour les politiques recherchent le confort, le rationnel n'est pas dans l'air du temps.
Ceux qui ont fait des math sont amnésiques.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#23 Message par wasabi » 11 nov. 2023, 16:50

PACA a écrit :
11 nov. 2023, 15:57

Ceux qui ont fait des math sont amnésiques.
le terme est borgne. :mrgreen:
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#24 Message par wasabi » 11 nov. 2023, 17:32

Sifar a écrit :
11 nov. 2023, 15:11
Je n'ai rien vérifié de ce qui suit, mais ce que j'ai en tête:
La domination démographique française n'est pas une conséquence du XVIIIeme, c'est un acquis des périodes précédentes.
Au contraire, les Françaises ont commencé à faire moins d'enfants dès l'époque de Louis XIV.
La France est encore un pays jeune et très peuplé à l'époque de la Révolution, mais déjà dans les générations précédentes les décideurs s'inquiétaient
de la baisse possible de la population, d'où une réticence à peupler les Amériques.
https://www.futura-sciences.com/science ... ique-9610/
Au milieu du XVIIIe siècle, Montesquieu, Diderot et Mirabeau expriment un grand intérêt pour la démographie et estiment tous, à tort, que le chiffre de la population française ne cesse de diminuer depuis la décennie 1680-1690. Voltaire fait partie des rares opposants à cette idée générale de dépopulation : il contribue ainsi à faire rebondir les débats et à susciter des études plus pointues sur la question, tel le Tableau de la population de la France de l’abbé Jean-Joseph Expilly (1719-1793) présenté au roi Louis XVI en 1780.
Pour étudier la démographie française de l'Ancien Régime, les historiens puisent leurs informations dans les sources fiscales et les registres paroissiaux plus ou moins bien tenus. Vers 1700, on estime à 20 millions le nombre d'habitants du royaume de France. Un Européen sur quatre est français : la France est alors considérée comme un géant démographique. Les historiens démographes du XXe siècle supposent que les Français seraient 22 millions en 1715, plus de 25 millions vers 1760 et probablement 28 millions en 1790. On assiste à une hausse constante de la population française de 40 % en un siècle. L'abbé Expilly dénombre 24.129.200 Français en 1780. Il explique d'ailleurs à Louis XVI que son travail a débuté vingt ans auparavant, ce qui indiquerait un résultat assez proche de celui annoncé pour 1760 (25 millions).
La France entame sa transition démographique

À partir des années 1740, on constate que le taux de mortalité diminue régulièrement ; il a chuté en moyenne de 10 % à la veille de la Révolution, passant de sa valeur traditionnelle de 35 ‰ à environ 30 ‰. Durant la période 1740-1790, la natalité se maintient encore à un taux élevé de 37 à 38 ‰. Ce nouvel aspect des courbes (baisse de mortalité accompagnant une natalité encore forte) constitue la première étape de la transition démographique.
bref faut lire tout le texte, je ne vais pas le mettre en entier ça ne respecte pas la nétiquette

Toujours est il que la France a été le premier pays à transitionner, et que ça s'est fait de manière moins nette que les autres, en particulier la mortalité a chuté dans un premier temps (XVIIIeme, mais pas l'infantile) et ensuite la natalité a commencé à chuter (fin XVIIIeme début XIXeme), puis la mortalité infantile (vers la fin du XIXeme), du coup la transition a été longue et s'est étalée sur le XVIIIeme XIXeme siècle, alors que d'autres pays ont des transitions plus courtes d'un siècle voire quelques décennies, plus ces pays ont eu la transition tardivement plus elle est courte (ils bénéficient plus rapidement des sciences déjà inventées pour les nourrissons par exemple).

