Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
Avatar du membre
Delambre
-++
-++
Messages : 3528
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#1 Message par Delambre » 13 juin 2018, 11:16

Les aides sociales représentent un tiers du PIB français
Par Luc Lenoir Mis à jour le 13/06/2018 à 11:41 Publié le 13/06/2018 à 11:32

Dans une vidéo diffusée par son équipe de communication, Emmanuel Macron déclare que les aides sociales coûtent «un pognon dingue». Les «allocs» et autres prestations atteignaient en 2016 un total de 714 milliards d'euros, soit 32% du PIB. Un record mondial étouffant.

Un tiers. C'est la proportion - considérable - du produit intérieur brut français que l'État reverse aux citoyens sous forme d'aides sociales. Le président de la République n'a en ce sens pas tort lorsqu'il déclare dans une vidéo diffusée ce mercredi matin que celles-ci coûtent «un pognon dingue». Suscitant par là même des réactions indignées à gauche. Selon la Drees, le service de statistiques des ministères sociaux, le montant total des prestations de protection sociale a en effet été de 714 milliards d'euros en 2016 en cumulant les aides de santé, de retraite, de famille et de chômage. En ajoutant les frais de gestion et les frais financiers, les dépenses de protection sociale s'élevaient à 759,5 milliards d'euros. Seuls quatre pays consacrent plus de 30% de leur PIB aux dépenses sociales: la Finlande, la Belgique, le Danemark et la France. La moyenne de l'OCDE se situe à environ 22% du PIB.

Le principal poste de dépenses est celui de la vieillesse (325 milliards d'euros), bien qu'il évolue plus faiblement que les autres, car souvent abaissé et indexé sur l'inflation les autres années. Les prestations de santé (249 milliards d'euros) progressent quant à elles plus rapidement (+2% en 2016). Les prestations liées à l'emploi affichaient en 2016 une forte hausse (+2,8% à 44,8 milliards d'euros), essentiellement due à «la montée en charge du plan de formation lancé par François Hollande. Les dépenses liées à la famille étaient celles qui avaient le moins varié (+0,9% à 54,6 milliards), conséquence de la baisse de la natalité, mais aussi «de la modulation des allocations familiales en fonction des ressources». Les dépenses consacrées à la pauvreté et à l'exclusion sociale (+2,9% à 21,3 milliards d'euros) avaient pour leur part été dopées par la revalorisation du RSA. Enfin, les prestations de logement atteignaient 18,4 milliards d'euros.

Pléthorique, le niveau de versements ou de prestations assurés par l'État ne semble cependant pas résoudre la pauvreté: le nombre de pauvres a même augmenté de 600.000 entre 2005 et 2015, selon l'Observatoire des inégalités. Les territoires ruraux tombent parfois dans la misère et le taux de chômage, quant à lui, a augmenté au fur et à mesure des mises en place d'aides sociales, pour ne plus descendre en dessous de 7% depuis 1983. La question de l'assistanat, et donc de la déresponsabilisation des citoyens dénoncée par Emmanuel Macron, se pose indéniablement.

Le gouvernement prêt à simplifier le maquis des aides mais sans baisser le niveau des prestations

À la suite de Gérald Darmanin et Bruno Le Maire qui ont tiré la sonnette d'alarme fin mai sur le volet financier, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, est revenue à la charge en évoquant l'inefficience des aides sociales, «maquis injuste et illisible». Une dizaine de minima sociaux seraient ainsi dans le viseur du gouvernement, représentant 25,4 milliards d'euros en 2015. Pour améliorer le système, l'exécutif veut mettre en place un «versement social unique», d'abord pour simplifier le calcul des prestations, ensuite pour permettre un versement automatique. La mesure doit permettre de s'assurer que tous ceux qui y ont droit touchent les allocations, mais aussi de faire des économies en évitant les versements indus et autres abus. En 2017, un milliard d'euros étaient par exemple versés en trop aux chômeurs. Les détails du projet pourraient être révélés en juillet à l'occasion de la présentation du plan pauvreté du gouvernement, mais pour l'instant aucune remise en cause du sacro-saint modèle français de l'État-providence ne point à l'horizon.

(Avec agences)

http://www.lefigaro.fr/social/2018/06/1 ... ancais.php
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 32256
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#2 Message par Pi-r2 » 13 juin 2018, 11:19

Ben faut dire qu'avec tous les immigrés voués à la pauvretés qu'ils laissent rentrer, il se plaignent un peu de ce qu'ils ont eux même causé !
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7567
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#3 Message par Indécis » 13 juin 2018, 11:20

Article malhonnête qui mélange aides sociales et assurance.
L'assurance retraite et l'assurance santé ne sont pas des aides sociales... :shock:
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

alpha2
+
+
Messages : 3107
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#4 Message par alpha2 » 13 juin 2018, 11:27

C'est clair : ahurissant de dire que la retraite est une aide sociale.

Seuls le minimum vieillesse, la CMU, l'AME, les APL et le RSA sont des aides sociales.

Le chômage, la santé et la retraite n'ont rien à voir avec des aides sociales dès lors que les bénéficiaires sont ou ont été cotisants.

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7567
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#5 Message par Indécis » 13 juin 2018, 11:32

Après, ne soyons pas naïfs : l'objectif du gouvernement (et donc de nos merdias) est de faire accepter plus facilement au peuple les baisses de prestations (sans baisse du tarif)...
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

vpl
~~+
~~+
Messages : 9755
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#6 Message par vpl » 13 juin 2018, 11:37

Le principe des aides sociales c'est de toute façon de la redistribution. Que ce soit par assurance ou prélèvement puis versement on parle bien de transferts.

Bravo à piR2 pour avoir atteint le point "célafotozimigrés" dès la 1ère réponse de la file ! Belle perf de robot, effectivement...

