Effondrement : Le Venezuela.

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Répondre
Message
Auteur
moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#401 Message par moinsdewatt » 28 juil. 2018, 13:33

Pi-r2 a écrit :dans ce genre de cas autant revenir au troc ou aux reconnaissances de dette exprimées en objets palpables.
C'est ce que certains font :
Venezuela: le troc en ligne fait fureur dans un pays privé de tout

>L'actu>Economie| 12 juin 2016

Sur Whatsapp, on propose de la farine, sur Facebook on cherche du lait, sur Instagram on échange des couches contre des pâtes: au Venezuela où tout manque, les habitants se sont convertis au troc en ligne.
"Nous avons déjà oublié ce que c'était d'échanger sur d'autres sujets de conversation", raconte Plalla Alvarez, assistante pédagogique de 34 ans vivant à Guatire, à 45 kilomètres de Caracas.

"La seule chose dont on parle maintenant, c'est comment trouver des aliments, des produits d'hygiène personnelle et des médicaments. On fait du troc à l'échelle du pays", explique-t-elle, précisant être en contact, dans ce but, avec environ 400 personnes via la messagerie instantanée Whatsapp et 600 sur le réseau social Facebook.
"J'ai des couches, je les échange contre un kilo de pâtes". "J'ai besoin de lait, quel que soit le prix, mon bébé n'en a plus". J'échange du shampoing contre de la farine". "J'ai de la farine, je l'échange contre des serviettes hygiéniques". Ces messages se multiplient sur les milliers de groupes créés sur les réseaux sociaux pour contourner les graves pénuries frappant le pays.
Car si le Venezuela possède les plus importantes réserves de pétrole au monde, les rayons de ses supermarchés sont quasiment vides: alors que les cours du brut sont au plus bas et que le pays sud-américain importe presque tout ce qu'il consomme, acheter de l'huile, du sucre ou de la farine est devenu un cauchemar quotidien pour les habitants.
Jophelin Primera, informaticien de 30 ans, explique que les groupes de troc en ligne - qui sont thématiques, dédiés par exemple aux besoins des bébés, ou géographiques - obéissent à certaines règles, en fixant des horaires de discussion ou encore en interdisant de revendre à prix fort pour spéculer.

"L'administrateur du groupe vérifie que les règles sont respectées. L'idée n'est pas de gagner de l'argent, mais de réussir à se fournir (en produits basiques, ndlr). La situation, malheureusement, nous oblige à recourir à ce genre d'outils pour pouvoir nous approvisionner un peu", raconte-t-il.
................
http://www.leparisien.fr/flash-actualit ... 876085.php

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#402 Message par moinsdewatt » 29 juil. 2018, 08:16

Venezuela : Maduro annonce une régulation de la vente d'essence

28 juillet 2018

Le pays, confronté à une hyperinflation et une grave crise économique, a l'essence la moins chère du monde.

Le président Nicolas Maduro a annoncé samedi une prochaine régulation de la vente d'essence au Venezuela, la moins chère au monde, lors d'un congrès du parti au pouvoir à Caracas. Bien qu'il n'ait pas annoncé une hausse des prix, le chef de l'État a souligné que les prix actuels des carburants ne couvraient pas les coûts de production et encourageaient la contrebande. Il a donc proposé que leur vente soit régulée au moyen du "carnet de la patrie", une carte électronique qui donne accès aux aides de l'Etat.

"L'essence, nous payons pour la fournir". "L'essence, c'est peu dire qu'elle est offerte, nous payons pour la fournir", a déclaré Nicolas Maduro, évoquant les coûts de production et de livraison. "Nous devons passer à une utilisation rationnelle", et "cela va entraîner des changements dans tout le transport automobile", a-t-il dit devant le congrès du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV). A cette fin, un recensement de "tous ceux qui ont un véhicule" sera effectué du 3 au 5 août au moyen du "carnet de la patrie".

Hyperinflation.
Le Venezuela, pays producteur qui de surcroît est confronté à une crise d'hyperinflation, a l'essence la moins chère du monde : avec un dollar on peut en acheter plus de trois millions de litres. Le gouvernement déclare que des groupes mafieux en vendent en contrebande vers des pays étrangers. Alors que l'inflation pourrait selon le Fonds monétaire international (FMI) atteindre 1.000.000% cette année, Nicolas Maduro a annoncé mercredi dernier que le Venezuela supprimerait le 20 août cinq zéros de sa monnaie, le bolivar, soit deux zéros de plus que ce qui avait été annoncé initialement. Avec la nouvelle monnaie ainsi prévue, on pourrait acheter 50.000 litres avec 0,5 bolivar.