En tout cas mon message n'était pas de dire que c'est nouveau ou autre, évidemment que les spécialistes savent, mais que ça n'était pas dit à l'EN, alors que ça me semble être la cause la plus importante de la suite d'événement Monarchie Revolution Empire. Tout comme le fait que les pays européens aient commencé leur transition avant le reste du monde, peut expliquer la colonisation et son rapport de force (population plus nombreuse et jeune que celle des colonisés), et là pareil l'EN ne le mentionne même pas, l'EN se contentait de mentionner le prosélytisme religieux, l'approvisionnement en certaines matières premières et les débouchés pour les industries. Surtout que vu de notre époque la population européenne est moins nombreuse et plus vieille que la colonisée, faudrait peut être le mentionner pour qui ça n'est pas évident, sinon on en a une représentation complètement fausse, c'est un point central sur la dynamique. Rien qu'un élément, la France compte plus d'habitants que les colonies françaises à cette époque, alors que maintenant ce n'est plus "vraiment" le cas rien que Mali et Algérie ça fait plus.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
sawaï
+
+
Messages : 3364
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: Napoléon : le grand homme.

#25 Message par sawaï » 11 nov. 2023, 17:45

De ce que je comprend de l'analyse doddienne : la Révolution est due a plusieurs facteurs. Un declencheur : la chute de la pratique religieuse au cours du XVIII dans un bassin parisien élargi. Les anciennes croyances meurent. La nature ayant horreur du vide, elles sont remplacées par les valeurs familiales, celle de la structure libertaire et égalitaire de ce bassin parisien élargi.

Mais ça ne suffit pas pour faire une revolution : il faut une population jeune. Or, elle est très jeune à la fin du XVIII ème.
Et enfin, on n'y pense pas, mais Todd remarque que les épisodes de changement de régime de type revolution/émeutes se produisent dans un temps difficile dans un contexte historique globalement ascentionnel. C'est le cas au XVIII avec l'amélioration des sciences et techniques. Le dernier en date : mai 68.
On verra.

Avatar du membre
crispus
~~+
~~+
Messages : 12209
Enregistré le : 11 août 2007, 12:44

Re: Napoléon : le grand homme.

#26 Message par crispus » 11 nov. 2023, 17:53

Selon un de mes profs des révolutions se produisent quand paradoxalement la situation s'améliore : le peuple passe de la misère (course à la survie) à la pauvreté (plus de temps libre pour prendre conscience de son état). :twisted:

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15779
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Napoléon : le grand homme.

#27 Message par optimus maximus » 11 nov. 2023, 18:43

crispus a écrit :
11 nov. 2023, 17:53
Selon un de mes profs des révolutions se produisent quand paradoxalement la situation s'améliore : le peuple passe de la misère (course à la survie) à la pauvreté (plus de temps libre pour prendre conscience de son état). :twisted:
La révolution française est le résultat d'une situation où ceux qui avaient l'argent, détenaient le savoir ou le contrôle de l'État avaient l'impression de se faire enfumer par des corps constitués qui avaient des privilèges que leurs mérites ne justifiaient plus.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#28 Message par wasabi » 11 nov. 2023, 20:46

optimus maximus a écrit :
11 nov. 2023, 18:43
crispus a écrit :
11 nov. 2023, 17:53
Selon un de mes profs des révolutions se produisent quand paradoxalement la situation s'améliore : le peuple passe de la misère (course à la survie) à la pauvreté (plus de temps libre pour prendre conscience de son état). :twisted:
La révolution française est le résultat d'une situation où ceux qui avaient l'argent, détenaient le savoir ou le contrôle de l'État avaient l'impression de se faire enfumer par des corps constitués qui avaient des privilèges que leurs mérites ne justifiaient plus.
un peu comme maintenant quoi, où les actifs qui votent majoritairement RN font vivre les inactifs ayant droits (retraités, rentiers et assistés sociaux) qui votent Macron dès le premier tour.

