le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

Discussions et revue de presse sur des thèmes ne relevant ni de la politique ni de l'économie et des finances: technologies, emploi, écologie, transport, sport...
Message
Auteur
Avatar du membre
ahbenouimaisbon
Administrateur
Administrateur
Messages : 5342
Enregistré le : 07 mai 2012, 21:49
Contact :

le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#1 Message par ahbenouimaisbon » 10 août 2013, 11:27

il semblerait que nos amis allemands utilisent les énergies renouvelables pour remplacer le nuke et pas pour faire baisser le CO2
Il se confirme bien que, pour l'heure, les renouvelables électriques - en Allemagne - substituent du nucléaire, et non du fossile
à lire en totalité ci sur Manicore le cite de Jancovici (peut-être un peu PMD quand même...)
campagne d'adhésion 2015 à la Bulle Immo

senescentis multitudine hominum donare, postea deflationnare, ensuita imprimare pecuniam

Avatar du membre
pit
Messages : 837
Enregistré le : 26 sept. 2008, 16:50

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#2 Message par pit » 10 août 2013, 11:43

Je reviens de Berlin et tout le long de la route j’ai vu des dizaines d’éoliennes géantes. C’est vraiment impressionnant et totalement impensable en France. Les jouets qu’on voit à Los Angeles font rigoler à côté.
Le pire est derrière nous: ça va être terrible quand ça va nous rattrapper ...
« Si Dieu cessait de pardonner une seconde, notre terre volerait en éclats. » (Julien Green)
http://www.dailymotion.com/video/x11jm4_degenerations

Avatar du membre
ahbenouimaisbon
Administrateur
Administrateur
Messages : 5342
Enregistré le : 07 mai 2012, 21:49
Contact :

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#3 Message par ahbenouimaisbon » 10 août 2013, 11:59

lit le reste et tu verras que peut-être la transition énergétique nécessaire et incontournable demande un débat sans idéologie car visiblement le bilan carbone Allemand est encore défavorable et si on prend en compte l'installation la fabrication de tous les bousin je suis pas sur que là le bilan carbone soit pas pire ...

l'essentiel de l'article dit que avec le renouvelable si on veut quasi du 100% les capacités de productions doivent être énormes et surdimensionnées puisque ça ne marche pas pour la plus part d'entre-elles tout le temps...
campagne d'adhésion 2015 à la Bulle Immo

senescentis multitudine hominum donare, postea deflationnare, ensuita imprimare pecuniam

Avatar du membre
Hourvari
~~+
~~+
Messages : 11448
Enregistré le : 09 mai 2012, 15:04

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#4 Message par Hourvari » 10 août 2013, 13:59

ahbenouimaisbon, c'est les soviets paroisses plus l'électricité nucléaire. :twisted:

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#5 Message par moinsdewatt » 10 août 2013, 14:10

Hourvari a écrit :ahbenouimaisbon, c'est les soviets paroisses plus l'électricité nucléaire. :twisted:
Image

Avatar du membre
ahbenouimaisbon
Administrateur
Administrateur
Messages : 5342
Enregistré le : 07 mai 2012, 21:49
Contact :

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#6 Message par ahbenouimaisbon » 10 août 2013, 14:36

excellent!!! excellent!!! je penserai à vous tout à l'heure à la messe, comme ça j'aurai le sourire béat de convenance :mrgreen:
campagne d'adhésion 2015 à la Bulle Immo

senescentis multitudine hominum donare, postea deflationnare, ensuita imprimare pecuniam

Avatar du membre
Hourvari
~~+
~~+
Messages : 11448
Enregistré le : 09 mai 2012, 15:04

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#7 Message par Hourvari » 10 août 2013, 15:07

Ding ding dong ne suffirait pas à le provoquer? :twisted:

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#8 Message par moinsdewatt » 12 août 2013, 11:53

Le charbon chasse des milliers de personnes
Dans une zone rurale de la Ruhr, des communes alentours vont être rayés de la carte pour permettre au géant de l'énergie RWE d'agrandir l'immense mine à ciel ouvert de Garzweiler.


Image

Image

Produire au charbon est redevenu très lucratif en ces temps de marché atone des certificats de CO2. Le lignite extrait à Garzweiler, coincée entre la conurbation de la Ruhr et les Pays-Bas, alimente directement les centrales de RWE, qui crachent leur fumée blanche en bordure de la mine. Le site de Garzweiler I, exploité depuis 1983, a fait son temps. Il est comblé au fur et à mesure qu'est creusé Garzweiler II, la nouvelle mine contiguë d'une surface de 48 kilomètres carrés, autant que la ville de Lyon. Quelque 7 600 habitants et tout leur environnement doivent être déplacés. Les 900 habitants d'Immerath, dont environ 100 seulement sont encore là, s'installent à à Immerath-Neu (Nouveau Immerath), un village sorti de terre dans la même commune d'Erkelenz. Ils y retrouveront leurs morts, l'école et le jardin d'enfants, mais pas l'église, qui sera dé consacrée après un dernier office en octobre, et rasée comme le reste.

«Cela me brise le cœur», dit Hans-Willi Peters, qui habite lui aussi un village des environs et devra décider sous peu s'il se laisse transplanter comme ses voisins - ou s'il commence une nouvelle vie ailleurs. «Ma femme et moi nous changeons d'avis tous les jours», raconte ce pré-retraité, qui siège dans un des «comités citoyens» chargés d'accompagner le processus.

Le charbon a la cote

RWE finance toute l'opération, sans vouloir en révéler le coût. Une chose est sûre: alors que le prix des droits de polluer s'est effondré sur le marché européen, et que l'Allemagne renonce à ses centrales nucléaires, le lignite extrait à Garzweiler a de beaux jours devant lui. Effet secondaire de la «transition énergétique» allemande, le charbon polluant représente 40% de la production électrique du pays, contre 25% en moyenne en Europe. Le permis accordé à RWE prévoit l'extraction de 1,3 milliard de tonnes de lignite d'ici 2045 sur le site. Même ici, où le paysage est défiguré et où le bruit et la poussière rejetée par la mine sont le lot quotidien, «les gens ont compris que sans le charbon, nous aurions un problème» pour produire l'électricité dont a besoin l'Allemagne, affirme Hans-Heiner Gotzen, premier adjoint à la mairie d'Erkelenz.

Depuis début juin la Cour constitutionnelle allemande, plus haute juridiction du pays, se penche sur la légalité des déplacements de population à Garzweiler, suite à la plainte d'un résident d'Immerath et d'une association écologiste. Selon eux, l'exploitation du charbon n'est pas une nécessité impérieuse dans l'intérêt général, seul motif qui justifierait l'évacuation des villages. Ils veulent faire valoir que l'exploitation de charbon en Allemagne n'est pas indispensable pour assurer l'approvisionnement énergétique du pays, une conclusion à laquelle est également arrivée un rapport récent de l'institut de recherche économique DIW. Mais les juges sont peu susceptibles de prendre position sur cette épineuse question, dans leur décision attendue à l'automne. «Le tribunal va insister sur le respect des intérêts privés» mais pas revenir sur le permis accordé à RWE, prédit M. Gotzen.

Force est de reconnaître que ce dernier «fait les choses bien, de manière professionnelle et structurée», avec une forte implication des intéressés, reconnaît Jürgen Schobel, chargé des déplacements de villages pour le compte de la mairie. Il a accueilli il y a quelques temps un groupe de Chinois, venus voir la façon dont les Allemands géraient ces évacuation de villages, chose courante en Chine et à nettement plus grande échelle. «Ils ouvraient de grands yeux» tant RWE prend soin des villageois, se souvient M. Schobel.
http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe ... s-31361497

dans le lien aller voir à la fin le Timelapse d'une excavatrice de la mine allemande .