Crise économique.
Face à cette situation, les experts jugent très probable que le gouvernement se voie contraint de modifier les prix des carburants. Or l'augmentation du prix de l'essence est un tabou au Venezuela, pays pétrolier. Le 17 février 2016, Nicolas Maduro l'a relevé pour la première fois en deux décennies, le portant à 1 bolivar par litre. Paradoxalement, le forum du PSUV, qui doit durer jusqu'au 30 août, débat de la possibilité de supprimer des contrôles qui pèsent sur l'économie vénézuélienne. Selon des analystes, ces contrôles sont à l'origine de la grave crise économique que connaît le pays, frappé par la pauvreté et par les pénuries qui ont incité des centaines de milliers de Vénézuéliens à s'exiler.
https://www.google.fr/amp/www.europe1.f ... 721583.amp

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#403 Message par moinsdewatt » 05 août 2018, 07:41


Attentat au Venezuela: le président Maduro échappe à une attaque de drones

https://www.google.fr/amp/s/www.lindepe ... 669928.php

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#404 Message par moinsdewatt » 07 août 2018, 07:17

Au Venezuela, un "attentat" et de nombreuses questions

AFP le 07/08/2018

Véritable tentative d'assassinat ? Opération destinée à montrer la vulnérabilité de Nicolas Maduro ? Montage du camp au pouvoir ? Les interrogations se multiplient après l'"attentat" commis avec des drones chargés d'explosif dont le président vénézuélien dit avoir été la cible.
......
https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2241884

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#405 Message par moinsdewatt » 11 août 2018, 08:58

4000 Vénézuéliens fuient leur pays chaque jour ces derniers temps, vers la Colombie.

Voir https://www.romandie.com/news/ZOOM-L-Eq ... 944495.rom

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#406 Message par moinsdewatt » 17 août 2018, 22:55

Venezuela: les transactions électroniques suspendues dimanche pour faciliter l'arrivée des nouveaux billets

AFP
parue le 17 août 2018 à 09h13
Les transactions électroniques seront temporairement suspendues au Venezuela à partir de dimanche prochain pour faciliter la mise en circulation de nouveaux billets qui compteront cinq zéros de moins que les actuels, a annoncé le gouvernement jeudi.

"Toutes les transactions électroniques au Venezuela seront suspendues" à partir de 18h00 heure locale (22h00 GMT) dimanche 19 août, a indiqué le ministre de l'Intérieur Néstor Reverol, sans préciser combien de temps durera cette mesure.

L'arrivée des nouvelles coupures est prévue pour lundi, le président Nicolás Maduro ayant déclaré ce jour chômé pour faciliter la mise ne place de la nouvelle émission monétaire. "Nous invitons la population à prendre toutes les dispositions nécessaires," a indiqué M. Reverol, qui assure que 95% des outils informatiques "sont adaptés" à ce changement.

De nombreux commerces resteront fermés durant la suspension des transactions, ces derniers étant dépendants du bon fonctionnement des cartes de crédit en raison d'une pénurie de billets. Le gouvernement socialiste prévoit que les billets actuels de plus de 1 000 bolivars vénézuéliens resteront en circulation aux côtés des nouveaux.
........
https://www.connaissancedesenergies.org ... ets-180817

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7589
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#407 Message par optimus maximus » 18 août 2018, 11:22

moinsdewatt a écrit :
17 août 2018, 22:55
Venezuela: les transactions électroniques suspendues dimanche pour faciliter l'arrivée des nouveaux billets

AFP
parue le 17 août 2018 à 09h13
Les transactions électroniques seront temporairement suspendues au Venezuela à partir de dimanche prochain pour faciliter la mise en circulation de nouveaux billets qui compteront cinq zéros de moins que les actuels, a annoncé le gouvernement jeudi.

"Toutes les transactions électroniques au Venezuela seront suspendues" à partir de 18h00 heure locale (22h00 GMT) dimanche 19 août, a indiqué le ministre de l'Intérieur Néstor Reverol, sans préciser combien de temps durera cette mesure.

L'arrivée des nouvelles coupures est prévue pour lundi, le président Nicolás Maduro ayant déclaré ce jour chômé pour faciliter la mise ne place de la nouvelle émission monétaire. "Nous invitons la population à prendre toutes les dispositions nécessaires," a indiqué M. Reverol, qui assure que 95% des outils informatiques "sont adaptés" à ce changement.

