L'Arabie saoudite se prépare à l'après-pétrole

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10250
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: L'Arabie saoudite se prépare à l'après-pétrole

#201 Message par moinsdewatt » 11 janv. 2019, 00:22

Arabie saoudite: un consortium mené par EDF choisi pour construire un parc éolien de 400 MW

AFP le 10 janv. 2019

Un consortium mené par le français EDF a été choisi jeudi par l'Arabie saoudite pour la construction d'un champ d'éoliennes à 500 millions de dollars, la toute première infrastructure éolienne du royaume pétrolier, a annoncé le ministère saoudien de l'Énergie.

EDF Renouvelables, associé au sein du consortium à l'énergéticien Masdar basé à Abou Dhabi, a remporté l'appel d'offres pour le projet éolien de Doumat al Jandal, d'une capacité prévue de 400 mégawatts, a indiqué le ministère.

Situé dans la province d'Al Jawf (nord), ce parc éolien, présenté comme le premier de grande envergure en Arabie saoudite, doit permettre d'alimenter en électricité jusqu'à 70 000 foyers. Il s'agit du plus gros projet éolien en développement pour le groupe français, et le tout premier appel d'offres qu'il remporte en termes d'énergies renouvelables (solaire et éolien) dans le pays du Golfe, a précisé EDF Renouvelables (ex-EDF Energies nouvelles) auprès de l'AFP. EDF contrôle 51% du consortium, a-t-on également appris de même source.

Ce projet éolien constitue "une étape-clef" et "un nouveau pas important (...) vers la création d'un mix énergétique diversifié", s'est félicité le ministère saoudien. Cette percée dans les énergies renouvelables intervient alors même que le royaume saoudien, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), vient de réévaluer - à la hausse - la taille de ses massives réserves d'or noir.
..........
https://www.connaissancedesenergies.org ... usd-190110

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 14392
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: L'Arabie saoudite se prépare à l'après-pétrole

#202 Message par pangloss » 12 janv. 2019, 09:27

Thaïlande : la jeune Saoudienne demandeuse d’asile part pour le Canada
Le Monde

Et que crève l'obscurantisme... :mrgreen:
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10250
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: L'Arabie saoudite se prépare à l'après-pétrole

#203 Message par moinsdewatt » 06 avr. 2019, 13:44

L'AIEA demande à Riyad une « clause de sauvegarde » pour son premier réacteur nucléaire

AFP parue le 05 avr. 2019

Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a déclaré vendredi avoir demandé à l'Arabie saoudite de conclure une "clause de sauvegarde" pour garantir que le matériel nucléaire destiné à son premier réacteur atomique ne soit pas détourné à des fins militaires.

Des images prises par satellite du chantier du réacteur, en périphérie de Riyad, ont récemment alimenté le débat à Washington, où l'opposition démocrate critique l'empressement de Donald Trump à approuver des projets nucléaires dans le royaume pétrolier.

Mais le patron de l'agence de l'ONU chargée de surveiller les activités atomiques des États, de passage dans la capitale des États-Unis, a assuré que le projet n'avait rien de secret, l'Arabie saoudite ayant prévenu l'organisme basé à Vienne dès 2014.

Il a toutefois ajouté que l'AIEA aimerait désormais aller au-delà de l'accord qui la lie à Riyad, prévu pour les pays qui n'importent que de faibles quantités de matériel nucléaire.

"Nous avons proposé à l'Arabie saoudite de l'abroger et de le remplacer par une véritable clause de sauvegarde complète", a dit à des journalistes Yukiya Amano. Cette clause vise à préciser les modalités de coopération avec l'AIEA dans le cadre du Traité de non-prolifération nucléaire. "Ils n'ont pas dit non, ils n'ont pas dit oui, ils y réfléchissent. Nous attendons", a-t-il ajouté. "Pour l'instant, ils n'ont pas le matériel" nucléaire en question, "donc il n'y a aucune violation".

Selon lui, les Saoudiens pourraient commencer à en importer "d'ici la fin de l'année", même s'il a relevé que les projets nucléaires subissaient souvent des retards.

Le secrétaire américain à l'Énergie Rick Perry a déclaré la semaine dernière que les États-Unis avaient donné leur feu vert à des entreprises américaines pour qu'elles puissent travailler sur six projets nucléaires en Arabie saoudite. Il a assuré que Washington s'engageait à garantir que les Saoudiens ne puissent pas retraiter le combustible usé pour fabriquer des bombes atomiques.

Mais des élus démocrates se sont dits inquiets que l'administration Trump soit en train d'approuver trop vite ces projets d'énergie nucléaire civile, bien que le royaume n'ait pas cherché à passer un accord dit de la Section 123, aux termes duquel un pays s'engage à faire un usage pacifique de la technologie.

Le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a prévenu par le passé que son pays pourrait chercher à se doter de la bombe si l'Iran parvenait à la développer de son côté.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ire-190405

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 10250
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: L'Arabie saoudite se prépare à l'après-pétrole

#204 Message par moinsdewatt » 13 juil. 2019, 15:31

Aramco reprends ses préparatifs d'introduction en Bourse.
Aramco to Restart IPO Preparations

by Bloomberg|D.Nair, A.Narayanan and M.Martin|Tuesday, July 02, 2019

Saudi Arabia is restarting preparations for a potential initial public offering of oil giant Aramco, months after putting the planned listing on hold, people familiar with the matter said.

Aramco, the world’s most profitable company, recently held talks with a select group of investment banks to discuss potential roles on the offering, according to the people. Detailed work on the IPO may pick up speed later this year or early next year, the people said, asking not to be identified because the information is private.

The revived IPO plan will still face significant hurdles, including the ability of the kingdom to achieve the $2 trillion valuation it’s been seeking for the company. Demand for the share sale would also likely be affected by lower oil prices as well as growing concerns among top institutional investors about pouring money into fossil-fuel companies that contribute to climate change.

Saudi Crown Prince Mohammed bin Salman is also keen to list Aramco in New York, but advisers are wary of opening up the company to the risks of U.S. litigation. Prince Mohammed has insisted that the IPO will still take place in 2020 or 2021.
.......
https://www.rigzone.com/news/wire/aramc ... 7-article/

Répondre