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#9 Message par moinsdewatt » 12 août 2013, 12:49

bon, pour étre honnéte il faut aussi mentionner ceci :

Ca faisait un moment qu' un méga parc solaire PV n' avait pas ouvert :

128 MW d' un coup en Allemagne sur l' emplacement d' une ancienne base aérienne russe.
En panneaux Thin Film de First Solar.
Production attendue de 120 Gigawatt.h par an.
Belectric inaugurates 128 MW solar power plant in Templin (Germany)

03/08/2013

The Templin thin film park has been developed on a former Russian military airfield, Gross Dölln and is equipped with more than 1.5 million thin film modules from First Solar and 114 solar inverters from SMA.

BELECTRIC has successfully connected the largest and most state-of-the-art Thin-Film ground-mounted solar power plant in Europe to the energy grid in Templin, Brandenburg. With an installed nominal power of 128 MWp, the power plant on the largest former Russian military airfield, Gross Dölln, will play an important role in supplying greater Berlin with renewable energy. Thanks to integrated dynamic reactive power control, the latest generation of solar power plants can considerably improve the stability of the power grids. This means that more energy can be transported in the existing grids, the need for grid expansion is reduced, and consumers can benefit from a significant reduction in their energy bills. “Decentralized solar power plants will play a decisive role in the future structure of the power market in Germany. Power from plants like this is the most economical method of generating power from solar energy. At present, we have almost reached the power production cost level of onshore wind,” explained Bernhard Beck, Chief Executive Officer of BELECTRIC Solarkraftwerke GmbH.
In total, over 1.5 million thin-film modules from the manufacturer First Solar and 114 central inverters from the manufacturer SMA were installed in Templin. In a single year, the solar power plant generates more than 120 million kilowatt hours of power, which corresponds to the annual consumption of almost 36,000 households. This saves around 90,000 tons of the climate-damaging greenhouse gas CO2 every year.

................
http://www.evwind.es/2013/08/03/belectr ... many/34827

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#10 Message par moinsdewatt » 24 août 2013, 19:09

Les effets pervers de la transition énergétique en Allemagne

LE MONDE | 23.08.2013

Berlin, correspondance. "Médiocre." C'est la note sans appel attribuée par les industriels allemands à la chancelière Angela Merkel pour sa gestion de la transition énergétique, selon un sondage mené par l'Institut économique de Cologne IW, publié mi-août.

Lire aussi Le gouvernement prépare une nouvelle version de la taxe carbone

Si elle n'était pas formulée par ses amis politiques, cette ferme condamnation aurait pu coûter cher politiquement à la candidate chrétienne-démocrate. Car, avec l'accélération de la transition énergétique, deux ans après l'annonce surprise de la sortie anticipée du nucléaire en 2011, le bilan est peu reluisant. Ni les industriels, ni les consommateurs, ni l'environnement n'en profitent pour l'instant.

Cette transition énergétique se traduit en effet par une série d'effets pervers. Le premier est la hausse du prix de l'électricité en Allemagne. Les consommateurs et les petites et moyennes entreprises payent pour cette énergie un des tarifs les plus élevés d'Europe. La loi sur les énergies renouvelables de 2000 a créé une spirale inflationniste sur l'électricité, au point que les industriels s'inquiètent de la compétitivité du pays à moyen terme. Peu de politiques osent réellement porter l'estocade contre Angela Merkel sur ce dossier, tant il est complexe.

La loi sur les énergies renouvelables, adoptée en 2000, prévoit une obligation de raccordement au réseau de toutes les installations produisant de l'électricité renouvelable. Les producteurs, qu'ils soient des entreprises ou des particuliers, bénéficient d'un prix de rachat au-dessus du prix du marché garanti sur vingt ans. Le surcoût créé par ces énergies est réparti sur l'ensemble des consommateurs.

............
...........
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#11 Message par moinsdewatt » 24 août 2013, 20:51

A Garzweiller dont j' ai parlé plus haut.
Matez à l' arriére plan. :mrgreen:

Image



Image

autres photos ici : http://photostp.free.fr/phpbb/viewtopic ... 8&start=40

Avatar du membre
ignatius
~~+
~~+
Messages : 28623
Enregistré le : 23 oct. 2010, 09:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#12 Message par ignatius » 24 août 2013, 21:03

oui mais le nucléaire, ça est le mal.
donc un mix énergies renouvelables + charbon.

ça fait longtemps qu'on n'a pas eu de pluies acides tiens.
Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2014.

"Le ressentiment est la preuve de sa propre faiblesse" Friedrich Nietzsche - Par delà le bien et le mal

Savant cosinus
Messages : 1340
Enregistré le : 29 sept. 2008, 08:56
Localisation : Rouen

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#13 Message par Savant cosinus » 24 août 2013, 23:23

Tain, la gueule du créneau à faire en ville avec cette super tondeuse!
Il ne se passe pas un seul jour sans que je me félicite de ne pas avoir acheté depuis 2005.

La loi des probabilités s'appelle ainsi car on n'est pas sûr qu'elle existe.
C'est le cerveau qui donne les ordres et les autres parties sont obligées d'obéir.

Avatar du membre
sawaï
Messages : 1612
Enregistré le : 02 nov. 2009, 21:53

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#14 Message par sawaï » 24 août 2013, 23:57

ignatius a écrit :ça fait longtemps qu'on n'a pas eu de pluies acides tiens.
Les centrales au charbon actuelles rejettent bien moins de souffre et d'azote qu'auparavant.
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître lorsque l'on a cessé de croire.Philip K.Dick

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#15 Message par moinsdewatt » 25 août 2013, 10:45

sawaï a écrit :
ignatius a écrit :ça fait longtemps qu'on n'a pas eu de pluies acides tiens.
Les centrales au charbon actuelles rejettent bien moins de souffre et d'azote qu'auparavant.
Tout à fait.
Et aussi les carburants auto qui sont désulfurisés. (Taux de soufre en baisse dans les normes Européennes).

La prochaine étape c' est de baisser le taux de soufre dans le fuel lourd bien dégeu de la marine marchande (cargo, ferry etc ....)

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7364
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Allemagne : une transition énergétique bien peu écologique

#16 Message par caroline77 » 31 août 2013, 15:06

Les échos :

Allemagne : une transition énergétique bien peu écologique

L'Allemagne se veut écologique dans sa politique énergétique, ou plus exactement électrique : moins d'électricité nucléaire, davantage d'électricité renouvelable.
Mais il faut aussi regarder l'envers du décor. Dans les coulisses, quatre gros problèmes
Le premier est financier. En Allemagne, comme en France d'ailleurs, les renouvelables se développent parce que la loi oblige les réseaux à acheter toute l'électricité éolienne ou solaire produite, et à la payer à des prix bien supérieurs au coût de production de l'électricité thermique ou nucléaire. Ces subventions sont très coûteuses : 14 milliards d'euros pour l'année 2012, en augmentation très rapide. Le ministre de l'Environnement lui-même, M. Altmaier, avoue que le coût cumulé du système va atteindre 1.000 milliards d'euros d'ici à 2040. Qui le supporte ? Les consommateurs d'électricité. Le prix de l'électricité en Allemagne est (après celui du Danemark) le plus élevé d'Europe : plus du double du prix français. Entre 2010 et 2012, il a augmenté de 30 %.

