Les taux négatifs !

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
dudu91
Messages : 1032
Enregistré le : 14 sept. 2013, 12:41
Localisation : paris

Re: Les taux négatifs !

#551 Message par dudu91 » 18 mars 2020, 12:16

Aujourd'hui, un éboueur ou une caissière apporte plus de valeur qu'un abruti en cravate gérant de fonds.

Il est grand temps de faire revenir l'inflation, que les gens utiles puissent vivre dignement, voire confortablement. Tant pis pour ceux qui ont amassé et surstocké des digits à la banque. L'économie est cyclique, et quoi que fasse la BCE, la confiance dans l'Euro va disparaitre.

Perso je suis en train de tout convertir dans du matériel.
Les Cassandre comme Jovanovic ou Delamarche le dénonce depuis 10 ans. A quel moment la confiance disparaîtra complètement ? Je pense dès lors qu'on limitera les retraits. On a déjà commencé à interdire les Ventes à Découvert, dans une semaine on ferme la bourse et après...
"Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute."

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 9809
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Les taux négatifs !

#552 Message par optimus maximus » 18 mars 2020, 12:21

pangloss a écrit :
18 mars 2020, 12:00
Nous sommes au contraire en zone de déflation maximale. Le manège à conso est arrêté...
La deflation, c'est le chômage, la dette, la peau de chagrin du rentier.
Il n'y a plus vraiment de marge de manœuvre pour continuer à empiler les dettes.
Le Liban a fait défaut sur sa dette dans le silence le plus total il y a quelques semaines. L'Italie est partie pour voir sa dette passer la barre des 150 % du PIB. La France part vers les 120%.
Peut-on se permettre de nier le problème pendant encore 10 ou 20 ans ?

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 15282
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Les taux négatifs !

#553 Message par pangloss » 18 mars 2020, 13:18

oui, sans problème.
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41924
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Les taux négatifs !

#554 Message par slash33 » 18 mars 2020, 13:22

optimus maximus a écrit :
18 mars 2020, 10:56
Je vois 0,47 sur Bloomberg !
Quelqu'un est intervenu à 0.5. Le pull back est presque aussi impressionnant que le coup de chaud de 10-11h.

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 41924
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: Les taux négatifs !

#555 Message par slash33 » 19 mars 2020, 15:46

Belle pression dans la nuit du 18 pour faire baisser le taux qui finit malgré tout au dessus de 0.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9458
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Les taux négatifs !

#556 Message par neron » 22 mai 2020, 17:27

Je rebondis sur ce post ou celui-ci : C'est ds l'air

La dématerialisation actuelle de la monnaie va ou a déjà créer un nouveau paradigme en gestion politique de l'économie.

De nombreuses choses impossibles depuis la nuit des temps ne le sont plus ;
1) Des Taux négatifs pour permettre à la masse monétaire d'accompagner la décroissance en motivant la consommation et en taxant l'épargne. Decroissance irrépressible de la société de consommation : émergence de nouveaux désirs ( bio, écolo, local,vegane, fair, récup, ..), productivité, dénatalité, sursatisfaction des besoins,
2) Des taxes/TVA adaptative suivant le volume, l'individu ou le moment (quite à avoir un totalitarisme mou qu'il soit au moins intelligent),
3) Des relances de la conso. par baisse de la masse monétaire (Haynes, keynes sont morts et la file déflation/inflation aussi, vive neron),
4) Des interventions économiques de l'état avec ou sans coût au choix,
5) Une politique économique avec des ROI spécifiques voir négatifs par secteurs, voir par type d'acteurs économiques,
6) Une gestion des taux contrainte que par les changes, encore que non puisque le marché noir ne serait plus,
7) Une action politique plus efficace par la faible anticipation des agents économiques peux rodés aux règles nouvelles,
8 ) La fin du pouvoir subjectif de termes comme croissance, inflation, déflation, dette, austérité, relance, .. richesse,
9) Plein de jobs en finance / compta. pour théoriser tous cela, former, adopter les' logiciel + brevet bb-neron ™
10 ) Pleins d'autres trucs exotiques avec ces variables relâchées à découvrir,
11) Une file spécifique ? C'est aussi révolutionnaire que le système de John Law,

Ainsi les OAT à taux nul sur 30 ans peuvent être le placement du siècle, les tx. du crédit seront supérieur au coût de possession des biens et l'on peut imaginer des loyers négatifs voir des réventes - cher bénéficiaire :D

Connaissez vous des économistes qui ont théorisé Tout cela (*) ? :?:
------------
(*) Sinon je suis dispo..en MP pour m'y faire un nom, explorer des mondes étranges, visiter de nouvelles civilisations et voyager au frontières de l'inconnu où nul n'est allé. Promis j'arrêterai avant de fumer le Pangolin mais il nous faudra des sciecle pour digérer l'invention des mémoires flash et de l'IP, l'effet sur l'homme et sa société sera bien plus important que l'invention de la roue
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 29747
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Les taux négatifs !

