La file officielle des transports en commun en IDF

Répondre
Message
Auteur
Ben92
+
+
Messages : 3003
Enregistré le : 20 mars 2014, 22:15

Re: La file officielle des transports en commun en IDF

#1951 Message par Ben92 » 13 mars 2019, 15:40

Praséodyme a écrit :
13 mars 2019, 14:35
Si ces parkings étaient gérés par le STIF, on pourrait très bien créer des abonnements te permettant de laisser ta voiture pour des durées inférieures à 24h. Tu validerais avec ton pass Navigo et ça te coûterait pas l'équivalent d'un plein d'essence par mois comme les tarifs qui se pratiquent chez Vinci, QPark et consorts.
Oui, mais c'est toujours pareil, l'Etat préfère vendre quelques terrains à fort potentiel pour faire baisser très légèrement la facture initiale plutôt qu'avoir une vision à plus long terme en favorisant des recettes futures.

Avatar du membre
immoglobine
-+
-+
Messages : 2357
Enregistré le : 17 oct. 2007, 19:06
Localisation : Lyon (69)

Re: La file officielle des transports en commun en IDF

#1952 Message par immoglobine » 13 mars 2019, 21:00

Praséodyme a écrit :
13 mars 2019, 14:35
Si ces parkings étaient gérés par le STIF, on pourrait très bien créer des abonnements te permettant de laisser ta voiture pour des durées inférieures à 24h. Tu validerais avec ton pass Navigo et ça te coûterait pas l'équivalent d'un plein d'essence par mois comme les tarifs qui se pratiquent chez Vinci, QPark et consorts.
Comme les P+R et autre parking relais que nous avons nous autres les bouseux hors SNCF ? Le standing de l'IDF doit gardé un certain prix, j'espère qu'ils ne s'abaisseront pas à de telles pratiques.
La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons.
K. Marx [Manuscrits de 1844]

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 3184
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: La file officielle des transports en commun en IDF

#1953 Message par Praséodyme » 13 mars 2019, 22:52

Ce n'est même pas une question de recettes pour la collectivité là. C'est une question d'aménagement du territoire.

Faciliter la multimodalité des transports, c'est offrir de la souplesse aux usagers et par conséquent, ça concurrence la solution de la voiture individuelle dont la souplesse est le principal avantage. En raccourcissant les trajets, ça rend pertinent la voiture électrique, les cyclomoteurs légers et même le vélo (à condition de leur faire une place sur la route)

Or, moins utiliser les bagnoles en gardant la même mobilité, c'est diminuer les embouteillages, la dépendance énergétique du pays, son déficit commercial, son empreinte écologique, la pollution sonore et atmosphérique, la sédentarité, les problèmes de santé induits et enfin la mortalité routière. Ça devrait être une des priorités de tout bon gouvernement. Mais voilà, c'est aussi diminuer les rentrées fiscales puisque le pouvoir d'achat libéré par la bagnole ne générerait que 5 à 20% de taxes, contre 60% pour l'essence et 100% pour les amendes.

La solution retenue par la puissance publique jusqu'à présent est plutôt de pourrir la vie des automobilistes, les transformer en vaches à lait. Du même coup, on tempère l'étalement urbain et on favorise la désertification des campagnes.
Petroleum et circenses

Répondre