Le deuxième problème est technique, et il est sans doute le plus important. Parce que l'électricité ne se stocke pas, tous les KWh ne se valent pas. On entend des Français éminents répéter (peut-être même croire) que la France a fait face « grâce au solaire allemand » à la pointe de demande d'électricité de février 2013. Niaiseries ! Les pointes ont lieu l'hiver entre 20 et 21 heures. A ces heures-là, le soleil est couché et produit zéro électricité - même en Allemagne. C'est bien le problème des KWh éoliens et solaires : ils sont parfois produits au moment où l'on n'en a pas l'usage ; et ils ne sont pas toujours là lorsqu'on en a besoin. Pour être sûr d'éviter les coupures, il faut donc avoir assez de centrales thermiques (ou nucléaires ou hydrauliques) capables de répondre aux variations de la demande. Mais lorsque le solaire et l'éolien fonctionnent, l'obligation d'acheter leur électricité conduit souvent les électriciens à arrêter leurs centrales thermiques. Elles fonctionnent alors trop peu d'heures par an pour être rentables ; leurs propriétaires les ferment, surtout les centrales au gaz. Dramatique paradoxe : plus l'électricité verte est abondante, plus les capacités d'électricité brune sont nécessaires, et moins elles sont rentables.

Le troisième problème est écologique. L'électricité allemande, produite principalement (à 56 %) avec des combustibles fossiles (charbon et gaz), est une électricité sale. Le contenu en CO du KWh allemand est cinq fois plus élevé que celui du KWh français. Et il a augmenté depuis 2010. Le recours aux combustibles fossiles n'a pas diminué, mais le gaz a reculé au profit du charbon, qui est deux fois plus polluant que le gaz, et les rejets de CO allemands se sont accrus.

Le dernier problème est industriel. Les grandes entreprises allemandes se sont lancées à corps perdu dans la production d'équipements solaires et éoliens. Siemens se voulait un « géant des infrastructures vertes » ; Bosch aussi. Lorsqu'il a pris conscience de l'envolée des surcoûts, le gouvernement allemand a réduit - modérément - les subventions à l'électricité verte. La demande d'équipements a faibli. Ajoutez à cela la concurrence chinoise. Ces firmes ont perdu des milliards d'euros et des milliers d'emplois. Le conseil d'administration de Siemens vient de vider son PDG, Peter Loesher, tenu pour responsable de ces erreurs stratégiques.
A l'exception des lobbyistes et des idéologues, la plupart des Allemands, à commencer par Mme Merkel, voient dans tout cela un fiasco plutôt qu'un exemple. Ne le répétez pas en France. Le gouvernement - qui pense aux voix des Verts aux municipales - ne veut pas le savoir.
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 596725.php

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#17 Message par Tassin » 02 sept. 2013, 11:52

Ca doit faire la 10ème fois sur ce forum qu'il faut rappeler que la consommation de charbon est en baisse constante depuis 20 ans.

viewtopic.php?f=206&t=77577&start=300#p1721883

viewtopic.php?f=206&t=77577&start=250#p1721577

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#18 Message par moinsdewatt » 18 sept. 2013, 13:22

Le renouvelable en Allemagne progresse .......

Image

(Usine Nouvelle Sept 2012)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#19 Message par moinsdewatt » 12 oct. 2013, 12:23

Charbon : la colère à ciel ouvert

Libération 19 Sept 2013

Avec l’arrêt annoncé du nucléaire, l’Allemagne exploite ses mines de plus belle. La population locale, elle, désespère de voir un jour les énergies renouvelables prendre le relais.

L’ascenseur indique 77 mètres. Au dernier étage de la centrale à charbon de Jänschwalde, la chaleur est étouffante. En bas, les fours crament 800 tonnes de lignite à l’heure pour nourrir le réseau électrique allemand. De ce sauna de fer exploité par le géant suédois Vattenfall, on nous conduit au frais, sur un petit balcon extérieur. «Vous voyez, aujourd’hui, il n’y a pas de soleil, pas de vent.» Thoralf Schirmer, porte-parole du groupe, pointe du doigt la dizaine d’éoliennes plantées à quelques kilomètres au sud. Six appartiennent à la firme scandinave. Une seule fonctionne. Vers l’est, juste avant la frontière polonaise, de gros engins ratissent la terre sur des centaines d’hectares pour extraire d’une mine à ciel ouvert ce charbon brun qui fait la gloire du poumon énergétique de l’ex-RDA : la ville de Cottbus et sa région, la Lusace. «Les énergies renouvelables ne peuvent produire seules ce dont le pays a besoin, conclut Schirmer. Sans charbon, la transition énergétique en Allemagne ne peut pas fonctionner.»

Le discours est rodé : les centrales à charbon sont «flexibles» et permettent, tant qu’«on ne saura pas stocker l’énergie» solaire ou éolienne, de maintenir «la stabilité du réseau». Le lignite est vendu comme un «pont indispensable» pour remplir les objectifs fixés en 2011 par le gouvernement d’Angela Merkel après Fukushima : arrêt définitif du nucléaire en 2022, réduction d’un quart de la consommation d’électricité du pays et 80% de l’électricité d’origine renouvelable (photovoltaïque, éolienne, biomasse…) en 2050 (50% en 2030). Et l’Allemagne a du chemin à faire : dans son mix énergétique, le charbon brun occupe encore la première place (26% contre 22% pour les renouvelables). Depuis deux ans, la production est même repartie à la hausse : premier producteur mondial, devant la Chine, l’Allemagne a consommé 185,4 millions de tonnes de lignite en 2012.

Dépecé. Le sous-sol allemand regorge de ce minerai issu de forêts piégées il y a 17 millions d’années : le pays possède les deuxièmes réserves du monde derrière la Russie. De nouvelles centrales sont annoncées. Les industriels rêvent de pouvoir en faire du carburant. Et tant pis pour la planète. Car ce redémarrage du charbon ralentit l’Allemagne dans sa politique de réduction des gaz à effet de serre. L’an dernier, le pays a rejeté 1,6% d’équivalent carbone de plus qu’en 2011. Le pays tient certes ses promesses de Kyoto - baisse de 21% par rapport au niveau de 1990 - mais reste la seule nation européenne dans le top 10 des plus gros émetteurs de CO2 au monde. A Jänschwalde, Vattenfall avait en projet de stocker en sous-sol le CO2. L’idée a été abandonnée faute de soutiens politique et populaire. Les écologistes parlent eux de «pollution atmosphérique», «des nappes phréatiques», de «glissement de terrains» ou de «massacre» paysager.

Vu d’en haut, une mine à ciel ouvert, c’est une immense carrière de sable brun. De la centrale de Jänschwalde, on est allé voir celle de Nochten, dans la Saxe. Sur ce chantier, le sol a été dépecé des grands pins qui peuplent d’ordinaire les forêts de Lusace. Cent mètres en contrebas, dans la fosse, on a les pieds dans le charbon : une couche de 10 à 15 mètres d’épaisseur. Humide, le lignite brun a viré au noir. Sur sept kilomètres de long, les excavatrices à godets avalent 100 000 tonnes de minerai par jour. Elles les recrachent sur un tapis roulant qui file ensuite en direction de la centrale. Posé sur d’énormes chenilles, l’excavatrice est aussi haute qu’un immeuble de trois étages.

.............
.............
.............
la suite : http://www.liberation.fr/monde/2013/09/ ... ert_933239

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#20 Message par Tassin » 12 oct. 2013, 19:07

C'est vraiment un putain de torchon Libération. Je ne sais pas si c'est de l'incompétence ou de la volonté de mentir mais faut s'arrêter là.

