Napoléon : le grand homme.

Discussions entre membres de la communauté, sur des sujets qui ne concernent que la communauté
Message
Auteur
Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#51 Message par Manfred » 17 nov. 2023, 22:26

achillemo a écrit :
17 nov. 2023, 20:58
Ferrari a écrit :
17 nov. 2023, 18:21
« Je n'ai jamais fait de conquêtes qu'en me défendant. L'Europe n'a jamais cessé de combattre la France à cause de ses principes. J'étais forcé d'abattre sous peine d'être abattu.»
Napoléon
Ouais ouais. Les Russes aussi? L'Espagne aussi?

Ça rappelle Coluche: Bobby il aime pas se battre mais il demande qu'à se défendre.
Tu ne maîtrises pas le sujet.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 18244
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Napoléon : le grand homme.

#52 Message par achillemo » 17 nov. 2023, 22:43

Manfred a écrit :
17 nov. 2023, 22:26
achillemo a écrit :
17 nov. 2023, 20:58
Ferrari a écrit :
17 nov. 2023, 18:21
« Je n'ai jamais fait de conquêtes qu'en me défendant. L'Europe n'a jamais cessé de combattre la France à cause de ses principes. J'étais forcé d'abattre sous peine d'être abattu.»
Napoléon
Ouais ouais. Les Russes aussi? L'Espagne aussi?

Ça rappelle Coluche: Bobby il aime pas se battre mais il demande qu'à se défendre.
Tu ne maîtrises pas le sujet.
Désolé, mais en échange de quelques succès militaires restés dans l'histoire, l'aventure napoléonienne a été une très mauvaise affaire pour la France sur le temps long. Les millions de morts ont durablement affaibli la France et renforcé l'animosité de ses voisins.
Malraux aurait demandé à Mao ce qu'il pensait de la révolution française. Ce dernier lui aurait répondu: "il est encore trop tôt pour le dire".
On a suffisamment de recul aujourd'hui pour juger ce despote eclairé mais trop ambitieux.
Pazuzu: "On s'en fiche un peu du nombre d'habitants, on va pouvoir coller une base à moins de 100km de St Petersbourg, la ville de Poutine."

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#53 Message par Manfred » 18 nov. 2023, 00:21

achillemo a écrit :
17 nov. 2023, 22:43
Manfred a écrit :
17 nov. 2023, 22:26
achillemo a écrit :
17 nov. 2023, 20:58
Ferrari a écrit :
17 nov. 2023, 18:21

Napoléon
Ouais ouais. Les Russes aussi? L'Espagne aussi?

Ça rappelle Coluche: Bobby il aime pas se battre mais il demande qu'à se défendre.
Tu ne maîtrises pas le sujet.
Désolé, mais en échange de quelques succès militaires restés dans l'histoire, l'aventure napoléonienne a été une très mauvaise affaire pour la France sur le temps long. Les millions de morts ont durablement affaibli la France et renforcé l'animosité de ses voisins.
Malraux aurait demandé à Mao ce qu'il pensait de la révolution française. Ce dernier lui aurait répondu: "il est encore trop tôt pour le dire".
On a suffisamment de recul aujourd'hui pour juger ce despote eclairé mais trop ambitieux.
Que crois-tu qu'il serait advenu du directoire, de la république ou que sais-je encore à cette époque, "aventure Napoléonienne" ou pas ? les guerres napoléoniennes ne sont que la continuation des guerres de la révolution. Les monarchies ne pouvaient pas accepter la révolution française, ils auraient fait la guerre, quoi qu'il advienne.
Comme je l'ai écrit plus haut, la principale chose à reprocher à Napoléon, c'est d'avoir perdu à la fin, mais était-ce évitable ?
Si tu connaissais un peu mieux la période, tu saurais que Napoléon n'a déclenché qu'une guerre, celle d'Espagne, et c'est son erreur fatale. En 1802 il fait la paix d'Amiens, rompue par les anglais à peine un an plus tard. en 1812, il envahit la Russie, mais ce n'est pas parce que c'est lui qui prend l'initiative qu'il a souhaité cette guerre.
Et puis, c'est toujours facile de juger, une fois qu'on connait la fin.
Si tu avais été un français de cette époque, je ne serais pas surpris que tu eusses été un fervent soutien de l'Empereur.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 23637
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Napoléon : le grand homme.

#54 Message par Goldorak2 » 27 nov. 2023, 12:46

Je suis allé voir Napoléon de Ridley Scott.
J'en attendais beaucoup, je suis déçu.

Du bon et du mauvais.

Le bon :
L'ambiance de la révolution et de l'Empire est bien retransmis je trouve. Les costumes et la musique y aident grandement.
On a aussi les approches politiques de la période.
La décapitation de Marie Antoinette, la terreur, la fin de la révolution, le consulat, le sacre, les acteurs...
La répression des royalistes au canon par Bonaparte.
Le problème de (non) descendance de l'Empereur avec la non grossesse de Joséphine.
La campagne de Russie est plutôt bien traitée (armée européenne plutôt que strictement française).
On voit que politiquement Napoléon ne déclenche pas les guerres et est toujours prêts à négocier la paix.
L'accueil des habitants de l'Ile d'Elbe et celui des français au début des 100 jours.

Le mauvais :
Les batailles plutôt ridicules
Toulon. Les soldats montent à l'assaut en montant à l'échelle en portant des canons... tandis que l'ennemi est encore sur les remparts. Napoléon charge à cheval des remparts...
Bataille des pyramides, napoléon explose le haut des pyramides au canon ! Hé ho !
La bataille d'Austerlitz est du grand grand n'importe quoi (à part les costumes).
Waterloo est la moins maltraitée des batailles mais c'est quand même très moyen. Napoléon chargerait aussi à cheval sabre au clair à la fin de la bataille de Waterloo. Ben voyons ! Tips pour Ridley : Napoléon est un artilleur, il sait à peine monter à cheval.

Napoléon et Joséphine.
Napoléon est vieux et Joséphine jeune dans le film. C'est le contraire en réalité. On aurait du voir Macron et Brigitte, et non Hollande et Julie.
En réalité Joséphine était une femme du monde avec des relations. Elle guide les premiers pas de Bonaparte jeune dans le monde parisien.
Dans le film, Joséphine est une jolie femme, infidèle à ses heures, qui a tapé dans l'oeil de Napoléon.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : F. Zabinsky, immodium, itrane2000, Fabien44

Avatar du membre
Ferrari
+
+
Messages : 3467
Enregistré le : 01 févr. 2017, 09:59

Re: Napoléon : le grand homme.

#55 Message par Ferrari » 27 nov. 2023, 17:06

Ouai, les critiques pleuvent.
Je n'irai pas payer pour le voir.
C'est pas tout ça mais faut que j'aille bosser pour entretenir ceux qui vont payer ma retraite....