De nombreux commerces resteront fermés durant la suspension des transactions, ces derniers étant dépendants du bon fonctionnement des cartes de crédit en raison d'une pénurie de billets. Le gouvernement socialiste prévoit que les billets actuels de plus de 1 000 bolivars vénézuéliens resteront en circulation aux côtés des nouveaux.
........
https://www.connaissancedesenergies.org ... ets-180817
Une nouvelle erreur : dans un épisode d'hyperinflation, la solution est de changer de monnaie d'un coup. Donc les billets doivent être totalement retirés de la circulation (et même rendus non convertibles).

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#408 Message par moinsdewatt » 20 août 2018, 07:05

Venezuela: nouveaux billets, entre scepticisme et tensions migratoires

Esteban Rojas AFP 20 août 2018

Avec cinq zéros en moins, les nouveaux billets vénézuéliens entrent en vigueur lundi, première étape d'un plan de relance du président Nicolas Maduro qui tente de faire face à une profonde crise économique qui pousse des millions de personnes à fuir le pays.

Entre inquiétude et perplexité, la plupart des commerces sont restés fermés durant le week-end à Caracas et dans d'autres villes. Ces derniers jours, les Vénézuéliens ont été pris d'une frénésie d'achats et fait de longues files d'attente dans les stations essence.

Le chef d'Etat socialiste assure que les nouveaux billets, dont la plus grosse coupure sera de 500 bolivars (50 millions de bolivars actuels, soit environ 7 dollars au marché noir, la référence de facto), sera le point de départ d'un "grand changement".

Mais les analystes et économistes jugent pas viable, voire "surréaliste" le programme du gouvernement, qui prévoit aussi une hausse du salaire minimum de près de 3.500% (celui-ci étant multiplié par 34), l'assouplissement du rigide contrôle des changes ainsi qu'un nouveau système pour le prix de l'essence.

Nicolas Maduro a également annoncé que l'Etat assumerait pendant 90 jours le "différentiel" de l'augmentation du salaire minimum pour toutes "les petites et moyennes industries", sans en préciser les modalités.

"C'est un truc de dingue", déclare à l'AFP Henkel Garcia, directeur du cabinet Econometrica, alors qu'une hyperinflation attendue à 1.000.000% fin 2018 sévit au Venezuela.

Dans ce pays autrefois très riche, qui détient les plus grandes réserves pétrolières de la planète, le panorama économique s'est considérablement assombri. La production d'or noir, qui apporte 96% des revenus de l'Etat, a été divisée par deux en dix ans, passant de 3,2 millions de barils par jour (mbj) en 2008 à 1,4 mbj en juillet.

Le déficit s'élève à 20% du PIB et la dette externe à 150 milliards de dollars, alors que les réserves ne sont que de 9 milliards.

"Si tu maintiens le déficit et l'émission désordonnée d'argent (pour tenter d'y faire face), la crise va continuer de s?approfondir", déclare à l'AFP l'économiste Jean Paul Leidenz.

- Crise régionale -

Les nouveau billets arrivent 20 mois à peine après l'introduction progressive par le gouvernement de coupures de plus en plus grosses, de 500, 20.000 puis 100.000 bolivars.

Dix ans auparavant, en 2008, l'Etat vénézuélien avait déjà éliminé trois zéros en lançant le "bolivar fort". Cette fois-ci, il s'agit du "bolivar souverain".
..........
https://www.google.fr/amp/s/fr.news.yah ... 34048.html

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 13811
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#409 Message par pangloss » 20 août 2018, 12:08

Souverainement pauvres
...et avec des réserves pétrolières 'de mamouth'...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7563
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#410 Message par Indécis » 20 août 2018, 17:13

Le Brésil envoie l'armée pour gérer l'afflux de migrants vénézuéliens
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... eliens.php

"Des dizaines de milliers de Vénézuéliens fuyant la misère sont arrivés depuis le début de l'année au Brésil, occasionnant de fortes tensions dans les zones frontalières.

À chaque continent ses problématiques migratoires. L'Amérique du Sud, et le Brésil en particulier, est actuellement confrontée à l'arrivée d'une vague de réfugiés en provenance du Venezuela. Les migrants fuient leur pays, frappé par la crise. Dans le nord du pays, la petite ville de Pacaraima est le théâtre de vives tensions depuis quelques jours. Le gouvernement a dû envoyer l'armée pour rétablir le calme.

Tout est parti de l'agression à son domicile d'un commerçant, notable local, avec sa famille, par un groupe désigné comme des Vénézuéliens. Les voisins auraient appelé l'hôpital mais aucune ambulance n'était disponible. Ils auraient alors ensuite appelé l'armée au secours, qui aurait, selon la municipalité, répondu qu'elle était présente sur la zone pour porter assistance aux migrants.