#557 Message par Gpzzzz » 22 mai 2020, 20:56

neron a écrit :
22 mai 2020, 17:27
Je rebondis sur ce post ou celui-ci : C'est ds l'air

La dématerialisation actuelle de la monnaie va ou a déjà créer un nouveau paradigme en gestion politique de l'économie.

De nombreuses choses impossibles depuis la nuit des temps ne le sont plus ;
1) Des Taux négatifs pour permettre à la masse monétaire d'accompagner la décroissance en motivant la consommation et en taxant l'épargne. Decroissance irrépressible de la société de consommation : émergence de nouveaux désirs ( bio, écolo, local,vegane, fair, récup, ..), productivité, dénatalité, sursatisfaction des besoins,
2) Des taxes/TVA adaptative suivant le volume, l'individu ou le moment (quite à avoir un totalitarisme mou qu'il soit au moins intelligent),
3) Des relances de la conso. par baisse de la masse monétaire (Haynes, keynes sont morts et la file déflation/inflation aussi, vive neron),
4) Des interventions économiques de l'état avec ou sans coût au choix,
5) Une politique économique avec des ROI spécifiques voir négatifs par secteurs, voir par type d'acteurs économiques,
6) Une gestion des taux contrainte que par les changes, encore que non puisque le marché noir ne serait plus,
7) Une action politique plus efficace par la faible anticipation des agents économiques peux rodés aux règles nouvelles,
8 ) La fin du pouvoir subjectif de termes comme croissance, inflation, déflation, dette, austérité, relance, .. richesse,
9) Plein de jobs en finance / compta. pour théoriser tous cela, former, adopter les' logiciel + brevet bb-neron ™
10 ) Pleins d'autres trucs exotiques avec ces variables relâchées à découvrir,
11) Une file spécifique ? C'est aussi révolutionnaire que le système de John Law,

Ainsi les OAT à taux nul sur 30 ans peuvent être le placement du siècle, les tx. du crédit seront supérieur au coût de possession des biens et l'on peut imaginer des loyers négatifs voir des réventes - cher bénéficiaire :D

Connaissez vous des économistes qui ont théorisé Tout cela (*) ? :?:
------------
(*) Sinon je suis dispo..en MP pour m'y faire un nom, explorer des mondes étranges, visiter de nouvelles civilisations et voyager au frontières de l'inconnu où nul n'est allé. Promis j'arrêterai avant de fumer le Pangolin mais il nous faudra des sciecle pour digérer l'invention des mémoires flash et de l'IP, l'effet sur l'homme et sa société sera bien plus important que l'invention de la roue
T es trop macro dans ton approche.. avant de penser a une révolution monétaire faut voir ce qui peut être fait a l échelle d un pays.. d ailleurs cette crise sanitaire l a bien prouvé, tu penses d abord a ta famille, à ton cercle de proches, a ton pays.. d ou les rachats de masques au prix fort sur les tarmac d aéroport...
En France on n a pas tant de dette que ça en fait..
La publique est couverte intégralement par les dépôts, sans tenir compte de l évasion fiscale !
La privée elle est concentrée principalement sur l'immobilier qui a fait 150% en 20ans..
La retraite c est surtout un problème démographique les BB arrivent a la retraite et sont bcp plus nombreux que les actifs, surtout avec le chômage de la délocalisation libérale..

Je répète la parade du taux 0 ça permet juste de dépenser tjrs plus (pour quoi ?) sans que ça coûte plus cher qu'avant..

Moi je veux parler du budget... Du coût de la immigration et de la délocalisation.. et essayer de le chiffrer depuis 30ans...
On va avoir des surprises :mrgreen:

Avatar du membre
roi.de.trefle
-+
-+
Messages : 2038
Enregistré le : 14 févr. 2008, 08:55
Localisation : La-Varenne-Saint-Hilaire

Re: Les taux négatifs !

#558 Message par roi.de.trefle » 22 mai 2020, 21:27

neron a écrit :
22 mai 2020, 17:27
accompagner la décroissance en motivant la consommation et en taxant l'épargne.
Là je suis perdu, décroissance avec hausse de la consommation ?!?
Sursum corda

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 9458
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: Les taux négatifs !