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 11027
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Napoléon : le grand homme.

#56 Message par Sifar » 27 nov. 2023, 17:22


Habillé pour l'hiver.
Note, l'auteur de la vidéo, canadien ( d'origine serbe ? ) a fait de très bonnes vidéos sur l'Ukraine. Il a un biais français ( cf. ses shorts, en particulier le short sur le pays qui a gagné le plus de batailles dans toute l'histoire. )
Le centrisme, c'est le vichysme du temps de paix. Alexandre Sanguinetti,

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#57 Message par wasabi » 27 nov. 2023, 17:32

Goldorak2 a écrit :
27 nov. 2023, 12:46
Napoléon et Joséphine.
Napoléon est vieux et Joséphine jeune dans le film. C'est le contraire en réalité. On aurait du voir Macron et Brigitte, et non Hollande et Julie.
En réalité Joséphine était une femme du monde avec des relations. Elle guide les premiers pas de Bonaparte jeune dans le monde parisien.
Dans le film, Joséphine est une jolie femme, infidèle à ses heures, qui a tapé dans l'oeil de Napoléon.
il y a 6ans d'écart entre eux normalement. Alors qu'entre les acteurs il y a -14ans. Kirby colle c'est Phoenix qui est trop vieux pour le rôle. Il a l'âge pour l'incarner au moment de sa mort. Mais on n'atteint pas le Manu Brigitte qui est de +27ans voire encore plus à en croire certains journalistes.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#58 Message par Manfred » 27 nov. 2023, 18:29

Le film a un biais anglo-saxon (étonnant non ?) et est plus proche d'un "Napoléon et Joséphine" que d'un "Napoléon".
Dommage qu'ils aient axés le réalisme historique sur la reconstitution (costumes, uniformes qui sont réalistes et historiques) mais pas sur les événements, la personnalité de l'Empereur, le déroulé des batailles.
J'ai été refroidi. Il parait qu'il y a une version longue de prévue qui durerait quasiment 4h. ça ne rattrapera pas la déception, mais au moins c'est une durée qui devrait permettre d'embrasser un peu mieux l'étendue du sujet...

Avatar du membre
titano
~~+
~~+
Messages : 9032
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: Napoléon : le grand homme.

#59 Message par titano » 27 nov. 2023, 19:07

Ferrari a écrit :
27 nov. 2023, 17:06
Ouai, les critiques pleuvent.
Je n'irai pas payer pour le voir.
Il circule déjà sur le net, mais faut aimer le HDCam.
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689
Pooteen président !
Pimono, neron, saturne, Guynemer => /dev/null

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#60 Message par wasabi » 27 nov. 2023, 19:12

Manfred a écrit :
27 nov. 2023, 18:29
Le film a un biais anglo-saxon (étonnant non ?) et est plus proche d'un "Napoléon et Joséphine" que d'un "Napoléon".
Dommage qu'ils aient axés le réalisme historique sur la reconstitution (costumes, uniformes qui sont réalistes et historiques) mais pas sur les événements, la personnalité de l'Empereur, le déroulé des batailles.
J'ai été refroidi. Il parait qu'il y a une version longue de prévue qui durerait quasiment 4h. ça ne rattrapera pas la déception, mais au moins c'est une durée qui devrait permettre d'embrasser un peu mieux l'étendue du sujet...
vous vous attendiez à quoi ? C'est classique le coup de respecter le détail (le cosmétique) mais pas l'essentiel (les événements et les chaînes causales). C'est toujours réinterprété avec les valeurs et préoccupations du moment. Là il était évident que le rôle des femmes allait être boosté, c'est la seule partie du wokisme qu'ils pouvaient coller là dedans. J'ai vu une interview de Kirby, qui disait donc ce que la prod lui avait dit de dire, et son personnage était donc subtil et mystérieux face à l'homme prévisible qui ne cherche que pouvoir et bataille.

Ensuite des gens vont regarder ça et considéreront que c'est la vérité historique. Hollywood réécrit l'histoire et ça fait longtemps. Style après la deuxième guerre mondiale les sondages d'opinion en France donnaient URSS / UK / USA par ordre décroissant d'importance dans les causes de la libération, alors qu'il y a une dizaine d'années c'étaient USA / UK / URSS . Avec les "il faut sauver le soldat Ryan", "jour le plus long" ... entre temps. Avec une réécriture de ce qu'étaient Hitler (il avait des cornes et crachait du feu. Ou alors il était complètement ridicule), les nazis, les allemands, les alliés, même les juifs (qui parlaient hébreu comme en Israël et pas Yiddish par exemple dans la liste de Schindler)... en cours de route.
Modifié en dernier par wasabi le 27 nov. 2023, 19:19, modifié 1 fois.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#61 Message par Manfred » 27 nov. 2023, 19:14

wasabi a écrit :
27 nov. 2023, 19:12
Manfred a écrit :
27 nov. 2023, 18:29
Le film a un biais anglo-saxon (étonnant non ?) et est plus proche d'un "Napoléon et Joséphine" que d'un "Napoléon".
Dommage qu'ils aient axés le réalisme historique sur la reconstitution (costumes, uniformes qui sont réalistes et historiques) mais pas sur les événements, la personnalité de l'Empereur, le déroulé des batailles.
J'ai été refroidi. Il parait qu'il y a une version longue de prévue qui durerait quasiment 4h. ça ne rattrapera pas la déception, mais au moins c'est une durée qui devrait permettre d'embrasser un peu mieux l'étendue du sujet...
vous vous attendiez à quoi ?
au vu des bandes-annonces, du casting et des rumeurs, je m'attendais à être déçu.

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 9065
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Napoléon : le grand homme.

#62 Message par Praséodyme » 28 nov. 2023, 07:32

Pourquoi on laisse à Hollywood le soin de conter l'histoire de France ?
Le dernier biopic français sur Napoleon est un téléfilm fait il y a plus de vingt ans. Et encore, c'était une production franco-euro-canadienne mais avec des français à l'écriture.

Au lieu de ça nos impôts financent des films pour dire que les flics assassinent des petits anges et des films où une bourgeoise affronte le racisme systémique pour transformer un livreur deliveroo en chanteur d'opéra.

Pareil côté jeux vidéos. La révolution française a été traitée avec un sacré biais anglais et un sérieux manque de respect dans Assassins Creed. Je croyais pourtant qu'on avait un savoir faire dans ce domaine en France.
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#63 Message par Bidibulle » 28 nov. 2023, 07:33

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 07:32
Pourquoi on laisse à Holliwood le soin de conter l'histoire de France ?
Le dernier biopic français sur Napoleon est un téléfilm il y a vingt ans. Ét encore, c'était une production franco-euro-canadienne mais avec des français à l'écriture.