Cette absence d'aide a entraîné la fureur de quelques dizaines de personnes, qui ont décidé d'aller saccager un camp de migrants, brûlant leurs tentes et effets personnels, entendant bien les expulser de la ville. Environ 1200 migrants sont retournés au Venezuela à la suite de cette action.

Le président brésilien, Michel Temer, a tenu une réunion d'urgence ce week-end avec plusieurs ministres, à Brasila. Le gouvernement a décidé d'envoyer un contingent de 120 membres de la Force nationale, la police militaire, pour tenter d'apaiser la situation. La ville de Pacaraima «ressemble aujourd'hui à un désert. Tout est très calme, des renforts de police sont arrivés et les marchés ont rouvert», a expliqué un habitant de cette ville d'environ 12.000 âmes.

Sur le premier semestre de l'année, près de 57.000 migrants ont déposé une demande d'asile au Brésil. Près de 400 passent la frontière quotidiennement. L'État brésilien du Roraima est en première ligne. Comme il se trouve être également l'un des plus pauvres du pays, le gouvernement tente de répartir les migrants dans d'autres régions.

Le Brésil n'est pas le seul à faire face à cet exode des Vénézuéliens. La semaine dernière, près de 20.000 d'entre eux sont arrivés au Pérou, qui va prendre des mesures pour limiter leur accès à son territoire et à son marché du travail. L'Argentine a également annoncé un renforcement des mesures de contrôle des frontières, après l'arrivée de 25.000 personnes. La Colombie a, elle, accueilli 800.000 Vénézuéliens. Au total, près de 2,3 millions de personnes auraient fui la misère de leur pays. "
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 5623
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#411 Message par davivd » 21 août 2018, 11:04

Ca va peut être devenir intéressant d'investir quelques milliards de bolivar si la situation s'améliorerait, non?
(Aussi pour se sentir milliardaire pour pas grand chose :mrgreen: )
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7589
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#412 Message par optimus maximus » 21 août 2018, 11:47

davivd a écrit :
21 août 2018, 11:04
Ca va peut être devenir intéressant d'investir quelques milliards de bolivar si la situation s'améliorerait, non?
(Aussi pour se sentir milliardaire pour pas grand chose :mrgreen: )
T'arrives avec 20 kilos de viande, on te file 100 000 litres d'essence. Et tu revends l'essence en Colombie. Y a moyen de se faire du fric dans ce pays. Mais faut pas avoir peur de la mort...

Avatar du membre
ddv
+
+
Messages : 3283
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#413 Message par ddv » 21 août 2018, 12:14

On pourrait pas récupérer quelques migrantES du Vénézuela (pays où la beauté féminine est un projet national) :mrgreen: ? Ca nous changerait de nos migrants mâles d'Afrique ? :?
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
davivd
~~+
~~+
Messages : 5623
Enregistré le : 05 oct. 2007, 15:24

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#414 Message par davivd » 22 août 2018, 13:21

On peut peut-être faire des échanges, ils sont déjà sur le bateau.
Ca se faisait encore il y a pas si longtemps, le commerce triangulaire, toussa.... :mrgreen:
"car la nuit est sombre et pleine de terreurs"

remy51
troll un peu lourd
Messages : 2945
Enregistré le : 29 mai 2014, 19:57

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#415 Message par remy51 » 23 août 2018, 07:20

davivd a écrit :
21 août 2018, 11:04
Ca va peut être devenir intéressant d'investir quelques milliards de bolivar si la situation s'améliorerait, non?
(Aussi pour se sentir milliardaire pour pas grand chose :mrgreen: )
Oui ça vaut le coup d'acheter un peu d'immo à Caracas.
Indécis :": "J'avoue, je suis un troll, mais c'est parce que ma vie est misérable et pitoyable ..."
Indécis :"pourquoi je n'ai pas d'enfant ? je n'ai pas le droit de me reproduire tout simplement"

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7563
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#416 Message par Indécis » 28 août 2018, 09:15

Pérou : une centaine d'immigrés Vénézuéliens rapatriés par avion
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... -avion.php

"Dans ce pays de l'Ouest de l'Amérique du Sud, près de 400.000 Vénézuéliens ont immigré pour fuir la misère. Leur président, Nicolas Maduro, a affrété un vol spécial pour faire rentrer quelques volontaires et promet de les aider au retour.

