Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Répondre
Message
Auteur
ocine
Messages : 80
Enregistré le : 30 oct. 2008, 15:39

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#401 Message par ocine » 13 févr. 2019, 12:38

Maximmo a écrit :
13 févr. 2019, 12:14
Les français sont des veaux : ils se font voler depuis des décennies par EDF, SUEZ, GDF, ENGIE etc mais 80% d'entre eux continuent à rester chez eux.

A la fin de l’année 2017, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) estimait que 5.8 millions de foyers avaient un abonnement chez un des fournisseurs alternatifs, soit 17.9% de part de marché. En 2018, ce chiffre se rapprocherait plus de 20%
effectivement ça fait réfléchir
il y a vraiment à gagner en changeant de fournisseur ? pas de rattrapage une fois passé l'offre d'appel ? lesquels sont les meilleurs ?
merci :D

fano
Messages : 660
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#402 Message par fano » 13 févr. 2019, 15:45

ocine a écrit :
13 févr. 2019, 12:38
effectivement ça fait réfléchir
il y a vraiment à gagner en changeant de fournisseur ? pas de rattrapage une fois passé l'offre d'appel ? lesquels sont les meilleurs ?
merci
Il y a vraiment à gagner à re-nationnaliser l'industrie de l'énergie que nous avons cédé au privé sans consultation.

Avatar du membre
dudu91
Messages : 979
Enregistré le : 14 sept. 2013, 12:41
Localisation : paris

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#403 Message par dudu91 » 13 févr. 2019, 23:59

J'ai regardé si ça valait le coup mais les fournisseurs alternatifs sont obligés d'acheter le kWh chez le dealer exclusif : EDF. Du coup tu n'economises que la marge d'EDF, de l'ordre de 10% au mieux.

Ces doux rêveurs de l'UE qui ne comprennent rien à rien, n'ont pas saisi que le producteur, propriétaire des centrales nucléaires qui fournissent 80% de l'énergie, fixe les tarifs qu'il veut. Pour fabriquer et rénover les centrales nucléaires, c'est Whatever It Takes. Pire que pour sauver les banques...L'Etat est actionnaire a 84% d'une boîte qui a 37milliards de dettes et qui n'a toujours pas démantelé la moindre centrale.

Une vraie concurrence existerait si des privés fabriquaient des centrales. Comme c'est pas le cas, on est pieds et poings liés.
Une solution serait d'être autonome (panneaux ou éoliennes), mais ça demande du courage et souvent des emmerdements.
"Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute."

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40162
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#404 Message par slash33 » 14 févr. 2019, 08:03

dudu91 a écrit :
13 févr. 2019, 23:59
J'ai regardé si ça valait le coup mais les fournisseurs alternatifs sont obligés d'acheter le kWh chez le dealer exclusif : EDF. Du coup tu n'economises que la marge d'EDF, de l'ordre de 10% au mieux.
Tu économises sur l'abonnement et normalement tu bloques ton compte contre les hausses pour X années. Mine de rien ça chiffre sur le long terme.

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 10627
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#405 Message par Goldorak2 » 14 févr. 2019, 08:47

dudu91 a écrit :
13 févr. 2019, 23:59
J'ai regardé si ça valait le coup mais les fournisseurs alternatifs sont obligés d'acheter le kWh chez le dealer exclusif : EDF. Du coup tu n'economises que la marge d'EDF, de l'ordre de 10% au mieux.

Ces doux rêveurs de l'UE qui ne comprennent rien à rien, n'ont pas saisi que le producteur, propriétaire des centrales nucléaires qui fournissent 80% de l'énergie, fixe les tarifs qu'il veut. Pour fabriquer et rénover les centrales nucléaires, c'est Whatever It Takes. Pire que pour sauver les banques...L'Etat est actionnaire a 84% d'une boîte qui a 37milliards de dettes et qui n'a toujours pas démantelé la moindre centrale.

Une vraie concurrence existerait si des privés fabriquaient des centrales. Comme c'est pas le cas, on est pieds et poings liés.
Ces doux rêveurs de l'UE sont des idiots fanatiques de la concurrence. Tout ce qui est en réseau (éléctricité, autoroute, rail, eau, gaz, tramway, métro, téléphone câblé, ?) est mieux géré par un monopole (au moins local). Car aucune concurrence ne peut dupliquer et concurrencer vraiment un réseau à moindre coût.
Pour l'élec, une vraie concurrence consisterait à proposer un autre réseaux (jusqu'aux habitations), d'autres centrales, et suffisamment pour fournir de l'élec aussi bien qu'EDF.

En ces matières, la concurrence n'est pas la solution la moins cher. La concurrence imposée oblige l'opérateur historique à partager les infrastructures... mais ces obligations juridiques et finalement idéologiques génèrent finalement plus de coûts pour le consommateur : les mêmes coûts techniques monopolistiques mais aussi les coûts de la jurisprudence, de se mettre en conformité à la loi, des litiges techniques, commerciaux et juridiques (sur qui doit faire quoi) et de la commercialisation en plus. A si, on a tenté -et parfois réussi- a casser une aristocratie laborieuse, des travailleurs qui avaient des statuts en or grace à leur situation de monopoles et de leur pouvoir de nuisance (sncf, edf, ratp...)... mais qui faisaient le job. Ca ne compense pas amha le coût de l'apparition et du renforcement de l'aristocratie juridique et bruxelloise (qui bossent comme des shadoks... mais n'apportent pas l'élec aux usagers)... et les souffrances et insuffisances des sous sous traitants des ex monopoles.
La concurrence artificielle permet alors de faire moins bien, plus cher, pour de pures raisons idéologiques.