Au lieu de ça nos impôts financent des films pour dire que les flics assassinent des petits anges et des films où une bourgeoise affronte le racisme systémique pour transformer un livreur deliveroo en chanteur d'opéra.
Ca aurait pu être pire. Ils auraient pu dire que Napoléon était un prince en exil du Wakanda , arrivé en France par Lampédusa.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
henda
~~+
~~+
Messages : 15180
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Re: Napoléon : le grand homme.

#64 Message par henda » 28 nov. 2023, 08:15

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 07:32
Pourquoi on laisse à Holliwood le soin de conter l'histoire de France ?
+1

Quelle gâchis le cinéma français d'aujourd'hui, alors qu'il y aurait tant de sujets culturels à promouvoir.

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#65 Message par Bidibulle » 28 nov. 2023, 09:26

henda a écrit :
28 nov. 2023, 08:15
Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 07:32
Pourquoi on laisse à Holliwood le soin de conter l'histoire de France ?
+1

Quelle gâchis le cinéma français d'aujourd'hui, alors qu'il y aurait tant de sujets culturels à promouvoir.
Oui mais pour les cerveaux du cinéma français, tout ça c'est la France rance.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#66 Message par wasabi » 28 nov. 2023, 09:54

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 07:32

Pareil côté jeux vidéos. La révolution française a été traitée avec un sacré biais anglais et un sérieux manque de respect dans Assassins Creed. Je croyais pourtant qu'on avait un savoir faire dans ce domaine en France.
Ubi Soft est français. à la base
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#67 Message par Manfred » 28 nov. 2023, 10:55

Le marché français ne représente qu'une fraction du marché mondial.
Ils ont certainement estimé que ce qui maximiserait les ventes était de faire comme ils ont fait. Assassin's creed fondamentalement, c'est pas vraiment un documentaire historique...

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 9065
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Napoléon : le grand homme.

#68 Message par Praséodyme » 28 nov. 2023, 12:07

wasabi a écrit :
28 nov. 2023, 09:54
Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 07:32

Pareil côté jeux vidéos. La révolution française a été traitée avec un sacré biais anglais et un sérieux manque de respect dans Assassins Creed. Je croyais pourtant qu'on avait un savoir faire dans ce domaine en France.
Ubi Soft est français. à la base
C'est le studio Québécois qui a réalisé cet opus. Ils s'étaient adjoint les services de consultants historiques Jean-Clément Martin et Laurent Turcot.
Ce dernier a admis qu'Ubisoft a décidé de prendre un biais historique. Je pense qu'ils ont choisi de créer des personnages ultra-manichéens pour les besoins du scénario du jeu.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/69 ... eal-france

Je recommande d'ailleurs ses vidéos de vulgarisation sur la Révolution française, et aussi les deux GM, la guerre de sept ans et la guerre de sécession que j'ai plaisir à réécouter.
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

berliner59
+
+
Messages : 3482
Enregistré le : 20 avr. 2020, 10:44
Localisation : Tórshavn

Re: Napoléon : le grand homme.

#69 Message par berliner59 » 28 nov. 2023, 12:10

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 12:07

Je recommande d'ailleurs ses vidéos de vulgarisation sur la Révolution française, et aussi les deux GM, la guerre de sept ans et la guerre de sécession que j'ai plaisir à réécouter.
Top Laurent Turcot : les vidéos sur le papier peint à l'arsenic sont dans la thématique des risques batimentaires. :twisted:

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 9065
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Napoléon : le grand homme.

#70 Message par Praséodyme » 28 nov. 2023, 14:46

Enfin bref, les Rosbifs aiment faire passer Robespierre pour un Staline emperruqué et ça fait grincer les dents dans la gauche française (enfin, la gauche de 2014...). Ces perfides aiment faire passer Napoléon pour un prototype d'Hitler et ça défrise la droite.

Avec notre cinéma gavé de subventions, il y aurait pourtant moyen que les Français se réapproprient leur histoire et si possible d'une manière un brin plus subtile que la team de Villiers.
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#71 Message par Manfred » 28 nov. 2023, 15:34

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 14:46
Enfin bref, les Rosbifs aiment faire passer Robespierre pour un Staline emperruqué et ça fait grincer les dents dans la gauche française (enfin, la gauche de 2014...). Ces perfides aiment faire passer Napoléon pour un prototype d'Hitler et ça défrise la droite.

Avec notre cinéma gavé de subventions, il y aurait pourtant moyen que les Français se réapproprient leur histoire et si possible d'une manière un brin plus subtile que la team de Villiers.
Quel est le problème avec "la team de Villiers" ?
ça défrise qui hormis les gauchistes de service ?

Avatar du membre
Praséodyme
Modérateur
Modérateur
Messages : 9065
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Napoléon : le grand homme.

#72 Message par Praséodyme » 28 nov. 2023, 16:42

Manfred a écrit :
28 nov. 2023, 15:34
Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 14:46
Enfin bref, les Rosbifs aiment faire passer Robespierre pour un Staline emperruqué et ça fait grincer les dents dans la gauche française (enfin, la gauche de 2014...). Ces perfides aiment faire passer Napoléon pour un prototype d'Hitler et ça défrise la droite.

Avec notre cinéma gavé de subventions, il y aurait pourtant moyen que les Français se réapproprient leur histoire et si possible d'une manière un brin plus subtile que la team de Villiers.
Quel est le problème avec "la team de Villiers" ?
ça défrise qui hormis les gauchistes de service ?
Appelle moi gauchiste de service si tu veux.
J'adore le Puy du Fou (le Grand Parc, la cinéscenie ça m'a endormi), les spectacles sont beaux, admirablement mis en scène, le parc est bien tenu et bien fréquenté.
Mais alors les scénarios :roll: c'est toujours gnangnan et cousu de fil blanc :
Invariablement le héros est chrétien, il affronte des païens et à la fin tout s'arrange par l'intervention du Saint-Esprit ex Machina.