JeTrace

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#21 Message par JeTrace » 12 oct. 2013, 20:46

Ardoise a écrit :
pit a écrit :Je reviens de Berlin et tout le long de la route j’ai vu des dizaines d’éoliennes géantes. C’est vraiment impressionnant et totalement impensable en France. Les jouets qu’on voit à Los Angeles font rigoler à côté.
Vient en bretagne , y'a des éoliennes un peu partout et par endroit tu espères qu'elles ne tombent pas sur ta voiture qd tu passes !
T'as peur que le ciel te tombe sur la tête aussi ?

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#22 Message par guzy1971 » 14 oct. 2013, 19:53

Tassin a écrit :C'est vraiment un putain de torchon Libération. Je ne sais pas si c'est de l'incompétence ou de la volonté de mentir mais faut s'arrêter là.
Tu peux préciser ?

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#23 Message par Tassin » 14 oct. 2013, 21:43

Déjà expliqué à plusieurs reprises dans différents sujets, l'allemagne ne ferme pas le nucl"aire pour revenir au charbon.
(baisse de la conso, effet gaz de schistes, EnR, etc)

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#24 Message par moinsdewatt » 12 janv. 2014, 21:04

Tassin a écrit :Ca doit faire la 10ème fois sur ce forum qu'il faut rappeler que la consommation de charbon est en baisse constante depuis 20 ans.

viewtopic.php?f=206&t=77577&start=300#p1721883

viewtopic.php?f=206&t=77577&start=250#p1721577
Les faits sont tétus. :lol:

La consommation de charbon en Allemagne au plus haut depuis 24 ans.
Coal use in Germany the highest in 24 years

January 8, 2014 mining.com

Coal-generated electricity spiked in Germany last year to its highest level since 1990, despite the country’s campaign to shift to green sources of energy by 2022.

Industry figures show that bituminous coal and lignite together contributed 45.5% to the country’s gross energy output in 2013, up from 44% the previous year.

Brown coal accounted for electricity to the tune of 162 billion kilowatt hours, equivalent to about 25% of Germany's total electricity production of 629 billion kilowatt hours in 2013, industry group Arbeitsgemeinschaft Energiebilanzen said.

Environmentalists, reports AP, criticized the mounting use of coal, saying it is a "dirty" source because of the large amount of carbon dioxide released when it is burned.

They are now asking for energy reforms to increase the costs of operating coal-fired power stations –especially those that use brown coal, a highly polluting fuel.
http://www.mining.com/coal-use-in-germa ... ars-48776/

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#25 Message par Tassin » 13 janv. 2014, 12:19

C'est l'effet gaz de schistes. La conso de gaz en Allemagne est en chute libre au profit du charbon américain importé. Les américains n'ayant évidemment fermé aucunes mines de charbon en parallèle de l'ouverture des puits de gaz de schistes contrairement à la rumeur qui veut que les USA polluent de moins en moins grâce au "miracle" du gaz.
Et y'a pas qu'en Allemagne, toute l'Europe est victime de l'effondrement des prix du charbon.

Je suis sûr qu'on va voir débarquer des crétins pour expliquer qu'il faut absolument que l'Europe se mette à exploiter le gaz de schistes pour baisser la conso de charbon en hausse à cause de ces mêmes gaz :lol:

Illustration : Image

http://green.wiwo.de/2013-rekordjahr-fu ... -energien/

Braunkohl : Lignite
Steinkohl : Charbon
Kernenergie : Nucléaire
Erneuerbare : Renouvelable

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#26 Message par moinsdewatt » 13 janv. 2014, 19:51

Tassin a écrit :C'est l'effet gaz de schistes. La conso de gaz en Allemagne est en chute libre au profit du charbon américain importé. ....
En effet le charbon US n' est pas cher à l'export.

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#27 Message par guzy1971 » 14 janv. 2014, 09:03

moinsdewatt a écrit :
Tassin a écrit :C'est l'effet gaz de schistes. La conso de gaz en Allemagne est en chute libre au profit du charbon américain importé. ....
En effet le charbon US n' est pas cher à l'export.
Par ailleurs, les mines de charbon allemandes fonctionnent très bien et il me semble avoir lu que des réouvertures de sites étaient programmés

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#28 Message par Tassin » 14 janv. 2014, 17:17

guzy1971 a écrit : Par ailleurs, les mines de charbon allemandes fonctionnent très bien et il me semble avoir lu que des réouvertures de sites étaient programmés
Pour la période 1991-2003 c'est plutôt parlant: -41% de production pour les mines Allemandes http://perspective.usherbrooke.ca/bilan ... PROD.PP.T9

En 2011 ils sont tombés à 189 millions de tonnes, c'est à dire -61% sur 20 ans.
http://perspective.usherbrooke.ca/bilan ... PROD.PP.T9

C'est pourquoi je ne comprends vraiment pas ceux qui persistent à raconter qu'il y a un renouveau du charbon en Allemagne.

Par contre je suis d'accord pour dire que c'est encore beaucoup trop.

guzy1971
-+
-+
Messages : 2289
Enregistré le : 26 août 2010, 11:00

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#29 Message par guzy1971 » 15 janv. 2014, 12:45

Tassin a écrit :
guzy1971 a écrit : Par ailleurs, les mines de charbon allemandes fonctionnent très bien et il me semble avoir lu que des réouvertures de sites étaient programmés
Pour la période 1991-2003 c'est plutôt parlant: -41% de production pour les mines Allemandes http://perspective.usherbrooke.ca/bilan ... PROD.PP.T9

En 2011 ils sont tombés à 189 millions de tonnes, c'est à dire -61% sur 20 ans.
http://perspective.usherbrooke.ca/bilan ... PROD.PP.T9

C'est pourquoi je ne comprends vraiment pas ceux qui persistent à raconter qu'il y a un renouveau du charbon en Allemagne.

Par contre je suis d'accord pour dire que c'est encore beaucoup trop.
Sur longue période, je ne conteste pas tes chiffres qui s'arrête en 2011 or, justement depuis tu as eu la décision de Merkel de sortir du nucléaire, et la "transition énergétique" semble bien marquer une rupture par rapport à la période que tu cites. Quelques secondes de recherche sur google suffisent :

- relance de la production de charbon en Allemagne (peut-être que ça suffira pas à remonter à la production de 1991 vu que les réserves sont moins importantes, je sais pas, en tout cas ils ont bien l'intention d'accroître la production par rapport à 2011) : http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
http://www.lesaffaires.com/blogues/rene ... n/565106/2
- relance de la construction des centrales à charbon (alimentées aussi bien bien par du charbon domestique que du charbon importé)
http://www.agoravox.fr/actualites/envir ... aire-45172
http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 637673.php
Ce sont des choses dont la presse parle quand même pas mal, même si l’amnésie et irrationalité semble être un maladie française particulièrement développée en ce moment dès qu'il s'agit de l'Allemagne. Je suis étonné que cela t'ait échappé.
la transition allemande est intéressante car elle est un laboratoire qui montre que les renouvelables, bien qu'à développer, ne sont pas La solution. Aujourd'hui se passer du nucléaire c'est émettre plus de Co² (les émissions augmentent en Allemagne). entre la lutte contre le changement climatique et la sortie du nucléaire, les verts allemands ont choisi dans les faits (même si comme nos verts ils doivent jurer que non) : est-ce un choix rationnel ?
On en revient toujours au même point : la meilleure énergie sera celle qu'on ne consomme pas

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#30 Message par Tassin » 15 janv. 2014, 20:52

Attendons les chiffres 2012 et 2013 pour juger.
Je doute qu'il y ait une augmentation mais on verra bien.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#31 Message par moinsdewatt » 21 janv. 2014, 21:17

Berlin veut freiner les renouvelables, la transition énergétique en question

De Mathilde RICHTER (AFP) – 21 Nov 2014 Berlin

L'Allemagne veut freiner le subventionnement des énergies renouvelables et enrayer la hausse des prix de l'électricité pour préserver la compétitivité de son industrie, mais met ainsi en péril aux yeux de beaucoup la transition énergétique amorcée il y a quinze ans.

