Bulle Immobilière

Forum de discussion concernant l'immobilier
Nous sommes actuellement le 17 Juil 2018, 20:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 185 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
MessagePublié: 29 Juin 2018, 13:55 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
Chers bulleurs, l'immobilier étant satellisé dans la haute atmosphère, je n'ai toujours pas grand chose d'intéressant à dire à ce sujet.
En attendant la fin du monde le crash, je propose, de façon très intéressé, ce fil de discussion sur les changements de vie.

Le topo :
- j'ai passé la quarantaine, je suis sans enfants, et a priori, ce n'est pas maintenant que je vais en avoir,
- Je travaille en région parisienne, sur le marché aux esclaves dans une entreprise de services numériques,
- ce travail, en plus d'être parfois franchement humiliant (se vendre comme un produit car les donneurs d'ordre ne cherchent pas une prestation de service, mais juste de la main d'œuvre), est surtout aussi intense qu'inintéressant.

Etant donné que je déprime à la seule perspective de faire encore 15 ans dans ce milieu, j'arrive à ce moment classique où on a envie de tout plaquer.
N'étant pas un grand radical, ce que je voudrais, grosso-modo, c'est changer gentiment de style de vie :
- partir en région,
- travailler moins,
- même si CSP "inférieure" à la mienne aujourd'hui.

Le hic, c'est qu'il y a foultitude d'organisations qui proposent des bilans de compétences, ou de l'aide pour élaborer son projet professionnel, mais ça n'a strictement aucun intérêt. Je peux faire ça tout seul.

Ce qui m'intéresse, c'est surtout le côté pratique.
Il me semble que le consensus social en France, c'est qu'il faut se mettre sur des rails le plus tôt possible, après quoi, on ne change plus jamais de voie.
De ce fait, je ne vois pas très bien comment faire.
Tout ce que je vois pour le moment, c'est suivre une formation, et espérer que le stage de fin de formation permettra de mettre "les pieds à l'étrier".
A part ça, c'est entreprenariat et prise de risque maximale (ce n'est pas pour tout le monde).


Si vous avez aussi des velléités de changement de vie, si vous avez déjà franchi le pas, ou si vous connaissez des gens qui l'ont fait, je prends toutes vos idées, et tous les retours, positifs comme négatifs.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 13:59 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 12 Nov 2014, 11:40
Message(s) : 5458
Va dans l'éducation nationale. Au moins tu auras du temps pour toi.

En région pas beaucoup de travail.

_________________
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:02 
En ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 10 Mai 2008, 18:54
Message(s) : 5074
Si je pouvais partir facilement, et travaillant dans le numérique comme toi, je réfléchirai pas une seule seconde, re mise à niveau en anglais et => Dubaï.
En france tu vas végéter.

_________________
sigma a écrit:
Une personne ouvre plusieurs AV, et désigne le même bénéficiaire, et c'est 150k€ * nombre d'AV hors succession, elle est pas belle la vie? :)


Dernière édition par parpayou le 29 Juin 2018, 14:04, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:03 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1129
Localisation : Antananarivo - Madagascar
[quote="stchong"
En région pas beaucoup de travail.[/quote]

Ca veut rien dire ca.

Il y a des régions dynamiques et la grande majorité des gens travaillent en région.

Sans enfant, tu prends pas grand risque.

Pourquoi ne pas tenter l'expat ?

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 10 Juin 2013, 13:55
Message(s) : 1693
si tu reste en france, Suricate avait fait une synthèse (en 2012) du pouvoir d'achat immo
M² par ville de plus de 20 000 habitants

un résumé
(sélection sur les villes de plus de 20 000 habitants dans lesquelles le ménage du 7ème décile est en mesure d'acquérir 140m² ou plus :)
Image

par contre il faut croiser avec la demande de ton secteur actuel ou futur en cas de reconversion

en fait, à la base, il faudrait savoir ce que tu penses être un meilleur cadre de une vie meilleure
partir en région -> des préférences ?
travailler moins -> temps partiel / gagner moins pour le même boulot, en province c'est généralement le cas sauf grand groupe
même si CSP "inférieure" à la mienne aujourd'hui -> quel reste à vivre te semble acceptable -> salaire net minimum (RSA ™®©pimono)

_________________
St Ex, Le petit prince a écrit:
Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:24 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Mai 2005, 20:42
Message(s) : 12194
Localisation : Ile de France Ouest
Ça dépend aussi et surtout du capital.
Prendre un job pépère à 1500€ par mois en province avec 50k€ ou avec 300k€ c'est pas la même chose.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:44 
Hors-ligne
-+
-+

Inscrit(e) le : 26 Jan 2009, 22:19
Message(s) : 2007
Perso, je suis en plein bilan de compétence.
Ya effectivement foule de prestataire dont la plupart n'apporteront pas grand chose mais il y en a quelques uns très bon qui peuvent apporter beaucoup.

La reconversion est effectivement compliquée. Surtout quand on vise un haut niveau de compétence dans une branche différente (passer de l'informatique à la finance par exemple)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:48 
En ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 20 Nov 2008, 12:25
Message(s) : 12389
Informatique et paris , doit y avoir moyen de bosser en télétravail en province non?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 14:55 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 06 Jan 2016, 11:16
Message(s) : 5659
kamoulox a écrit:
Informatique et paris , doit y avoir moyen de bosser en télétravail en province non?
Il me semble qu'il n'aime pas son travail. Prestataire dans le numérique est pourtant - de mon point de vue - loin d'être le boulot le plus stressant/le moins bien payé/le plus humiliant.