Sauf quand c'est à propos des guerres de Vendée, là dans sa réécriture de l'histoire, il ne va pas jusqu'à faire gagner la guerre à l'armée catholique et royale.
Pétition pour le RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE CONSTITUANT
https://petitions.assemblee-nationale.f ... ves/i-2082
Proposée par Léo Girod

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#73 Message par Manfred » 28 nov. 2023, 17:21

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 16:42
J'adore le Puy du Fou (le Grand Parc, la cinéscenie ça m'a endormi), les spectacles sont beaux, admirablement mis en scène.
Mais alors les scénarios :roll: c'est toujours gnangnan et cousu de fil blanc :
Invariablement le héros est chrétien, il affronte des païens et à la fin tout s'arrange par l'intervention du Saint-Esprit ex Machina.
Certes, dans une partie des spectacles (bon, en même temps, si on prend l'histoire de France, qui n'était pas chrétien au juste jusqu'à une époque récente ? :roll: :lol: )mais quelle est la pertinence à comparer ça avec du cinéma ? Le Puy du Fou est un parc à thèmes avec des spectacles sur fond historique, il n'a pas la prétention de faire un cours d'histoire, ni de la réécrire. C'est un parc de loisirs.
Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 16:42
Sauf quand c'est à propos des guerres de Vendée, là dans sa réécriture de l'histoire, il ne va pas jusqu'à faire gagner la guerre à l'armée catholique et royale.
Si tu parles de Vaincre ou Mourir, qui est le seul film ayant un vague rapport avec de Villiers, je ne crois pas qu'il en ait écrit le scénario, même si le film s'inspire du spectacle.
Maintenant, si on parle de ce film, j'aimerais bien savoir où est la "réécriture" de l'histoire.
qu'est-ce qui est factuellement historiquement faux dans ce film, au point qu'on pourrait parler de propagande par exemple ?

Le principal reproche que je ferais à ce film, est qu'il y a un manque de moyens flagrant, et que le réalisateur est débutant.
Si l'on tient compte du budget très faible pour un film d'époque en costumes, et de la durée du tournage (moins de 3 semaines de mémoire), le résultat est très loin d'être aussi nul que ce qu'en ont dit la presse et autres critiques gauchistes.
Un "premier film" n'aurait jamais reçu un tel torrent de boue de la part du microcosme cinématographique français s'il n'avait pas eu l'étiquette "puy du Fou".

Pour moi historiquement, il tient la route, bien plus que le Napoléon de Ridley Scott, et bien plus en fait que la majorité des films historiques que nous pond Hollywood.
Il n'y a guère que feu Bertrand Tavernier qui savait faire de bons films historiques français dans l'histoire récente.

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#74 Message par Bidibulle » 28 nov. 2023, 19:50

Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 16:42
Manfred a écrit :
28 nov. 2023, 15:34
Praséodyme a écrit :
28 nov. 2023, 14:46
Enfin bref, les Rosbifs aiment faire passer Robespierre pour un Staline emperruqué et ça fait grincer les dents dans la gauche française (enfin, la gauche de 2014...). Ces perfides aiment faire passer Napoléon pour un prototype d'Hitler et ça défrise la droite.

Avec notre cinéma gavé de subventions, il y aurait pourtant moyen que les Français se réapproprient leur histoire et si possible d'une manière un brin plus subtile que la team de Villiers.
Quel est le problème avec "la team de Villiers" ?
ça défrise qui hormis les gauchistes de service ?
Appelle moi gauchiste de service si tu veux.
J'adore le Puy du Fou (le Grand Parc, la cinéscenie ça m'a endormi), les spectacles sont beaux, admirablement mis en scène, le parc est bien tenu et bien fréquenté.
Mais alors les scénarios :roll: c'est toujours gnangnan et cousu de fil blanc :
Invariablement le héros est chrétien, il affronte des païens et à la fin tout s'arrange par l'intervention du Saint-Esprit ex Machina.

Sauf quand c'est à propos des guerres de Vendée, là dans sa réécriture de l'histoire, il ne va pas jusqu'à faire gagner la guerre à l'armée catholique et royale.
Tu préfèrerais une histoire où Kader égorge le fils de François, avant de violer sa femme et sa fille, tandis que François part en prison car on a trouvé chez lui un drapeau français et un couteau de chasse ?

T'inquiète ça sera bientôt en tournée dans toute la France de Macro, Darmanin et Dupont.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#75 Message par Bidibulle » 03 déc. 2023, 13:47

Je reviens de la séance ... mon dieu, quel daube.

Dès la première scène : la mort de Marie Antoinette, plein de drapeaux tricolores modernes. Et c'est comme ça tout le long du film : un Robespierre qui ressemble à Danton (tellement que lors de sa première apparition, j'ai cru que c'était Danton), un Napoléon à Toulon, couvert de sang comme Mel Gibson dans n'importe quel de ses films, toute la campagne d'Italie escamotée, ...

Mais, résumer l'histoire de cet homme en un film est impossible. Même la série de 4 épisodes de deux heures faisait des raccourcis. Le réalisateur aurait du se focaliser sur une facette de Napoléon. Il a essayé avec la liaison entre Bonaparte et Joséphine, mais à part faire passer les français pour des coureurs obsédés, ça n'a pas apporté grand chose.

Un film américain fait pour les américains.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#76 Message par wasabi » 03 déc. 2023, 18:11

Bidibulle a écrit :
03 déc. 2023, 13:47

Dès la première scène : la mort de Marie Antoinette, plein de drapeaux tricolores modernes
Voix off d'intro "le peuple meurt de faim". Première scène, le peuple jette de la bouffe sur Marie Antoinette. déjà ça commence mal.

Tout le long du film ça m'a fait l'effet "Games of thrones". Si tu ne connais pas l'histoire, tu comprends rien à l'enchaînement ou aux personnages trop nombreux, si tu connais l'histoire, tu trouves qu'il y a trop de coupes dans ce qu'on te montre et que les personnages ne sont pas assez caractérisés et que les âges des acteurs ne correspondent pas aux personnages qu'ils incarnent.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
titano
~~+
~~+
Messages : 9032
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: Napoléon : le grand homme.

#77 Message par titano » 03 déc. 2023, 19:40

Il y aura une version longue de 4 heures, peut-être qu'il y aura moins de cut.
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689
Pooteen président !
Pimono, neron, saturne, Guynemer => /dev/null

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#78 Message par Bidibulle » 03 déc. 2023, 19:42

wasabi a écrit :
03 déc. 2023, 18:11
Bidibulle a écrit :
03 déc. 2023, 13:47

Dès la première scène : la mort de Marie Antoinette, plein de drapeaux tricolores modernes
Voix off d'intro "le peuple meurt de faim". Première scène, le peuple jette de la bouffe sur Marie Antoinette. déjà ça commence mal.

Tout le long du film ça m'a fait l'effet "Games of thrones". Si tu ne connais pas l'histoire, tu comprends rien à l'enchaînement ou aux personnages trop nombreux, si tu connais l'histoire, tu trouves qu'il y a trop de coupes dans ce qu'on te montre et que les personnages ne sont pas assez caractérisés et que les âges des acteurs ne correspondent pas aux personnages qu'ils incarnent.
Oui, et les cheveux étaient coupés courts avant les exécutions. Là, tout juste s'ils ne la guillotinent pas avec sa perruque.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#79 Message par wasabi » 04 déc. 2023, 10:33

titano a écrit :
03 déc. 2023, 19:40
Il y aura une version longue de 4 heures, peut-être qu'il y aura moins de cut.
Pas sûr, ils risquent surtout de remettre une couche sur la condition de la femme, j'ai vu que Ludivine Sagnier était à l'affiche, mais uniquement de la version longue. Ca fera une française au moins dans un film sur la France, pour l'instant le seul visible était un algérien. Et ça ne sera pas qu'une scène car son personnage intervient dans la chute de Robespierre, l'ascension mondaine de Josephine, est la femme de l'Algérien à un moment, et se fait draguer par Napoléon.