Toujours est il que ce n'est pas le déclencheur, c'est comme je le disais dans un des posts précédents, la récupération d'un mouvement plus populaire qui avait comme raison la famine à une époque où les gens avaient perdu l'habitude d'en avoir.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22341
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#29 Message par Manfred » 12 nov. 2023, 12:52

C'est la file des blasphémateurs ici ?
:twisted:

Il n'y a qu'une seule chose à reprocher à l'Empereur, c'est d'avoir perdu à la fin.

Factuellement, l'ensemble des monarchies européennes devaient abattre la France révolutionnaire, puis impériale, pour de simples raisons de survie. Ne pas pouvoir vaincre l'Angleterre était ce qui rendait la tache (presque) insurmontable, car elle fut l'âme des coalitions anti françaises.
Il n'aurait pas fallu aller en Espagne, c'est la plus grande erreur, causée en grande partie par l'hubris, bien plus que la campagne de Russie.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29176
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Napoléon : le grand homme.

#30 Message par kamoulox » 12 nov. 2023, 14:04

J’étais étonné qu’en Russie et bîelorussie, cet homme n’est pas vénèré mais c’est pas loin. Ils ont le plus grand respect pour Napoléon. D’ailleurs les monuments aux morts de l’armée napoléonienne qui traîne ici là sont toujours nettoyées et fleuries. C’est assez incroyable.

Je suis passé à la berezina tu m’étonnes que c’était un carnage

Il y a les monuments à la forêt de stakhov, très visité d’ailleurs.

Quand tu te demandes pourquoi les slaves ont un respect pour Napoléon et l’armée française, ce qui ressort c’est courage.

Et plus tard ne pas oublier les français du groupe Normandie niemen qui ont combattu les nazis sur le front russe. Les russes ont un respect éternel pour ces hommes. Sujet même pas abordé en histoire à l’école en France. Alors que c’est dans le programme en Russie.

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12334
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#31 Message par Bidibulle » 12 nov. 2023, 14:11

kamoulox a écrit :
12 nov. 2023, 14:04
Et plus tard ne pas oublier les français du groupe Normandie niemen qui ont combattu les nazis sur le front russe. Les russes ont un respect éternel pour ces hommes. Sujet même pas abordé en histoire à l’école en France. Alors que c’est dans le programme en Russie.
Oui, ma collègue russe connait, nous ...

Au delà de Napoléon, il faudrait mettre en avant tous ces personnages, ces français ordinaires et extraordinaires : les Guynemer, les Albert Roche, les Bayard, les Duguesclin, les Ambroise Paré, ...

Quel dommage d'avoir une histoire si riche et de ne pas faire de séries ou de films sur ces personnes.
Modifié en dernier par Bidibulle le 12 nov. 2023, 14:16, modifié 1 fois.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Napoléon : le grand homme.

#32 Message par Ferrari » 12 nov. 2023, 14:14

Manfred a écrit :
12 nov. 2023, 12:52


Il n'y a qu'une seule chose à reprocher à l'Empereur, c'est d'avoir perdu à la fin.

On ne peut même pas le faire, vu qu'il a été trahi.
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29176
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Napoléon : le grand homme.

#33 Message par kamoulox » 12 nov. 2023, 14:25

Bidibulle a écrit :
12 nov. 2023, 14:11
kamoulox a écrit :
12 nov. 2023, 14:04
Et plus tard ne pas oublier les français du groupe Normandie niemen qui ont combattu les nazis sur le front russe. Les russes ont un respect éternel pour ces hommes. Sujet même pas abordé en histoire à l’école en France. Alors que c’est dans le programme en Russie.
Oui, ma collègue russe connait, nous ...

Au delà de Napoléon, il faudrait mettre en avant tous ces personnages, ces français ordinaires et extraordinaires : les Guynemer, les Albert Roche, les Bayard, les Duguesclin, les Ambroise Paré, ...