_________________
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 10 Juin 2013, 13:55
Message(s) : 1693
Vincent92 a écrit:
kamoulox a écrit:
Informatique et paris , doit y avoir moyen de bosser en télétravail en province non?
Il me semble qu'il n'aime pas son travail. Prestataire dans le numérique est pourtant - de mon point de vue - loin d'être le boulot le plus stressant/le moins bien payé/le plus humiliant.
il n a pas dit qu'il etait sur une chaine de montage à Flin, il me semble qu'il est question de Bullshit jobs
faire/defaire, travail peu valorisant, environnement, transport, etc
enfin bon, a un moment tu as envie de te faire plaisir (dans ton travail) et d avoir l impression (meme fausse) d oeuvrer dans le bon sens

_________________
St Ex, Le petit prince a écrit:
Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:21 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 06 Jan 2016, 11:16
Message(s) : 5659
m.enfin a écrit:
Vincent92 a écrit:
kamoulox a écrit:
Informatique et paris , doit y avoir moyen de bosser en télétravail en province non?
Il me semble qu'il n'aime pas son travail. Prestataire dans le numérique est pourtant - de mon point de vue - loin d'être le boulot le plus stressant/le moins bien payé/le plus humiliant.
il n a pas dit qu'il etait sur une chaine de montage à Flin, il me semble qu'il est question de Bullshit jobs
faire/defaire, travail peu valorisant, environnement, transport, etc
enfin bon, a un moment tu as envie de te faire plaisir (dans ton travail) et d avoir l impression (meme fausse) d oeuvrer dans le bon sens
Oui, je comprends bien sa problématique. Je trouve juste que certains termes de la description sont excessifs. Mais cela n'engage que moi.
Après, il y a effectivement des cadres voir cadres sup qui lâchent leur "situation" pour aller faire menuisier en région par exemple. S'ils y trouvent leur compte (sur le long terme), tant mieux pour eux ;).

_________________
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:32 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
stchong a écrit:
Va dans l'éducation nationale. Au moins tu auras du temps pour toi.

Je n'ai pas la vocation (et je ne maîtrise pas les arts martiaux).

stchong a écrit:
En région pas beaucoup de travail.

La logique, je dirais plutôt que c'est qu'on attend personne en provenance de la RP, vu que tous les habitants des bleds autours des grandes agglomérations sont déjà sur la liste pour le prochain poste qui se libèrera.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:33 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
parpayou a écrit:
Si je pouvais partir facilement, et travaillant dans le numérique comme toi, je réfléchirai pas une seule seconde, re mise à niveau en anglais et => Dubaï.

Je peux passer l'étape de la remise à niveau.
Par contre, Dubaï, c'est niet.
Singapour éventuellement, mais ça n'est pas vraiment à ça que je pense.


parpayou a écrit:
En france tu vas végéter.

Possible, mais je ne veux plus foncer tête baissée dans le trip du cadre pour qui son job est toute sa vie, surtout quand mes valeurs personnelles sont beaucoup trop en décalage avec ce que je perçois du cadre parisien moyen.
Le truc, c'est que j'ai des projets perso qui sont au point mort depuis longtemps, parce que mon job ne me laisse pas assez de temps, ni d'énergie pour ça.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:33 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
m.enfin a écrit:
par contre il faut croiser avec la demande de ton secteur actuel ou futur en cas de reconversion

C'est effectivement le genre d'info qui m'intéresse : des stats un peu détaillées sur le marché de l'emploi par secteur, CSP, et éventuellement région.


m.enfin a écrit:
même si CSP "inférieure" à la mienne aujourd'hui -> quel reste à vivre te semble acceptable -> salaire net minimum (RSA ™®©pimono)

La question du reste à vivre dépends du coût de la vie dans la région cible.
Typiquement, ça ne sera pas la même chose en IdF ou dans le Limousin.
Cela dit, si j'en avais le temps et l'énergie, un de mes projets pourrait mener à rémunération complémentaire (disons un truc genre auto-entrepreneur).

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:34 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
cashisking a écrit:
Ça dépend aussi et surtout du capital.
Prendre un job pépère à 1500€ par mois en province avec 50k€ ou avec 300k€ c'est pas la même chose.

Exact. Et si je veux conserver un peu d'épargne pour voir venir, je serai plus près des 50k que des 300.
(enfin, en attendant la prochaine crise bancaire...)

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:34 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
Pierric a écrit:
La reconversion est effectivement compliquée. Surtout quand on vise un haut niveau de compétence dans une branche différente (passer de l'informatique à la finance par exemple)

En fait, je n'aurais pas de problème à passer de cadre à employé.
Mais même là, je pense que ça n'est pas gagné (voire plus difficile, parce qu'il faut déjà passer le barrage des RH qui vont trouver ça bizarre).

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:35 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
Vincent92 a écrit:
m.enfin a écrit:
Vincent92 a écrit:
kamoulox a écrit:
Informatique et paris , doit y avoir moyen de bosser en télétravail en province non?
Il me semble qu'il n'aime pas son travail. Prestataire dans le numérique est pourtant - de mon point de vue - loin d'être le boulot le plus stressant/le moins bien payé/le plus humiliant.
il n a pas dit qu'il etait sur une chaine de montage à Flin, il me semble qu'il est question de Bullshit jobs
faire/defaire, travail peu valorisant, environnement, transport, etc
enfin bon, a un moment tu as envie de te faire plaisir (dans ton travail) et d avoir l impression (meme fausse) d oeuvrer dans le bon sens
Oui, je comprends bien sa problématique. Je trouve juste que certains termes de la description sont excessifs. Mais cela n'engage que moi.
Après, il y a effectivement des cadres voir cadres sup qui lâchent leur "situation" pour aller faire menuisier en région par exemple. S'ils y trouvent leur compte (sur le long terme), tant mieux pour eux ;).