Déjà rien que ça c'était le signe que ça allait être un film de 'Mot2Cambronne'. Soit tu prends des acteurs qui s'expriment dans les langues historiques réelles que leurs personnages parlaient, soit tu choisis de faire parler tout le monde en anglais, mais faut que les acteurs aient des accents en anglais qui correspondent au pays de leur personnage.

Sinon Austerlitz c'est pas censé se passer dans la plaine tchèque, sous une légère neige, par 2-3 degrés et un brouillard qui se dissipe pour laisser place à un beau soleil (donc grosso modo le temps que j'ai eu ce week end) ?
Parce que là c'est brouillard intégral, lac gelé dans la vallée d'une zone montagneuse à croire qu'ils se sont dit, c'est en Autriche en hiver, il fait froid et il y a des montagnes là bas faisons comme si c'était le Tyrol.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#80 Message par Manfred » 04 déc. 2023, 11:10

Il y avait effectivement du brouillard le matin à Austerlitz, ce qui a aidé Napoléon à tromper l'ennemi sur son dispositif, et à prendre l'aile gauche des alliés de flanc. Le fameux "soleil d'Austerlitz" n'arrive qu'au milieu de la journée, alors que la bataille est déjà largement engagée (dès 9h, les alliés étaient pris de flanc, et l'intervention des deux gardes impériales sur le plateau a lieu vers 11h) et la déroute des alliés a lieu vers 14h. L'épisode des autrichiens sur le lac gelé dont la glace se rompt a lieu vers 15h30, et ça ne concerne que quelques dizaines ou centaines de types, déjà en fuite alors que la bataille est perdue, et Napoléon n'a évidemment pas donné l'ordre de tirer au canon sur le lac gelé.
Bref, la bataille a bien lieu dans le brouillard au moment décisif, mais il y a un grand soleil au moment historique de l'épisode sus cité. Bref, tout est faux, et à charge.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#81 Message par wasabi » 04 déc. 2023, 11:26

Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 11:10
L'épisode des autrichiens sur le lac gelé dont la glace se rompt a lieu vers 15h30, et ça ne concerne que quelques dizaines ou centaines de types, déjà en fuite alors que la bataille est perdue,
il est où le lac ?
Image
https://www.google.com/maps/place/Slavk ... ?entry=ttu

et par -2 à 3degrés à la fin de l'automne les lacs ne sont pas gelés. Pour qu'ils soient gelés et qu'on puisse marcher dessus sans que ça se fissure direct, il faut une couche de glace plus épaisse qui se fait soit avec des températures plus basse, soit plus loin dans la saison d'hiver. Bref il faut du temps ou une température bien basse.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#82 Message par Manfred » 04 déc. 2023, 11:36

wasabi a écrit :
04 déc. 2023, 11:26
Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 11:10
L'épisode des autrichiens sur le lac gelé dont la glace se rompt a lieu vers 15h30, et ça ne concerne que quelques dizaines ou centaines de types, déjà en fuite alors que la bataille est perdue,
il est où le lac ?
Image
https://www.google.com/maps/place/Slavk ... ?entry=ttu

et par -2 à 3degrés à la fin de l'automne les lacs ne sont pas gelés. Pour qu'ils soient gelés et qu'on puisse marcher dessus sans que ça se fissure direct, il faut une couche de glace plus épaisse qui se fait soit avec des températures plus basse, soit plus loin dans la saison d'hiver. Bref il faut du temps ou une température bien basse.
Il s'agit en fait de marécages avec des étangs, entre Menitz et Satschan. au sud-est de Tellnitz/Sokolnitz.
Le lac gelé, c'est dans le film, pas dans la réalité.
La topographie des lieux a "un peu" changé en 218 ans. Tu as des champs aujourd'hui à cet endroit.

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#83 Message par Manfred » 04 déc. 2023, 12:59



Le son n'est pas top, mais intéressant pour qui s'intéresse au sujet.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#84 Message par wasabi » 04 déc. 2023, 13:57

Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 11:36

Le lac gelé, c'est dans le film, pas dans la réalité.
La topographie des lieux a "un peu" changé en 218 ans. Tu as des champs aujourd'hui à cet endroit.
ok des étangs, ça ça peut se bouger. Mais les lacs ne se bougent pas, sauf gros travaux (barrage...). Et les plans d'eau n'étaient pas gelés en surface à ce moment là, par un hasard ce week end où j'ai vu le film, il faisait exactement le même temps et on était exactement au même moment de l'année, à la même latitude et à la même altitude.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#85 Message par Bidibulle » 04 déc. 2023, 16:33

wasabi a écrit :
04 déc. 2023, 13:57
Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 11:36

Le lac gelé, c'est dans le film, pas dans la réalité.
La topographie des lieux a "un peu" changé en 218 ans. Tu as des champs aujourd'hui à cet endroit.
ok des étangs, ça ça peut se bouger. Mais les lacs ne se bougent pas, sauf gros travaux (barrage...). Et les plans d'eau n'étaient pas gelés en surface à ce moment là, par un hasard ce week end où j'ai vu le film, il faisait exactement le même temps et on était exactement au même moment de l'année, à la même latitude et à la même altitude.
C'est ce qu'il t'a dit : dans la réalité, le sud du plateau de Pratzen était bordé de marécages et d'étangs. Le lac, c'est dans le film.
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#86 Message par wasabi » 04 déc. 2023, 18:51

Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 12:59


Le son n'est pas top, mais intéressant pour qui s'intéresse au sujet.
bon des remarques d'historiens qui s'attachent à des détails qu'eux savent mais que le commun des mortels ne sait pas, ce qui fait leur valeur à leurs yeux. Que la Joséphine soit incarnée par une actrice blonde finalement OSEF c'est un détail, pareil pour les cheveux non rasés des décapitées, ou la correspondance explicite sexuelle, ou la manière dont la prise du fort à Toulon a eu lieu.... ce sont des détails pour ceux qui s'estiment puristes.

Le problème c'est que la personne n'étant pas un spécialiste de Napoléon, n'y vouant pas un fétichisme mais en ayant entendu parler -comme moi quoi- et se souvenant de ce qu'on lui a raconté en cours d'histoire, y verra des incohérences fortes, des contradictions même. Et ça c'est plus gênant, c'est digne de ces réécritures woke (007 qui devient une femme noire sans gadgets, blanche neige qui n'a pas besoin d'un prince pour exister car elle est autonome, la conquête spatiale permis par des femmes noires, Portos qui est un homosexuel...) où on change tout sauf le nom.
Et par dessus cela des contradictions dans ce qui est montré, ce qui casse la suspension consentie de l'incrédulité.