Quel dommage d'avoir une histoire si riche et de ne pas faire de séries ou de films sur ces personnes.
Ma femme connaît mieux l’histoire de France que moi, qui ne suit pourtant pas le dernier même si je ne connais pas tout. C’est quand même assez dingue. Car quand elle apprenait le français à l’école des toute petite, ils mélangent histoire et apprentissage de la langue car pour eux c’est indissociable si tu veux apprendre le français il faut connaître l’histoire du pays. Et ils apprennent donc tout en même temps petit à petit.

Poutine appréciait Chirac car tres cultivé sur l’histoire Russe, et en général. Sans se montrer pédant. L’opposé de Macron en somme.

PACA
~~+
~~+
Messages : 8770
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Napoléon : le grand homme.

#34 Message par PACA » 14 nov. 2023, 14:12

PACA a écrit :
11 nov. 2023, 15:57
Pour la débacle en Russie il a omis ou méconnu des paramètres comme la technique de la terre brulée pourtant connue depuis l'antiquité. Une approche suicidaire très efficace difficilement prévisible.
Je ne connaissais pas cette hypothèse ? fantaisiste ou non ?
Napoléon aurait perdu à Waterloo... à cause d'un volcan
https://www.futura-sciences.com/planete ... can-72532/
La colossale éruption du Tambora survenue en Indonésie, le 5 avril 1815, aurait provoqué des pluies diluviennes en Europe, contribuant deux mois plus tard à la défaite de Napoléon à Waterloo. Des cendres crachées par le volcan seraient montées jusque dans la ionosphère, modifiant la couverture nuageuse de la Terre.
...
L'éruption du Tambora, des famines et Waterloo en Europe...

Il n'y a pas de doute que cette éruption a été à l'origine de la fameuse « année sans été » de 1816, pendant laquelle des perturbations sévères du climat détruisirent les récoltes en Europe septentrionale, dans l'est du Canada et dans le nord-est des États-Unis, causant des famines, surtout en Suisse. On pense d'ailleurs que ce sont ces famines qui ont accéléré la conquête de l'Ouest, les fermiers tentant de survivre en se dirigeant vers des sols plus fertiles dans les plaines du Middle-West. Mais le Tambora pouvait-il vraiment avoir contribué à la défaite de Napoléon, changeant l'histoire européenne ?

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22341
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#35 Message par Manfred » 14 nov. 2023, 14:29

C'est une théorie connue, et ancienne.
Il est exact que la mauvaise météo a nui à Napoléon, notamment au cours de la bataille de Waterloo : un sol boueux rendait les canons de l'époque inefficaces au delà d'une certaine portée (les boulets rebondissaient sur le sol), de même, sur un sol boueux, déplacer les canons et les mettre en batterie est une gageure. De fait, alors qu'il aurait voulu attaquer à 9h du matin, il a fallu attendre 11h00 que le sol sèche, afin que la "grande batterie" mise en place par les français puisse se mettre en place de façon efficace.
Avec 2h de plus, toutes choses égales par ailleurs, Napoléon aurait certainement enfoncé les anglais avant que les prussiens de Blücher n'arrivent.

Cela dit, on est dans l'histoire-fiction, et rien ne dit par ailleurs qu'il n'aurait pas plu ce jour là sans cette histoire de volcan. Bref, c'est un titre sensationnaliste qui fait sourire. Ce qui est certain, c'est que la chance n'était pas du coté français ce jour là, et que la campagne de Belgique fut un amoncellement de manquements et d'erreurs inhabituelles coté napoléonien. Avec un Napoléon à son niveau de l'année précédente lors des combats en Champagne, les anglo-prussiens se seraient fait plier, et de fait, ça ne s'est pas joué à grand chose, tant les français ont manqué des occasions (notamment le 16 juin, lors des batailles de Ligny et Quatre Bras)

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 23613
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Napoléon : le grand homme.