Quelques semaines après avoir pris ses fonctions, le ministre de l'Economie et de l'Energie, le social-démocrate Sigmar Gabriel, a fait ses premières propositions sur ce qu'il a qualifié mardi de "plus gros défi pour notre pays".

M. Gabriel veut commencer par tailler dans le soutien aux énergies renouvelables, pierre angulaire de la transition énergétique entamée par le gouvernement de Gerhard Schröder, et passée à la vitesse supérieure quand Angela Merkel a décidé en 2011 l'abandon rapide du nucléaire.

De généreuses subventions ont permis aux énergies renouvelables d'assurer dorénavant près d'un quart de la production et de la consommation d'électricité de l'Allemagne, l'objectif étant de 80% à l'horizon 2050. Mais elles se traduisent par des prix de l'énergie qui ont grimpé en flèche, et une surcharge évaluée par M. Gabriel à 24 milliards d'euros par an pour l'économie nationale.

"Il faut faire attention à ne pas trop charger la barque" dans un pays où "l'industrie est la base" de l'économie, a dit M. Gabriel mardi.

D'ici à fin juillet, le système va être remanié pour concentrer les aides sur "les technologies les plus prometteuses", l'éolien et le solaire. Mais, même pour celles-ci, le rythme de développement doit être mieux contrôlé.

A moyen terme le ministre social-démocrate veut aussi introduire plus de mécanismes de marché dans le système d'aides. Toutes ces mesures vont enrayer la hausse des prix, pas les faire baisser, a toutefois prévenu le ministre.

Son plan a reçu le satisfecit de Bruxelles. "Je soutiens totalement les projets de M. Gabriel, ils sont importants et ce sont les bons", a déclaré mardi le commissaire européen à l'Energie, l'Allemand Günther Oettinger.

L'industrie satisfaite

"C'est un grand pas dans la bonne direction", a réagi la fédération BDEW des producteurs d'énergie, et Leonard Birnbaum, membre du directoire du géant EON, a émis un avis "clairement positif".

La fédération BDI de l'industrie, très critique du système actuel, a aussi salué de "judicieux premiers pas".

Elle se réjouit tout particulièrement de la volonté du gouvernement de continuer à exempter les industries gourmandes en énergie de toute ou partie de la taxe sur l'énergie, dont les recettes financent les aides aux énergies renouvelables. Ces exemptions sont cependant dans le collimateur de Bruxelles, et Berlin doit les aménager pour satisfaire les services de la concurrence de la Commission européenne.

En revanche, pour la présidente du parti écologiste (opposition), Simone Peter, "les propositions de M. Gabriel (...) mettent en péril la transition énergétique".

En suivant cette voie, l'Allemagne, pour laquelle le charbon est toujours la première source d'électricité, n'atteindra pas ses objectifs de réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2), a prévenu Hermann Falk, de la fédération des énergies renouvelables BEE.

L'association de protection de l'environnement Bund a appelé à manifester mercredi et jeudi à Meseberg, près de Berlin, où le gouvernement allemand se réunit pour évoquer entre autres ce sujet.

La révision du soutien aux énergie renouvelables ne constitue que la première étape du chantier qui attend M. Gabriel.

Il doit ainsi trouver une solution qui assure la rentabilité des centrales à énergie fossile, et notamment à gaz. Beaucoup d'entre elles ne survivent pas à la concurrence des énergies renouvelables. Or, l'Allemagne en a besoin pour assurer son approvisionnement les jours sans vent et sans soleil.

Peter Terium, le patron du numéro deux allemand de l'énergie RWE, a pressé le ministre de s'atteler au problème. "L'industrie est dans une situation catastrophique", a-t-il dit. La concurrence des énergies renouvelables est source de grosses pertes pour son groupe, qui va supprimer près de 7.000 emplois d'ici à 2016.
http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... 24020468ed

Tassin
Messages : 1045
Enregistré le : 16 déc. 2011, 16:24

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#32 Message par Tassin » 27 janv. 2014, 12:07

Le bilan RTE 2013 qui vient de sortir permet de voir que la France est soumise au même phénomène que l'Allemagne, à savoir chute de la production gaz et fioul pour plus de production charbon.

Ce qui prouve une fois de plus que la sortie du nucléaire Allemande n'est pour rien dans le rebond du charbon.

A noter aussi, encore une augmentation des importations depuis l'Allemagne.

Pour les fainéants voici le résumé : http://www.rte-france.com/uploads/Media ... que_v1.pdf

Ou la version complète avec les explications : http://www.rte-france.com/fr/mediathequ ... que-172-fr

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#33 Message par moinsdewatt » 10 mai 2014, 11:18

L’Allemagne, premier émetteur de CO2 de l'Union Européenne... et en progression

07 Mai 2014 Usine Nouvelle

Si les émissions de CO2 de l’Europe ont baissé entre 2012 et 2013, celles de l’Allemagne continuent de grimper. Ce pays compte pour 23 % dans les émissions européennes.

Dans les débats climato-énergétiques, il y a deux types de commentateurs au sujet de l’Allemagne. Les premiers considèrent l’Allemagne comme un modèle compte tenu de son engagement fort en matière de nouvelles énergies, et son ambition de produire 80 % d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2050. Les seconds jugent que l’Allemagne a entamé une transition énergétique trop rapide qui donne aujourd’hui lieu à l’utilisation massive de houille et de charbon. La dernière étude d’Eurostat publiée ce mercredi 7 mai va sans doute apporter de l’eau au moulin de ces derniers.

En 2013, les Allemands étaient, de très loin, les premiers émetteurs de CO2 en Europe avec 760 millions de tonnes. Ils se situent devant le Royaume-Uni (455 millions de tonnes), la France (346 millions de tonnes), l’Italie (342 millions de tonnes), la Pologne (290 millions de tonnes), l’Espagne (224 millions de tonnes) et des Pays-Bas (162 millions de tonnes). Ces sept pays compte pour 77 % des émissions de CO2 de l’Europe des 28 ; l’Allemagne seule en concentre 23 %. Ces masses sont liées à la population des pays et au dynamisme industriel. Rapporté par habitant et par point de croissance, l’Allemagne se replacerait dans le peloton.