Le peuple a faim, le peuple jette de la bouffe. Robespierre est un vieux croulant obèse (alors qu'il est mort à 36ans) qui emmène des armes (évidemment que tout était bien fouillé à l'époque vu comme on n'hésitait pas à tuer) à l'assemblée et fuit comme un lâche (le contraire de ce qu'il était). Napoléon montré comme une caricature à mi chemin entre un DSK (le vieux obsédé sexuel gras, petit et handicapé) et le ravi du village à qui la chance sourit jusqu'au moment où elle se retourne, terne et invisible dans la foule alors qu'il magnétisait les gens. Montré comme pataud, rustre et goujat et d'intelligence moyenne, comme un campagnard de la France profonde alors que c'est un noble élevé à l'école militaire de Brienne le Château, un génie tactique et stratégique (jamais montré dans le film). La scène d'Austerlitz qui pue le fake à cause de la glace, la scène dans Moscou qui pue le fake car Moscou était en bois et a brûlé et tout ce qu'on voit c'est de la pierre et capable de d'abriter l'armée que l'on montre sans problème. Waterloo qui pue le fake à cause de la scène de la longue vue , même un sniper moderne il n'arriverait pas à le shooter à 5km comme il semble l'être, ou des tentes de commandement à portée des canons. La bérézina où on voit... rien, transition sur Napoléon envoyé à l'île d'Elbe.

On n'a jamais l'impression de "grande armée" mais que c'est quelques centaines de francs tireurs qui se baladent. On ne ressent absolument pas la puissance du pays qui augmente, ainsi que sa richesse. Ni la puissance du personnage. C'est bataille de roublard puis intrigue conjugale de palais avec sa femme. Même les personnages on ne sait pas toujours qui ont voit. J'ai appris en regardant le casting que le gars à qui on apprend que "Napoléon est revenu" c'était Louis XVIII, je croyais que c'était un souverain étranger.
Les batailles on a l'impression qu'elles ont été copiées sur Games of Thrones. Toulon c'est la bataille de la Néra. Austerlitz c'est la bataille sur le lac de glace avec le dragon zombie. La campagne de Russie ressemble à toutes ces batailles au delà du mur, Waterloo c'est la destruction de Haut Jardin, l'Egypte ce sont les dothrakis face aux villes esclavagistes (et leurs pyramides)... Sans les dragons évidemment.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Bidibulle
~~+
~~+
Messages : 12349
Enregistré le : 06 sept. 2007, 13:38
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort

Re: Napoléon : le grand homme.

#87 Message par Bidibulle » 04 déc. 2023, 19:17

wasabi a écrit :
04 déc. 2023, 18:51
Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 12:59


Le son n'est pas top, mais intéressant pour qui s'intéresse au sujet.
bon des remarques d'historiens qui s'attachent à des détails qu'eux savent mais que le commun des mortels ne sait pas, ce qui fait leur valeur à leurs yeux. Que la Joséphine soit incarnée par une actrice blonde finalement OSEF c'est un détail, pareil pour les cheveux non rasés des décapitées, ou la correspondance explicite sexuelle, ou la manière dont la prise du fort à Toulon a eu lieu.... ce sont des détails pour ceux qui s'estiment puristes.

Le problème c'est que la personne n'étant pas un spécialiste de Napoléon, n'y vouant pas un fétichisme mais en ayant entendu parler -comme moi quoi- et se souvenant de ce qu'on lui a raconté en cours d'histoire, y verra des incohérences fortes, des contradictions même. Et ça c'est plus gênant, c'est digne de ces réécritures woke (007 qui devient une femme noire sans gadgets, blanche neige qui n'a pas besoin d'un prince pour exister car elle est autonome, la conquête spatiale permis par des femmes noires, Portos qui est un homosexuel...) où on change tout sauf le nom.
Et par dessus cela des contradictions dans ce qui est montré, ce qui casse la suspension consentie de l'incrédulité.

Le peuple a faim, le peuple jette de la bouffe. Robespierre est un vieux croulant obèse (alors qu'il est mort à 36ans) qui emmène des armes (évidemment que tout était bien fouillé à l'époque vu comme on n'hésitait pas à tuer) à l'assemblée et fuit comme un lâche (le contraire de ce qu'il était). Napoléon montré comme une caricature à mi chemin entre un DSK (le vieux obsédé sexuel gras, petit et handicapé) et le ravi du village à qui la chance sourit jusqu'au moment où elle se retourne, terne et invisible dans la foule alors qu'il magnétisait les gens. Montré comme pataud, rustre et goujat et d'intelligence moyenne, comme un campagnard de la France profonde alors que c'est un noble élevé à l'école militaire de Brienne le Château, un génie tactique et stratégique (jamais montré dans le film). La scène d'Austerlitz qui pue le fake à cause de la glace, la scène dans Moscou qui pue le fake car Moscou était en bois et a brûlé et tout ce qu'on voit c'est de la pierre et capable de d'abriter l'armée que l'on montre sans problème. Waterloo qui pue le fake à cause de la scène de la longue vue , même un sniper moderne il n'arriverait pas à le shooter à 5km comme il semble l'être, ou des tentes de commandement à portée des canons. La bérézina où on voit... rien, transition sur Napoléon envoyé à l'île d'Elbe.

On n'a jamais l'impression de "grande armée" mais que c'est quelques centaines de francs tireurs qui se baladent. On ne ressent absolument pas la puissance du pays qui augmente, ainsi que sa richesse. Ni la puissance du personnage. C'est bataille de roublard puis intrigue conjugale de palais avec sa femme. Même les personnages on ne sait pas toujours qui ont voit. J'ai appris en regardant le casting que le gars à qui on apprend que "Napoléon est revenu" c'était Louis XVIII, je croyais que c'était un souverain étranger.
Les batailles on a l'impression qu'elles ont été copiées sur Games of Thrones. Toulon c'est la bataille de la Néra. Austerlitz c'est la bataille sur le lac de glace avec le dragon zombie. La campagne de Russie ressemble à toutes ces batailles au delà du mur, Waterloo c'est la destruction de Haut Jardin, l'Egypte ce sont les dothrakis face aux villes esclavagistes (et leurs pyramides)... Sans les dragons évidemment.
Ah si, y'avait des dragons :

Image
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#88 Message par Manfred » 04 déc. 2023, 19:36

wazabi qui commente en fait les 5 premières minutes de la vidéo :twisted:

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#89 Message par wasabi » 05 déc. 2023, 13:06

Manfred a écrit :
04 déc. 2023, 19:36
wazabi qui commente en fait les 5 premières minutes de la vidéo :twisted:
j'ai du voir 30 minutes en fond, mais la 7eme en sample et la mauvaise prise de son, ça gave.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#90 Message par Manfred » 05 déc. 2023, 13:10

oui, le son était mauvais, j'avais prévenu.
Mais je réfute ton commentaire, J. Tulard est très loin de compter les boutons de guêtres sur les uniformes et de dire "ce n'est pas historique, il devraient être blancs et non pas dorés".
Il parle du jeu d'acteur monolithique de J. Phoenix, de l'absence et de l'insignifiance des personnages secondaires majeurs de l'époque, etc.
Bref, il critique la distribution, le jeu d'acteur, le scénario et les aberrations historiques qui n'ont pas lieu d'être (pourquoi faire faux quand on peut faire vrai, et que le faux n'apporte strictement rien en termes de spectacle ?)