#36 Message par Goldorak2 » 14 nov. 2023, 15:17

wasabi a écrit :
10 nov. 2023, 21:40
Cette année sont sortis deux films français

-un trois mousquetaires wokiste avec Porthos homo et constance racisée
-Jeanne du Barry de Maiwenn avec Johnny Depp en Louis XV

Vous vouliez vraiment un Napoléon français incarné par Ahmed Sylla ou Omar Sy ?
beurk !
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000, Fabien44

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 23613
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Napoléon : le grand homme.

#37 Message par Goldorak2 » 14 nov. 2023, 15:31

Manfred a écrit :
12 nov. 2023, 12:52
C'est la file des blasphémateurs ici ?
:twisted:

Il n'y a qu'une seule chose à reprocher à l'Empereur, c'est d'avoir perdu à la fin.

Factuellement, l'ensemble des monarchies européennes devaient abattre la France révolutionnaire, puis impériale, pour de simples raisons de survie. Ne pas pouvoir vaincre l'Angleterre était ce qui rendait la tache (presque) insurmontable, car elle fut l'âme des coalitions anti françaises.
Il n'aurait pas fallu aller en Espagne, c'est la plus grande erreur, causée en grande partie par l'hubris, bien plus que la campagne de Russie.
+1
L'Espagne consomme le meilleur de l'armée française. Alors que l'Espagne était alliée.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000, Fabien44

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 23613
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Napoléon : le grand homme.

#38 Message par Goldorak2 » 14 nov. 2023, 15:38

Manfred a écrit :
14 nov. 2023, 14:29
C'est une théorie connue, et ancienne.
Il est exact que la mauvaise météo a nui à Napoléon, notamment au cours de la bataille de Waterloo : un sol boueux rendait les canons de l'époque inefficaces au delà d'une certaine portée (les boulets rebondissaient sur le sol), de même, sur un sol boueux, déplacer les canons et les mettre en batterie est une gageure. De fait, alors qu'il aurait voulu attaquer à 9h du matin, il a fallu attendre 11h00 que le sol sèche, afin que la "grande batterie" mise en place par les français puisse se mettre en place de façon efficace.
Avec 2h de plus, toutes choses égales par ailleurs, Napoléon aurait certainement enfoncé les anglais avant que les prussiens de Blücher n'arrivent.
La France aurait pu gagner à Waterloo. Mais pas débarquer en Angleterre et gagner la guerre dans la foulée.
Après une victoire française à Waterloo, il y aurait eu d'autres batailles décisives... que les alliés pouvaient perdre mais pas Napoléon.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000, Fabien44

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22341
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#39 Message par Manfred » 14 nov. 2023, 15:41

Goldorak2 a écrit :
14 nov. 2023, 15:38
Manfred a écrit :
14 nov. 2023, 14:29
C'est une théorie connue, et ancienne.
Il est exact que la mauvaise météo a nui à Napoléon, notamment au cours de la bataille de Waterloo : un sol boueux rendait les canons de l'époque inefficaces au delà d'une certaine portée (les boulets rebondissaient sur le sol), de même, sur un sol boueux, déplacer les canons et les mettre en batterie est une gageure. De fait, alors qu'il aurait voulu attaquer à 9h du matin, il a fallu attendre 11h00 que le sol sèche, afin que la "grande batterie" mise en place par les français puisse se mettre en place de façon efficace.
Avec 2h de plus, toutes choses égales par ailleurs, Napoléon aurait certainement enfoncé les anglais avant que les prussiens de Blücher n'arrivent.
La France aurait pu gagner à Waterloo. Mais pas débarquer en Angleterre et gagner la guerre dans la foulée.
Après une victoire française à Waterloo, il y aurait eu d'autres batailles décisives... que les alliés pouvaient perdre mais pas Napoléon.
Oui, il est clair que les monarques européens, même s'ils avaient été vaincus temporairement sur le champ de bataille, n'auraient pas laissé Napoléon sur le trône, des centaines de milliers de russes et d'autrichiens étaient d'ailleurs en route vers la France au moment de Waterloo.

PACA
~~+
~~+
Messages : 8770
Enregistré le : 26 déc. 2011, 12:31

Re: Napoléon : le grand homme.