Six pays en hausse… dont la France

Le problème est que l’Allemagne a vu ses émissions de CO2 augmenter de 2 % entre 2012 et 2013. Une des raisons est un recours accru au charbon dont les cours se sont effondrés en Europe en raison d’exportations massives depuis les Etats-Unis où prédomine le gaz de schiste. Mais l’Allemagne n’est pas la seule à progresser, cinq autres pays font figure de mauvais élèves : le Danemark (+6,8 %), l’Estonie (+4,4 %), le Portugal (+3,6 %), la France (+0,6 %) et le Portugal (+0,3 %). Parmi les très bons élèves, on retrouve Chypre (-14,7 %), la Roumanie (-14,6 %) ou l’Espagne (-12,6 %). Des pays en récession économique…

Finalement, la bonne nouvelle est qu’au global, l’Europe des 28 a globalement réduit ses émissions de 2,5 % par rapport à 2012. Eurostat juge que les initiatives européennes en faveur des économies d’énergies, les conditions climatiques plutôt douces sur le Vieux Continents et une activité économique stagnante expliquent essentiellement ce recul.
http://www.usinenouvelle.com/article/l- ... on.N260891

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#34 Message par moinsdewatt » 03 janv. 2015, 14:13

Article dans les Echos du 29/12/2014 :
En 2014, les énergies renouvelables ont représenté 25,8 % de la production électrique outre-Rhin. Additionnés, le lignite et le charbon restent toutefois premiers.
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 078855.php

Image

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32294
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#35 Message par Pi-r2 » 03 janv. 2015, 16:31

ils ont drôlement baissé leur production !
Ce serait en chine on s'en servirait pour dire que leur économie ne va pas si bien que ça
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

olmostoline
-++
-++
Messages : 3523
Enregistré le : 23 nov. 2011, 09:09
Localisation : Nancy (54)

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#36 Message par olmostoline » 03 janv. 2015, 18:20

Pi-r2 a écrit :ils ont drôlement baissé leur production !
Ce serait en chine on s'en servirait pour dire que leur économie ne va pas si bien que ça
Ou alors ils importent de l'electricité nucléaire francaise, ou au bon charbon polonais ?
Ever tried. Ever fail. No matter. Try again. Fail again. Fail better.

Vainqueur du concours de pronos Bulle-Immo 2018.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32294
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#37 Message par Pi-r2 » 03 janv. 2015, 18:38

oui il faudrait trouver les chiffres, mais importer du nuke français, c'est mal. :evil:
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Avatar du membre
titano
-++
-++
Messages : 3698
Enregistré le : 27 oct. 2013, 19:36
Localisation : Stilwater

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#38 Message par titano » 03 janv. 2015, 18:44

Font peut-être des économies.
ΜΟΛΩΝ ΛΑΒΕ
Shermann a écrit :It's a jungle out there : 978-2412019689

Avatar du membre
pigiste
~~+
~~+
Messages : 8172
Enregistré le : 27 mai 2009, 15:12

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#39 Message par pigiste » 03 janv. 2015, 21:50

titano a écrit :Font peut-être des économies.
+1

Les allemands on beaucoup réduit leur consommation électrique. Le secteur résidentiel allemand consomme 20% d'électricité de moins que les français.

La consommation électrique a également moins évolué ( +20% entre 1990/2011 en allemagne contre +75% en France).
La réduction d'impôt ce n'est pas de l'argent que l'on donne, mais de l'argent que l'on rend. Comme le bouclier fiscal. Nuance de taille !

La redistribution selon Cedric1973.

achillemo
~~+
~~+
Messages : 10352
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#40 Message par achillemo » 03 janv. 2015, 23:24

pigiste a écrit :
titano a écrit :Font peut-être des économies.
+1

Les allemands on beaucoup réduit leur consommation électrique. Le secteur résidentiel allemand consomme 20% d'électricité de moins que les français.

La consommation électrique a également moins évolué ( +20% entre 1990/2011 en allemagne contre +75% en France).
Les allemands se chauffent moins à l'electricité.

Quid de la conso totale des ménages? Une Audi 6 cylindres, même bardée de technologie, consomme quand même plus qu'une Clio dci....
Le patriotisme selon Cedric1940: "Vas y Merkel, bouffe le !"

à propos du PS et du FN: "la peste et le choléra en quelques sorte, eh bien je ne peux pas choisir. Alors je vote blanc."

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#41 Message par moinsdewatt » 02 mai 2015, 13:15

Difficile changement de modèle économique :
Allemagne : vif débat autour des centrales à charbon

Les Echos Thibaut Madelin / Correspondant à Berlin | Le 23/04/2015

Le gouvernement veut taxer les plus vieilles centrales à charbon.Les syndicats craignent 100.000 pertes d’emplois manifestent samedi, à Berlin.

Cela rappelle un peu les manifestations de 2004 contre les réformes de l’Agenda 2010. Syndicats, groupes d’énergie et villes minières appellent à manifester samedi à Berlin contre un projet sensible du gouvernement allemand, visant à réduire l’usage de vieilles centrales à charbon. « Nous nous défendons », scande le syndicat des mines et de la chimie IG BCE sur son tract, qui donne rendez-vous à ses partisans à 13 heures devant le ministère de l’Economie. Plusieurs milliers de manifestants sont attendus.

Le syndicat est formel : les plans du ministre de l’Economie et de l’Energie, le social-démocrate (SPD) Sigmar Gabriel, risquent de coûter leur poste à 100.000 personnes du secteur de l’énergie, qui a déjà payé une lourde facture sociale avec la sortie du nucléaire et la concurrence massive des énergies renouvelables. « Les politiques prennent le risque de faire disparaître des gros énergéticiens et de créer le blackout social de régions entières », affirme Michael Vassiliadis, président d’IG BCE. « Si les plans du ministère de l’Economie sont mis en œuvre comme prévu, cela va conduire à des changements structurels considérables », a prévenu jeudi, lors de l’assemblée générale des actionnaires de RWE, le patron du numéro deux allemand de l’énergie, Peter Terium.

Concrètement, le projet prévoit d’imposer aux plus vieilles centrales à lignite, une forme de charbon particulièrement polluante mais très bon marché et dont l’Allemagne regorge, une « contribution climatique » en fonction de leurs émissions de CO2. « Sur 320 millions de tonnes de CO2 émis par les centrales à charbon, 22 millions doivent ainsi disparaître », a relativisé mercredi Sigmar Gabriel, qui veut sauver les objectifs climatiques de l’Allemagne : « On ne peut pas parler d’une sortie du charbon. »

Le débat passe les frontières

C’est le contraire de ce que pensent les syndicats qui craignent la fin de cette énergie liée à la réussite économique de l’Allemagne. Déterminé, l’IG BCE a mandaté la banque d’investissement Lazard pour faire estimer les conséquences de la réforme du gouvernement. Résultat de l’étude : sur 38 centrales à lignite, 85 à 95 % deviendraient déficitaires. Les autres perdraient alors très vite de l’argent, l’exploitation des mines géantes s’avérant alors tout simplement non rentable.

Sigmar Gabriel rejette cet effet de domino hypothétique, mais il veut « prendre au sérieux les inquiétudes des salariés » et se dit « prêt à étudier des propositions alternatives ». Seul problème : il n’en a pas reçu, fait-il remarquer. De fait, toute alternative doit permettre d’économiser le même montant de CO2 sans peser sur les prix de l’électricité. « La quadrature du cercle apparaît comme un exercice facile, par comparaison », souligne le ministre dans une lettre aux syndicats.

Ultra sensible, le débat dépasse les frontières traditionnelles. Ainsi, à Emden, une ville du Nord qui produit des éoliennes en mer, le syndicat de la métallurgie IG Metall recommande la sortie pure et simple du charbon, comme il l’a écrit au ministre et à ses collègues de l’IG BCE. Au sein du SPD, qui a mis sur les rails la sortie du nucléaire, les régions charbonnières dont la Ruhr et le Lausitz, à l’Est, sont vent debout contre le ministre. Ce dernier marche sur des œufs, de peur de froisser son électorat traditionnel, comme ce fut le cas pour l’Agenda 2010.