A vrai dire, c'est moins le travail proprement dit qui me rebute que le milieu et ses pratiques.
Et c'est pire quand on est convaincu que tout ça n'a aucun intérêt.
Donc, on peut effectivement parler de bul...it job.

Quant aux cadres qui lâchent tout pour faire menuisier, c'est un peu une démarche à la Matthew Crawford ("éloge du carburateur").
C'est séduisant, sauf que pour ça il faut savoir faire quelque chose de ses mains (je viens de repeindre les plinthes de ma chambre, et franchement, je ne suis pas passé loin du massacre...)

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:36 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 19 Mars 2009, 19:43
Message(s) : 7346
Tom-Personne a écrit:
Le truc, c'est que j'ai des projets perso qui sont au point mort depuis longtemps, parce que mon job ne me laisse pas assez de temps, ni d'énergie pour ça.

Quels projets perso ?
A mon avis, cela va dépendre de ce facteur…

_________________
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 15:54 
Hors-ligne
+
+

Inscrit(e) le : 24 Juin 2008, 16:40
Message(s) : 2589
m.enfin a écrit:
vincent92 a écrit:
Il me semble qu'il n'aime pas son travail. Prestataire dans le numérique est pourtant - de mon point de vue - loin d'être le boulot le plus stressant/le moins bien payé/le plus humiliant.
il n a pas dit qu'il etait sur une chaine de montage à Flin, il me semble qu'il est question de Bullshit jobs
faire/defaire, travail peu valorisant, environnement, transport, etc
enfin bon, a un moment tu as envie de te faire plaisir (dans ton travail) et d avoir l impression (meme fausse) d oeuvrer dans le bon sens

le pb. en France en info, c'est que les 5 premières années de carrières sont assez fun, et que, si on continue principalement dans la techniques, les 10 années suivantes sont souvent correcte ou très correcte, puis çà se gâte souvent après 15 ans. Typiquement votre employeur vous fait savoir à ce moment qu'à son avis :
1)- vous n'irez pas plus haut, ou plus loin, dans la technique, parce-qu'il y a des petits jeunes moins chers, plus brillants etc. qui sont "mieux" que vous pour aborder les derniers trucs à la mode (si c'est pas vrai, c'est ce que les clients aiment entendre, donc pour la hiérarchie des boites de service c'est à considérer comme une vérité d'évangile....)
2)- vous ne sortirez pas/plus de la technique parce-que vous n'avez fait que çà pendant #15 ans et que votre niveau de salaire est trop élevé pour justifier aujourd'hui une évolution dans un domaine connexe (domaine ou la boite préfère de toutes façon recruter des types plus jeunes, moins chers et plus malléables....).
--> donc votre employeur vous propose typiquement à ce moment une "fin de carrière" de #25 ans à faire la même chose au même endroit et pour le même tarif, ce qui peut paraître un peu frustrant.

Dans d'autre pays où il y a moins d'énarques et de meilleurs résultats économiques, on croit souvent que des type qui ont été aux premiers rangs lors de certaines évolutions technologiques anciennes gardent un acquis lié à leur connaissance des complexités de ces dossiers (complexités vite oubliées par les "jeunes"...), et que cet acquis a une réelle valeur pour les boites bien gérées, si çà existe encore :mrgreen: ......

_________________
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 16:02 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 08 Juil 2005, 19:31
Message(s) : 32041
Changement soit. Mais changement de carrière ou de géographie ou les deux à la fois ?
Parce que des gens qui s'y connaissent en info sont toujours très demandés (mais pas forcément bien payés) y compris en province, autour de Montpellier par exemple il n'y a que des informaticiens ou des gens qui bossent dans l'immobilier qui sont recherchés.
Donc ça dépend un peu de ton envie du moment et de ta volonté à prendre des risques. Si tu ne veux pas trop prendre de risque, recherche d'abord un autre job en province , tu finiras forcément par trouver. Et à partir de là tu lâches la RP pour être moins payé mais en province et tu te repose alors la question au chant des cigales.

_________________
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 16:09 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1129
Localisation : Antananarivo - Madagascar
Indécis a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Le truc, c'est que j'ai des projets perso qui sont au point mort depuis longtemps, parce que mon job ne me laisse pas assez de temps, ni d'énergie pour ça.

Quels projets perso ?
A mon avis, cela va dépendre de ce facteur…


Voila, déjà faudrait savoir ce que tu attends de la vie pour avoir des idée.

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 16:15 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 06 Sep 2007, 13:38
Message(s) : 7220
Localisation : Dans les volcans qui riaient très fort
L2L a écrit:
Indécis a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Le truc, c'est que j'ai des projets perso qui sont au point mort depuis longtemps, parce que mon job ne me laisse pas assez de temps, ni d'énergie pour ça.