#40 Message par PACA » 14 nov. 2023, 15:49

Manfred a écrit :
14 nov. 2023, 14:29
C'est une théorie connue, et ancienne.
Les mauvaises conditions météo me disent quelque chose, par contre l'éventuelle relation avec l'éruption volcanique je n'en ai jamais entendu parler ?

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 9044
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Napoléon : le grand homme.

#41 Message par Praséodyme » 14 nov. 2023, 16:39

wasabi a écrit :
11 nov. 2023, 14:33
il y a un point que j'estime capital dans le mécanisme causal historique en France de la période Louis XVI - Revolution - Napoléon , et que je n'ai jamais, mais jamais, eu abordé en cours d'histoire au collège lycée.

Des conditions spécifiques à la France ont entraîné une chute de la mortalité au début du XVIIIeme, ce qui a provoqué sa transition démographique en avance sur les autres pays, la population de la France a atteint 40% de la population européenne à la fin du siècle
Où as-tu lu ça ?
La France a certes longtemps été le pays le plus peuplé d'Europe, mais pas à ce point là.
Tout au long de l'époque moderne, les Français ont représenté environ 25% de la population d'Europe de l'ouest, 16% en comptant l'est et la Russie.

En 1800 la France comptait 29 millions d'âmes, pour quelques 185 millions d'Européens.

https://en.wikipedia.org/wiki/Demographics_of_Europe
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 23613
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Napoléon : le grand homme.

#42 Message par Goldorak2 » 14 nov. 2023, 16:57

Praséodyme a écrit :
14 nov. 2023, 16:39
wasabi a écrit :
11 nov. 2023, 14:33
il y a un point que j'estime capital dans le mécanisme causal historique en France de la période Louis XVI - Revolution - Napoléon , et que je n'ai jamais, mais jamais, eu abordé en cours d'histoire au collège lycée.

Des conditions spécifiques à la France ont entraîné une chute de la mortalité au début du XVIIIeme, ce qui a provoqué sa transition démographique en avance sur les autres pays, la population de la France a atteint 40% de la population européenne à la fin du siècle
Où as-tu lu ça ?
La France a certes longtemps été le pays le plus peuplé d'Europe, mais pas à ce point là.
Tout au long de l'époque moderne, les Français ont représenté environ 25% de la population d'Europe de l'ouest, 16% en comptant l'est et la Russie.

En 1800 la France comptait 29 millions d'âmes, pour quelques 185 millions d'Européens.

https://en.wikipedia.org/wiki/Demographics_of_Europe
j'ai retenu aussi que 40% de la population européenne était française au temps de la Révolution et de l'Empire..
Après, l'étendue géographique de la France, c'est peut être la France modèle 1811 avec 130 départements, incluant une partie de l'Italie, la Belgique et la Hollande. Image
Modifié en dernier par Goldorak2 le 14 nov. 2023, 17:04, modifié 3 fois.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000, Fabien44

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22341
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#43 Message par Manfred » 14 nov. 2023, 17:00

Non, la France n'a jamais fait 40% de la population européenne. Et surement pas si on compte la Russie, qui était plus peuplée que la France.

Avatar du membre
War Again
Messages : 620
Enregistré le : 18 oct. 2022, 10:21

Re: Napoléon : le grand homme.

#44 Message par War Again » 14 nov. 2023, 17:22

Manfred a écrit :
14 nov. 2023, 17:00
Non, la France n'a jamais fait 40% de la population européenne. Et surement pas si on compte la Russie, qui était plus peuplée que la France.
L'Europe s'arrête à la frontière est de l'Ukraine. Tu ne suis donc pas l'actualité?!
Ignorés : personne. Suffit de ne pas lire ceux que l'on juge indignes d'être lus. (sauf PACA, parce que je n'ai pas de soucis avec la contradiction, mais les vieux radoteurs, je ne les tolère que par obligation familiale)

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29176
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Napoléon : le grand homme.