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#91 Message par wasabi » 05 déc. 2023, 19:04

Manfred a écrit :
05 déc. 2023, 13:10

Mais je réfute ton commentaire, J. Tulard est très loin de compter les boutons de guêtres sur les uniformes et de dire "ce n'est pas historique, il devraient être blancs et non pas dorés".
Je n'ai pas dit ça, les choses que j'ai dites il les a dites.
Il parle du jeu d'acteur monolithique de J. Phoenix, de l'absence et de l'insignifiance des personnages secondaires majeurs de l'époque, etc.
Je n'ai pas d'un historien pour voir ça. Avant même d'aller voir le film sur ce fil j'avais dit que l'acteur était trop vieux. Et en plus il ne fait l'objet d'aucun maquillage tout le long pour le rajeunir ou le vieillir.
L'insignifiance des personnages secondaires, j'en ai parlé déjà avec le "syndrome Games of Thrones"
Bref, il critique la distribution, le jeu d'acteur, le scénario et les aberrations historiques qui n'ont pas lieu d'être (pourquoi faire faux quand on peut faire vrai, et que le faux n'apporte strictement rien en termes de spectacle ?)
Mais ce qu'il dit en dehors de ce qui est historique, c'est juste un gars lambda libre de penser ce qu'il veut.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#92 Message par Manfred » 05 déc. 2023, 20:06

wasabi a écrit :
05 déc. 2023, 19:04
Mais ce qu'il dit en dehors de ce qui est historique, c'est juste un gars lambda libre de penser ce qu'il veut.
C'est un peu le principe, quand un film est consacré à un personnage historique, de critiquer en ayant un peu de connaissances du personnage et des événements en question pour pouvoir affirmer que le traitement du personnage est raté pour ne pas dire incohérent.

Quant à Games of Thrones, je ne me souviens pas de ce message, mais je trouve au contraire qu'il y a des tas de personnages secondaires intéressants dans GoT. En même temps, le format n'est pas le même.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#93 Message par wasabi » 05 déc. 2023, 20:16

Manfred a écrit :
05 déc. 2023, 20:06

Quant à Games of Thrones, je ne me souviens pas de ce message, mais je trouve au contraire qu'il y a des tas de personnages secondaires intéressants dans GoT. En même temps, le format n'est pas le même.
wasabi a écrit :
03 déc. 2023, 18:11

Tout le long du film ça m'a fait l'effet "Games of thrones". Si tu ne connais pas l'histoire, tu comprends rien à l'enchaînement ou aux personnages trop nombreux, si tu connais l'histoire, tu trouves qu'il y a trop de coupes dans ce qu'on te montre et que les personnages ne sont pas assez caractérisés et que les âges des acteurs ne correspondent pas aux personnages qu'ils incarnent.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#94 Message par Manfred » 05 déc. 2023, 20:26

ayant vu la série en ayant lu les livres précédemment, je n'ai pas eu ce sentiment devant GoT.
Certains acteurs, notamment les enfants Stark ou Daenirys, étaient trop vieux pour les rôles, oui. En même temps, la série a duré quasiment 10 ans alors que les événements des bouquins sont, de mémoire, ramassés sur 2 ans tout au plus.

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29190
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Napoléon : le grand homme.

#95 Message par kamoulox » 06 déc. 2023, 01:05

J’aime bien le réalisateur et l’acteur. On s’est laissé tenté.

Ayant eu des mauvais échos je m’était préparé à une daube à effets spéciaux.

Et bien non.

Si on mets de côté les erreurs historiques qui sont ls pour le scénario, pas mal de choses sont plutôt respectées. Le rythme est soutenu. Les batailles sanglantes et grandioses. Bien sûr c’est du ridley Scott. Qui va chercher l’image ou le plan qui va embellir une mort ou une charge.

Mais c’est du cinéma putain! Et c’est surtout bien foutu.

Le pur puriste fan de Napoléon dire que c’est de la 'Mot2Cambronne'.
Si on se détache de son livre d’histoire alors on apprécie le film.

C’est pas un chef d’œuvre non plus faut pas mentir, mais les 3h sont passées vite. Dans une salle à 80% vide ce soir pour ma part. Mais tout le ciné était vide.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#96 Message par wasabi » 06 déc. 2023, 08:59

Manfred a écrit :
05 déc. 2023, 20:26
ayant vu la série en ayant lu les livres précédemment, je n'ai pas eu ce sentiment devant GoT.
Certains acteurs, notamment les enfants Stark ou Daenirys, étaient trop vieux pour les rôles, oui. En même temps, la série a duré quasiment 10 ans alors que les événements des bouquins sont, de mémoire, ramassés sur 2 ans tout au plus.
Quasiment tous les acteurs sont trop vieux de 10ans. Les Stark (enfants et parents) et la mère des dragons, mais aussi les Lannister, les tyrell...

Tyrion a 25ans au début, Peter Dinklage 41ans
Jaime a 32ans au début, Nikolaj Coster-Waldau 40ans
Cersei a 32ans au début, Lena Headey 37ans

Catelyn Tully a 34ans au début, Michelle Fairley 46ans
Eddard Stark a 35ans au début, Sean Bean 51ans
Jon Snow a 14ans, Kit Harington a 24ans
Arya Stark a 9ans, Maisie Williams a 13ans

Brienne de Torth a 18ans, Gwendoline Christie 32ans
Samwell Tarly a 15ans, John Bradley-West 22ans
Maergery Tyrell a 15ans, Natalie Dormer 28ans

Daenerys Targaryen a 13ans, Emilia Clarke a 24ans
Joffrey Baratheon a 12ans, Jack Gleeson 18ans
Littlefinger a 31ans, Aidan Gillen 42ans
Robert Baratheon a 36ans, Mark Addy 45ans

Pour ce qui est du temps que dure l'histoire, c'est moins d'un an, vu que l'hiver n'arrive pas encore :mrgreen: Blague à part la garde de nuit dit effectivement 2ans https://www.lagardedenuit.com/wiki/inde ... de_la_saga , or la série a duré 8 saisons, on peut donc rajouter 6ans aux écarts du dessus à la fin, Dinklage, Clarke ou Christie ont presque le double de l'âge de leurs personnages.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 15818
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Napoléon : le grand homme.