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7567
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#7 Message par Indécis » 13 juin 2018, 11:52

Pi-r2, don't feed the troll... :wink:
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

Raisonnable92
Messages : 13
Enregistré le : 06 juil. 2015, 15:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#8 Message par Raisonnable92 » 13 juin 2018, 13:34

Oui c'est malhonnête !
A ce compte, les assurances habitation et auto sont aussi des aides sociales !
On mélange volontairement aides sociales et assurances gérés par le public.
On devine bien l'objectif ; transférer vers le privé les assurances gérées par le public (maladie, retraite, chômage).
C'est un mouvement de fond depuis longtemp (système de mutuelle privé, systeme de retraite privé par capitalisation, délégation des missions replacement de pole emploi délégué à des sociétés privés...).

Mais qui ne savait pas que Macron était un président libéral ?

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7592
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#9 Message par optimus maximus » 13 juin 2018, 13:59

https://www.capital.fr/economie-politiq ... ce-1290225
Le système français permet clairement de combler, en partie, le fossé entre les plus riches et les plus pauvres. Le rapport entre les deux catégories de la population est de 8,3 avant impôts et prestations sociales. Il tombe à 4 après redistribution. Conséquence, les inégalités sont divisées par deux avec le système français. Et si la France est obligée dans sa politique de redistribuer autant, c’est qu’au départ, l’écart entre les plus aisés et les plus modestes est particulièrement élevé, comme vous allez le découvrir dans la vidéo du leader des études économiques sectorielles.

vpl
~~+
~~+
Messages : 9755
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#10 Message par vpl » 13 juin 2018, 14:11

Raisonnable92 a écrit :Oui c'est malhonnête !
A ce compte, les assurances habitation et auto sont aussi des aides sociales !
On mélange volontairement aides sociales et assurances gérés par le public.
On devine bien l'objectif ; transférer vers le privé les assurances gérées par le public (maladie, retraite, chômage).
C'est un mouvement de fond depuis longtemp (système de mutuelle privé, systeme de retraite privé par capitalisation, délégation des missions replacement de pole emploi délégué à des sociétés privés...).

Mais qui ne savait pas que Macron était un président libéral ?
C'est comme la grosse blague des prélèvements obligatoires : dans les pays où une partie (retraites, sécu...) est privée, paf ça sort du taux de prélèvements obligatoires. Du coup on compare des choux et des carottes mais c'est pas grave parce que c'est le but...

aleph-zero
Messages : 758
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#11 Message par aleph-zero » 13 juin 2018, 14:42

Indécis a écrit :Article malhonnête qui mélange aides sociales et assurance.
L'assurance retraite et l'assurance santé ne sont pas des aides sociales... :shock:
+1

De même que dans la video il dit "on met un pognon de dingue dans des minimas sociaux, les gens ils restent pauvre" et non pas "on met un pognon de dingue dans l'aide sociale" et encore moins "dans l'assurance sociale".

aleph-zero
Messages : 758
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#12 Message par aleph-zero » 13 juin 2018, 14:43

vpl a écrit :
Raisonnable92 a écrit :Oui c'est malhonnête !
A ce compte, les assurances habitation et auto sont aussi des aides sociales !
On mélange volontairement aides sociales et assurances gérés par le public.
On devine bien l'objectif ; transférer vers le privé les assurances gérées par le public (maladie, retraite, chômage).
C'est un mouvement de fond depuis longtemp (système de mutuelle privé, systeme de retraite privé par capitalisation, délégation des missions replacement de pole emploi délégué à des sociétés privés...).

Mais qui ne savait pas que Macron était un président libéral ?
C'est comme la grosse blague des prélèvements obligatoires : dans les pays où une partie (retraites, sécu...) est privée, paf ça sort du taux de prélèvements obligatoires. Du coup on compare des choux et des carottes mais c'est pas grave parce que c'est le but...
Les frais de scolarité aussi...

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#13 Message par lecriminel » 13 juin 2018, 15:12

Indécis a écrit :Article malhonnête qui mélange aides sociales et assurance.
Ne vous plaignez pas, il n'a pas compté comme aide sociale (parce que le bénéficiaire n'en avait pas besoin) les milliards versés à Dassault et cie,
ou les exemptions d'impots (1er poste de dépense de l'Etat)
c'est vrai que le chiffre aurait donné le vertige.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

alpha2
+
+
Messages : 3107
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#14 Message par alpha2 » 13 juin 2018, 15:13

aleph-zero a écrit :
Indécis a écrit :Article malhonnête qui mélange aides sociales et assurance.
L'assurance retraite et l'assurance santé ne sont pas des aides sociales... :shock:
+1

De même que dans la video il dit "on met un pognon de dingue dans des minimas sociaux, les gens ils restent pauvre" et non pas "on met un pognon de dingue dans l'aide sociale" et encore moins "dans l'assurance sociale".


Oui mais... Il parle bien des minimas sociaux dans sa vidéo ; or il annonce aujourd'hui une réforme de la prise en charge des frais d'optique / dentaire par l'assurance maladie.
Bref, il entretient la confusion.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#15 Message par lecriminel » 13 juin 2018, 15:20

La definition d'aide sociale, c'est le remboursement indirectement via les impots d'une partie de l'argent perdu par un groupe au profit d'un autre à cause d'un desequilibre des forces ?
autrement dit, comme dit optimus, beaucoup d'aide sociale signifie gros système mafieux (ou mauvaises règles économiques) ?
Eh bien je félicite Micron de vouloir s'attaquer au système mafieux !
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16109
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#16 Message par wasabi » 13 juin 2018, 16:03

alpha2 a écrit :
Le chômage, la santé et la retraite n'ont rien à voir avec des aides sociales dès lors que les bénéficiaires sont ou ont été cotisants.
Un petit peu quand même dans la mesure où le rapport cotisations / pensions n'est pas le même pour tous. Il en a qui sont plus privilégiés que d'autres, certains qui sont éligibles aux meilleurs rendements et pas les autres.
C'est le même principe que l'aide sociale, en fonction de critères arbitraires on va décider que vous êtes éligible à telle prestation.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 13299
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#17 Message par kamoulox » 13 juin 2018, 18:26

Aucun système n’est parfait. Sans la porte ouverte à l’Afrique le système fonctionnerais plutôt pas trop mal. Mais la France se paupérise à vitesse grand V, et on continue de faire entrer des centaines de milliers de pauvres qui rêvent d’une vie meilleure. Sauf que même pour beaucoup de français, c’est la galère. On ne rajoute pas de la misère à la misère

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25329
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#18 Message par Gpzzzz » 13 juin 2018, 18:38

vpl a écrit :Le principe des aides sociales c'est de toute façon de la redistribution. Que ce soit par assurance ou prélèvement puis versement on parle bien de transferts.

Bravo à piR2 pour avoir atteint le point "célafotozimigrés" dès la 1ère réponse de la file ! Belle perf de robot, effectivement...
quand la vérité est su évidente t as pas besoin d une AI. un robot est capable de faire une soustraction et de découvrir un déficit.
mais sur le fond vpl tu penses que l'immigration rapporte à la France ?

Avatar du membre
kamoulox
~~+
~~+
Messages : 13299
Enregistré le : 20 nov. 2008, 12:25

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#19 Message par kamoulox » 13 juin 2018, 18:42

Gpzzzz a écrit :
vpl a écrit :Le principe des aides sociales c'est de toute façon de la redistribution. Que ce soit par assurance ou prélèvement puis versement on parle bien de transferts.

Bravo à piR2 pour avoir atteint le point "célafotozimigrés" dès la 1ère réponse de la file ! Belle perf de robot, effectivement...
quand la vérité est su évidente t as pas besoin d une AI. un robot est capable de faire une soustraction et de découvrir un déficit.
mais sur le fond vpl tu penses que l'immigration rapporte à la France ?
Oui évidemment. Elle a apporté depuis longtemps. Mais là on est obligé pour sauver le pays de ne prendre que la crème. Là on a plutôt le fond du fond

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7567
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#20 Message par Indécis » 13 juin 2018, 22:18

kamoulox a écrit :
Gpzzzz a écrit :
vpl a écrit :Le principe des aides sociales c'est de toute façon de la redistribution. Que ce soit par assurance ou prélèvement puis versement on parle bien de transferts.

Bravo à piR2 pour avoir atteint le point "célafotozimigrés" dès la 1ère réponse de la file ! Belle perf de robot, effectivement...
quand la vérité est su évidente t as pas besoin d une AI. un robot est capable de faire une soustraction et de découvrir un déficit.
mais sur le fond vpl tu penses que l'immigration rapporte à la France ?
Oui évidemment. Elle a apporté depuis longtemps.
Source ?
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

achillemo
~~+
~~+
Messages : 10255
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#21 Message par achillemo » 13 juin 2018, 22:27

France 98? :lol:
Le patriotisme selon Cedric1940: "Vas y Merkel, bouffe le !"

à propos du PS et du FN: "la peste et le choléra en quelques sorte, eh bien je ne peux pas choisir. Alors je vote blanc."

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#22 Message par pimono » 14 juin 2018, 02:40

Delambre a écrit :
Pour améliorer le système, l'exécutif veut mettre en place un «versement social unique», d'abord pour simplifier le calcul des prestations, ensuite pour permettre un versement automatique. La mesure doit permettre de s'assurer que tous ceux qui y ont droit touchent les allocations



Ca fait un moment qu'ils parlent de quelque chose comme " versement social unique".

Je pense que le but c'est de fusionner les aides pour au final donner un peu moins, et faire ainsi des économies de gros sur le dos des pauvres.
The winner don't takes it all

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12206
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#23 Message par cashisking » 14 juin 2018, 07:42

https://www.contrepoints.org/2018/06/13 ... a-pauvrete
Comment en sommes-nous arrivés au point où il est devenu polémique de suggérer que le travail doit rapporter plus que les allocations ? Comment se fait-il que des aides supposées être limitées dans le temps et avoir un effet ponctuel soient devenues structurelles, plongeant des millions de personnes dans la dépendance ?
Iain Duncan Smith est le premier secrétaire d’État au travail à avoir reconnu l’échec d’une augmentation constante du budget social. Depuis la Seconde Guerre mondiale, le coût des allocations et des retraites a atteint des montants vertigineux sans qu’il n’y ait eu d’impact notable ni sur la pauvreté ni sur la réduction des inégalités. La raison de cet échec, bien qu’évidente une fois reconnue, contredit la vieille doxa de gauche : la pauvreté ne se réduit pas à un manque d’argent. Elle est en effet plutôt due à d’autres facteurs, par exemple un faible niveau d’instruction, le chômage, la drogue, un contexte familial difficile, un manque d’ambition. Il s’ensuit qu’on ne réduit pas la pauvreté en distribuant de l’argent aux pauvres.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#24 Message par lecriminel » 14 juin 2018, 09:44

cashisking a écrit :https://www.contrepoints.org/2018/06/13 ... a-pauvrete
Comment en sommes-nous arrivés au point où il est devenu polémique de suggérer que le travail doit rapporter plus que les allocations ?
ce qui est frappant, c'est que ce n'est jamais la hausse des salaires (alors que le smic, salaire de référence, ne permet même pas de payer toutes les factures) qui est envisagée, mais toujours la baisse des allocations (par des gens qui se plaignent de ne pas joindre les 2 bouts avec plus de 5.000 euros/mois).
la France, what else ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16109
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#25 Message par wasabi » 14 juin 2018, 12:14

lecriminel a écrit :
cashisking a écrit :https://www.contrepoints.org/2018/06/13 ... a-pauvrete
Comment en sommes-nous arrivés au point où il est devenu polémique de suggérer que le travail doit rapporter plus que les allocations ?
ce qui est frappant, c'est que ce n'est jamais la hausse des salaires (alors que le smic, salaire de référence, ne permet même pas de payer toutes les factures) qui est envisagée, mais toujours la baisse des allocations (par des gens qui se plaignent de ne pas joindre les 2 bouts avec plus de 5.000 euros/mois).
la France, what else ?
évidemment, le SMIC est beaucoup trop haut, c'est stupide les différents "coups de pouces" politiques qui se rajoutent à des augmentations automatiques trop importantes, ce qui fait que le SMIC depuis 20 ans progresse plus vite que les salaires. Ca paupérise tout le pays. Les bas salaires ne sont pas compétitifs par rapport aux autres européens de l'Ouest (en particulier pour ça que l'agriculture française se fait bouffer par l'espagnole et l'allemande) et les gens qualifiés vivent avec un salaire moyen trop proche du SMIC ce qui fait que leur pouvoir d'achat est bas comparativement aux autres pays ce qui en particulier a un impact sur l'industrie automobile française, voire l'industrie en général car les gens s'équipent en low cost chinois et en ameublement en kit suédois voire font leur travaux via des GSB parce qu'ils n'ont pas suffisament d'excédent pour faire marcher les artisans français ou les fabricants français.

Ils feraient mieux de lutter contre les coûts -de la vie- en particulier ceux provoqués par les rentiers afin qu'avec un SMIC les gens aient un pouvoir d'achat en augmentation.

Mais comme Macron c'est un peu les rentiers qui ont choisi de ne plus passer par l'intermédiaire des partis politiques et de faire l'activité en direct, c'est pas demain la veille qu'il va s'attaquer à ça. Alors certes il fait croire qu'il va s'attaquer aux lobbys des opticiens et des prothésistes audio, pour les premiers prix mais pas pour le reste. Et l'immobilier ne sera toujours pas abordé.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#26 Message par lecriminel » 14 juin 2018, 13:31

wasabi a écrit :évidemment, le SMIC est beaucoup trop haut
trop haut par rapport aux autres pays,
trop bas par rapport au cout de la vie,
trop bas par rapport aux différents rentiers (sauf si on trouve que c'est bien d'avoir du chomage de masse)
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

franckyfranck
-+
-+
Messages : 2495
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#27 Message par franckyfranck » 14 juin 2018, 13:34

C'est quand même une belle journée ou on apprend que l'optique, l'auditif et le dentaire vont être remboursé à 100%. Le taux de remboursement de l'optique en France était honteux (et idem pour le dentaire) alors que l'on sait que ne pas soigner les gens les rend improductif et donc nous coute des aides sociales. Idem pour les classes de CP / CE1 doublées en ZEP c'est quand même une belle façon d'éviter de payer des prisons plus tard.

Il n'a pas tout à fait tord quand il dit que ca coute beaucoup de fric et que les résultats ne sont pas la. Et de l'autre coté les boites peinent à recruter des gens. Donc oui c'est plutot dans l'éducation et la formation qu'il faut mettre le fric pour que les gens ne soient PAS au chomage. Et peut être un peu rendre les aides plus spécifiques. Je connais un "chomeur volontaire", le mec est diplomé d'une bonne école d'ingé, il peut tout à fait bosser (il n'est pas incompétent en plus) mais il a fait le choix de profiter de ses allocations chomage car la soupe n'est pas assez bonne à son gout. On serait dans un système par capitalisation je n'aurais rien à redire à son comportement. Mais si on souhaite maintenir un système solidaire, ce genre de comportement ne peut être encouragé. Et c'est valable aussi bien pour des gens comme lui que d'autres qui vont dire : "Au fond je préfére toucher XXX à rien foutre plutôt que d'aller faire un boulot". Ce choix la, on ne peut pas le tolérer.
Mais comme Macron c'est un peu les rentiers qui ont choisi de ne plus passer par l'intermédiaire des partis politiques
Je n'ai pas vu beaucoup de rentiers chez En Marche mais j'ai vu beaucoup de professionnels qui gagnent bien voir très bien leur vie. Ils peuvent être un peu déconnectés car effectivement ils gagnent bcp d'argent et n'ont que peu de "bas revenus" dans leurs cercles de fréquentation (mais c'est la société qui veut cela vu qu'ouvriers et cadres ne bossent plus dans les mêmes boites). Les partis politiques semblaient enferrés dans l'immobilisme et incapables de faire ce dont le pays avait besoin. Le choix était avant tout de partir sur une équipe nouvelle qui ferait car libre de toute attache. Et ce fut un bon choix.

Sur ce, bonne coupe du monde... (Le calme avant la tempéte)...

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#28 Message par lecriminel » 14 juin 2018, 13:59

franckyfranck a écrit :1.C'est quand même une belle journée ou on apprend que l'optique, l'auditif et le dentaire vont être remboursé à 100%. Le taux de remboursement de l'optique en France était honteux (et idem pour le dentaire) alors que l'on sait que ne pas soigner les gens les rend improductif et donc nous coute des aides sociales. Idem pour les classes de CP / CE1 doublées en ZEP c'est quand même une belle façon d'éviter de payer des prisons plus tard.

Il n'a pas tout à fait tord quand il dit que ca coute beaucoup de fric et que les résultats ne sont pas la. Et de l'autre coté les boites peinent à recruter des gens. Donc oui c'est plutot dans l'éducation et la formation qu'il faut mettre le fric pour que les gens ne soient PAS au chomage. Et peut être un peu rendre les aides plus spécifiques. 2. Je connais un "chomeur volontaire", le mec est diplomé d'une bonne école d'ingé, il peut tout à fait bosser (il n'est pas incompétent en plus) mais il a fait le choix de profiter de ses allocations chomage car la soupe n'est pas assez bonne à son gout. On serait dans un système par capitalisation je n'aurais rien à redire à son comportement. Mais si on souhaite maintenir un système solidaire, ce genre de comportement ne peut être encouragé. Et c'est valable aussi bien pour des gens comme lui que d'autres qui vont dire : "Au fond je préfére toucher XXX à rien foutre plutôt que d'aller faire un boulot". Ce choix la, on ne peut pas le tolérer.
Mais comme Macron c'est un peu les rentiers qui ont choisi de ne plus passer par l'intermédiaire des partis politiques
3.Je n'ai pas vu beaucoup de rentiers chez En Marche mais j'ai vu beaucoup de professionnels qui gagnent bien voir très bien leur vie. Ils peuvent être un peu déconnectés car effectivement ils gagnent bcp d'argent et n'ont que peu de "bas revenus" dans leurs cercles de fréquentation (mais c'est la société qui veut cela vu qu'ouvriers et cadres ne bossent plus dans les mêmes boites). Les partis politiques semblaient enferrés dans l'immobilisme et incapables de faire ce dont le pays avait besoin. Le choix était avant tout de partir sur une équipe nouvelle qui ferait car libre de toute attache. Et ce fut un bon choix.

Sur ce, bonne coupe du monde... (Le calme avant la tempéte)...
1.l'auditif et l'optique ce ne sont pas des operations d'urgence, j'aurais largement préféré moins de participation des salaires à la SS quitte à devoir se faire soigner à l'étranger. Là c'est la victoire du lobby.
2. je pense que tu prends le problème à l'envers: il y a plus d'offre que de demande de travail. Ce qui veut dire que pour arriver au taux d'emploi maximum, ce sont les employeurs qui doivent cesser de faire la fine bouche ou de ne pas vouloir payer au niveau idoine. Bien entendu, la mode est au flat, les chomeurs devraient tous recevoir le même montant, sinon ceux qui se sont gavés risquent d'abuser, comme ton ami.
3. ce sont des rentiers au sens large. Puisque le niveau de remuneration du travail est connu-le smic-, ce sont d'autres raisons (le réseau principalement) qui justifient de la grosse part de leurs revenus, ce sont des rentes. Par exemple, quand Mme Fillon est payée 9.500 pour un boulot payé normalement 500, c'est une rentière (à hauteur de 9.000), même si elle fait réellement le boulot. Mais légalement elle ne sera inquiétée que si elle ne fait pas le boulot (rentière à hauteur de 9.500) car la rente est légale (même à 9.000) tandis que l'emploi ficitf est illégal.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16109
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#29 Message par wasabi » 14 juin 2018, 14:20

franckyfranck a écrit : Je n'ai pas vu beaucoup de rentiers chez En Marche mais j'ai vu beaucoup de professionnels qui gagnent bien voir très bien leur vie.
Je ne parle pas des gens qui ont voté pour lui, mais des lobbys qui on fait que ce mec sans parti et sans expérience politique ait eu une tribune bienveillante partout pour sa campagne, qui ont torpillé Fillon quand il était dangereux, encensé médiatiquement Mélenchon et Le Pen dans un premier temps pour les couler ensuite.
De ce petit club de milliardaires et d’apparatchiks qui se sont dits que l'externalisation des décisions à des politiques touchait à sa fin.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

vpl
~~+
~~+
Messages : 9755
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#30 Message par vpl » 14 juin 2018, 14:30

On est quand même tous d'accord qu'à part en trafiquant à côté "distribuer de l'argent aux pauvres " n'a d'autre but que d'aider à survivre sans faire chier ?
Ça doit faire 20 ans qu'on parle d'aider les petits salaires pour encourager le retour à l'emploi, mais :
1 - l'emploi n'est pas si évident à trouver pour tout le monde (ou alors 2h de ménage par jour à 6h du matin ?)
2 - c'est à chaque fois une usine à gaz pour être mis en place, et plein de bénéficiaires potentiels ne font pas ces démarches, à supposer qu'ils savent que ça existe

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#31 Message par pimono » 14 juin 2018, 14:42

franckyfranck a écrit :
Et de l'autre coté les boites peinent à recruter des gens. Donc oui c'est plutot dans l'éducation et la formation qu'il faut mettre le fric pour que les gens ne soient PAS au chomage.
tu crois encore à ces conneries toi ? :roll:
Chaque années des centainnes de milliers de jeunes sortent diplomés, et ne trouvent pas d'emploi car l'économie ne suit pas.
franckyfranck a écrit : Je connais un "chomeur volontaire", le mec est diplomé d'une bonne école d'ingé, il peut tout à fait bosser (il n'est pas incompétent en plus) mais il a fait le choix de profiter de ses allocations chomage car la soupe n'est pas assez bonne à son gout.
La définition de chomeur, c'est d'avoir été privé d'emploi involontairement et s'il touche des droits, c'est qu'il a cotisé. Mais ces droits (au chomage) ne sont pas éternels et il a tout à fait le droit de "profiter" de ses allocations tant qu'il ne trouve pas une situation professionnelle sérieuse et satisfaisante en harmonie avec son profil et ses attentes.
The winner don't takes it all

aleph-zero
Messages : 758
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#32 Message par aleph-zero » 14 juin 2018, 16:41

lecriminel a écrit :
franckyfranck a écrit :1.C'est quand même une belle journée ou on apprend que l'optique, l'auditif et le dentaire vont être remboursé à 100%. Le taux de remboursement de l'optique en France était honteux (et idem pour le dentaire) alors que l'on sait que ne pas soigner les gens les rend improductif et donc nous coute des aides sociales. Idem pour les classes de CP / CE1 doublées en ZEP c'est quand même une belle façon d'éviter de payer des prisons plus tard.

Il n'a pas tout à fait tord quand il dit que ca coute beaucoup de fric et que les résultats ne sont pas la. Et de l'autre coté les boites peinent à recruter des gens. Donc oui c'est plutot dans l'éducation et la formation qu'il faut mettre le fric pour que les gens ne soient PAS au chomage. Et peut être un peu rendre les aides plus spécifiques. 2. Je connais un "chomeur volontaire", le mec est diplomé d'une bonne école d'ingé, il peut tout à fait bosser (il n'est pas incompétent en plus) mais il a fait le choix de profiter de ses allocations chomage car la soupe n'est pas assez bonne à son gout. On serait dans un système par capitalisation je n'aurais rien à redire à son comportement. Mais si on souhaite maintenir un système solidaire, ce genre de comportement ne peut être encouragé. Et c'est valable aussi bien pour des gens comme lui que d'autres qui vont dire : "Au fond je préfére toucher XXX à rien foutre plutôt que d'aller faire un boulot". Ce choix la, on ne peut pas le tolérer.
Mais comme Macron c'est un peu les rentiers qui ont choisi de ne plus passer par l'intermédiaire des partis politiques
3.Je n'ai pas vu beaucoup de rentiers chez En Marche mais j'ai vu beaucoup de professionnels qui gagnent bien voir très bien leur vie. Ils peuvent être un peu déconnectés car effectivement ils gagnent bcp d'argent et n'ont que peu de "bas revenus" dans leurs cercles de fréquentation (mais c'est la société qui veut cela vu qu'ouvriers et cadres ne bossent plus dans les mêmes boites). Les partis politiques semblaient enferrés dans l'immobilisme et incapables de faire ce dont le pays avait besoin. Le choix était avant tout de partir sur une équipe nouvelle qui ferait car libre de toute attache. Et ce fut un bon choix.

Sur ce, bonne coupe du monde... (Le calme avant la tempéte)...
1.l'auditif et l'optique ce ne sont pas des operations d'urgence, j'aurais largement préféré moins de participation des salaires à la SS quitte à devoir se faire soigner à l'étranger. Là c'est la victoire du lobby.
Non, il faut voir la partie immergée de l'iceberg.

Dès qu'un truc est remboursé, les tarifs sont négociés entre sécu/mutuelles et professionnels ce qui entraîne systématiquement des baisse de prix (et a contrario, lorsqu'un médicament est déremboursé, son prix est souvent mutiplié par 2 ou 3 dans les mois qui suivent).

Les Affelou & Optic 2000 vont devoir proposer des offres "raisonnables".

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16109
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#33 Message par wasabi » 14 juin 2018, 18:26

aleph-zero a écrit : Les Affelou & Optic 2000 vont devoir proposer des offres "raisonnables".
ils vont surtout faire un concours pour trouver le truc le plus pouilleux possible qui fasse le plus SDF, le truc que personne qui a le choix ne voudra porter, et le proposer au tarif de base. D'ailleurs les gus du ministère de la santé ont bien compris que c'est ça qui allait se passer car ils ont de l'autre côté diminué le remboursement max pour les montures. Au final les gens auront un reste à charge plus important.

Faut bien comprendre ce qui se passe, on prétend œuvrer dans l'intérêt du contribuable en proposant un service de base pas cher, qui existait déjà chez les opticiens en ligne, mais en réalité on rend les mutuelles obligatoires puis on impose par la loi des réductions drastiques de leurs remboursements vu qu'elles n'ont plus besoin de séduire étant donné que le client est captif, en fait l'Etat agit ici comme l'organe punitif du cartel des mutuelles qui est fondamentalement instable car un petit malin qui voudrait rompre l'accord peut rafler la mise en proposant plus que les autres au même prix. Souvenez vous quand même qu'il y a peu (avant 2014 https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... rieLien=id ) on pouvait avoir une paire de lunettes par an avec des mutuelles, et que les montures étaient remboursées avec parfois des plafonds au delà de 200€, aujourd'hui 150€, demain 100€ et après demain ?

Le contribuable est juste en train de se faire sodomiser à sec.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

achillemo
~~+
~~+
Messages : 10255
Enregistré le : 20 août 2007, 21:05
Localisation : 93

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#34 Message par achillemo » 14 juin 2018, 18:52

C'est surtout que si les prix doivent baisser, ceux qui fabriquent en France vont devoir saligner sur les autres et donc délocaliser. Pourquoi autant de médicament sont ils fabriqués en Inde alors qu'ils sont remboursés?
Le patriotisme selon Cedric1940: "Vas y Merkel, bouffe le !"

à propos du PS et du FN: "la peste et le choléra en quelques sorte, eh bien je ne peux pas choisir. Alors je vote blanc."

aleph-zero
Messages : 758
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#35 Message par aleph-zero » 15 juin 2018, 13:34

achillemo a écrit :C'est surtout que si les prix doivent baisser, ceux qui fabriquent en France vont devoir saligner sur les autres et donc délocaliser.
C'est faux. Ceux qui veulent de la marge ont déjà délocalisé.

La plupart des dentistes font déjà faire les prothèses à pétaouchnok et facturent pourtant le prix fort au client.

A côté de ça, je me suis trouvé un dentiste libéral, qui fait les tarifs sécu, et qui fait faire les prothèses dans la région.

D'ailleurs, quand il trouve que les tarifs sécu sont trop faibles, il ne parle jamais des tarifs de prothèses, mais des tarifs des soins courants.

vpl
~~+
~~+
Messages : 9755
Enregistré le : 20 sept. 2008, 13:12

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#36 Message par vpl » 15 juin 2018, 13:46

wasabi a écrit :Le contribuable est juste en train de se faire sodomiser à sec.
Pourquoi tu mélanges contribuable et mutuelles ?

Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7306
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#37 Message par Lo2 » 15 juin 2018, 13:57

Raisonnable92 a écrit :Oui c'est malhonnête !
A ce compte, les assurances habitation et auto sont aussi des aides sociales !
On mélange volontairement aides sociales et assurances gérés par le public.
On devine bien l'objectif ; transférer vers le privé les assurances gérées par le public (maladie, retraite, chômage).
C'est un mouvement de fond depuis longtemp (système de mutuelle privé, systeme de retraite privé par capitalisation, délégation des missions replacement de pole emploi délégué à des sociétés privés...).

Mais qui ne savait pas que Macron était un président libéral ?
Cf GOPÉ !
Quand on les lit, on se rend compte que c'est ce que Macron applique. Normal, la France s'est engagé à respecter les traités de l'UE et donc à respecter ces GOPÉ.
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#38 Message par pimono » 15 juin 2018, 14:05

Lo2 a écrit :Cf GOPÉ !
Quand on les lit, on se rend compte que c'est ce que Macron applique. Normal, la France s'est engagé à respecter les traités de l'UE et donc à respecter ces GOPÉ.
Moi ce que je comprends pas, c'est pourquoi on continue d'avoir des ministres et un parlement et une assemblée en France si ça ne sert strictement plus à rien ?
N'y aurait-il pas des économies (en dizainnes de Milliards ) à faire en virant tout ces gens au plus vite de façon a laisser place à l'europe et aux vrais débats ?
The winner don't takes it all

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 9949
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#39 Message par Goldorak2 » 15 juin 2018, 14:16

pimono a écrit :
Lo2 a écrit :Cf GOPÉ !
Quand on les lit, on se rend compte que c'est ce que Macron applique. Normal, la France s'est engagé à respecter les traités de l'UE et donc à respecter ces GOPÉ.
Moi ce que je comprends pas, c'est pourquoi on continue d'avoir des ministres et un parlement et une assemblée en France si ça ne sert strictement plus à rien ?
N'y aurait-il pas des économies (en dizainnes de Milliards ) à faire en virant tout ces gens au plus vite de façon a laisser place à l'europe et aux vrais débats ?
La communication, la propagande. Et l'acceptation.
Si les ***-tribuables se rebellaient ou ne participaient plus, ça couterait cher et rapporterait peu. On peut laisser un décorum d'élection ? Non ? C passe bien. Les régimes à parti unique organisent aussi des élections. L'UE elle même se dit "démocratique". Elle a même le culot de désigner populiste les souhaits de certains européens.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf

Avatar du membre
wasabi
~~+
~~+
Messages : 16109
Enregistré le : 27 janv. 2008, 12:32

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#40 Message par wasabi » 15 juin 2018, 14:27

vpl a écrit :
wasabi a écrit :Le contribuable est juste en train de se faire sodomiser à sec.
Pourquoi tu mélanges contribuable et mutuelles ?
contribuables des mutuelles, c'est à dire les actifs actifs. Effectivement pas les contribuables aux impôts.
"Le marché peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable" - J.M. Keynes, 1936

Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7306
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#41 Message par Lo2 » 15 juin 2018, 14:32

pimono a écrit :
Lo2 a écrit :Cf GOPÉ !
Quand on les lit, on se rend compte que c'est ce que Macron applique. Normal, la France s'est engagé à respecter les traités de l'UE et donc à respecter ces GOPÉ.
Moi ce que je comprends pas, c'est pourquoi on continue d'avoir des ministres et un parlement et une assemblée en France si ça ne sert strictement plus à rien ?
N'y aurait-il pas des économies (en dizainnes de Milliards ) à faire en virant tout ces gens au plus vite de façon a laisser place à l'europe et aux vrais débats ?
Ces GOPÉ sont pour tout les membres et sont "invités" à les ratifier au plus vite. En face les parlements ne peuvent avoir qu'un attitude défensive. Et surtout ils n'ont plus la capacité de mener à bien une politique contraire à la politique décidée à Bruxelles.
Suivant les pays on est plus ou moins loin de la cible. Donc, officiellement, ils laissent du temps aux pays de mettre en place tout ça. En fait, ils mettent en place tout ce qui peut être passer sans trop de grogne populaire qui se fait déchiqueter menu avec cette politique ultralibérale.
Là, on a Macron qui a été mis en place par des intérêts privés et il applique les GOPÉ.

Les Européistes diront que si, on peut encore décider, négocier. Ils pourront avancer que Bruxelles ne dira rien si on fait différemment (car pays trop fort) ou ché pas quoi encore. On pourraient y voir une forme de vérité car tous les pouvoirs n'ont pas été transféré intégralement. Ils sont désormais partagés.

Ce qui est sûr, c'est que les peuples membre de l'UE ne décident plus (via leurs institutions démocratiques). Une entité supranationale donne la direction à mener. Démocratie is dead.

Pire, elle essaie de réveiller les anciens peuples comme la Catalogne, les Corses etc. Pour la Catalogne, on peut même se demander si un nouveau-ancien peuple a bien été réveillé pour leur plus grand bonheur. Diviser pour régner.
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

alpha2
+
+
Messages : 3107
Enregistré le : 08 mars 2015, 16:17

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#42 Message par alpha2 » 15 juin 2018, 14:54

pimono a écrit :
Lo2 a écrit :Cf GOPÉ !
Quand on les lit, on se rend compte que c'est ce que Macron applique. Normal, la France s'est engagé à respecter les traités de l'UE et donc à respecter ces GOPÉ.
Moi ce que je comprends pas, c'est pourquoi on continue d'avoir des ministres et un parlement et une assemblée en France si ça ne sert strictement plus à rien ?
N'y aurait-il pas des économies (en dizainnes de Milliards ) à faire en virant tout ces gens au plus vite de façon a laisser place à l'europe et aux vrais débats ?

On continue à les payer grassement pour donner l'illusion aux électeurs qu'ils choisissent et sont en démocratie.
L'électeur français élit un Président et une Assemblée, donc il a l'impression que c'est lui qui décide de la politique. Tous les 5 ans, il fait sauter le Président et change la majorité à l'Assemblée, donc il a l'impression qu'il a fait un vrai choix politique d'alternance.
Pendant ce temps là, il ne voit pas que la Commission européenne agit toujours dans le même sens, et que les députés européens votent tous comme un seul homme (PS, LR, LREM, même combat au PE).

Indécis
~~+
~~+
Messages : 7567
Enregistré le : 19 mars 2009, 19:43

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#43 Message par Indécis » 21 juin 2018, 11:38

"Pognon de dingue dans les minima sociaux" : le rapport qui contredit Emmanuel Macron
https://m6info.yahoo.com/pognon-de-ding ... 35685.html

"Selon une étude publique, les dépenses liées à la lutte contre la pauvreté en France sont plutôt dans la moyenne européenne.

En regrettant qu'”on met(te) un pognon de dingue dans les minima sociaux” et que “les gens pauvres restent pauvres”, Emmanuel Macron a voulu provoquer mais il a surtout exagéré. Selon une étude publiée ce jeudi et réalisée par la Dress*, “dans le dossier de la lutte contre la pauvreté, on est un pays généreux, mais les décalages par rapport à l’Europe sont faibles”, affirme Jean-Marc Aubert, responsable du service de statistiques des ministères sociaux.

Dans l’ensemble des dépenses liées à la protection sociale, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale représente 3% des dépenses. C’est-à-dire pas grand-chose par rapport aux secteurs de la santé et de la vieillesse qui représentent ensemble 81% des dépenses de protection sociale. Viennent ensuite les prestations familiales (8%) et de celles liée à l’emploi (chômage, insertion, 6%).

Autre élément de la Dress qui contredit Emmanuel Macron : ces dépenses de luttes contre la pauvreté ne sont pas totalement inefficaces : Selon les calculs d’Eurostat, la totalité du système de redistribution sociale et fiscale “réduit de l’ordre d’une dizaine de points la pauvreté et l’exclusion sociale en France”. En 2016, le taux de pauvreté monétaire en France était estimé à 13,6% en 2016 (+1,1 point depuis 2008) et se situerait 24% environ sans les aides sociales versées, estime Eurostat.

La France a versé 714,5 milliards d’euros de prestations sociales en 2016, ce qui représente 32,1% du PIB (+4 points en 20 ans), comparé à une moyenne de 27,5% pour l’Union européenne à 28 pays. La France est le pays européen qui dépense le plus, juste devant le Danemark et la Finlande.
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".

aleph-zero
Messages : 758
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#44 Message par aleph-zero » 21 juin 2018, 11:49

C'est hors-sujet.

Macron n'a pas dit qu'on mettait trop d'argent dans l'aide sociale ou qu'on en mettait plus que les autres.

Il a dit qu'on en mettait beaucoup et que ça ne permettait pas aux bénéficiaires de se sortir de leur situation de pauvreté.

Ca n'a rien à voir.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#45 Message par lecriminel » 21 juin 2018, 11:59

aleph-zero a écrit :C'est hors-sujet.

Macron n'a pas dit qu'on mettait trop d'argent dans l'aide sociale ou qu'on en mettait plus que les autres.

Il a dit qu'on en mettait beaucoup et que ça ne permettait pas aux bénéficiaires de se sortir de leur situation de pauvreté.

Ca n'a rien à voir.
La reproduction sociale est un pilier de ses donneurs d'ordres, les ploutocrates.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Raoul Duke
Messages : 1137
Enregistré le : 25 janv. 2009, 19:32

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#46 Message par Raoul Duke » 21 juin 2018, 12:10

Aide sociale ou pas, ce qui plombe la France c'est le niveau bien trop élevé des retraites...c'est là qu'il y du gras.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6246
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#47 Message par Vincent92 » 21 juin 2018, 12:33

lecriminel a écrit :
Indécis a écrit :Article malhonnête qui mélange aides sociales et assurance.
Ne vous plaignez pas, il n'a pas compté comme aide sociale (parce que le bénéficiaire n'en avait pas besoin) les milliards versés à Dassault et cie,
ou les exemptions d'impots (1er poste de dépense de l'Etat)
c'est vrai que le chiffre aurait donné le vertige.
Quand on considère qu'une baisse d’impôt consentie est une dépense ou une aide, cela veut dire qu'on a touché le fond et qu'on est mûr pour travailler à Bercy.
Puisque cela revient à dire que l'argent n'appartient pas à celui qui l'a gagné mais est avant tout l'argent de l'état qui veut bien - comme certains monarques en leur temps - en redistribuer une partie et comme bon lui semble à celui qui l'a obtenu/créé au départ.
Sur le fond c'est bien des recettes en moins mais la forme me gène beaucoup.
Modifié en dernier par Vincent92 le 21 juin 2018, 12:42, modifié 1 fois.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#48 Message par lecriminel » 21 juin 2018, 12:41

Vincent92 a écrit :Quand on considère qu'une baisse d’impôt consenti est une dépense, cela veut dire qu'on a touché le fond et qu'on est mûr pour travailler à Bercy.
Puisque cela revient à dire que l'argent n'appartient pas à celui qui l'a gagné mais est avant tout l'argent de l'état
Le problème c'est que le type ne l'a pas gagné !!!
Dassault aurait probablement de toute façon gagné au moins le smic, mais pour les milliards supplémentaires j'ai un très gros doutes (le même que pour les 9.500 de Mme Fillon pour un mi-temps de secrétaire)

C'est sûr que si tu crois que Delahousse "gagne" 250.000 euros pour lire un prompteur,
ou que les passe-droits ne comptent pas,
tu vas me prendre pour un dangereux etatiste-taxeur.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6246
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#49 Message par Vincent92 » 21 juin 2018, 12:48

lecriminel a écrit :
Vincent92 a écrit :Quand on considère qu'une baisse d’impôt consenti est une dépense, cela veut dire qu'on a touché le fond et qu'on est mûr pour travailler à Bercy.
Puisque cela revient à dire que l'argent n'appartient pas à celui qui l'a gagné mais est avant tout l'argent de l'état
Le problème c'est que le type ne l'a pas gagné !!!
Dassault aurait probablement de toute façon gagné au moins le smic, mais pour les milliards supplémentaires j'ai un très gros doutes (le même que pour les 9.500 de Mme Fillon pour un mi-temps de secrétaire)

C'est sûr que si tu crois que Delahousse "gagne" 250.000 euros pour lire un prompteur,
ou que les passe-droits ne comptent pas,
tu vas me prendre pour un dangereux etatiste-taxeur.
Pour Delousse c'est compliqué de répondre car France 2 fait parti du "service public". Pour Hanouna, si l'état lui consentait des impôts en moins (à la place de payer x il en payer y ou y est inférieur à x), je ne considérerais pas cela comme une dépense ou une aide.
Par contre, le fait qu'il contribue moins diminurait d'autant les recettes de l'état.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Les aides sociales représentent un tiers du PIB français

#50 Message par pimono » 21 juin 2018, 13:08

Vincent92 a écrit :Quand on considère qu'une baisse d’impôt consentie est une dépense ou une aide, cela veut dire qu'on a touché le fond et qu'on est mûr pour travailler à Bercy..

Biensur que oui qu'une baisse d'impot doit être considéré comme une dépense car l'état budgetise l'année budgétaire à venir selon des prévisions de l'année passée, aussi , sur le plan purement comptable, une baisse d'impôt est un manque à gagner dans le budget qui peut être regrettable car les français sont radins et ne dépenseront pas plus dans l'économie pour autant.
The winner don't takes it all

Répondre