Angela Merkel, qui reste muette, n’a pas la partie plus facile. La chancelière veut démontrer sa crédibilité en matière climatique avant de recevoir le G7, début juin, en Bavière. Mais son parti chrétien-démocrate (CDU) est très réticent au projet même s’il est aussi divisé. « Cela a été discuté avec la chancelière, a déclaré Sigmar Gabriel. J’attends les propositions alternatives de la CDU. » Les leaders du gouvernement devraient en parler dimanche, lors d’un séminaire de coalition.

Thibaut Madelin
http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 113918.php

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#42 Message par moinsdewatt » 16 mai 2016, 11:36

En Allemagne, des activistes du climat bloquent une centrale à charbon

LE MONDE | 15.05.2016

La mine de charbon de Welzow forme une immense tranchée noire creusée au milieu du paysage boisé de la Lusace (Lausitz, en allemand), dans l’est de l’Allemagne, près de la frontière polonaise. Il était environ 14 heures, vendredi 13 mai lorsque plus d’un millier de militants écologistes se sont introduits illégalement sur cette exploitation à ciel ouvert. Dévalant les pentes sableuses pour s’élancer vers le centre de la mine, ils ont scandé : « What do we want ? Climate justice ! » (« Nous voulons la justice climatique »). « Il faut vraiment voir cette mine pour comprendre l’obscénité de la destruction, ça donne littéralement envie de pleurer. Ce paysage, c’est ce que l’industrie des fossiles va faire de notre planète si nous ne les arrêtons pas », a confié Tadzio Mueller, militant écologiste allemand, en regardant les strates noires et marron qui forment des dunes artificielles sur des kilomètres.

Venus de toute l’Europe, environ 2 000 militants se sont donné rendez-vous en Lusace pour mener jusqu’au 15 mai une série d’actions de désobéissance civile destinées à perturber la production de lignite, l’énergie fossile la plus polluante et la plus émettrice de CO2. Baptisé « Ende Gelände » – « jusqu’ici pas plus loin » –, l’événement doit conclure l’opération globale « Break Free », une mobilisation internationale contre le secteur des énergies fossiles, lancée par les grandes organisations non gouvernementales écologistes et les mouvements locaux dans douze pays. Aux Etats-Unis, samedi, des centaines de manifestants se sont également rassemblés dans les Etats de New York et de Washington pour mener des actions contre des raffineries pétrolières.

Image
Des militants bloquent les rails menant à la centrale de charbon Schwarze Pumpe, dans la région de Lusace, en Allemagne, samedi 14 mai 2016. TINO SCHULZE / AP

Rester jusqu’à l’arrêt de la centrale
.......................................
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#43 Message par moinsdewatt » 01 janv. 2018, 14:20

L'Allemagne ferme un réacteur nucléaire en Bavière

31 décembre 2017

Un réacteur nucléaire va cesser de fonctionner dimanche en Allemagne après 34 ans d'activité, a confirmé un porte-parole de la centrale concernée, située à Gundremmingen, à 120 kilomètres au nord-ouest de Munich. Après cette fermeture programmée, il ne restera plus que sept réacteurs en activité en Allemagne.

Le dernier devrait s'arrêter en décembre 2022. La fermeture du réacteur B de Gundremmingen a été décidée il y a plusieurs années. Depuis la catastrophe qui a touché la centrale japonaise de Fukushima en 2011, l'Allemagne cherche à réduire sa dépendance à l'énergie nucléaire.
Le réacteur C de Gundremmingen restera lui ouvert jusqu'en 2021.

B et C avaient été inaugurés en 1984. Martin Stuempfig, un spécialiste de l'énergie pour les verts en Bavière, déclarait récemment que son parti était satisfait de la fermeture du réacteur B mais qu'il voulait que tous les réacteurs soient arrêtés, en raison de "plusieurs défauts techniques". Des opposants aux réacteurs ont prévu une manifestation dimanche midi devant les portes de la centrale bavaroise.
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_l ... id=9800519

Avatar du membre
ddv
+
+
Messages : 3392
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#44 Message par ddv » 02 janv. 2018, 11:34

Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#45 Message par moinsdewatt » 02 janv. 2018, 13:35

On dervraiy y déporter, pardon, envoyer en vacances nos Zadistes de ND des landes. ça les occuperait.

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12306
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#46 Message par cashisking » 02 janv. 2018, 14:59

Yzonka faire du nucléaire à la place, picétou.
Jamais contents les boches.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus

#47 Message par moinsdewatt » 28 janv. 2018, 20:26

Attention, photo choquantes pour les grenouilles de bénitier.
EN ALLEMAGNE, UNE ÉGLISE SACRIFIÉE SUR L’AUTEL DU CHARBON

12 jan 2018 l' Energeek

L’abandon progressif de l’énergie nucléaire en Allemagne est loin d’être sans conséquence, et si le recours croissant au charbon dans la production électrique a déjà entraîné une forte hausse des émissions de CO2, il impacte également de manière directe des communautés locales entières, parfois contraintes de plier bagages. Dernier exemple en date dans le petite village d’Immerath, coincée entre la Ruhr et les Pays-Bas et dont l’église vient d’être totalement rasée pour laisser place à l’agrandissement d’une gigantesque mine de charbon, malgré les protestations d’habitants et de militants écologistes.

Image

L’église d’Immerath, symbole d’un charbon tout puissant

En accord avec sa volonté de rouvrir et d’agrandir les mines de houilles et lignites existantes sur son territoire, le gouvernement d’Angela Merkel n’hésite pas à sacrifier les villages et les populations concernées. Lundi 8 janvier 2018, une église centenaire de l’ouest du pays a été détruite suite à la délocalisation du village d’Immerath. Édifice symbolique dans cette région rurale, ce lieu de culte n’aura pas résisté à la frénésie du charbon allemand qui semble tout emporter sur son passage.

Avant l’église, plusieurs milliers d’habitants de la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie avait dû déménager pour laisser place à une immense mine à ciel ouvert opérée par l’énergéticien RWE. Propriétaire du plus gros parc de centrales à charbon d’Europe, le groupe allemand prévoit notamment d’extraire toujours plus de combustible du site minier voisin de Garzweiler et nécessitait pour cela une extension de la surface d’exploitation. Précisons ici que le lignite, très bon marché, ne se trouve qu’en surface et impose généralement d’immenses zones d’exploitation.

Déplacés dans une commune voisine, les 900 villageois d’Immerath, ont retrouvé depuis dans leur nouveau village, Immerath-Neu, leur école, le jardin d’enfants et leur cimetière. En revanche, leur église, qui avait été « déconsacrée » après un ultime office fin 2013, était promise à la destruction, malgré une bataille juridique remontée jusqu’à la Cour constitutionnelle. « Qui détruit la culture détruit aussi les êtres humains », clamait en vain des militants de Greenpeace sur une banderole, lundi matin, avant que les machines n’entament leur entreprise de démolition.

Des déplacements de population qui sont monnaie courante

De manière générale, les déplacements de population liés aux mines de charbon se sont multipliés ces dernières années, en Lusace notamment, région de l’Est proche de la Pologne, où des villages entiers ont été rayés de la carte. « En 2007 déjà, une église vieille de 750 ans avait été déménagée de 12 km entre Heuersdorf et Borna (est), sur deux plateformes roulantes et pour 3 millions d’euros, pour éviter de la détruire », rappelle l’AFP.

En 2014, c’est le petit village « vert » de Proschim ainsi que de nombreuses fermes alentours qui ont été détruits pour permettre l’ouverture de nouvelles mines. Proschim était pourtant considéré comme une référence en matière d’énergies renouvelables. Entourée d’éoliennes, de centrales solaires et de centrales biogaz qui alimentaient près de 15.000 foyers, la communauté locale semblait s’être dévouée à la cause verte. Insuffisant pour le gouvernement qui tente depuis 2011 de combler le vide laissé par l’énergie nucléaire et a fait le choix d’un retour au charbon pour accompagner le déploiement des énergies vertes.