C'est une goutte d'eau au milieu du flot de réfugiés fuyant le Venezuela. Mais elle est symbolique: une centaine de migrants, partis chercher une vie meilleure au Pérou, vont être rapatriés par un avion affrété par le gouvernement du président Nicolas Maduro. L'appareil de la compagnie nationale Conviasa devrait décoller de Lima en fin en fin de journée, lundi.

Ces réfugiés profitent du plan «Retour à la partie», lancé par Caracas fin mai. Il s'adresse aux expatriés qui souhaiteraient rentrer mais étant dans l'impossibilité de le faire, souvent pour des raisons financières. Les intéressés doivent se présenter à l'ambassade vénézuélienne du pays dans lequel ils ont émigré afin que cette dernière essaye de favoriser leur retour. Le gouvernement promet de les aider à leur réinstallation. L'initiative péruvienne est pour le moment l'application la plus concrète de ce plan, lancé fin mai.

Attirés par l'économie la plus dynamique de la région, 2500 à 3000 Vénézuéliens arrivaient chaque jour dans le pays cet été. Ils traversaient l'Équateur d'une traite en bus, mis gratuitement à disposition par le gouvernement local, trop heureux de n'être qu'une étape sur le chemin de leur migration.

Les chiffres ont rapidement gonflé. S'ils n'étaient que 6600 à vivre au Pérou en 2016, ils sont aujourd'hui près de 400.000. Lima s'attend à ce que ce nombre dépasse le 500.000 dans les prochaines semaines. Au total, 1,6 million de Vénézuéliens ont fui leur pays depuis 2015.

Pour les Vénézuéliens arrivés au Pérou, la vie est dure. Le sentiment anti-migrants commence à monter dans la population péruvienne. «Sans faire de généralités, les conditions et travail et la xénophobie sont des choses horribles que l'on a pu vivre ici», expliquait l'un des candidats au retour en avion.

Le gouvernement péruvien a décidé dernièrement de durcir les conditions d'accès à son territoire. S'il suffisait jusqu'alors d'une carte d'identité aux Vénézuéliens pour accéder au territoire, il faut maintenant un passeport. Un sésame difficile à obtenir dans un pays en pleine crise économique: avec la pénurie généralisée, le papier manque aussi pour les documents officiels. Seuls les femmes enceintes, les personnes de plus de 70 ans et les enfants venant rejoindre leurs parents étaient dispensés de ce document. Si dans les faits, nombre d'entre eux continuent tout de même de passer, les chiffres ont commencé à baisser et des milliers d'autres se retrouvent coincés en Équateur, sans solution. Certains espèrent maintenant gagner la Colombie.

L'ONU a décidé de mettre en place une cellule de crise régionale face à l'ampleur du phénomène. Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ont appelé en fin de semaine dernière les pays latino-américains à continuer d'accueillir les réfugiés, dénonçant les mesures restrictives mises en place aux frontières."
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#417 Message par moinsdewatt » 30 août 2018, 21:37

Des groupes pétroliers internationaux au chevet du brut vénézuélien

Par RFI Publié le 29-08-2018

Le chef de l'Etat vénézuélien peine à convaincre qu'il peut enrayer la crise. Nicolás Maduro a signé, mardi 28 août 2018, sept accords avec des sociétés pétrolières internationales afin d'augmenter la production de pétrole brut journalière du pays. Le Venezuela possède les plus importantes réserves au monde. Le secteur lui fournit 96% de ses revenus. Mais la production a fortement chuté ces dernières années.

Mardi, le président Maduro a signé sept accords avec des sociétés pétrolières internationales, pour autant de champs pétrolifères dans le pays. Sept autres sont déjà négociés. Objectif : augmenter la production de brut « de plus de 600 000 barils par jour », a expliqué le chef de l'Etat lors de la cérémonie de signature retransmise à la radio et à la télévision.

Selon Nicolás Maduro, le but de la compagnie d'Etat Petroleos de Venezuela SA (PDVSA) consiste à terme à « récupérer la production d'un million de barils avec des investissements publics, privés, nationaux et internationaux ». L'entreprise panaméenne Helios Petroleum Services, ou encore le groupe chinois Shandong Kerui, font partie des signataires.

Le Venezuela, assis sur les plus grandes réserves de pétrole du monde - qui lui fournissent la quasi totalité de ses revenus, soit 96% -, entend offrir « aux entreprises participantes toute la sécurité juridique, toutes les facilités d'investissement », une semaine après le lancement d'un plan de relance décrié pour sortir du marasme économique.

L'apport des groupes étrangers devenait impératif, tant l'extraction de brut a dépéri ces dernières années. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) rapporte qu'entre 2008 et 2018, la production est tombée de 3,2 millions à moins 1,5 million de barils par jour. A noter que le plan de relance prévoit aussi une hausse du prix de l'essence, jusqu'ici la moins chère du monde.