Quels projets perso ?
A mon avis, cela va dépendre de ce facteur…


Voila, déjà faudrait savoir ce que tu attends de la vie pour avoir des idée.
D'accord. Quitte à changer, autant se poser les bonnes questions et trouver quelque chose en accord avec ses convictions. Surtout si tu n'as pas la contrainte d'assumer financièrement des gamins.

_________________
Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l'homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. (Gandhi)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 16:42 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 21 Mars 2014, 13:23
Message(s) : 1262
@Tom-personne:
J'ai fait un bilan de compétences quand je me suis posé le même genre de questions.
J'y croyais qu'à moitié, pour de mauvaises raisons. J'y voyais un méga-test psychologique de magazine et je n'imaginais pas que je pourrais adhérer aux conclusions.
Au final, ça m'a beaucoup aidé, tout simplement parce que ce n'est pas du tout ça. Si c'est bien fait, c'est un processus qui permet de prendre du recul sur ce qu'on est, ce qu'on veut, et ce qu'on sait faire.
Moi ça m'a bien servi.

Sinon, aujourd'hui il y a de moins en moins consensus sur le fait de faire une seule carrière de 40 ans dans la voie où on s'est lancé.
Je le vois autour de moi et ça m'a été confirmé par la personne qui m'a fait faire le bilan : de plus en plus de gens se font plutôt 2 carrières de 20 ans, voire 4 carrières de 10 ans...


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 16:55 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
Pour répondre en vrac, je n'ai pas de problème pour ce qui est de savoir ce que je veux ou voudrais (et je ne pense même pas que ce soit très exigeant).
Ce qui m'intéresse, c'est le champ des possibles et la négociation des contraintes.
Au fond, mon problème, c'est cette idée, que je trouve aberrante dans une société de chômage de masse, que l'emploi qu'on occupe est l'alpha et l'oméga de la vie d'un homme.
Cela oblige à faire des paris extrêmement lourds pour le reste de sa vie, avec peu de possibilités de bifurcations.
C'est pour ça que les expériences vécues m'intéressent aussi.
Même si, pour revenir à un des posts plus haut, j'ai bien peur que la clé soit la capital que j'aurais pu assimiler le jour J.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:00 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 19 Mars 2009, 19:43
Message(s) : 7346
Tom-Personne a écrit:
Ce qui m'intéresse, c'est le champ des possibles et la négociation des contraintes.

Impossible de te répondre sans avoir les réponses aux autres questions…
Par définition, le champ des possibles est infini...

_________________
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1129
Localisation : Antananarivo - Madagascar
Tom-Personne a écrit:
Pour répondre en vrac, je n'ai pas de problème pour ce qui est de savoir ce que je veux ou voudrais (et je ne pense même pas que ce soit très exigeant).
Ce qui m'intéresse, c'est le champ des possibles et la négociation des contraintes.
Au fond, mon problème, c'est cette idée, que je trouve aberrante dans une société de chômage de masse, que l'emploi qu'on occupe est l'alpha et l'oméga de la vie d'un homme.
Cela oblige à faire des paris extrêmement lourds pour le reste de sa vie, avec peu de possibilités de bifurcations.
C'est pour ça que les expériences vécues m'intéressent aussi.
Même si, pour revenir à un des posts plus haut, j'ai bien peur que la clé soit la capital que j'aurais pu assimiler le jour J.


Le travail est l'Alpha et l'Omega de la vie d'un homme si ce dernier décide que ce le sera.

Personnellement je ne suis pas en Afrique pour faire carrière, mais je fais carrière en Afrique parce que j'avais envie de bouger.

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:06 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
JiBéPé a écrit:
@Tom-personne:
J'ai fait un bilan de compétences quand je me suis posé le même genre de questions.
J'y croyais qu'à moitié, pour de mauvaises raisons. J'y voyais un méga-test psychologique de magazine et je n'imaginais pas que je pourrais adhérer aux conclusions.
Au final, ça m'a beaucoup aidé, tout simplement parce que ce n'est pas du tout ça. Si c'est bien fait, c'est un processus qui permet de prendre du recul sur ce qu'on est, ce qu'on veut, et ce qu'on sait faire.
Moi ça m'a bien servi.

Sinon, aujourd'hui il y a de moins en moins consensus sur le fait de faire une seule carrière de 40 ans dans la voie où on s'est lancé.
Je le vois autour de moi et ça m'a été confirmé par la personne qui m'a fait faire le bilan : de plus en plus de gens se font plutôt 2 carrières de 20 ans, voire 4 carrières de 10 ans...

Malheureusement, j'ai bien peur que beaucoup de gens se retrouvent à faire plusieurs carrières car ils n'ont pas le choix.
A un moment donné, on leur fait comprendre, avec plus ou moins de subtilité, qu'ils sont has been.

Quant au bilan, j'avais déjà eu cette discussion avec un consultant de l'APEC il y a quelques années. Fondamentalement, ce n'est pas la démarche qui m'intéresse.
C'est plutôt l'exploration des marchés possibles où je pèche. Le reste, je me débrouille tout seul.

Exemple: imaginons que je sois passionné par l'anthropologie (je prends ça au hasard), mais qu'information prise, je vois que sur 100 personnes formées, 50 sont au chômage, et 45 ont un job sans aucun rapport avec leurs études.
Est-ce vraiment une bonne idée que d'investir lourdement en temps, argent, et énergie dans des études d'anthropologie ?
Si je vise à me faire plaisir, pourquoi pas ? Mais si je vise une reconversion professionnelle, ça n'a aucun intérêt.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:10 
Hors-ligne
~~+
~~+

Inscrit(e) le : 19 Mars 2009, 19:43
Message(s) : 7346
Tu m'as l'air de ne pas trop savoir quoi faire… :lol:
Malheureusement pour toi, on ne peut pas décider à ta place ce que tu veux faire...