#45 Message par kamoulox » 14 nov. 2023, 17:53

War Again a écrit :
14 nov. 2023, 17:22
Manfred a écrit :
14 nov. 2023, 17:00
Non, la France n'a jamais fait 40% de la population européenne. Et surement pas si on compte la Russie, qui était plus peuplée que la France.
L'Europe s'arrête à la frontière est de l'Ukraine. Tu ne suis donc pas l'actualité?!
La majeure partie de la population russe est encore maintenant du côté de l’UE. Le reste de la Russie le nombre d’habitants au km2 sortie des villes éparpillées c’est proche du néant. Tu croises plus d’ours que d’habitants

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32058
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#46 Message par wasabi » 14 nov. 2023, 18:13

Manfred a écrit :
14 nov. 2023, 17:00
Non, la France n'a jamais fait 40% de la population européenne. Et surement pas si on compte la Russie, qui était plus peuplée que la France.
vous êtes sûr de ça ?

Population de Saint Petersbourg
Image

Moscou
Image

https://en.wikipedia.org/wiki/Russian_Empire_census
The first general census of the population of the Russian Empire in 1897 (Russian: Пе́рвая всео́бщая пе́репись населе́нія Россíйской импе́ріи 1897 го́да) was the first and only nation-wide census performed in the Russian Empire (excluding the Grand Duchy of Finland).
Sinon, selon google, estimation en 1724, 12.5 millions d'habitants

Après je ne pense pas que cette source qui donnait les 40% incluait la Russie, ou la Turquie dans l'Europe.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22341
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#47 Message par Manfred » 14 nov. 2023, 18:18

Au moment des guerres napoléoniennes, l'Empire Russe dépasse les 30 millions d'habitants, et oui j'en suis sur.
Flemme de chercher les sources.

edit, tiens en voila une de 1810. Sachant que la France d'alors fait 130 départements dont l'Italie, l'Illyrie, les Pays-Bas, etc.
La Russie dépasse les 40 millions.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... /f846.item

Avatar du membre
neron
~~+
~~+
Messages : 14185
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Napoléon : le grand homme.

#48 Message par neron » 15 nov. 2023, 20:38

Napoléon mesurait 1,68.m., soit plus que macron, sarco, Mitterrand, Holande, poutine, Petain, Rishi Sunak, .Kim Jong-il , Staline, Louis XIV.. tous des nains au complexe d'infériorité. Y-a juste Brigit.te.s pour les rattraper : du 45 officiel fillette :mrgreen:

Grand homme parce qu'il a échangé la stratégie de la France plus que millénaire contre des succès opérationnels éphémère s ? Par lui la culture anglo-saxonne dont l'anglais c'est mposé p'tit a p'tit, jusqu'à l'IE dans nos codes, lois, langue, valeurs,..
La carte n'est pas le territoire - Le monde du Ā (1945) 1er axiome de sémantique générale.

Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Napoléon : le grand homme.

#49 Message par Ferrari » 17 nov. 2023, 18:21

« Je n'ai jamais fait de conquêtes qu'en me défendant. L'Europe n'a jamais cessé de combattre la France à cause de ses principes. J'étais forcé d'abattre sous peine d'être abattu.»
Napoléon
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

achillemo
~~+
~~+
Messages : 18237
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Napoléon : le grand homme.

#50 Message par achillemo » 17 nov. 2023, 20:58

Ferrari a écrit :
17 nov. 2023, 18:21
« Je n'ai jamais fait de conquêtes qu'en me défendant. L'Europe n'a jamais cessé de combattre la France à cause de ses principes. J'étais forcé d'abattre sous peine d'être abattu.»
Napoléon
Ouais ouais. Les Russes aussi? L'Espagne aussi?

Ça rappelle Coluche: Bobby il aime pas se battre mais il demande qu'à se défendre.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."