Quant à la nouvelle monnaie nationale, le bolivar souverain, amputée de cinq zéros pour tenter de faire face à l'inflation étourdissante, elle est adossée au petro, la cryptomonnaie créée par le gouvernement pour contourner le manque de liquidités et les sanctions américaines. Le petro étant lui-même, selon Caracas, indexé sur le prix du baril, à environ 60 dollars.
http://www.rfi.fr/ameriques/20180829-ve ... tissements

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32253
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#418 Message par Pi-r2 » 31 août 2018, 18:39

Après avoir exproprié des groupes pétroliers tu m'étonnes que ça toussote la production... :roll:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 13811
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#419 Message par pangloss » 31 août 2018, 21:43

Souverains !
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#420 Message par moinsdewatt » 02 sept. 2018, 08:50

La production chute encore !
1.278 millions de barils par jours en juillet.
#-o

Venezuela July 2018 oil production half of 2015 levels


brian wang | September 1, 2018

Venezuela was producing oil at about 2.6 million barrels per day in 2015. OPEC estimates Venezuela produced 1.278 million barrels per day in July. This is down from 2.15 million barrels per day in 2016 and 1.91 million barrels per day in 2017.

Analysts expect Venezuela’s oil production to fall to below 1 million bpd by the end of 2018.
https://www.nextbigfuture.com/2018/09/v ... evels.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#421 Message par moinsdewatt » 12 sept. 2018, 22:16

Venezuela: Maduro en Chine à la recherche de soutien économique


AFP le 12 sept. 2018

Le président vénézuélien Nicolas Maduro se rend mardi en Chine à la recherche de soutien économique et diplomatique auprès de son principal allié, au moment où son pays traverse une profonde crise qui pousse des dizaines de milliers de personnes à fuir.

"Je suis en partance pour la République populaire de Chine pour une visite d'Etat qui s'avère très nécessaire, très opportune et pleine d'attentes (...) pour avancer sur les nouveaux accords dans les domaines économique, commercial, énergétique, financier et technologique", a déclaré Nicolas Maduro sur la télévision d'Etat depuis l'aéroport international de Caracas.

Le chef de l'Etat, dont le voyage n'avait pas été annoncé, a ajouté que sa visite avait également pour but d'approfondir les "extraordinaires relations politiques" entre les deux pays.

"Nous y allons dans des conditions bien meilleures, le programme de redressement économique a été réactivé, pour retrouver la croissance et la prospérité. Nous allons améliorer, amplifier et approfondir les relations avec cette grande puissance mondiale", s'est-il félicité à propos des récentes réformes lancées par le gouvernement.

Alors que tous les voyants sont au rouge depuis plusieurs années, Caracas a lancé le 20 août un plan de redressement économique. Il comprend notamment l'entrée en vigueur de nouveaux billets qui comptent cinq zéros en moins que les précédents bolivars.

Le plan prévoit aussi une multiplication par 34 du salaire minimum, indexé à la valeur du petro, la cryptomonnaie vénézuélienne avec laquelle le gouvernement entend contourner le manque de liquidités et les sanctions financières des Etats-Unis.

Cette réforme prévoit également une augmentation du prix de l'essence, qui était jusqu'ici la moins chère du monde. Le carburant restera subventionné pour les seuls détenteurs d'un carnet de la patrie.

Nicolas Maduro, qui n'a pas quitté le pays depuis l'attaque présumée dont il dit avoir été victime le 4 août avec des drones chargés d'explosifs, n'a pas précisé la durée de son voyage.

"On se revoit dans quelques jours avec de grands résultats", a-t-il simplement indiqué. La dernière visite du président vénézuélien en Chine remonte à mars 2017.

- "Soutenir le régime" -

"Il va falloir observer quels accords et financements seront signés, mais ils seront apparemment déterminants pour soutenir le régime dans les prochains mois", a estimé l'expert en relations internationales Mariano de Alba.

Ces dernières années, malgré la montée des condamnations internationales et l'aggravation de la crise, le Venezuela, pays qui possède les plus grandes réserves de pétrole de la planète, conserve assez d'appuis pour maintenir le cap et faire face aux sanctions financières internationales, notamment des Etats-Unis.

Par affinité idéologique, pour des raisons stratégiques ou économiques, de nombreux pays se refusent encore à rompre avec le gouvernement de Nicolas Maduro.

La Chine, un des principaux alliés et créancier de Caracas, est en tête de ces nations.