_________________
vpl : "OUI les migrants violent beaucoup plus que les suédois".
vpl : "Indécis et Zoumana, je fais suivre vos messages à la DCRI, au service qui s'occupe des prédicateurs radicaux".


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
Indécis a écrit:
Tu m'as l'air de ne pas trop savoir quoi faire… :lol:
Malheureusement pour toi, on ne peut pas décider à ta place ce que tu veux faire...

Je ne sais pas comment faire, ce n'est pas la même chose.
De projets, j'en ai, et je peux en concevoir 25.
Tous n'auront pas vocation à être menés à bien, mais je ne souhaite pas partager de détails spécifiques.

La découverte de soi, de ses motivations...etc ne m'intéresse pas du tout.
Je n'ai besoin de personne pour ça.

Ce qu'il y a, c'est que je suis absolument naze en intelligence pratique.
Donc, ce qui paraît peut-être évident à tout le monde, ne l'est pas nécessairement pour moi.
C'est pour ça que les exemples m'interessent.

Un autre exemple (qui ne correspond pas à un projet réel) : imaginons que partant de ma situation actuelle, je décide de me trouver un poste de rédacteur technique.
Dans les grandes lignes, est-ce que quelqu'un a une idée de comment je devrais m'y prendre ?

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 26 Juil 2015, 09:27
Message(s) : 1129
Localisation : Antananarivo - Madagascar
Tom-Personne a écrit:

Un autre exemple (qui ne correspond pas à un projet réel) : imaginons que partant de ma situation actuelle, je décide de me trouver un poste de rédacteur technique.
Dans les grandes lignes, est-ce que quelqu'un a une idée de comment je devrais m'y prendre ?


Répondre aux offres d'emploi de rédacteur technique

_________________
henryG a écrit:
Il ne faut pas griller le robot, c est un infiltré , il a peu de pouvoir.


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:34 
Hors-ligne

Inscrit(e) le : 21 Mars 2014, 13:23
Message(s) : 1262
Tom-Personne a écrit:
Malheureusement, j'ai bien peur que beaucoup de gens se retrouvent à faire plusieurs carrières car ils n'ont pas le choix.
A un moment donné, on leur fait comprendre, avec plus ou moins de subtilité, qu'ils sont has been.

Je te trouve un peu pessimiste. Peut-être es-tu un peu influencé par ton expérience perso et celle de ton entourage?
Dans mon cas, ma boite était satisfaite, j'avais le choix de continuer.
Mais je ne me retrouvais plus dans mon évolution, j'avais l'impression d'avoir fait le tour et c'est moi qui avais besoin de partir.
Donc, il doit y avoir un peu de tous les cas de figures, mais pas que des reconversions contraintes...

Tom-Personne a écrit:
Quant au bilan, j'avais déjà eu cette discussion avec un consultant de l'APEC il y a quelques années. Fondamentalement, ce n'est pas la démarche qui m'intéresse.

Loin de moi l'idée de vouloir te convaincre, mais juste pour vérifier : c'était pas un bilan maison fait par l'APEC qu'on ta proposé, par hasard?
Parce que j'en avais aussi commencé un, mais ça n'avait au final pas grand chose à voir et ce n'était vraiment pas intéressant. La brave dame qui faisait ça faisait ce qu'elle pouvait, mais clairement, ça ne servait pas à grand chose, à part faire une première esquisse très floue de projet pro...

Tom-Personne a écrit:
C'est plutôt l'exploration des marchés possibles où je pèche. Le reste, je me débrouille tout seul.

Exemple: imaginons que je sois passionné par l'anthropologie (je prends ça au hasard), mais qu'information prise, je vois que sur 100 personnes formées, 50 sont au chômage, et 45 ont un job sans aucun rapport avec leurs études.
Est-ce vraiment une bonne idée que d'investir lourdement en temps, argent, et énergie dans des études d'anthropologie ?
Si je vise à me faire plaisir, pourquoi pas ? Mais si je vise une reconversion professionnelle, ça n'a aucun intérêt.

Pour ça, je vais pas pouvoir beaucoup t'aider.
Au final, je suis resté dans le même domaine, mais je me suis mis à mon compte, et ça m'a suffit à renouveler mon intérêt pour ma profession. Ça m'a permis de prendre à mon compte ma carrière, voir là où je voulais me former, développer tout seul comme un grand mes contacts, dénicher les projets qui m'intéressent, bref me plonger dans mon domaine plutôt que simplement faire les tâches que me demandait mon employeur. J'avais besoin de ça pour retrouver de l'intérêt dans mon job (et en bonus, je gagne mieux ma vie). En plus, ça me fait toucher du doigt l'entrepreneuriat, qui avait toujours été source de curiosité pour moi et qui me donne des perspectives complètement autres qu'en tant que salarié, donc mine de rien mon métier a un peu changé quand même. Par contre, pour le coup, je connaissais déjà le marché et j'avais déjà un réseau, donc ça a été très facile de ce point de vue.