Un monopole, à tout prendre, il vaut mieux qu'il soit public.
Une solution serait d'être autonome (panneaux ou éoliennes), mais ça demande du courage et souvent des emmerdements.
Oui. Que l'électricité ne soit pas une activité de réseau d'envergure nationale, mais une activité locale autonome.
Et si tu n'as pas de réseau monopolistique bien géré derrière, tu subis parfois des black out quand ta production est insuffisante et produit de l'élec pour rien quand ta production est excédentaire.
Modifié en dernier par Goldorak2 le 14 févr. 2019, 09:23, modifié 1 fois.
Posts préférés : Dossier immobilier et viewtopic.php?f=204&t=75765
Ignorés : Marie 94 et s_chlaf

olmostoline
-++
-++
Messages : 3769
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#406 Message par olmostoline » 14 févr. 2019, 09:14

il y a 2 parties sur la factures : l'enregie et l'acheminement. Ce qui va a edf, rte et enedis. Et la part consommation est ce qui va a votre foutnisseur, la part acheminement est fixe quelque soit celuici.
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
Maximmo
Messages : 617
Enregistré le : 28 févr. 2014, 17:34

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#407 Message par Maximmo » 14 févr. 2019, 18:29

N'importe quelle entreprise qui se lance dans le négoce de l'électricité en Europe, n'étant pas handicapée par une montagnes de dettes comme l'est EDF par la faute du nucléaire, peut être économiquement viable.
Alors que ces fournisseurs alternatifs pouvaient depuis des années et grâce à Bruxelles, acheter de l'électricité d'origine nucléaire à EDF à un tarif, longuement négocié à l'époque, ce n'est qu'en 2018 que des alternatifs en ont acheté puisqu'ils en trouvaient pour moins cher ailleurs auprès des producteurs de renouvelables. Rien n'indique que cette situation va se pérenniser, et au contraire même, puisque des renouvelables neufs s'installent en Europe tous les mois et qu'ils fournissent, ces nouveaux renouvelables, l'électricité pour moins cher que le prix de revient à la production du nucléaire d'EDF, ainsi condamnée à écouler à pertes tout ou partie de sa production nucléaire, et donc aussi à la réduire pour limiter ses pertes. Pour cette raison, de prix de revient trop élevé du nucléaire, EDF, écrasée sous les dettes, est condamnée au démantèlement, puis à la disparition-absorption pure et simple dans un nouvel ensemble européen, parmi d'autres.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 9379
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#408 Message par moinsdewatt » 14 févr. 2019, 21:50

Maximmo a écrit :
14 févr. 2019, 18:29
Pour cette raison, de prix de revient trop élevé du nucléaire, EDF, écrasée sous les dettes, est condamnée au démantèlement, puis à la disparition-absorption pure et simple dans un nouvel ensemble européen, parmi d'autres.
Hi Hi , Bernard Levy va vous faire déchanter.
Macron décide de reconduire Lévy en tant que PDG d'EDF

Publié le 14/02/2019 PARIS Reuters

Emmanuel Macron souhaite que Jean-Bernard Lévy soit renouvelé en qualité de président-directeur général d'EDF, a annoncé jeudi la présidence de la République.

Image
Jean-Bernard Lévy

"L’Etat proposera au conseil d'administration et à la prochaine assemblée générale ordinaire des actionnaires d'EDF qu’il soit reconduit d'abord comme administrateur d'EDF puis comme président-directeur général", ajoute-t-elle dans un communiqué.

Les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat seront saisis pour que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce sur ce choix, fait sur proposition du Premier ministre, Edouard Philippe, poursuit l'Elysée.
https://www.usinenouvelle.com/article/m ... df.N806715

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 9379
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Electricité: près de 10% de hausse demandés, Hollande...

#409 Message par moinsdewatt » 15 févr. 2019, 08:10

EDF: le bénéfice net 2018 chute mais le nucléaire français rebondit

AFP le 15 févr. 2019

EDF a vu son bénéfice net fondre l'an dernier mais son activité opérationnelle a progressé conformément à ses attentes grâce au rebond de la production nucléaire et hydraulique en France.

L'électricien a annoncé vendredi un bénéfice net 2018 en chute de 62,9% à 1,2 milliard d'euros, en raison d'une base de comparaison défavorable après un gain exceptionnel en 2017 et d'une charge comptable.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a cependant progressé de 11% à 15,265 milliards, dans le haut de la fourchette des attentes de l'entreprise (14,8 à 15,3 milliards). EDF fait aussi un peu mieux que ce qu'attendaient les analystes, qui tablaient sur 15,198 milliards, selon un consensus établi par FactSet.

"Nous avions annoncé un rebond, nous avons réalisé ce rebond", a déclaré à des journalistes le PDG Jean-Bernard Lévy, dont l'Elysée a annoncé la veille la reconduction pour un nouveau mandat.

Sur le plan opérationnel, l'année dernière a ainsi été marquée par une progression de 3,7% de la production nucléaire française à 393,2 térawattheures (TWh), après une année 2017 marquée par des arrêts de réacteurs notamment pour des questions de sûreté.

La production hydraulique a pour sa part bondi de 25,4% à 46,5 TWh grâce à de très bons niveaux de pluie et de neige. C'est "le meilleur niveau depuis 15 ans", a souligné Jean-Bernard Lévy.

Pour 2019, EDF table sur un Ebitda en progression, dans une fourchette de 15,3 à 16 milliards d'euros, et fait l'hypothèse d'une production nucléaire française en légère hausse à 395 TWh.
https://www.connaissancedesenergies.org ... dit-190215

Répondre