Le géant asiatique a investi une cinquantaine de milliards de dollars et accordé des prêts à Caracas ces dix dernières années en échange de pétrole et de concessions minières.

Le 28 août, Nicolas Maduro a signé une série d'accords avec des sociétés pétrolières internationales dans le but d'augmenter la production de brut d'un million de barils par jour.

Parmi ces entreprises figurent la panaméenne Helios Petroleum Services et le groupe chinois Shandong Kerui.

Pékin, tout comme Moscou, autre allié de Caracas, notamment au niveau militaire, peuvent aussi mettre leur veto à des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU.

.........
https://www.connaissancedesenergies.org ... que-180912

alexlyon
Messages : 1274
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#422 Message par alexlyon » 13 sept. 2018, 08:17

La souveraineté serait elle en passe d'être bridée ?

Avatar du membre
clairette2
~~+
~~+
Messages : 8999
Enregistré le : 04 déc. 2007, 09:36
Localisation : 06

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#423 Message par clairette2 » 13 sept. 2018, 08:31

J'étais en Equateur il y a qq années. Les Chinois y étaient bien présents, de plus en plus chaque année, contrats pétroliers notamment.
Je pense que la Chine finance beaucoup de choses en Amerique Latine, et en contrepartie, prend pied un peu partout. Nous, nous n'avons plus les moyens...
« La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout » Coluche

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32253
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#424 Message par Pi-r2 » 13 sept. 2018, 17:39

ce n'est pas une question de moyens mais de volonté politique. Les chinois sont de grands stratèges et achètent ce qui a beaucoup de valeur à leurs yeux et plus aux nôtres. Qui a raison ?
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#425 Message par moinsdewatt » 18 sept. 2018, 22:57

Le Venezuela va destiner un million de barils par jour à la Chine

AFP le 18 sept. 2018

Le Venezuela va accroître ses exportations de pétrole vers la Chine à un million de barils par jour, a annoncé mardi le président Nicolas Maduro au retour d'un voyage officiel à Pékin.

Il a été convenu "de porter les exportations pétrolières destinées à la Chine à un million de barils. Uniquement pour la Chine, un million de barils", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un point presse qui visait à faire le bilan de sa visite, de jeudi à samedi.

Le dirigeant socialiste n'a pas précisé quelle serait la contribution de Pékin au projet mais a évalué les investissements des deux pays à quelque 5 milliards de dollars. L'objectif est d'atteindre ce niveau d'exportation d'ici août 2019.

"Je calcule que nous devons investir quelque 5 milliards de dollars", a précisé Maduro.

En 2017, Caracas a envoyé une moyenne de 700.000 barils par jour vers la Chine, selon des estimations d'experts.

Pékin est un des principaux alliés et créancier du Venezuela, qui a reçu quelque 62 milliards de dollars de prêts du géant asiatique au cours des dix dernières années, principalement en échange de pétrole.

La dette de Caracas vis-à-vis de Pékin s'élève encore à environ 20 milliards de dollars. En 2016, au coeur de la crise vénézuélienne, les conditions de remboursement ont été assouplies.

Le Venezuela possède les plus importantes réserves de pétrole au monde et le secteur pétrolier lui fournit 96% de ses revenus.

Toutefois, sa production a fortement chuté: en juin elle était passée à 1,5 million de barils par jour, a rapporté l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), loin des 3,2 millions en 2008.

Selon les analystes, cette flexibilisation inclut une période durant laquelle le Venezuela peut déduire une partie des intérêts de la dette afin de continuer à percevoir des liquidités, essentielles dans le contexte actuel de crise.

Le président Maduro a refusé d'indiquer si cette disposition avait été prolongée.

"Le Venezuela est un bon payeur. Dans les moments les plus difficiles, il a démontré sa capacité à honorer ses engagements avec la Chine (...). Les comptes sont clairs avec eux", a assuré le dirigeant.
........
https://www.connaissancedesenergies.org ... ine-180918

ventadour
Messages : 1646
Enregistré le : 24 mai 2005, 21:38
Localisation : Paris 15

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#426 Message par ventadour » 19 sept. 2018, 00:58

Maduro se fait un bon steakhouse à Istanbul (Salt Bae, connu pour son jet de sel) !



S'ils n'ont pas de pain...

Ystava
Messages : 762
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#427 Message par Ystava » 20 sept. 2018, 06:34

Pi-r2 a écrit :
13 sept. 2018, 17:39
ce n'est pas une question de moyens mais de volonté politique. Les chinois sont de grands stratèges et achètent ce qui a beaucoup de valeur à leurs yeux et plus aux nôtres. Qui a raison ?
Sans argent, on n'a pas les moyens de mettre en oeuvre sa volonté...