Si, en revanche, tu veux changer de branche, tu ne vas pas avoir trop le choix : il va falloir aller voir les gens qui sont déjà dans la place.
Tu identifies les salons ou bien les évènements qui sont consacrés au domaine, tu prends ton plus joli costume et tu vas vers les gens en souriant. En général, les gens aiment parler de leur métier, surtout à des gens qui sont sincèrement intéressés. Les salons, c'est l'idéal.
Dans mon bilan, j'avais hésité avec une autre option de projet pro, qui consistait à changer de branche : j'avais commencé à contacter des inconnus sur LinkedIn qui travaillaient dans ce domaine. Je leur ai présenté ma démarche et je leur ai demandé s'ils seraient prêts à m'accorder un peu de leur temps au téléphone. J'ai été surpris, mais pas mal de gens étaient prêts à prendre un peu de leur temps pour répondre à mes questions. Au final, je ne suis pas allé beaucoup plus loin, mais je pense que c'est la direction à suivre.

Ah, et dernier truc, les diplômes, c'est bien pour démarrer des carrières ou pour des jobs où c'est indispensable (médecin, architecte).
Les formations techniques non diplômantes, c'est bien pour des métiers où c'est impossible sans.
Mais de ma petite expérience, pour la majorité des métiers, il n'y a rien de mieux que la formation sur le tas avec la lecture théorique en bonus comme livre de chevet. Il suffit de trouver la personne à qui on va inspirer confiance et qui est prête à investir en vous.
Donc d'abord trouver des personnes du domaine, et voir s'il y a moyen de moyenner...


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:48 
Hors-ligne
+
+

Inscrit(e) le : 24 Juin 2008, 16:40
Message(s) : 2589
Tom-Personne a écrit:
....
Un autre exemple (qui ne correspond pas à un projet réel) : imaginons que partant de ma situation actuelle, je décide de me trouver un poste de rédacteur technique.
Dans les grandes lignes, est-ce que quelqu'un a une idée de comment je devrais m'y prendre ?

AMHA si on cherche un boulot payé et pas un hobby, il faut avoir assez rapidement une certaine valeur ajouté dans le domaine visé par rapport à la moyenne de la population, ou bien çà veut dire qu'on vise un emploi peu ou pas qualifié et généralement payé au lance-pierre.
Or la valeur ajoutée professionnelle, çà vient le plus souvent de la formation et de la carrière suivies antérieurement, mais çà peut venir aussi d'un hobby poursuivi avec assiduité depuis un certain temps, ou bien d'un milieu culturel d'origine, et de compétence réputée liée à ce milieu culturel, dont le cours peut varier dans le temps.
Dans votre cas, je viserais dans un premier temps des boulots connexes à vos compétences professionnelles acquises. Par exemple passer d'un boulot technique pur sucre à un boulot d'interface entre la technique que vous maîtrisez et le fonctionnel ou le commercial. C'était des évolutions de carrière considérée comme normales à mi-carrière il y a 30 ans et plus et qui ont moins la cote en France aujourd'hui, alors que çà répond à des besoins, à la foi du coté des employeurs et du coté employés.
Si vous franchissez ce pas avec succès, çà peut vous ouvrir la porte d'une suite de carrière dans le fonctionnel pur sucre ou dans le commercial pur sucre, mais les fonctionnels et les commerciaux pensent souvent que les types qui arrivent à garder un pied dans la technique ont un avantage dans le domaine de la sécurité d'emploi....

_________________
Lucius Cassius ille quem populus Romanus verissimum et sapientissimum iudicem putabat identidem in causis quaerere solebat 'cui bono' fuisset
ignorés : toto78


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 17:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
L2L a écrit:
Tom-Personne a écrit:

Un autre exemple (qui ne correspond pas à un projet réel) : imaginons que partant de ma situation actuelle, je décide de me trouver un poste de rédacteur technique.
Dans les grandes lignes, est-ce que quelqu'un a une idée de comment je devrais m'y prendre ?


Répondre aux offres d'emploi de rédacteur technique

:mrgreen: J'avoue que mon exemple est un peu naze, mais je me dis que sur un parcours qui serait atypique comme celui-là, mes chances seraient plutôt faibles, sans avoir pris des contacts préalablement.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 18:07 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
JiBePé a écrit:
Je te trouve un peu pessimiste. Peut-être es-tu un peu influencé par ton expérience perso et celle de ton entourage?
Dans mon cas, ma boite était satisfaite, j'avais le choix de continuer.

Je dois dire que je me suis toujours demandé si les vieux informaticiens se cachaient pour mourrir.
Pour rebondir sur un autre post plus haut, ce que je perçois, c'est qu'il y a une fenêtre de 15 ans pendant laquelle on est vraiment intéressant pour une entreprise.
Disons qu'après 45 ans, ça dépend beaucoup de la boite pour laquelle on travaille, mais on a plus de chances de stagner qu'autre chose.

JiBéPé a écrit:
Loin de moi l'idée de vouloir te convaincre, mais juste pour vérifier : c'était pas un bilan maison fait par l'APEC qu'on ta proposé, par hasard?

Je ne me souviens plus, mais a minima, j'avais noté de fortes différences de tarifs entre les prestataires. J'avais pris ça pour un premier indice.

JiBéPé a écrit:
...
Si, en revanche, tu veux changer de branche, tu ne vas pas avoir trop le choix : il va falloir aller voir les gens qui sont déjà dans la place.
Tu identifies les salons ou bien les évènements qui sont consacrés au domaine, tu prends ton plus joli costume et tu vas vers les gens en souriant. En général, les gens aiment parler de leur métier, surtout à des gens qui sont sincèrement intéressés. Les salons, c'est l'idéal.
...