#559 Message par neron » 23 mai 2020, 21:06

Gpzzzz a écrit :
22 mai 2020, 20:56
T es trop macro dans ton approche.. avant de penser a une révolution monétaire faut voir ce qui peut être fait a l échelle d un pays.. d ailleurs cette crise sanitaire l a bien prouvé, tu penses d abord a ta famille, à ton cercle de proches, a ton pays.. d ou les rachats de masques au prix fort sur les tarmac d aéroport...
En France on n a pas tant de dette que ça en fait..La publique est couverte intégralement par les dépôts, sans tenir compte de l évasion fiscale !La privée elle est concentrée principalement sur l'immobilier qui a fait 150% en 20ans..La retraite c est surtout un problème démographique les BB arrivent a la retraite et sont bcp plus nombreux que les actifs, surtout avec le chômage de la délocalisation libérale..Je répète la parade du taux 0 ça permet juste de dépenser tjrs plus (pour quoi ?) sans que ça coûte plus cher qu'avant..

Moi je veux parler du budget... Du coût de la immigration et de la délocalisation.. et essayer de le chiffrer depuis 30ans... On va avoir des surprises :mrgreen:
Si c'est les seuls commentaires quoique paradoxaux nous pourrions (budget) les aborder sur d'autres files comme nous le faisons déjà :
- Approche trop macro ? lol Je ne faisais qu'expliciter l'impact de la dématérialisation monétaire avec des exemples d'applications macro / micro / mini. et hors éco.
- Approche trop monétaire ? lol Ben c'est l'objet de la file. Une fois qu'un outil existe, l'état va pas attendre longtemps avant de l'utiliser même si la dette fait pas soucis,
- Vous me reprochez d'être macro alors que vous ne parlez que de ça : dette, retraite,budget, chômage, production qui semblent vous gêner mais pas moi ni ceux-ci,
- Ce n'est pas une révolution car (par nos éclairés technocrates visionnaires) nous y tendons: dématérialisation à 99% de la monnaie, tx <0, RSA, Cht de culture des acteurs éco: conso subventionnée (log., isolation, auto, ..,), revenu sans travail, les prix flexibles (SNCF, loisir, poste, ...), la pub. d’état sur bien consommer regressif, ..
- Quand au "cout de la immigration et de la délocalisation", c'est notre richesse. Comment sérieusement pensez-vous que l'on soit la 6em puissance? Par votre travail :mrgreen:

Si notre appréciation de la réalité, au travers d'une sémantique, d'artefacts, d'idéologie ou de filtres passé, limité, orienté ou conjoncturel (comme les miens doivent l'être ou vous paraitre), nous fait préférer avoir "X chômeurs plutôt que X retraités" , "un plein emploi mais 50 % de bulshit job", "des produits français mais inadéquat ou inexistant", ou faire dans le sado/ mazo comme "vivre sans énergie mais en 1870", "travailler sinon pas de conso.", "continuer avec un budget qu'il nous faudrait équilibrer sans jamais y parvenir" ou plus largement contraindre la réalité à être celle de nos images ... quitte à vous mais ce ne sont plus des nécessités objectives amha
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
roi.de.trefle a écrit :
22 mai 2020, 21:27
neron a écrit :
22 mai 2020, 17:27
accompagner la décroissance en motivant la consommation et en taxant l'épargne.
Là je suis perdu, décroissance avec hausse de la consommation ?!?
Je n'ai pas dit cela. Relisez moi : "Permettre à la masse monétaire d'accompagner la décroissance en motivant la consommation et en taxant l'épargne" en parlant de la " décroissance irrépressible de la société de consommation "due à" l'émergence de nouveaux désirs ( bio, écolo, local,vegane, fair, récup, ..), "aux gains de" productivité, "à" la dénatalité, "à" la sur-satisfaction de besoins,..".

En effet, la dématérialisation monétaire permet entre autre de "motiver une consommation" en diminuant/taxant les stocks monétaires (tx <0)-"relance neronienne" et non en continuant d'en augmenter les stocks "relance keynesienne". En effet: les motivations des acteurs ont bien changé depuis: A l'époque de Keynes, il y-avait une "offre non sollicitée car la demande était insolvable", il a donc proposé au plus simple de "Rendre la demande solvable" (-> dette etc) puisqu’il ne pouvait imaginer taxer les stocks de monnaie (principalement fiduciaire) que par l'inflation. Aujourd'hui, il y a une "offre non sollicité car la demande est non désiré" et à vous lire tous "cela nous pose problème" malgré votre ventre plein ! donc pour vous faire plaisir on peut faire de la vrai CLIM économique alors qu'avant on n'avait que du chauffage ou le vent (Keynes). Attention: c'est pas une "taxe sur la richesse" type socialo puisque le pouvoir d'achat monétaire et ls autres biens ne sont pas plus attaqué qu'aujourd'hui.


C'est comme si pour maigrir, on avait trouvé l'outil pour "de-manger": Genre des "des-croissants" :)
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Répondre