En Allemagne, la sortie du nucléaire n’est pas sans contrepartie

Le plan énergétique mis en place en catastrophe par Angela Merkel (suite à l’accident de Fukushima en 2011) a en effet placé nos voisins d’outre-Rhin dans une situation énergétique complexe. Si l’objectif de la chancelière allemande était avant tout de sortir l’Allemagne de sa dépendance à l’énergie nucléaire d’ici 2022 via la fermeture des 17 réacteurs allemands (seuls 8 sont encore en fonctionnement à l’heure actuelle), ce désengagement progressif ne fut pas sans conséquence.

Se tournant pleinement vers les énergies renouvelables, le pays est bel et bien parvenu à déployer les filières solaire et éolienne pour atteindre en 2016 plus d’un tiers de la production d’électricité du pays (32% de la consommation étaient couverts par les énergies vertes). « Pourtant, le rythme de croissance actuel ne permettra pas d’atteindre les objectifs qui avaient été fixés pour 2020 », soulignent les experts du think tank berlinois Agora, et ces chiffres éloquents cachent une réalité bien différente en matière de coût de l’électricité et d’émissions de CO2. L’Allemagne est devenue dans le même temps, un des pays, avec le Danemark, où l’électricité est la plus chère (presque deux fois plus que le tarif actuel en France), mais également un des pays européens les plus pollueurs du fait d’un recours au charbon accru ces dernières années.

Les autorités se sont vues contraintes de recourir aux énergies fossiles comme le lignite ou la houille afin de garantir la stabilité de son réseau électrique et la production d’électricité à base de charbon a donc considérablement augmenté (et avec elle les émissions de CO2). Le charbon représente aujourd’hui près de 40% de la production d’électricité nationale et le gouvernement cherche toujours à réexploiter d’anciennes filières de ce combustible sur le territoire.
http://lenergeek.com/2018/01/12/allemag ... e-charbon/

Ils s' attaquent au clocher,

Image

et pour finir :

Image

Pierric
-+
-+
Messages : 2097
Enregistré le : 26 janv. 2009, 22:19

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#48 Message par Pierric » 30 janv. 2018, 10:58

Ils sont fous ces allemands

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#49 Message par moinsdewatt » 29 juil. 2018, 13:31

2018, l’Allemagne dépasse les 41 % de production électrique renouvelable … et la France ?

Frédéric DOUARD5 juillet 2018

Alors que les Français critiquent l’Allemagne pour son recours transitoire au charbon pour avoir évacué le péril nucléaire de sa production, ce pays travaille d’arrache-pied et grignote chaque année des parts de marché à l’électricité fossile, maintenant que la fissile est hors-service. En France par contre, EDF et l’Etat s’arc-boutent sur un système nucléaire à bout de souffle qui risque à tout moment l’accident majeur, par négligence (sous-traitance massive), par vétusté ou par action terroriste, comme en témoigne le rapport de la commission d’enquête parlementaire rendu public le 5 juillet 2018.

En Allemagne, l’Institut Fraunhofer ISE, a publié les derniers chiffres de la production d’électricité pour le premier semestre 2018 : 113 TWh. Durant cette période, l’électricité d’origine renouvelable vient donc d’assurer 41,5 % de la production totale d’électricité, le meilleur score de son histoire en Allemagne.

Image

Cette performance est à mettre en parallèle de celle de la France, deux fois moins bonne que celle de l’Allemagne : 97,3 TWh sur une année glissante, soit un taux de couverture par les renouvelables de 20,1 %, selon les derniers chiffres publiés par RTE.

En Allemagne, l’éolien arrive en tête des sources renouvelables avec 55,2 TWh, la biomasse en seconde position avec 23 TWh alors que le pays est plus petit que la France et dispose donc de moins de ressources, puis le photovoltaïque avec 22,3 TWh et l’hydroélectricité avec 12,5 TWh.

Image
Répartition des sources d’énergie pour la production électrique en Allemagne au premier semestre 2018, source Fraunhofer ISE


En France, sur une année glissante, l’hydraulique arrive en tête avec 11,2 %, suivie par l’éolien à 5,5 %, par le solaire à 1,9 %, et par la bioénergie à 1,5 % alors que la France dispose de la plus grande ressource en biomasse de l’Union Européenne. Notons que ces chiffres recouvrent aussi des niveaux d’investissement et d’efficacité très contrastés : ainsi par exemple, le solaire qui a mobilisé l’investissement de 7900 MW ne produit que 9,3 TWh sur un an, alors que la filière bioénergies française qui n’a bénéficié que de 1900 MW installés en produit presque autant avec 7,2 TWh sur un an.

Ainsi, comme en Allemagne qui a fortement poussé la bioénergie et qui en récolte aujourd’hui les fruits, il conviendrait aussi en France d’investir de manière judicieuse, en ne négligeant pas les systèmes de production à forte disponibilité comme la biomasse. En France, la biomasse a en effet produit sur la dernière année glissante 3800 MWh par MW installé, soit plus de trois fois plus que le solaire avec seulement 1177 MWh par MW installé.

Espérons que la programmation pluriannuelle de l’énergie en préparation en France saura en tenir compte.

Frédéric Douard
https://www.bioenergie-promotion.fr/559 ... la-france/

A ce train la dans 4 ans l' Allemagne va passer à 50% de l' électricité d' origine renouvelable.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8947
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: le greenwashing allemand... plus "ver" que moi tu meures

#50 Message par moinsdewatt » 16 sept. 2018, 14:22

Allemagne: 9 blessés lors de l'évacuation de militants écologistes

afp , le 16/09/2018

Neuf militants écologistes ont été légèrement blessés et 34 au total interpellés lors de l'évacuation d'une forêt en Allemagne occupée pour y bloquer l'agrandissement d'une mine de charbon, a annoncé dimanche la police.

L'opération de police dure depuis plusieurs jours déjà dans cette forêt de Hambach proche d'Aix-la-Chapelle dans l'ouest du pays, près de la frontière avec la Belgique et les Pays-Bas.

Image
Des militants écologistes font face aux policiers dans la forêt de Hambach à Kerpen, en Allemagne le 15 septembre 2018. / dpa/AFP

Des dizaines de militants écologistes s'y étaient installés, parfois dans des constructions situées à la cime d'arbres, certaines à 25 mètres du sol.

Leur objectif: empêcher des coupes d'arbres prévues par le groupe de production d'électricité RWE, et autorisées par l'administration, pour permettre l'expansion d'une mine de lignite, un charbon brun très polluant extrait à ciel ouvert sur de très vastes surfaces.

La présence des militants écologistes était tolérée depuis des années mais RWE a décidé récemment de faire valoir ses droits sur cette zone.

La forêt de Hambach est devenue du coup en Allemagne le symbole des adversaires du charbon, qui reste une source importante de la production d'électricité du fait notamment de la sortie du nucléaire décidée par le pays en 2011 pour 2022.

Même si le charbon paraît condamné à terme, le gouvernement n'a pas fixé à ce jour de date de sortie et l'exploitation de ce combustible continue notamment dans l'ouest et l'est du pays. Elle représente aussi dans ces régions un enjeu important sur le plan de l'emploi.
https://www.la-croix.com/Monde/Allemagn ... 1300969103

Image

https://www.merkur.de/politik/verletzte ... 44109.html

Répondre