Merci pour ce long développement.
Ce me semble un peu confirmer ce que j'avais cru comprendre des voies possibles :
- rester dans son domaine, mais voler de ses propres ailes,
- changer de domaine, et recommencer à zéro comme salarié,
- monter une boite.

Et si je fais la synthèse, ce que je retiens, c'est qu'il faut "réseauter".
C'est peut-être bête à dire, mais ça m'est très étranger.
C'est vraiment un truc sur lequel il faut que je me force.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 18:11 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
lescargot a écrit:
Tom-Personne a écrit:
....
Un autre exemple (qui ne correspond pas à un projet réel) : imaginons que partant de ma situation actuelle, je décide de me trouver un poste de rédacteur technique.
Dans les grandes lignes, est-ce que quelqu'un a une idée de comment je devrais m'y prendre ?

AMHA si on cherche un boulot payé et pas un hobby, il faut avoir assez rapidement une certaine valeur ajouté dans le domaine visé par rapport à la moyenne de la population, ou bien çà veut dire qu'on vise un emploi peu ou pas qualifié et généralement payé au lance-pierre.
Or la valeur ajoutée professionnelle, çà vient le plus souvent de la formation et de la carrière suivies antérieurement, mais çà peut venir aussi d'un hobby poursuivi avec assiduité depuis un certain temps, ou bien d'un milieu culturel d'origine, et de compétence réputée liée à ce milieu culturel, dont le cours peut varier dans le temps.
Dans votre cas, je viserais dans un premier temps des boulots connexes à vos compétences professionnelles acquises. Par exemple passer d'un boulot technique pur sucre à un boulot d'interface entre la technique que vous maîtrisez et le fonctionnel ou le commercial. C'était des évolutions de carrière considérée comme normales à mi-carrière il y a 30 ans et plus et qui ont moins la cote en France aujourd'hui, alors que çà répond à des besoins, à la foi du coté des employeurs et du coté employés.
Si vous franchissez ce pas avec succès, çà peut vous ouvrir la porte d'une suite de carrière dans le fonctionnel pur sucre ou dans le commercial pur sucre, mais les fonctionnels et les commerciaux pensent souvent que les types qui arrivent à garder un pied dans la technique ont un avantage dans le domaine de la sécurité d'emploi....

Très intéressant. Notamment la partie "hobby" poursuivi avec assiduité.
En fait, si j'adapte à ma situation, il faudrait que j'arrive à me faire valider un temps partiel, au moins un 9/10eme, pour me dégager du temps.
Pas évident, tant que je suis en société de service.

D'une manière générale, à moins d'avoir l'esprit d'un entrepreneur, ou a minima, une forte capacité de rebond, j'ai l'impression que la seule voie valable est celle du changement par petits pas.
(je sais, je suis aussi doué en platitudes).

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 18:19 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 01 Oct 2005, 20:34
Message(s) : 17821
Tom-Personne a écrit:
Exemple: imaginons que je sois passionné par l'anthropologie (je prends ça au hasard), mais qu'information prise, je vois que sur 100 personnes formées, 50 sont au chômage, et 45 ont un job sans aucun rapport avec leurs études.
Est-ce vraiment une bonne idée que d'investir lourdement en temps, argent, et énergie dans des études d'anthropologie ?
Si je vise à me faire plaisir, pourquoi pas ? Mais si je vise une reconversion professionnelle, ça n'a aucun intérêt.

voilà, si ton but c'est la connaissance en anthropologie, oui.
si c'est travailler comme anthropologue, non.
si tu vises un reconversion pro (et non te faire plaisir), c'est parce que tu penses que tu auras besoin d'argent ? ou parce que tu veux en jeter avec une position officielle ? En tant que cadre français, tu es probablement à la tête d'un énorme capital (d'un point de vue universel) et tu peux régler facilement ces deux problèmes. En fait tu as déjà fait le plus dur qui est se rendre compte que tu perds plus (en liberté) en restant que tu ne gagnes (d'argent) avec ton gros salaire.
Il faut aussi savoir rester simple, ne pas s'y retrouver avec tes qualifications et ton capital, c'est incompréhensible voire indécent pour l'enorme majorité des gens. Mon conseil, c'est non seulement d'abandonner ton travail qui ne te satisfait pas mais surtout la mentalité de nazes qui est inculquée en France. Tu n'as pas besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, tu n'as pas besoin de trouver "une situation de rêve", tu as besoin comme tous les hommes de liberté, d'amitié, d'amour, de rencontres, de nouveautés. Et tu as largement plus que le nécessaire pour le trouver tant que tu ne trompes pas d'objectif, par exemple te prendre la tête à chercher quelque chose de compliqué qui collerait à l'idéee que tu te fais d'un changement de vie "correct". Je crois même qu'un changement de mentalité (prendre la vie différemment) pourrait etre suffisant et que tu pourrais garder ton job pénible (qui ne le serait plus avec ta nouvelle approche)

_________________
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 18:22 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 01 Oct 2005, 20:34
Message(s) : 17821
Tom-Personne a écrit:
D'une manière générale, à moins d'avoir l'esprit d'un entrepreneur,

la France actuelle n'est pas un pays d'entrepreneur mais de multinationales, voir le nombre de commerçants et artisans aujourd'hui et il y a 40 ans.