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#428 Message par moinsdewatt » 20 sept. 2018, 06:44

clairette2 a écrit :
13 sept. 2018, 08:31
J'étais en Equateur il y a qq années. Les Chinois y étaient bien présents, de plus en plus chaque année, contrats pétroliers notamment.
Je pense que la Chine finance beaucoup de choses en Amerique Latine, et en contrepartie, prend pied un peu partout. Nous, nous n'avons plus les moyens...
Et pas qu'en Équateur.

Tout récemment ils aident encore un peu Maduro, et puis au Soudan, et de façon générale partout en Afrique.

Pour la Chinafrique lire http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 5#p2270752

Soudan : vers la signature de nouveaux accords pétroliers avec la Chine

Agence Ecofin 24 Aout 2018

Jeudi, Ahmed Shawir, l’ambassadeur du Soudan en Chine a déclaré à la presse soudanaise que des négociations sont en cours entre le gouvernement soudanais et des sociétés d’exploration chinoises pour la signature de nouveaux accords d’exploration.

« Ces accords donneront un nouvel élan à la coopération entre les deux pays dans le domaine de la production pétrolière.», a affirmé M. Shawir avant d’ajouter qu’ils permettront de porter, à terme, la production nationale à son niveau d’avant 2011 : plus de 120 000 barils par jour.

Pour le diplomate, le démarrage de ces négociations s’est fait grâce au récent accord signé entre les deux Soudan et selon lequel les deux parties s’engagent à réparer les installations détruites pendant la guerre et relancer la production.

Grâce à la reprise de la production et le transport du brut, Pékin pourra être rassuré que Khartoum lui remboursera une dette qui en 2016, s’élevait encore à plus de deux milliards de dollars.

Les travaux d’exploration qu’engageront les sociétés chinoises, seront une façon de confirmer la large présence de la Chine dans le secteur soudanais des hydrocarbures.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... c-la-chine

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#429 Message par moinsdewatt » 23 sept. 2018, 20:36


Six mois après, la cryptomonnaie vénézuelienne toujours dans les limbes


AFP le 23 sept. 2018
Lire https://www.connaissancedesenergies.org ... bes-180923

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8781
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Effondrement : Le Venezuela.

#430 Message par moinsdewatt » 09 oct. 2018, 07:13

Venezuela: l'inflation annuelle dépasse les 340.000%, selon le Parlement

9 oct 2018

L'inflation au Venezuela a atteint 233,3% en septembre, portant la hausse des prix sur un an à 342.161%, selon un rapport publié lundi par le Parlement, seule institution contrôlée par l'opposition

'' L'inflation annuelle, de septembre 2017 à septembre 2018, se situe à 342.161%, un chiffre vraiment accablant", a déclaré le député Juan Andrés Mejia à des journalistes.

En septembre, les prix ont augmenté de 233,3%, selon le rapport. "C'est le chiffre le plus important depuis le début de l'année et cela accentue bien évidemment l'hyperinflation que nous subissons actuellement", a souligné M. Mejia.

En août, selon cette même source, l'inflation a dépassé la barre des 200%, tandis que la hausse des prix sur un an se situait à 200.005%.

"Cela nous donne une projection de 1.030.281% d'inflation à la fin de l'année", a ajouté le député.

Un chiffre qui correspond avec les prévisions du Fonds monétaire international, selon qui l'hyperinflation au Venezuela pourrait dépasser 1.000.000% d'ici la fin de l'année.

En août, le président socialiste Nicolas Maduro a lancé un plan de relance face à la grave crise économique, qui prévoit notamment une hausse du salaire minimum, multiplié par plus de 30, une dévaluation de 96% du bolivar et une hausse de la TVA et de l'essence.

L'inflation n'a toutefois pas été jugulée. Elle atteint 4% par jour, selon le rapport parlementaire.

L'augmentation du coût de la vie en une seule journée au Venezuela dépasse le taux enregistré en Colombie voisine durant les douze derniers mois (3,23%).

La Banque Centrale ne publie plus l'évolution des données économiques du pays depuis février 2016.

Les analystes attribuent le coût de la vie élevé à une émission incontrôlée de monnaie, dans un pays en récession depuis 2014 en raison de la chute des prix du pétrole et de la production de brut. Le Venezuela tire 96% de ses revenus du pétrole.

De plus, les Vénézuéliens souffrent d'une pénurie de denrées alimentaires, de médicaments et de tous types de biens de consommation courante.
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_v ... d=10040416

Répondre