#97 Message par optimus maximus » 06 déc. 2023, 09:15

C'est tout le problème des films biopic qui veulent compresser 25 ans d'histoire en trois heures, on sacrifie peut-être l'essentiel.

Napoléon, c'est un peu comme Hitler, Staline, Mao : des types qui sont à la marge de la société, du moins très éloigné par leurs origines sociales des cercles de pouvoir et qui réussissent par leur talent, leur brutalité voire leur grossièreté à à prendre le pouvoir et à restaurer ou accroître la puissance du pays qu'ils gouvernent.

Il est né un an après l'achat de la Corse à la République de Gênes, ne sait pas parler français quand il arrive à Paris, conservera toujours un accent corse et une orthographe médiocre, hésite à rejoindre les mouvements indépendantistes corses qui n'apprécient guère sa famille, croit trouver sa fortune en se rapprochant d'Augustin, frère de Robespierre etc. C'est l'histoire d'un parvenu aux attitudes grossières et méprisé par les cours royales européennes mais qui aura réussi à les tourmenter pendant 20 ans.

Quant à son héritage, toutes ses réalisations administratives et législatives étaient en quelque sorte en gestation durant la Convention et le Directoire. En remettant de l'ordre et de la stabilité politique dans le pays (en réalité, c'est la restauration de l'ordre en France dont ses laudateurs lui savent gré), ces projets ont pu se concrétiser.

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 32075
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Napoléon : le grand homme.

#98 Message par wasabi » 06 déc. 2023, 09:48

kamoulox a écrit :
06 déc. 2023, 01:05


Si on mets de côté les erreurs historiques qui sont ls pour le scénario, pas mal de choses sont plutôt respectées. Le rythme est soutenu. Les batailles sanglantes et grandioses. Bien sûr c’est du ridley Scott. Qui va chercher l’image ou le plan qui va embellir une mort ou une charge.

Mais c’est du cinéma putain! Et c’est surtout bien foutu.

Le pur puriste fan de Napoléon dire que c’est de la 'Mot2Cambronne'.
Si on se détache de son livre d’histoire alors on apprécie le film.
Si vous mettez de côté le personnage historique, que vous faites comme si il n'avait pas existé, et que vous regardez l'histoire que Ridley Scott vous raconte (un peu comme Gladiator dont le personnage n'existait pas et qui lui était du bon cinéma), que reste il ?
L'histoire d'un gars qui a la cinquantaine, gras et qui boîte au début et pas à la fin, bref pas en forme physique, dont on suit des bribes de la vie amoureuse (le vieux boiteux ne se sépare pas de son habit en toute circonstance, qui doit tenir debout par la crasse mais qui arrive à séduire une bonasse 10 ligues au dessus de lui et 20ans en dessous) et quelques combats que les groupes auxquels il appartient gagnent par surprise et roublardise mais pas grâce à lui vu qu'il ne fait qu'être présent (il combat de manière marginale et ne fait ni tactique ni stratégie) bref concomitance vs causalité, dans une succession de scénettes indépendantes et sans liens avec des choses assez importantes qui ont l'air de se passer hors caméra mais qui ne sont ni montrées ni rapportées vu qu'on préfère le montrer en train de bouffer ou de baiser. Le tout avec une orgie de personnages, seuls deux sont caractérisés, lui et sa première femme, les autres arrivent et débarquent avec au mieux trois lignes de dialogues, on ne sait souvent pas qui ils sont (groupe d'appartenance, objectif, nom...) et on ne les reverra pas pour la plupart.

Style à un moment il y a un discours dans un bâtiment, ça chauffe et un vieux gars s'excite, monte des escaliers en semant les plus jeunes qui étaient juste derrière lui, se tire une balle et se loupe. Paf scène suivante sans lien, on nous parle de la fin de la "terreur" le vieux qui savait pas tirer devait faire peur apparemment, il mange pas de porc ? Ou bien ils parlent d'autre chose, on ne sait pas.
A un autre moment le protagoniste se balade dans la neige et la scène suivante on dit qu'il a fauté ( un problème de chevaux apparemment, on n'en sait pas plus) et il se fait exiler sur une île méditerranéenne (WTF ???). La scène suivante après plusieurs mois il trouve une barque sur le rivage, toujours en se comportant en passager et en ne faisant rien, la barque va jusqu'à un navire en train de mouiller et il en prend le contrôle en disant "j'en prends le contrôle, et si tu me fais pas chier je ne te fais pas chier"
etc...

Bref si vous enlevez le contexte historique qui vous permet de remplir tous les blancs, c'est une bouse intégrale. Alors que quand on voit Gladiator, on n'a pas besoin de connaître les interactions entre Marc Aurèle et Commode (qui eux sont des personnages historiques réels), l'histoire se suffit à elle même pour passer un bon spectacle.
En plus ce film a le syndrome "Aventurier de l'Arche perdue", tu vires le protagoniste l'histoire se déroule pareil, vu qu'il ne sert à rien, il n'est que spectateur tout le long.
Modifié en dernier par wasabi le 06 déc. 2023, 09:56, modifié 1 fois.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 29190
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Napoléon : le grand homme.

#99 Message par kamoulox » 06 déc. 2023, 09:54

Je préfère gladiator et de loin. Mais bon ça manque de films sur l’époque Napoléon alors on se contente ! En même temps en 3h c’est comme si tu fais tenir le seigneur des anneaux dnas un épisode de série de 45 min.

C’est clair que ça cut de partout, on passe du coq à l’âne. Il a pas vraiment le choix

Après bon son histoire d’amour et de cul on s’en branle, j’aurai préféré plus de détails tactiques des batailles par exemple.

J’ai passé un bon moment c’est le principal

Avatar du membre
Manfred
~~+
~~+
Messages : 22352
Enregistré le : 20 oct. 2007, 17:35

Re: Napoléon : le grand homme.

#100 Message par Manfred » 06 déc. 2023, 10:03

wasabi a écrit :
06 déc. 2023, 08:59

Quasiment tous les acteurs sont trop vieux de 10ans. Les Stark (enfants et parents) et la mère des dragons, mais aussi les Lannister, les tyrell...
S'ils sont tous plus vieux de 10 ans, au moins c'est cohérent :mrgreen:
Contrairement à Napoléon qui à 20 ans en a déjà 50 et baise une jeunette alors que dans la vraie vie, elle a 8 ans de plus que lui, meurt avant lui (dans le film c'est l'inverse) et que c'est justement parce qu'elle est veuve et a des relations qu'elle va aider à l'ascension de Bonaparte.