_________________
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 18:25 
Hors-ligne
+
+

Inscrit(e) le : 08 Mars 2015, 16:17
Message(s) : 2713
Je pense qu'avant d'avoir une réponse sur le changement de vie, il faut identifier ses besoins et ses priorités. Si vous voulez aller dans une grande ville, ce n'est pas comme aller à la campagne. Si vous voulez 3.000€ de reste à vivre mensuel, ce n'est pas comme si vous en voulez 800.

Je partage ma propre expérience (la vingtaine, ancien jeune cadre chez un éditeur logiciel en RP, où je ne suis resté que peu de temps avant de comprendre que je souhaitais une autre vie). Pour moi, la priorité était d'aller dans une ville moyenne et de baisser mon temps de travail pour avoir plus de temps pour mes propres activités. Et oui, pas mal de gens m'ont regardé de travers au début, car apparemment c'est de la folie de ne pas vouloir gagner toujours plus.
C'est un copier-coller d'une autre file sur la région parisienne :

Citer:
En quittant la RP, j'ai fait -20% de salaire mensuel fixe. J'avais maxi 13% de variable annuel sur objectifs (jamais complètement atteint) qui s'est transformé en un 13ème mois fixe.

Mais le secret, c'est que j'ai quitté un poste de cadre dans le privé pour un poste dans la fonction publique. Donc j'ai perdu -20% en salaire, mais j'ai gagné :
- en moyenne 1h de présence au bureau en moins chaque jour
- 1h30 par jour de trajet RER + métro (quand tout allait bien sur le RER A).
Donc je considère avoir gagné 2h à 2h30 chaque jour... Ce qui change la vie ; cela représente davantage que les 20% de salaire perdus. En IDF, je partais avant 8h et rentrais chez moi à 19h ; aujourd'hui c'est plutôt 8h30 - 17h30 max.

Et c'est sans compter le coût du logement : le logement que j'occupais en IDF valait quasiment 3 fois celui que j'occupe aujourd'hui...
J'ajoute à cela le cadre de vie et 7 jours de congés supplémentaires... Et je regrette de ne pas avoir franchi le pas plus tôt !

Après, je suis jeune, donc cadre "moyen". C'est sûr que plus on monte en responsabilités et en salaire en IDF, plus ça devient difficile de trouver un job sans trop perdre d'argent en province...


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 18:52 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
lecriminel a écrit:
Tom-Personne a écrit:
Exemple: imaginons que je sois passionné par l'anthropologie (je prends ça au hasard), mais qu'information prise, je vois que sur 100 personnes formées, 50 sont au chômage, et 45 ont un job sans aucun rapport avec leurs études.
Est-ce vraiment une bonne idée que d'investir lourdement en temps, argent, et énergie dans des études d'anthropologie ?
Si je vise à me faire plaisir, pourquoi pas ? Mais si je vise une reconversion professionnelle, ça n'a aucun intérêt.

voilà, si ton but c'est la connaissance en anthropologie, oui.
si c'est travailler comme anthropologue, non.
si tu vises un reconversion pro (et non te faire plaisir), c'est parce que tu penses que tu auras besoin d'argent ? ou parce que tu veux en jeter avec une position officielle ? En tant que cadre français, tu es probablement à la tête d'un énorme capital (d'un point de vue universel) et tu peux régler facilement ces deux problèmes. En fait tu as déjà fait le plus dur qui est se rendre compte que tu perds plus (en liberté) en restant que tu ne gagnes (d'argent) avec ton gros salaire.
Il faut aussi savoir rester simple, ne pas s'y retrouver avec tes qualifications et ton capital, c'est incompréhensible voire indécent pour l'enorme majorité des gens. Mon conseil, c'est non seulement d'abandonner ton travail qui ne te satisfait pas mais surtout la mentalité de nazes qui est inculquée en France. Tu n'as pas besoin de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit, tu n'as pas besoin de trouver "une situation de rêve", tu as besoin comme tous les hommes de liberté, d'amitié, d'amour, de rencontres, de nouveautés. Et tu as largement plus que le nécessaire pour le trouver tant que tu ne trompes pas d'objectif, par exemple te prendre la tête à chercher quelque chose de compliqué qui collerait à l'idéee que tu te fais d'un changement de vie "correct". Je crois même qu'un changement de mentalité (prendre la vie différemment) pourrait etre suffisant et que tu pourrais garder ton job pénible (qui ne le serait plus avec ta nouvelle approche)

Je souscris dans les grandes lignes (pour l'anthropologie, c'était juste un exemple au hasard, je n'ai pas la moindre notion en la matière).
C'est clairement un "problème de riche". Cela dit, je ne trouve pas les choses si simples.
Disons que j'ai certaines limites.
A part manipuler des symboles, je ne sais pas faire grand chose, mais je suis aussi assez étranger à la mentalité des grandes boites et du business en général.

Je n'ai pas eu le discernement qu'il aurait fallu au bon moment.
Maintenant, je vois ce que je peux faire pour changer la trajectoire, ou au moins l'amender, et je prends les avis à gauche à droite.
D'ailleurs, je dois dire que c'est beaucoup plus intéressant d'échanger avec des parfaits inconnus plutôt qu'avec les proches.
Je trouve les retours plus pertinents.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 19:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
alpha2 a écrit:
Je pense qu'avant d'avoir une réponse sur le changement de vie, il faut identifier ses besoins et ses priorités. Si vous voulez aller dans une grande ville, ce n'est pas comme aller à la campagne. