Reine rouge et fin du monde

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Message
Auteur
fano
Messages : 573
Enregistré le : 18 janv. 2007, 17:04

Re: Reine rouge et fin du monde

#51 Message par fano » 14 juin 2018, 14:46

pimono a écrit :
Tom-Personne a écrit :
Après tout, pourquoi rester dans un pays ou 5 années d'études et 15 ans d'expérience valent moins qu'un peu de débrouille pour monter des "bons plans",

je comprends pas trop pourquoi vous ( sur ce forum en générale ) parlez constamment d'études et d'expérience.

-Les études ce n'est rien, c'est juste un cursus dans lequel on vous a rentré des idées préfabriquées de force sans que vous ayez pu vérifier la réalité de celles ci et dans lesquelles vous êtes prisonniers !

-l'expérience, c'est tout autre chose, c'est un véritable acquis mais si vous aviez réellement de l'expérience et que ça serait utile, ça se verait quelque part, non ?

J'ai croisé trop de gens qui prétendent avoir 10 ou 20ans d'expérience dans le même boulot, et en fait ils ne savent absolument rien faire or l'expérience implique d'avoir expérimentés des choses différentes et d'avoir le sens de la débrouille pour se tirer d'affaire devant un maximum de défits. c'est ça l 'expérience.

Quand on voit le merdier dans lesquel se trouvent les gens rien qu'avec une panne de RER ou d'une grève prévue, on voit vite le niveau d'expérience de la masse, moi ça me fait rire. :wink:
Tu peux nous faire faire profiter de ton expérience et nous expliquer comment te déplacer sans encombres dans paris quand le RER A est HS et St lazare également !
merci d'avance

Avatar du membre
Raoul Duke
Messages : 1137
Enregistré le : 25 janv. 2009, 19:32

Re: Reine rouge et fin du monde

#52 Message par Raoul Duke » 14 juin 2018, 14:49

pangloss a écrit :La science/technologie est sur une exponentielle.
La population mondiale éduquée est 10 fois plus nombreuse qu'il y a 50 ans. De plus elle se connecte...

Nous allons vers les beaux jours...
C'est pas la solution, c'est le problème ça...

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#53 Message par gilgamesh » 14 juin 2018, 14:53

Je fais clairement partie des optimistes : les progrès considérables de la science alliés au système capitaliste ont permis un développement fulgurant du niveau de vie et la création de richesse (biens et services) en grande quantité.Le nombre de personnes souffrant de la faim a diminué alors que dans le même temsp la population mondiale a augmenté.

Avec le développement d'internet et des smartphones presque tout le monde a accès à l'information, la culture, la formation, la musique, les films (persque gratuitement).
Le système capitaliste qui incite à l'innovation en récompensant la prise de risque, le travail et le talent a permis cette création de richesses même si les pessimistes passent leur temps à pointer du doigt ses défauts (développement des inégalités, évasion fiscale, profit qui passe avant le sort des individus et de l'environnement...) alors qu'il est tout à fait possible de le réguler (manque de volonté politique).

Il y a aujourd'hui plus de 40 ans de réserves de pétrole prouvées sans compter les probables ni les possibles (https://www.youtube.com/watch?v=QCNEWxTYc8U).Cela laisse largement le temps aux génies humains de trouver et mettre en place les solutions (rendement des panneaux solaires en augmentation et prix qui diminue, développement des transports en commun, isolation des maisons, recyclage, production d'éthanol à partir des déchets végétaux avec des déinocoques... )
olivier_aix a écrit :
Tu ne fais pas partie de la majorité mon grand. Et si tu relis mon poste, je ne contredis pas Pimono et je n'extrapole pas mon cas perso
D'une je pense que non, la majorité des gens ne part pas à l'autre bout du monde 2 fois par an... ils n'en ont juste pas les moyens...

De deux, je nai pas dit que tu ne partageais pas l'avis de pimono : toi aussi relis mon post, "mon petit"...
Edit : https://www.inegalites.fr/Qui-va-partir-en-vacances
--> 22% des français partent plusieurs fois par an en vacances, toute destination confondue...
Je ne pars pas 2 fois/an en vacances mais franchement aujourd'hui cela coûte très peu cher de partir à l'autre bout du monde grâce aux vols low cost et à la concurrence (en réservant à l'avance).De plus avec AirBnB vous pouvez trouver des logements largement moins cher que l'hotel.
Souvent c'est même bien moins cher de partir très loin avec un vol bradé plutôt que de payer le train pour voyager en France.
pimono a écrit :
Avec du recul, faut pas être un peu taré pour attendre d'une entreprise une croissance d'une année sur l'autre ? :?
Genre , l'année A tu dois vendre 365 brioches, et l'année B il faut vendre 400 brioches, et l'année C 900brioches etc.. à un moment, forcément tu rentres chez toi avec les brioches sur les bras...
L'entreprise peut croître en vendant d'autres produits (exemple : elle ne vends pas seulement des brioches mais aussi du pain ou des bouteilles d'eau ou d'autres aliments...) ou en changeant de secteurs, par exemple en rachetant d'autres entreprises.
Par ailleurs le potentiel de croissance dans les services est quasi infini sans créer de pollutions ou nécessiter d'utiliser des ressources physiques.

Les vendeurs de scénarios apocalyptiques comme Servigne me semblent sacrément manquer d'imagination, ils ont toujours existé et continueront d'exister car on aime bien se faire peur et le futur va forcément connaître des bouleversements auquel personne ne s'attend.
Bien sur il y a une part de vrai dans ce qu'il dit (ex: les réserves de pétrole finiront de s’épuiser, notre économie doit s'adapter en produisant et consommant local... ) et bien sûr tout le monde sait qu'il y aura une crise économique (comme il y en a toujours eu).
Ce ne sera pas la "fin du monde" pour autant et je pense que ceux qui croient que le système capitaliste s'effondrera juste parce qu'il y aura une crise et que des banques feront faillite se trompent.
Par ailleurs les riches (en tout cas ceux qui ont des liquidités) seront les grand gagnants du prochain effondrement puisqu'ils pourront racheter des actifs (entreprises, actions, immobilier...) à prix bradé, bien avant qu'il n'y ait de l'inflation (dont ils sont protégés grâce à leurs actifs).
Modifié en dernier par gilgamesh le 14 juin 2018, 14:57, modifié 1 fois.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#54 Message par pimono » 14 juin 2018, 14:55

Raoul Duke a écrit :
pangloss a écrit :La science/technologie est sur une exponentielle.
La population mondiale éduquée est 10 fois plus nombreuse qu'il y a 50 ans. De plus elle se connecte...

Nous allons vers les beaux jours...
C'est pas la solution, c'est le problème ça...

si c'est une solution, des gens qui se civilisent, et s'informent... c'est le prémice d'un monde nouveau.

je sais pas si pangloosss fait de l'ironie en disant qu'on va vers les beaux jours, mais c'est ça, apparement ça ne sent pas encore assez le caca pour que les gens aillent se laver les fesses une bonne fois pour toutes !!!
The winner don't takes it all

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#55 Message par pimono » 14 juin 2018, 15:11

gilgamesh a écrit : L'entreprise peut croître en vendant d'autres produits (exemple : elle ne vends pas seulement des brioches mais aussi du pain ou des bouteilles d'eau ou d'autres aliments...) ou en changeant de secteurs, par exemple en rachetant d'autres entreprises.
Par ailleurs le potentiel de croissance dans les services est quasi infini sans créer de pollutions ou nécessiter d'utiliser des ressources physiques.
Non, a un moment, trop c'est trop et ce stade chez les occidentaux est déjà là : nos placards sont remplis, on a tous plusieurs TV, ordinateurs, voitures, appareils ménagers si bien que les industriels sont obligés de brader tout y compris leurs poubelles automobiles et de faire le jeux des normes qu'ils ne respectent même pas pour forcer à la surconsommation avec un harcelement publicitaire permanent !

A ce rythme là, c'est obligé que pour ouvrir chacune de nos pièces dans nos maisons, il faudra visualiser une pub référencée par google avant que la porte s'ouvre !

Nous sommes à saturation, ce rythme capitaliste n'est plus raisonnable.
Pour reprendre mon exemple des brioches, le gars il finit par les ramener chez lui et il se les enfile car son ventre est déjà rempli "de pain, de bouteilles d'eau et d'autres aliments" !
The winner don't takes it all

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#56 Message par gilgamesh » 14 juin 2018, 15:26

Me concernant je n'ai pas de télé ni de voitures ni de scooter, je n'ai pas non plus "plusieurs" ordinateurs et je n'ai pas de smartphone.
Certes une entreprises ne peut pas croître infiniment ses ventes de biens physiques.
Ce que j'essaie de dire c'est qu'il y a différents façon de croître (augmenter son CA ou son bénéfice) au niveau d'une entreprise même si le nombre total de biens physiques vendus au niveau mondial reste le même :
- Racheter ses concurrents
- Prendre des parts de marchés de ses concurrents
- Vendre des services associés aux biens (garanties...)
- Vendre de nouveaux services
- Augmenter la qualité, l'innovation du produit avec une marge plus importante
...
Donc la croissance d'une entreprises ne veut pas dire qu'il y aura plus de pollutions au niveau mondial ou de ressources utilisées (peut être que c'est des services ou des biens qui n'auront pas été vendu par un concurrent).

Avatar du membre
cashisking
~~+
~~+
Messages : 12206
Enregistré le : 20 mai 2005, 20:42
Localisation : Ile de France Ouest

Re: Reine rouge et fin du monde

#57 Message par cashisking » 14 juin 2018, 15:52

fano a écrit :Tu peux nous faire faire profiter de ton expérience et nous expliquer comment te déplacer sans encombres dans paris quand le RER A est HS et St lazare également !
merci d'avance
C'est un troll bas de gamme, tu perds ton temps.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#58 Message par pimono » 14 juin 2018, 18:28

cashisking a écrit :
fano a écrit :Tu peux nous faire faire profiter de ton expérience et nous expliquer comment te déplacer sans encombres dans paris quand le RER A est HS et St lazare également !
merci d'avance
C'est un troll bas de gamme, tu perds ton temps.

vélo, scooter, trotinette electrique, rollers... voir avec vos petites jambes bande de "fainéants assistés" qui vivez comme des morpions à proximités des gares où s'entassent le gros de l'insalubrité publique !

Vous n'avez pas de place pour monter un simple vélo dans vos cages parisiennes et banlieusardes qui avoisinnent le million d'euro pour ceux qui ont soit hérité soit parvenu au sommet de leur carrière ??? :?


Retirez vous les doigts franchement, ce n'est pas normal que vous n'ayez que "l'autre" comme solution pour vous déplacer, même moi qui ai les transports gratuits, je ne les prends jamais alors que c'est gratuit ,et vous vous payez pour ça et en plus vous recevez des coups sur la tronche régulierement par les autres usagers qui ont traversé la méditérannée pour vous arnaquer à 100% et qui vous font savoir au quotidien que vous êtes des sous gens irrespectables qu'on peut marcher sur les pieds car vous ne dites jamais rien ! Franchement, la reine rouge elle a encore bon dos !!

qui est le troll ? c'est faux ce que je dis ?
The winner don't takes it all

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#59 Message par pimono » 14 juin 2018, 18:56

gilgamesh a écrit :Me concernant je n'ai pas de télé ni de voitures ni de scooter, je n'ai pas non plus "plusieurs" ordinateurs et je n'ai pas de smartphone.
Certes une entreprises ne peut pas croître infiniment ses ventes de biens physiques.
Ce que j'essaie de dire c'est qu'il y a différents façon de croître (augmenter son CA ou son bénéfice) au niveau d'une entreprise même si le nombre total de biens physiques vendus au niveau mondial reste le même :
- Racheter ses concurrents
- Prendre des parts de marchés de ses concurrents
- Vendre des services associés aux biens (garanties...)
- Vendre de nouveaux services
- Augmenter la qualité, l'innovation du produit avec une marge plus importante

...
Donc la croissance d'une entreprises ne veut pas dire qu'il y aura plus de pollutions au niveau mondial ou de ressources utilisées (peut être que c'est des services ou des biens qui n'auront pas été vendu par un concurrent).

il y a des gens qu'on enfume avec ce genre de baratin (en gras) , mais ça marche pas avec tout le monde car tout ce que tu décris n'a qu'une même finalité à mettre dans le même sac : le POGNON et si tu regardes bien, les activités commerciales productives ou de services générent autant de malêtre humain (une entreprise rachetée = licenciements etc ) que de pollution, et plus il y a du profit, plus il y a des dégats et je vois pas en quoi ça pourrait changer. Le profit avance avec la misère.

Toutes les régles environnentales actuelles sont de la foutaise car c'est orienté selon le potentiel lucratif qui va de paire avec l'épuisement des ressources en continu avec une hausse des prix ce qui montre bien la logique poursuivie = le profit et non l'environnement, l'air étant de plus en plus pollué et irrespirable. (je le vois bien quand je vais à la campagne et que je reviens en idf )

C'est bien pour ça que la limitation des ressources est une bonne chose car c 'est le seul frein qui ralentira l'activité humaine.
Il y a d'autres freins aussi comme les catastrophes naturelles, mais ça suffit pas. Les USA prennent des tornades régulièrement par exemple, mais apparement ils doivent avoir des orgasmes à chaques fois car ils en ont rien à faire du climat et de l'environnement !
The winner don't takes it all

Avatar du membre
Tom-Personne
Messages : 497
Enregistré le : 02 août 2015, 11:22
Contact :

Re: Reine rouge et fin du monde

#60 Message par Tom-Personne » 14 juin 2018, 21:51

Histoire de ne pas faire vivre une file trop "trollesque", je vous donne un exemple du phénomène auquel je pense.
Au passage, si nécessaire, les modérateurs peuvent déplacer la file dans le comptoir.

Aucun rapport avec l'économie, mais si on prend les attentats islamistes depuis 2012, on voit qu'en 4 ans, il y a eu à la fois accélération et aggravation :
- D'abord la cavale meurtrière de Merah,
- Ensuite, l'exécution de l'équipe de Charlie Hebdo, et la prise d'otage de l'hyper cacher,
- Puis, le massacre du Bataclan,
- Et celui du 14 Juillet à Nice.

Sur le plan arithmétique, il y a une progression nette : plus d'attentats plus rapprochés dans le temps, et plus de victimes.
La question qu'on peut se poser, c'est s'il y a un effet d'escalier entre Merah en 2012 et Kouachi&co en 2015 ?
- Si oui, rien n'empêche d'imaginer d'autres effets de seuil à l'avenir (cf. les scénarii de guerre civile que certains imaginent);
- Si non, on peut penser que nous sommes entrés dans une nouvelle normalité : celle des attentats low cost dont on finira par faire le bilan à chaque fin d'année...

Mon idée, c'est que ce schéma est transposable à d'autres domaines, comme l'économie.
Lorsque la crise pétrolière a éclaté au milieu des années 70, est-ce qu'on pouvait imaginer que le taux de chômage resterait aussi durablement élevé qu'il l'est aujourd'hui ?
Il y a bien eu un effet d'escalier qui, en quelques années, nous a installés dans une nouvelle normalité.
Dans ce cas, un futur effet d'escalier pourrait très bien nous amener à une situation ou le taux de chômage (catégorie A) serait durablement, non plus de 10%, mais de 20%.

Avatar du membre
Tom-Personne
Messages : 497
Enregistré le : 02 août 2015, 11:22
Contact :

Re: Reine rouge et fin du monde

#61 Message par Tom-Personne » 14 juin 2018, 22:06

Pour repartir sur le taux de chômage, voilà comment ça pourrait se passer :

Crise bancaire en 2019.
Conséquence directe :
- faillites en cascade des petits commerces et des PME,
- "scaling down" des grands groupes.

Les CDD ne sont plus reconduits, les intérimaires se retrouvent sur le carreau, les prestataires en intercontrat (si ça dure, on leur inventera une faute lourde pour s'en débarrasser).
Les CDI "protégés" serreront les fesses en attendant que ça passe.

Au bout de 6 mois à 1 an, il y aura une relance de l'activité.
Le propagandiste chauve du JT de France 2 nous dira que "ça y est, la reprise est là (et de toutes façons, vous êtes toujours des cons)".
Mais en fait, l'activité ne reprendra jamais à son niveau d'avant la crise, et l'ensemble de la société s'adaptera à une économie qui tourne avec 25% à 30% de chômeurs toutes catégories confondues (en plus d'un niveau de vie global plus faible, et d'une qualité de vie dégradée).

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#62 Message par pimono » 14 juin 2018, 22:45

le chomage augmente de façon pratiquement linéaire et constante = les entreprises ferment les unes après les autres et n'ont pas besoin d'entendre le mot crise à la télé pour licencier. tu veux en venir où tom personne ?

tu as peur pour ton avenir ? pour ta retraite ?
Franchement, on vit mieux dès qu'on cesse de penser à l'argent et quand on na pas besoin de travailler bêtement pour un système qui boite de partout :wink:
The winner don't takes it all

Avatar du membre
L2L
Messages : 1194
Enregistré le : 26 juil. 2015, 09:27
Localisation : Antananarivo - Madagascar

Re: Reine rouge et fin du monde

#63 Message par L2L » 15 juin 2018, 06:48

pimono a écrit :le chomage augmente de façon pratiquement linéaire et constante = les entreprises ferment les unes après les autres et n'ont pas besoin d'entendre le mot crise à la télé pour licencier. tu veux en venir où tom personne ?

tu as peur pour ton avenir ? pour ta retraite ?
Franchement, on vit mieux dès qu'on cesse de penser à l'argent et quand on na pas besoin de travailler bêtement pour un système qui boite de partout :wink:
Le message de Tom Personne signifie pour moi en longue crise avec des sursauts sans retour au monde d'avant mais avec une résilience assez forte pour ne pas que ca pète.
henryG a écrit :Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8785
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Reine rouge et fin du monde

#64 Message par moinsdewatt » 15 juin 2018, 07:43

pimono a écrit :le chomage augmente de façon pratiquement linéaire et constante = les entreprises ferment les unes après les autres et n'ont pas besoin d'entendre le mot crise à la télé pour licencier. tu veux en venir où tom personne ?
:


C'est le contraire. Le chômage est en baisse.

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#65 Message par gilgamesh » 15 juin 2018, 08:22

Image
Exact le taux de chômage a baissé,ile est même plus bas qu'en 2006 et il diminue depuis 2015.
Tom-Personne je crois que vous aimez vous focaliser sur les évènements catastrophiques et envisager des scénarios catastrophiques ou du moins pessimistes.
Soyons honnêtes, ces scénarios sont possibles.
Mais ils sont peu probables.
Le futur sera toujours inconnu, il s'agit de savoir quelle est la probabilité que se réalise un scénario plutôt qu'un autre, avec quelle ampleur, sur quelle durée.
D'autre part quand des évènements d'une grosse ampleur se réalisent, des mesures hors normes sont mises en place pour lutter contre.

Puisque vous passez du temps à regarder tout ce qui peut "détruire" la société actuelle, les crises possibles, pourquoi ne pas imaginez les solutions à chacun de ces scénarios et pourquoi ces solutions ne serait-elles pas appliquées ?

Quelle que soit la période de l'histoire il y a toujours eu des problèmes à résoudre mais l'humanité s'en est toujours remis et à continuer à progresser.
Par exemple la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans et pourtant regardez le confort de la population européenne aujourd'hui (même des gens qui ne travaillent pas et se contentent des minimas sociaux peuvent revendiquer vivre heureux, et tant mieux - cf Pimono).

Vous vous focalisez sur les risques de catastrophes : écologiques, financières...
Pourquoi ne pas voir l'autre côté de la pièce ?
L'information est aujourd'hui partagée instantanément au niveau mondial et même dans les pays pauvres d'Afrique une grosse partie de la population dispose de smartphones.
Le savoir et les sciences ne se perdent plus (librairie d'Alexandrie), ils ne font que progresser.
Certes les ressources naturelles ne sont pas infinies mais on sait de mieux en mieux les recycler et même modifier des bactéries pour qu'elles en produisent (cf deinove pour l'éthanol à partir de matières végétales).
Les problèmes sont identifiés (épuisement des ressources fossiles, pesticides, inégalités économiques trop grandes, droits de l'homme pas respectés partout...), discutés (ici et ailleurs), des solutions sont proposées , il ne restera plus qu'à les appliquer quand la volonté politique sera là (c'est à dire quand ces problèmes seront trop importants et que l'opinion publique poussera les politiques à prendre des mesures - je vous l'accord se sera sans doute "au dernier moment" mais d'ici là la science aura progressé et les solutions seront plus nombreuses).
Modifié en dernier par gilgamesh le 15 juin 2018, 08:33, modifié 3 fois.

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 13812
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Reine rouge et fin du monde

#66 Message par pangloss » 15 juin 2018, 08:27

whatever it takes = personne (à part qq zinzins) ne veut de "Grand Soir"
Les leçons de 2008 ont été tirées...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 13812
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Reine rouge et fin du monde

#67 Message par pangloss » 15 juin 2018, 08:38

gilgamesh a écrit :Image
Exact le taux de chômage a baissé,ile est même plus bas qu'en 2006 et il diminue depuis 2015.
Tom-Personne je crois que vous aimez vous focaliser sur les évènements catastrophiques et envisager des scénarios catastrophiques ou du moins pessimistes.
Soyons honnêtes, ces scénarios sont possibles.
Mais ils sont peu probables.
Le futur sera toujours inconnu, il s'agit de savoir quelle est la probabilité que se réalise un scénario plutôt qu'un autre, avec quelle ampleur, sur quelle durée.
D'autre part quand des évènements d'une grosse ampleur se réalisent, des mesures hors normes sont mises en place pour lutter contre.

Puisque vous passez du temps à regarder tout ce qui peut "détruire" la société actuelle, les crises possibles, pourquoi ne pas imaginez les solutions à chacun de ces scénarios et pourquoi ces solutions ne serait-elles pas appliquées ?

Quelle que soit la période de l'histoire il y a toujours eu des problèmes à résoudre mais l'humanité s'en est toujours remis et à continuer à progresser.
Par exemple la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans et pourtant regardez le confort de la population européenne aujourd'hui (même des gens qui ne travaillent pas et se contentent des minimas sociaux peuvent revendiquer vivre heureux, et tant mieux - cf Pimono).

Vous vous focalisez sur les risques de catastrophes : écologiques, financières...
Pourquoi ne pas voir l'autre côté de la pièce ?
L'information est aujourd'hui partagée instantanément au niveau mondial et même dans les pays pauvres d'Afrique une grosse partie de la population dispose de smartphones.
Le savoir et les sciences ne se perdent plus (librairie d'Alexandrie), ils ne font que progresser.
Certes les ressources naturelles ne sont pas infinies mais on sait de mieux en mieux les recycler et même modifier des bactéries pour qu'elles en produisent (cf deinove pour l'éthanol à partir de matières végétales).
Les problèmes sont identifiés (épuisement des ressources fossiles, pesticides, inégalités économiques trop grandes, droits de l'homme pas respectés partout...), discutés (ici et ailleurs), des solutions sont proposées , il ne restera plus qu'à les appliquer quand la volonté politique sera là (c'est à dire quand ces problèmes seront trop importants et que l'opinion publique poussera les politiques à prendre des mesures - je vous l'accord se sera sans doute "au dernier moment" mais d'ici là la science aura progressé et les solutions seront plus nombreuses).
+1000


Toutes les 5 minutes, 400 heures de vidéos sont rajoutées à Youtube (il y a -majoritairelent- des daubes, mais il y a aussi
ceci ,
ou cela )
Modifié en dernier par pangloss le 15 juin 2018, 08:58, modifié 1 fois.
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 9946
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Reine rouge et fin du monde

#68 Message par Goldorak2 » 15 juin 2018, 08:56

gilgamesh a écrit :Le savoir et les sciences ne se perdent plus (librairie d'Alexandrie), ils ne font que progresser.
Ah bon ? Tu crois que l'Algérie était moins savante en 1980 qu'aujourd'hui ? Idem pour l'Irak, la Libye, l'Iran, la Turquie, etc...
Il y a toute une région où la science recule sous les assauts de la foi. Soyons précis, il s'agit de la foi musulmane qui retrouve son paradis perdu fantasmé du 7ème siècle. Très officiellement, la Turquie, un des pays musulman les plus moderne n'enseigne plus la théorie de l'évolution des espèces à ses enfants. Un beau recul scientifique.

Hélas, la France et l'Europe occidentale commencent à faire partie de ce monde scientifiquement en recul (et nous ferons partie de ce monde en recul dans qques décennies sauf réactions fortes qui ne sont pas engagées). Cf les difficultés de notre école.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#69 Message par gilgamesh » 15 juin 2018, 09:05

pangloss a écrit :whatever it takes = personne (à part qq zinzins) ne veut de "Grand Soir"
Les leçons de 2008 ont été tirées...
Autant je suis très optimiste globalement autant sur ce sujet je suis convaincu qu'il y aura une crise économique, les banques françaises et Italiennes sont toujours mal gérées, avec des leviers beaucoup trop importants, les soldes target 2 montrent qu'il y a un réel problème de fonctionnement au sein de la zone euro.
Mais cette crise ne changera pas le système, simplement certaines banques feront faillite, seront soit nationalisées soit rachetées par des concurrents pour 1 euro.Les banques centrales seront là pour calmer les marchés.

Et le côté positif c'est que peut être enfin on séparera les banques de dépôts des banques d'affaires tout en imposant un levier maximum aux banques.
Du coup je pense qu'une crise comme 2008 a de bonnes chances de survenir mais ce n'est pas dramatique.Regardez par exemple le salaire des fonctionnaires en France a simplement été gelé même au sommet de la crise, il n'a pas diminué (il continue d'avancer avec l'expérience).
Beaucoup de gens n'ont pas changé leur mode de vie avec la crise de 2008 et les prix immobiliers sont aujourd'hui au sommet.
Je crois qu'il y aura une crise mais qu'on s'en remettra et cette fois peut être qu'on mettra en place une réglementation efficace.

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 13812
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Reine rouge et fin du monde

#70 Message par pangloss » 15 juin 2018, 09:07

En gros, une crise dont se rendra encore moins compte que de celle de 2008...

From Image to Image...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Reine rouge et fin du monde

#71 Message par lecriminel » 15 juin 2018, 09:42

pangloss a écrit :whatever it takes = personne (à part qq zinzins) ne veut de "Grand Soir"
Les leçons de 2008 ont été tirées...
toi, tu ne veux pas vivre jusqu'à 200 ans, whatever it takes ?
Ce n'est pas la volonté qui compte, c'est la capacité technique et matérielle;
par exemple pour ne pas avoir de légers désagréments en 2008, on a fait un QE du tonnerre qui va exiger des promesses intenables (dettes) encore plus fortes pour que ce QE n'ait pas de répercussions 10 fois plus fortes que la crise de 2008 sans QE.
Il faut savoir faire la différence entre un problème résolu et de la poussière cachée sous le tapis qui s'amoncelle au fur et à mesure.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
Raoul Duke
Messages : 1137
Enregistré le : 25 janv. 2009, 19:32

Re: Reine rouge et fin du monde

#72 Message par Raoul Duke » 15 juin 2018, 10:09

pimono a écrit :
Raoul Duke a écrit :
pangloss a écrit :La science/technologie est sur une exponentielle.
La population mondiale éduquée est 10 fois plus nombreuse qu'il y a 50 ans. De plus elle se connecte...

Nous allons vers les beaux jours...
C'est pas la solution, c'est le problème ça...

si c'est une solution, des gens qui se civilisent, et s'informent... c'est le prémice d'un monde nouveau.

je sais pas si pangloosss fait de l'ironie en disant qu'on va vers les beaux jours, mais c'est ça, apparement ça ne sent pas encore assez le caca pour que les gens aillent se laver les fesses une bonne fois pour toutes !!!
C'est à cause de la technologie, du "progrès", que nous en sommes là...et non ce n'est pas la technologie qui risque de nous tirer d'affaire...elle va même nous enfoncer pour de bon en prolongeant les tendances actuelles.
D'un point de vue individuel, le progrès nous a permis de vivre mieux, plus confortablement et en meilleure santé...il nous a permis aussi de nous multiplier comme jamais auparavant....le revers de la médaille étant qu'en détruisant rapidement notre environnement il nous a condamné à moyen/long terme.
Après je veux bien entendre le sempiternel "on va bien trouver un truc" mais il n'y a aucune raison d'être optimiste.

Avatar du membre
Raoul Duke
Messages : 1137
Enregistré le : 25 janv. 2009, 19:32

Re: Reine rouge et fin du monde

#73 Message par Raoul Duke » 15 juin 2018, 10:14

pangloss a écrit :
gilgamesh a écrit :Image
Exact le taux de chômage a baissé,ile est même plus bas qu'en 2006 et il diminue depuis 2015.
Tom-Personne je crois que vous aimez vous focaliser sur les évènements catastrophiques et envisager des scénarios catastrophiques ou du moins pessimistes.
Soyons honnêtes, ces scénarios sont possibles.
Mais ils sont peu probables.
Le futur sera toujours inconnu, il s'agit de savoir quelle est la probabilité que se réalise un scénario plutôt qu'un autre, avec quelle ampleur, sur quelle durée.
D'autre part quand des évènements d'une grosse ampleur se réalisent, des mesures hors normes sont mises en place pour lutter contre.

Puisque vous passez du temps à regarder tout ce qui peut "détruire" la société actuelle, les crises possibles, pourquoi ne pas imaginez les solutions à chacun de ces scénarios et pourquoi ces solutions ne serait-elles pas appliquées ?

Quelle que soit la période de l'histoire il y a toujours eu des problèmes à résoudre mais l'humanité s'en est toujours remis et à continuer à progresser.
Par exemple la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans et pourtant regardez le confort de la population européenne aujourd'hui (même des gens qui ne travaillent pas et se contentent des minimas sociaux peuvent revendiquer vivre heureux, et tant mieux - cf Pimono).

Vous vous focalisez sur les risques de catastrophes : écologiques, financières...
Pourquoi ne pas voir l'autre côté de la pièce ?
L'information est aujourd'hui partagée instantanément au niveau mondial et même dans les pays pauvres d'Afrique une grosse partie de la population dispose de smartphones.
Le savoir et les sciences ne se perdent plus (librairie d'Alexandrie), ils ne font que progresser.
Certes les ressources naturelles ne sont pas infinies mais on sait de mieux en mieux les recycler et même modifier des bactéries pour qu'elles en produisent (cf deinove pour l'éthanol à partir de matières végétales).
Les problèmes sont identifiés (épuisement des ressources fossiles, pesticides, inégalités économiques trop grandes, droits de l'homme pas respectés partout...), discutés (ici et ailleurs), des solutions sont proposées , il ne restera plus qu'à les appliquer quand la volonté politique sera là (c'est à dire quand ces problèmes seront trop importants et que l'opinion publique poussera les politiques à prendre des mesures - je vous l'accord se sera sans doute "au dernier moment" mais d'ici là la science aura progressé et les solutions seront plus nombreuses).
+1000


Toutes les 5 minutes, 400 heures de vidéos sont rajoutées à Youtube (il y a -majoritairelent- des daubes, mais il y a aussi
ceci ,
ou cela )
Il y a plein de choses intéressantes sur Youtube. Cependant les chaines (et de loin) avec le plus d'abonnés ont des contenus complétement débiles...pour moi ça ressemble plus à un retour à une espèce de tradition orale, mais fragile et vide de contenu.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Reine rouge et fin du monde

#74 Message par lecriminel » 15 juin 2018, 10:38

gilgamesh a écrit :Image
Exact le taux de chômage a baissé,ile est même plus bas qu'en 2006 et il diminue depuis 2015.
le taux de chomage officiel n'a que peu d'interet,
il faudrait y rajouter les statistiques où on recase les gens pour qu'ils disparaissent des chiffres trop voyants, entre autres par exemple les bénéficiaires de l'AAH passés de 0.77 à 1.06M entre 2003 et 2017
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

alexlyon
Messages : 1277
Enregistré le : 18 nov. 2015, 22:37

Re: Reine rouge et fin du monde

#75 Message par alexlyon » 15 juin 2018, 10:47

pangloss a écrit :whatever it takes = personne (à part qq zinzins) ne veut de "Grand Soir"
Les leçons de 2008 ont été tirées...
Zinzins au sens propre (des mabouls), et non pas des investisseurs institutionnels.

Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 11517
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: Reine rouge et fin du monde

#76 Message par domcat74 » 15 juin 2018, 10:51

Et si on s’organisait pour la fin du monde ? Qui sont les survivalistes ? / En partenariat avec We Demain

Circuits courts, pour mieux vivre dans un monde qui change. Une émission engagée, animée par Anne Le Gall et Maxime Switek, qui s'intéresse aux solutions plus qu’aux problèmes et qui donne la parole à celles et ceux qui ont des idées. Economie sociale et solidaire, environnement, nouveaux modes de consommation, aménagement du territoire : la parole est donnée aux acteurs de terrain pour mettre en lumière les initiatives positives de notre époque.
http://www.europe1.fr/emissions/circuit ... 18-3679241
« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.» Winston Churchill

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#77 Message par pimono » 15 juin 2018, 11:24

domcat74 a écrit :Et si on s’organisait pour la fin du monde ?




:lol:


la reine rouge elle court comme une folle derrière le profit, elle s'en fiche de la fin du monde...
The winner don't takes it all

Avatar du membre
Sifar
~~+
~~+
Messages : 5844
Enregistré le : 13 mai 2008, 19:52

Re: Reine rouge et fin du monde

#78 Message par Sifar » 15 juin 2018, 11:32

pangloss a écrit :
C'est très beau, les images sont impressionnantes et parfaitement coordonnées avec la voix agréable de l'animateur.
Bon, d'un point de vue pédagogique, ça tend vers 0.
( Jeu: prendre un élève qui n'a jamais rencontré le concept de nombre dérivé. Lui passer la vidéo. Lui demander à la fin:
Mais au fait, qu'est ce qu'un nombre dérivé ? Taux prévisible de réponses justes: 0
Pourrais-tu me donner le nombre dérivé de la fonction carré en 1 ? Taux prévisible de réponses justes: 0
Et au fait, à quoi cela 'sert'-il ? Taux prévisible de réponses justes: 0 )
Le contenu est bien trop dense en concepts et trop pauvre en explications explicites et pratiques. Parler de limite d'une façon qui suppose que l'auditeur est novice, puis de la chain rule et de la règle de l'Hospital dans la même vidéo de 18 minutes, c'est délirant.

En fait, le seul public à qui cette vidéo peut être utile est celui qui a déjà été confronté longuement à la notion de taux de variations,
qui maîtrise suffisamment le calcul littéral de base pour pouvoir calculer seul des limites et placer des tangentes ( lesquelles ne sont pas abordées clairement par la vidéo. ), et qui souhaite un résumé de ce qu'il a fait pendant deux mois.

( La probabilité d'intégrer un concept et d'en acquérir une connaissance opérante avec une vidéo est très basse, pour des raisons multiples
dont l'auteur de cette vidéo n'est pas responsable. Il est très facile d'apprendre seul, mais cela se fait avec un livre, objet en voie de disparition.( Je ne parle pas des mangas ou de l'oeuvre d'Annie Ernaux.)
Cela se fait avec un stylo et un brouillon, stylo qu'un tiers des adolescents français ne savent tout simplement pas tenir.)
Ces vidéos, ce sont les villages Potemkine de l'instruction en Occident. C'est beau, ça se voit, ça ne sert à rien.
Fin du HS.
Modifié en dernier par Sifar le 15 juin 2018, 11:43, modifié 1 fois.
Premier parti de France, les abstentionnistes.
Deuxième parti de France, les neuneus, les arrivistes, les truands et les traîtres.
C'est encore le PS qui gouverne, et ça plait aux connes.
Forcément, ça va bien finir.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#79 Message par pimono » 15 juin 2018, 11:33

gilgamesh a écrit :Image
Exact le taux de chômage a baissé,ile est même plus bas qu'en 2006 et il diminue depuis 2015.
Tom-Personne je crois que vous aimez vous focaliser sur les évènements catastrophiques et envisager des scénarios catastrophiques ou du moins pessimistes.
Soyons honnêtes, ces scénarios sont possibles.
Mais ils sont peu probables.

C'est pas vrai, le taux de chomage explose, les sources qui indiquent le contraire sont toutes pipées.
le nombres d'allocataires au RSA, de la prime d'activité ( emploi précaires ) bat d'une année sur l'autre des reccords et l'information qui circule sur le non recours au droits est une supercherie car ça les arrangeraient bien que les gens ne demandent pas le RSA, d'ailleurs beaucoup sont radiés sous de prétextes douteux alors qu'ils sont privés d'emploi donc chomeurs.

La situation économique est alarmante, il ne s'agit pas d'être pessimiste ou optimiste mais réaliste. Macron et sa clique osent régulièrement avancer que la France attire les investisseurs. Où sont ils ? les entreprises ne cessent de fermer, Même carrefour alors que les magasins sont soit disant rentables, personne n'en veux.
The winner don't takes it all

Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7306
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Re: Reine rouge et fin du monde

#80 Message par Lo2 » 15 juin 2018, 11:38

pangloss a écrit :whatever it takes = personne (à part qq zinzins) ne veut de "Grand Soir"
Alors ce sera la longue nuit.
pangloss a écrit :Les leçons de 2008 ont été tirées...
En faisant la même chose en toujours plus brutal. Cela a consisté en une fuite en avant avec report des problèmes. On en arrive à s'endetter avec un taux qui fait croire que le risque est nul. Et tout le monde semble garder une certaine confiance dans ce système.
Je suis pressé de voir ce qu'ils vont nous inventer la prochaine fois comme solution.
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

Avatar du membre
Tom-Personne
Messages : 497
Enregistré le : 02 août 2015, 11:22
Contact :

Re: Reine rouge et fin du monde

#81 Message par Tom-Personne » 15 juin 2018, 11:52

Merci pour ces retours intéressants.
Cela dit, je vois que mon attrait pour les sujets prospectifs me joue des tours.
J'aurais peut-être du être moins général dans le scope.

J'ai sans doute une sensibilité aiguë au risque, mais se focaliser sur tout ce qui va bien ou mieux n'a pas d'intérêt pratique.
Quand on veux faire des projets, on ne peut pas se permettre d'ignorer tout ce qui pourrait mal tourner.

Exemple : autour de moi, tout le monde semble considérer pour acquis qu'il ne faudra pas compter sur sa retraite.
Très bien, mais qu'est-ce qu'on fait alors ? On se colle un crédit sur le dos pour du parpaing ?

J'ai l'impression d'un engourdissement général.
Certes, nous ne sommes pas en 1929, mais en quarante ans, on s'est habitué à l'idée que des pans entiers de la population ne sortiront jamais du chômage, de la pauvreté, ou de la précarité.
Et là aussi, qu'est-ce qu'on fait ? Rien, à parti du bidouillage statistique et de l'enfumage médiatique.

Comme je ne crois pas aux théories de l'effondrement façon film catastrophe, je vois plutôt la survenue des crises comme des paliers menant à un nouvel état.
La question étant, le nouvel état sera-t-il meilleur ou pire que le précédent ?
Pour le futur immédiat, je ne vois absolument pas comment cela pourrait être meilleur.

Si je prends le graphique du chômage quelques posts plus haut, on voit bien que de 2006 à 2008, il y a eu baisse de près de 2 points, pour remonter ensuite 1,5 point au-dessus du niveau précédent.
A partir de 2015, le chômage baisse à nouveau.
Si une nouvelle crise survient en 2019, à quel niveau le chômage remontera-t-il après quelques années ? 12%.

C'est cet emballement que je nomme, peut-être improprement, l'effet de la reine rouge.
De 2006 à 2008, tout va bien, on embauche.
Mais survient la crise, et au bout de moins de 2 ans, le chômage est déjà à un niveau supérieur à son niveau d'avant crise.

Avatar du membre
Tom-Personne
Messages : 497
Enregistré le : 02 août 2015, 11:22
Contact :

Re: Reine rouge et fin du monde

#82 Message par Tom-Personne » 15 juin 2018, 12:00

J'ajoute un point concret.
La courbe du chômage ci-dessus me rappelle que de l'été 2008 à l'été 2011, j'ai travaillé comme prestataire in situ pour un client international.
Le 31/12/2008, les contrats de presque tous les prestataires ont pris fin.
Les quelques uns qui sont restés, comme moi, avaient l'impression de voir les mottes de paille balayées par le vent sur la moquette de l'open-space.
A partir de 2010, les budgets ont été débloqués, toutes les équipes de prestataires ont été renforcées, et on a même déménagé sur un site sensiblement mieux aménagé que le précédent.

Il y a clairement des cycles du business, et pour les mois et années qui viennent, I have a bad feeling...

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#83 Message par gilgamesh » 15 juin 2018, 13:00

pimono a écrit : C'est pas vrai, le taux de chomage explose, les sources qui indiquent le contraire sont toutes pipées.
le nombres d'allocataires au RSA, de la prime d'activité ( emploi précaires ) bat d'une année sur l'autre des reccords et l'information qui circule sur le non recours au droits est une supercherie
Le graphique provient de l'INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3326105
Je pense tout de même qu'il s'agit d'une bonne source pour estimer la tendance du taux de chômage, même s'il est sous évalué, du moment qu'ils ont utilisé la même méthode (ou du moins recalculé les données passées avec une méthode identique) elle devrait être juste : c'est à dire qu'il est bien en baisse depuis 2015 et qu'il est à un niveau inférieur à 2006 ou 2010.
Sinon quelle(s) source(s) utilisez-vous et pourquoi pensez-vous qu'elles sont plus fiables?

Pour le nombre d'allocataires du RSA il est effectivement en augmentation selon l'INSEE mais il diminue à Paris (et augmente dans les environs)
Image
Les estimations sur le non recours au RSA sont faites par l'ODENORE à partir d'enquête téléphonique
https://odenore.msh-alpes.fr/documents/ ... 0_-_vf.pdf
Ainsi, le non-recours au RSA socle a été estimé au niveau national par une enquête quantitative menée par téléphone auprès de 15 000 foyers, sélectionnés à partir des déclarations fiscales des revenus et les déclarations de taxe d’habitation 2008 collectées par la DGFIP. Ce premier questionnaire a permis de repérer la population éligible et de distinguer les recourants des non-recourants. Une interrogation en face à face a ensuite été menée auprès de 3300 personnes éligibles, portant notamment sur les motifs du non-recours. Cette enquête a permis de chiffrer à 35% le taux de non-recours au RSA socle, fin 2010
Tom-Personne a écrit : Exemple : autour de moi, tout le monde semble considérer pour acquis qu'il ne faudra pas compter sur sa retraite.
Très bien, mais qu'est-ce qu'on fait alors ? On se colle un crédit sur le dos pour du parpaing ?
Tout dépend ce que l'on appelle "ne pas compter sur sa retraite".
- Une baisse des retraites (fort possible)
- La suppression total des retraites (ce n'est pas réaliste)
Il y a en ce moment une réforme qui vise à rendre le système des retraites plus juste, il est fort possible qu'il aboutisse aussi à une diminution des retraites.
Par contre la suppression total des retraites est une crainte absurde : dans un système par répartition il y a toujours des retraites payées tant qu'il y a des travailleurs, même s'il y a 50% de chômage.
Ce sont les cotisations des travailleurs qui payent les retraites, même si le nombre de travailleurs diminue et que les salaires et cotisations diminuent au final il y aura toujours de l'argent à distribuer, simplement il y en aura moins si on imagine un scénario de crise.
A noter qu'on pourrait très bien aussi choisir un système plus redistributif en augmentant les petites retraites inférieures au SMIC et en baissant celles supérieure à 1,5 SMIC de cette façon même en cas de fort chômage tous les retraités bénéficieraient d'un minimum.Du coup la fouchette des retraites serait très resserrée autour du SMIC au détriment de ceux qui ont fortement cotisé mais en cas "d'effondrement" comme vous l'imaginez c'est une solution facile à mettre en oeuvre.
Encore une fois, en cas de crise il y aura des mesures hors norme de prise.Si ces mesures ne sont pas prise pour le moment c'est tout simplement que la population accepte le niveau d'inégalités actuel.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Reine rouge et fin du monde

#84 Message par lecriminel » 15 juin 2018, 13:21

Sinon quelle(s) source(s) utilisez-vous et pourquoi pensez-vous qu'elles sont plus fiables?
il faut utiliser une source où tout le monde est dispatché entre catégories,
par exemple, la hausse de bénéficiaires de l'AAH répond plus probablement à un traitement de baisse artificielle du chomage qu'à une épidémie de handicap.
Le nombre d'étudiants est également plus élevé qu'il ne serait si une alternative aux études était un emploi payé normalement.
etc....
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
caroline77
Modérateur
Modérateur
Messages : 7356
Enregistré le : 05 févr. 2012, 09:56
Localisation : Canada

Re: Reine rouge et fin du monde

#85 Message par caroline77 » 15 juin 2018, 13:23

Comme au Canada. Les retraites sont faibles mais plus égalitaires, avec un système à l’équilibre.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#86 Message par pimono » 15 juin 2018, 13:54

gilgamesh a écrit : Le graphique provient de l'INSEE
Image


L'INSEE, qui va inclure le CA supposé de la drogue dans le PIB, :?


gilgamesh a écrit : Je pense tout de même qu'il s'agit d'une bonne source pour estimer la tendance du taux de chômage, même s'il est sous évalué, du moment qu'ils ont utilisé la même méthode ...Sinon quelle(s) source(s) utilisez-vous et pourquoi pensez-vous qu'elles sont plus fiables??
tu veux une source plus fiable que l'INSEE ?
la voilà :




il s'agit d'un "salarié, ingénieur informatique chez Pôle emploi. Placardisé depuis 5 ans, et lanceur d'alerte depuis 7 ans sur la réalité des chiffres de la précarisation salariale."

http://www.actuchomage.org/201805232715 ... mploi.html

Image



il y a eut effectivement un pic depuis 2008 mais la situation ne fait qu'empirer pratiquement linéairement au final. Il n'y a pas du tout d'amélioration ni de reprise contrairement à ce que le gouvernement essaie de faire croire le temps qu'ils sont aux commandes avant de refiler le mistigri à une autre équipe, et ça sera de pire en pire.

En ce qui concerne les retraites, pour ma part, je pense que les chiffres de la France sont aussi truckés et insincères = l'Etat approvisionne de beaucoup avec de l'argent pompés ailleurs que dans les cotisations prévues pour les caisses de retraites qui sont de loin déjà très insuffisantes et c'est vite facile à comprendre car nous savons en gros qu'il y a 2 actifs pour un retraité, que la moyenne des retraites est de plus de 1000e par mois et que les 2 actifs qui cotisent sont loin de cotiser 500e chacun pour que le retraité puisse toucher ces 1000euros. C'est des chiffres en gros qui montre rapidement le problème mathématique dans le fardeau "retraite".

La CSG est un bricolage urgent ingénieux mais largement insuffisant avec les taux actuels.
The winner don't takes it all

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#87 Message par pimono » 15 juin 2018, 14:58

gilgamesh a écrit : Les estimations sur le non recours au RSA sont faites par l'ODENORE à partir d'enquête téléphonique
mdr
The winner don't takes it all

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#88 Message par gilgamesh » 15 juin 2018, 15:03

Effectivement il y a des différences entre l'INSEE et Pole Emploi expliquées ici :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html
Les définitions ne sont pas les mêmes : l'insee utilise celle du BIT (et en plus il faut être en "recherche active", l'inscription à pôle emploi n'étant pas suffisante pour remplir ce critère)
Les méthodes de calcul sont différentes : pole emploi compte le nombre d'inscrits alors que l'insee fait un sondage.
Du coup si on prend les chiffres de pôle emploi avec toutes les catégories cumulées ont est presque au plus haut:
http://statistiques.pole-emploi.org/stm ... =a,b,c,d,e
Image

Avatar du membre
Goldorak2
~~+
~~+
Messages : 9946
Enregistré le : 25 sept. 2008, 22:51
Localisation : Nantes

Re: Reine rouge et fin du monde

#89 Message par Goldorak2 » 15 juin 2018, 15:51

Tom-Personne a écrit :Chers findumondistes qui attendez le crash immobilier tel sœur Anne depuis sa tour, je vous propose un sujet prospectif basé sur vos ressentis quant à la situation socio-économique actuelle, et ses suites proches ou immédiates.


Contexte :
Initialement, je voulais ouvrir un sujet de comptoir pour épancher ma déprime d'informaticien stressé par des cycles projet aux délais impossibles, car comprimés à l'extrême.
Ca, et le fait que je rate tous mes entretiens client (à cause de leurs cycles ultra-courts, tout délai d'apprentissage est exclu, et les clients cherchent le presta qui convient à 100% à tous leurs besoins à l'instant T).
Mais, outre que mes états d'âme ne sont pas spécialement passionnants, je me suis pris ensuite à méditer sur l'état de l'économie, que je perçois aujourd'hui comme caractérisée par le syndrome de la reine rouge : courir toujours plus vite pour ne faire que du surplace.


Ressenti :
En bon findumondiste, je suis informé des problèmes écologiques, climatiques ou énergétiques.
Mais aucun de ces problèmes n'a suscité en moi le sentiment d'urgence que je dois au constat -peut-être anecdotique, mais je crois l'intuition fiable - que le syndrome de la reine rouge semble en train de se généraliser à tous les secteurs de l'économie
Or, je trouve ça très inquiétant, car, pour moi, c'est un signe avant-coureur très clair d'un crash imminent.
Tout le problème est de connaître l'ordre de grandeur de l'imminence en question, ainsi que les modalités du dit crash.


Prospective :
Même en suivant l'actualité de loin, je constate que les indicateurs politiques et/ou économiques ont une fâcheuse tendance à virer à l'écarlate.
Je pense notamment à l'Italie, ainsi qu'aux bruits qui courent comme quoi la prochaine crise bancaire est pour 2019.
Comment est-ce que ça se passerait ? Pas sur le mode de l'apocalypse zombie façon Hollywood, mais plutôt par un effet de palier.

Si aujourd'hui le taux de chômage réel est peu ou prou de 20% (http://statistiques.pole-emploi.org/stmt/publication), il passera en quelques mois à 30 ou 35, pour ne plus jamais redescendre.
Pour cacher la misère, le propagandiste chauve du JT de France 2 nous expliquera que tout va bien, que c'est juste un coup de mou, qu'on ne connaît rien à l'économie, et que de toutes façons, on est tous des cons (n'est-ce pas Françoise Nyssen ?), mais ça ne durera qu'un temps.

Au début, les prestataires et les intérimaires vont se retrouver en intercontrat.
Puis les chômeurs vont être radiés automatiquement sur un prétexte bidon (ou une erreur informatique tout aussi bidon).
Ensuite, au fil des mois, même télé macron sera obligée d'admettre
- que les carnets de commandes des PME seront désespérément vides,
- que le projets des grands donneurs d'ordre seront gelés (ou auront lamentablement échoué, cf. début du post),
- et que les grands chantiers publics seront abandonnés (adieu le projet de STIF pour le grand paris).

Dans les familles "intégrées" (la classe moyenne), on se serrera les coudes en vivant sur un salaire, plus de la débrouille sur le bon coin.
Dans les familles "désintégrées" (les ZUS), ça sera open bar pour les trafics en tous genres, avec remake des émeutes de 2005 à la clé.

Je m'arrête là, mais vous voyez le tableau.


Et vous, est-ce que vous percevez aussi cet effet de la reine rouge ?
Et si oui, comment est-ce que vous voyez les quelques années qui viennent ?


Au plaisir de vous lire, et bonne déprime. :mrgreen:
Mes réfléxions économiques de 2011 (toujours valables... sauf que les menaces islamistes me semblent aujourd'hui bien plus grave. Je pense qu'on se dirige vers la guerre civile.)
goldo en 2011 a écrit :Mon intuition à moi que j’ai :

1. Fausse croissance pour cause d’euphorie spéculative définitivement perdue
2. Une gueule de bois post euphorie à gérer
3. Régler les problèmes structurels


1. Une fausse croissance pour cause d’euphorie spéculative disparait

On a vécu une énorme bulle spéculative sur le logement, la mère de toutes les bulles au niveau mondial.
Pendant le gonfflement de cette spéculation, certains ont eu beaucoup d’argent et ont pu dépensé sans (trop) compter.
Les gagnants de cette spéculation auront été les vendeurs nets d’immo, les intermédiaires (banquiers, AI), la puissance publique (taxes et droits de mutation). Derrière ses bénéficiaires directs, leurs clients (car ces gagnants étaient moins âpres au gain) et leurs fournisseurs (car ces clients étaient solvables) ont pu en profiter. Des fournisseurs ont pu rendre des services payants (voitures, femme de ménage, thalasso, vacances…). En effet à partir de cet argent, les bénéficiaires de la spéculation ont eu les moyens de demander des services à d’autres et de payer facilement des impôts. Ainsi les collectivités locales (bénéficiaires directs grâce aux droits de mutations, et indirect grace à la facilité de payer des impôts par les bénéficiaires. (Je crois me souvenir que l’impôt sur les société payé par les banques était la moitié du total de l’IS… je peux me tromper)). Les collectivités locales ont pu construire des sièges (ce qui est bon pour le BTP), embaucher des agents (qui eux même ont pu vivre et dépenser à leur tour). Tout cela dans un cercle vertueux accélérant la croissance. Une sorte de multiplicateur keynesien.
Sauf que cela reposait sur une bulle spéculative. Et toute spéculation s’arrête un jour ou l’autre, et se retourne. On en est là.

Cette fausse richesse (directe plus effets d'entrainement) disparaît avec l’arrêt du gonflement de la bulle.

Solution Goldorak : Il n’y a aucun moyen de prolonger ou ressusciter cette fausse croissance des années 2000-2006 (voir 2008 chez nous).


2. Une gueule de bois post euphorie.

Déstockage :
Ce moteur qui a été bénéfique s’inverse (depuis 2006 aux USA, depuis 2008 en Espagne, bientôt ou tout juste en cours chez nous (mais même si le dégonflement de la bulle n'a pas encore commencé chez nous, elle affecte la santé économique de nos voisins/partenaires qui commercent moins avec nous).
Après la spéculation il n’y a pas simple retour à la normale mais une purge supérieure par déstockage. Prenons l'exemple du logement en Espagne. La construction de logement devrait y peser 11% en régime normal. Il a pesé 17% du PIB en phase spéculative (1997-2005), ce qui a été excellent pour la croissance espagnole. Mais du fait de la surproduction passée, la construction de logement ne pèse peut être plus que 5% (chiffre pifomètrique) actuellement. La production s'arrête ou ralentit plus que la vraie demande pour écouler le stock (effet de déstockage).
Cela vaut aussi pour les fournisseurs qui servaient la demande des bénéficiaires de la spéculation. (Par exemple, on peut penser que la demande de voiture de luxe s’est probablement effondrée en deça de son régime courant en Espagne).
=> solution Goldorak : le déstockage durera d’autant moins longtemps que le stock produit sera vite écoulé. Il faut accélérer la baisse des prix immo, même si des espoirs de gains seront anéantis et les pertes apparaissent dans toutes leurs duretés. Les espagnols accepteront sans aucun doute de vivre plus au large pour le même prix (les espagnols troqueront leurs 3 pièces pour des 5 pièces…). La fin du déstockage permettra de revenir au régime normal (pour l’Espagne, l’immo = environ 11% du PIB ce qui est mieux qu'actuellement).

Endettement :
La spéculation n’a pas simplement mobilisé les revenus passé et courant dans une fausse croissance qui laisse ensuite de vraies pertes, mais elle a aussi eu lieu à crédit. L’éclatement de la bulle ne détruit donc pas seulement que les revenus passé et ceux du moment, mais détruit aussi en partie les revenus futurs. C'est pour ça qu'une spéculation à crédit est très efficace... et très dangereuse.
Ce qui est peut être le plus grave pour l’avenir est que les acheteurs d’immobilier ont probablement obéré leur capacité d’achat sur des années.
Exemple : admettons qu’il soit habituel de s’endetter sur 15 ans pour acheter son logement.
En période euphorie, les acheteurs s’endettent sur 10 ans de plus (comme ça monte, plus on mise, plus on gagne, on ne risque rien à emprunter. Au pire, la plus value de la revente permettra de rembourser). Cet argent est disponible tout de suite et est dépensé tout de suite, ce qui provoque le boom des années 2000.
La spéculation s'arrête pour quelque raison que ce soit (simplement parce que les arbres ne montent pas au ciel ?) On revient à la normale. Mais les acheteurs des années spéculatives ont déjà dépensé 10 ans de plus de revenu futur qu’ils n’ont plus pour autre chose. Ils n’ont plus cet argent, ce qui obérera la demande des années après la spéculation (pour reprendre mon exemple 15+10 années d’endettement => croissance plus faible que la normale pour 10 ans de plus (2023-2033)).


Solution Goldorak :
=> On pourrait raccourcir ce purgatoire dû à l’endettement en provoquant l’inflation, au moins nominale, des revenus. Cette inflation soulagera les endettés qui pourront payer leur dette de plus en plus facilement, comme dans les années 1980.
Décider de décréter l’inflation se fera sans les allemands, qui sont hyper sensibles et absolument rétifs à l’inflation depuis qu’ils ont subi l’hyper inflation de 1922-23. => fin de l’euro.


Il est tout à fait envisageable qu’une spirale déflationniste se mette en place. La baisse de l’immo en 2010 est identique -bien qu'à plus grosse échelle- à la baisse des actions en 1929-33. Les endettés vont vouloir et devoir se désendetter puisque le retournement du marché immo ne leur permettra de rembourser facilement leur dette grâce à leur plus value. La masse monétaire va naturellement baisser à mesure que les gens rembourseront leur prêt ou feront défaut. Nous sommes face à la dépression des années 1930. L'effondrement des années 1930 n’a pu être contrée que par des mesures keynesiennes : l’état embauche et dépense lui même ce que les autres agents économiques (ménages et entreprises) ne peuvent/veulent plus. En 1930, c'était une politique de grand travaux (barrage, autoroutes) et de réarmement qui a permis de sortir de la spirale déflationniste. Pourquoi pas lancer en 2012 des grands travaux de fabrication de logement social ?

Sauf que le pays est déjà endetté. Une relance keynesienne signifiera le défaut. Comme c'est amha la seule solution, allons y.
Une politique keynesienne exige un contrôle de la planche à billet => fin de l’euro et paiement par l’inflation. Il ne faut pas compter sur les allemands pour appliquer cette politique, ce n’est ni leur besoin ni leur désir et leur sensibilité, façonnée par leur histoire, l’interdit.
Une relance keynesienne implique aussi une certaine fermeture des frontières, pour que l’argent dépensé par l’état profite à l’éco du pays et ne serve pas à importer des biens plus concurrentiels... tant que notre monnaie vaut qqchose. Il faut mettre en place du protectionnisme, ou en tout cas, essayer d’avantager nos produits, pour que la pompe amorcée par la relance gouvernementale profite à nos entreprises et à nos travailleurs.



3. Régler les problèmes structurels

Eviter qu’une nouvelle bulle spéculative ne revienne sur le logement. Ce qui évitera l’éclatement -et les effets destructeurs- de futures bulles.
Le chemin le plus direct à mon sens est que la puissance publique s'oblige à toujours fournir assez de terrain à bâtir. La hausse des prix immobiliers sera ainsi bornée pour toujours par le prix de la construction neuve (augmenté de la supériorité objective de certains emplacements par rapport à d’autres). Ainsi le marché immobilier sera aussi peu spéculatif que le marché automobile. En effet, si une poignée de personne spécule sur telle ou telle voiture unique et exceptionnelle… (voiture de collection, de personnage illustre par exemple) ça ne perturbe pas le conducteur landa. Presque personne ne spécule sur les automobiles car des voitures il y en a pour tout le monde (quand bien même elles sont achetées à crédit avec des taux bas...).

Au delà des droits de douane (protectionnisme plutôt agressif qui ne manquera pas d'attirer des mesures de rétorsion réciproques), un protectionnisme éclairé pourra être la TVA sociale. Au lieu de faire payer notre protection sociale par des cotisation sur les salaires et donc in fine, sur les consommateurs de produits français (consommés ici et à l’exportation ce qui rend notre coût du travail et nos produits peu compétitifs face à la concurrence mondiale qui n'a pas ces charges), on fera supporter notre protection sociale (retraite, maladie, chômage, famille) par les consommateurs français, qu'ils consomment des produits français ou étrangers. Salaire net = coût total employeur. Ce qui permettra, au passage, de simplifier le droit du travail...

Et réformer ce qui doit l’être comme l’on fait les scandinaves dans les années 1990, en copiant et adaptant à notre culture les modèles qui marchent.

École à la hollandaise (qui réussit à insérer les jeunes sur le marché du travail)
Réforme réaliste des retraites (dépense = recette) avec des retraites plafonnées. (C’est pour moi illogique que les retraités gagnent plus d’argent que les actifs... en tout cas, pour pour ce qui concerne les retraites venant des revenus de transfert payés par les actifs d'aujourd'hui).
Réforme réaliste de l’économie de la santé (dépense = recette). Ca veut dire compter et décider de laisser mourir certains faute d’argent (les passagers clandestins étrangers qui profitent de notre sécu, les personnes trop vieilles.)
Simplifications administratives, avec des réformes plus intelligentes que simplement comptables, avec l'appui des fonctionnaires
Simplification du code civil
Simplification, lisibilité et automatisation des impôts
Regroupement forcé des administrations des petites communes (<5000 habitants)
etc…

Mais ce sera plus difficile que les réformes scandinaves des années 1990. En effet, le monde est dans une moins bonne situation que dans les années 1990 (gueule de bois post euphorie spéculative, papy boom (grosse montée en charge des retraites et de la dépendance), peak oil aggravé par la méfiance envers le nucléaire après Fukushima…)


Goldorak, idiot solitaire, qui dit ce qu’il pense.
Posts préférés : Dossier immobilier et http://www.bulle-immobiliere.org/forum/ ... 04&t=75765
Ignorés : toto78, Marie 94, et s_chlaf

Avatar du membre
Tom-Personne
Messages : 497
Enregistré le : 02 août 2015, 11:22
Contact :

Re: Reine rouge et fin du monde

#90 Message par Tom-Personne » 15 juin 2018, 16:20

Scénario intéressant, mais en l'état actuel des rapports de force, les réformes préconisées n'ont aucune chance d'être menées.
J'ai bien peur que pour cela, il faille d'abord passer par une crise douloureuse.
Et à ce sujet, je réitère l'alternative entre
- Eclatement de l'euro, possiblement avec l'Italie comme déclencheur,
- Faillite d'une banque, possiblement la Deutsche Bank qui, semble-t-il, est la plus pourrie de toute la zone euro.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 18153
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: Reine rouge et fin du monde

#91 Message par lecriminel » 15 juin 2018, 16:40

gilgamesh a écrit :Du coup si on prend les chiffres de pôle emploi avec toutes les catégories cumulées ont est presque au plus haut:
http://statistiques.pole-emploi.org/stm ... =a,b,c,d,e
Image
Limpide,
mais pourquoi communiquer sur les vrais chiffres alors qu'on peut facilement tromper son electorat/patron (ceux qui vous payent) ?
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#92 Message par pimono » 15 juin 2018, 17:45

gilgamesh a écrit :Effectivement il y a des différences entre l'INSEE et Pole Emploi expliquées ici :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html
Les définitions ne sont pas les mêmes : l'insee utilise celle du BIT (et en plus il faut être en "recherche active", l'inscription à pôle emploi n'étant pas suffisante pour remplir ce critère)
Les méthodes de calcul sont différentes : pole emploi compte le nombre d'inscrits alors que l'insee fait un sondage.
Du coup si on prend les chiffres de pôle emploi avec toutes les catégories cumulées ont est presque au plus haut:
http://statistiques.pole-emploi.org/stm ... =a,b,c,d,e
Image
blablabla car il y a plein de gens qui ne sont pas inscrit comme demandeur d'emploi ni inclus dans les statistiques de l'INSEE et qui crèvent la dalle avec des contrats précaires et qui revent de trouver une autre situation professionnelle.

Donc beaucoup de gens ne figurent pas dans la courbe du chomage, et pourtant certains sont en danger de mort dans leurs fonction et mettent de coté leur vie de famille et personnelle, coincé dans le système et sans aucune perspective de trouver mieux ailleurs tellement la situation est calamiteuse !!! , ex les suicidés de FT !!!

La courbe du chomage est très haute et en dépit de nouveaux stratagème mis en place, ca continue de grimper ! en ça, la courbe est linéaire vers la hausse !!! le potentiel haussier du chomage est non seulement très évident, mais en plus l'histoire le confirme !
a moins qu'on réinstaure le STO, je vois vraiment pas comment qu'on remettra la france au travail. Moi même je ne veux plus du tout travailler maintenant.

Ces courbes ne font que croire aux gens niais que ça va mieux, ici on réfléchis un peu et ont voit bien qu'il y a un soucis.

le message numéro 1 de tom est assez parlant sur le contexte actuel, nierais tu que les choses vont très mal sur le plan économique ?
l'économie, n'est il pas le fond de commerce principale de ce monde capitaliste, qui justement ne tient plus la route ?
The winner don't takes it all

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#93 Message par gilgamesh » 15 juin 2018, 18:48

Tom-Personne a écrit : Et à ce sujet, je réitère l'alternative entre
- Eclatement de l'euro, possiblement avec l'Italie comme déclencheur,
- Faillite d'une banque, possiblement la Deutsche Bank qui, semble-t-il, est la plus pourrie de toute la zone euro.
Sur ces deux points je suis tout à fait d'accord.Mais la France se remettra de ces crises d'ailleurs certains économistes pensent qu'une sortie de l'euro sera bénéfique sur le long terme (monnaie plus faible rend les entreprises exportatrices plus compétitives).
La faillite d'une grosse banque est aussi très probable.
Cependant ces scénarios ne sont en rien une "fin du monde", simplement des crises comme celle de 2008 sauf que cette fois les banques centrales interviendront plus vite pour éviter un effet domino.
pimono a écrit :, nierais tu que les choses vont très mal sur le plan économique ?
l'économie, n'est il pas le fond de commerce principale de ce monde capitaliste, qui justement ne tient plus la route ?
Oui, l'économie n'est peut être pas extraordinaire mais elle est très loin d'être "très mauvaise" :
-Croissance mondiale positive (La croissance mondiale, cette année, devrait approcher les 4 % (à +3,9 %), après 3,7 % en 2017, selon les prévisions intérimaires de l'Organisation de coopération et de développement économiques)
-PIB/habitant aux Etats-Unis et en Chine au plus haut historique, c'est différent pour la France (niveau de 2006)
Image
Source : https://www.google.fr/publicdata/explor ... &ind=false
-Prix de l'immobilier records en France (bulle immo)
-Prix des actifs financiers très élevés (CAC 40 et S&P 500 a des niveaux très élevés)
-Profits des entreprises US très élevés et valorisations aussi

PS : Bien sûr le PIB/habitant est une moyenne il faudrait regarder le PIB median/hab mais je ne l'ai pas trouvé.En effet aux US le top 1% capte l'essentiel des profits et le fait que le PIB du pays augmente ne veut pas forcément dire que le PIB/hab des 99% restant de la population augmente de la même façon.J'aurais aussi été intéressé de trouver des statistiques sur le PIB par décile pour voir le PIB/habitant en excluant le dernier décile si quelqu'un a un lien?

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 6892
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: Reine rouge et fin du monde

#94 Message par pimono » 15 juin 2018, 19:28

gilgamesh a écrit : Oui, l'économie n'est peut être pas extraordinaire mais elle est très loin d'être "très mauvaise" :
-Croissance mondiale positive (La croissance mondiale, cette année, devrait approcher les 4 % (à +3,9 %), après 3,7 % en 2017,
l'économie (surtout mondialisée) est très mauvaise et nocive dans le sens où le profit comme but ultime systématique ihnibe tous les autres impacts de la vie pourtant largement plus essentiels comme la paix, l'environnement, le bien être de l'individu et la qualité de la vie en générale.

Tu parles de croissance mondiale, mais elle est très inégalée sur la planète et est fonction entierement du capital de départ mis sur la table et de la facilité locale à générer du cash sans pour autant développer et améliorer la vie là ou ses profits sont maximuns.
D'ailleurs, comme par hasard, c'est dans les pays où l'on peut piller les ressources et esclavagiser à mort la masse corvéable , qui offrent les plus grosses croissances à 2 chiffres... :? tu trouves ça bien ?

L'économie telle que nous l'avons est donc non seulement mauvaise mais très perverse car il n'est pas normal par exemple que les gens qui ne produisent rien comme moi ont accès à tous et même de l'argent gratuit tous les mois ( le rsa) parce qu'on est dans une région ou le capital est là même s'il tend à fuir et à fondre (pour meilleur rendement), alors que dans les autres régions les gens crèvent de fin alors que le pays a un sous sol bien plus riche que la France.
The winner don't takes it all

gilgamesh
Messages : 124
Enregistré le : 16 oct. 2010, 18:54

Re: Reine rouge et fin du monde

#95 Message par gilgamesh » 15 juin 2018, 19:38

pimono a écrit : l'économie (surtout mondialisée) est très mauvaise et nocive dans le sens où le profit comme but ultime systématique ihnibe tous les autres impacts de la vie pourtant largement plus essentiels comme la paix, l'environnement, le bien être de l'individu et la qualité de la vie en générale.
Je partage cet avis si les règles qui régissent le fonctionnement des entreprises sont mal faites.Par exemple il faudrait interdire aux entreprises de polluer et pour le cas ou une pollution est impossible à éviter, faire payer l'entreprises pour nettoyer cette pollution en plus de faire payer une amende (afin d'inciter les entreprises à investir pour développer des procédés moins polluants ou non polluants).
De même il faut qu'il y ait un code du travail plus protecteur des employés mais c'est un autre sujet.

guinioul
Messages : 888
Enregistré le : 13 avr. 2011, 14:10

Re: Reine rouge et fin du monde

#96 Message par guinioul » 15 juin 2018, 22:35

L'économie est par nature un système mortifère...

Le postulat de base est que les ressources sont rares mais que ça ne pose de problème de les détruire (c'est le terme technique employé, finalement assez proche des faits) dans la consommation ... Pour n'importe qui d'autre qu'un économiste le problème est flagrant car si on détruit des ressources pourtant annoncées comme rares et bien à la fin il n'y a plus de ressources . Un enfant de 8ans est capable de déceler cela mais visiblement c'est trop demander aux économistes que de s'en rendre compte .

Les économistes ne s'embarrassent pas avec la réalité physique, c'est là tout le problème. Donc on va continuer à gaspiller les ressources pour en faire des déchets ultimes (dont des des bien toxiques et bien rémanents) dont on ne sait que faire (et qui nécessiteraient de l'énergie qu'on n'aura bientôt plus pour être traités) .

L'économie ne se préoccupe pas des transferts de ressources sous forme cyclique contrairement aux écosystèmes naturels qui ont bien pigé cette nécessité alors même que la seule ressource énergétique à leur disposition est d'origine renouvelable (soleil, photosynthèse toussa) . Dans la nature il n'y a pas de destruction accompagnée de production de déchets, ce qui est rejeté par les uns devient la ressource des autres (voir le fonctionnement d'une forêt par exemple), en gros il n'y a QUE des ressources, les déchets n'existent pas . Le fonctionnement de nos sociétés actuelles produit l'inverse, on fabrique pleins de trucs (par ailleurs souvent utiles) puis on les distribue/vends/propose aux clients sans se soucier un seul instant de comment rendre postérieurement à nouveau disponible la ressource pour un autre usage . C'est le règne du : on trouvera bien une astuce . Sauf que visiblement ça ne fonctionne pas bien (pléonasmes) la plupart des ressources sont "stérilisées" après usage dans le sens où elles sont dispersées aux quatre vents sans possibilité de réutilisation à un coût énergétique raisonnable . Voila ou on en est malheureusement :-/ . Ne me parlez pas de recyclage qui est un pis aller dont la consommation d'énergie nécessaire à l'alimentation du processus est juste éffarante . Pour de vrai par ailleurs on incinere encore la très très grande majorité des trucs qu'on appelle des déchets, suffit de regarder les tonnages, voila ou est la stérilisation des ressources (ce qui est brûlé est perdu, sans retour en arrière possible à l'échelle humaine) .

Personnellement je ne vois pas bien comment cela peut perdurer longtemps sans se casser la gueule, et comme dans tout système il y a un point de bascule qui une fois franchi interdit un quelconque retour en arrière (en tout cas pas dans la joie et la bonne humeur) . En gros bientôt on s'apercevra que le pognon ne se mange pas et qu'il ne produit pas d'énergie, mais ça risque d'arriver au moment où on aura brûlé jusqu'à la dernière goutte de pétrole, et là on aura l'air bien malins sans l'aide de sa formidable densité énergétique pour contrecarrer tous les problèmes qu'on a créé en l'utilisant (pollution principalement mais aussi dispersion des ressources gaspillées en déchets aussi intraitables qu'inexploutables) .

Quand on regarde ce qui se passe à l'échelle physique des choses et l'état des écosystèmes (ceux là mêmes qui nous permettent d'avoir de l'eau à peu près filtrée de polluants, et de l'air pur à respirer, et aussi de quoi bouffer) il y a des raisons de flipper . La monnaie, l'économie, la finance, l'emploi, le chômage et tout le tralala seront bientôt le cadet de nos soucis ...

Avatar du membre
Tom-Personne
Messages : 497
Enregistré le : 02 août 2015, 11:22
Contact :

Re: Reine rouge et fin du monde

#97 Message par Tom-Personne » 16 juin 2018, 07:27

Puisque le ton des interventions est plus noir que mes préoccupations immédiates, je vous livre ma dernière trouvaille sur YouTube.
Jean-Jacque Nantel, dont je ne connais rien, si ce n'est qu'il est, semble-t-il, indépendantiste québéquois.
Il a produit depuis quelques années une série de vlogs au sujet de la crise, sur la base d'une analyse large des phénomènes en cours, et garantie 0% politiquement correct.
Tout y passe : énergie&environnement, géopolitque, immigration&religion.

La première vidéo :


Avatar du membre
domcat74
~~+
~~+
Messages : 11517
Enregistré le : 28 juil. 2009, 14:36
Localisation : La Chartreuse

Re: Reine rouge et fin du monde

#98 Message par domcat74 » 16 juin 2018, 09:06

Dernier épisode de NEXT :

CYRIL DION : « L'EFFONDREMENT EST DEJA LA »




https://youtu.be/Gtw3VfBRzpk
« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées.» Winston Churchill

Avatar du membre
pangloss
Presse
Presse
Messages : 13812
Enregistré le : 25 août 2005, 10:24
Localisation : 92

Re: Reine rouge et fin du monde

#99 Message par pangloss » 16 juin 2018, 13:42

Titanic pour Titanic et Dion pour Dion...
Excellente video (téléchargeable) de Hans Rosling sur l'évolution démographique au XXIème siècle: https://vimeo.com/79878808
Image

moinsdewatt
~~+
~~+
Messages : 8785
Enregistré le : 14 avr. 2013, 19:41

Re: Reine rouge et fin du monde

#100 Message par moinsdewatt » 16 juin 2018, 16:15

Tom-Personne a écrit :......et pour les mois et années qui viennent, I have a bad feeling...
Un état dépressif ?

Image

Répondre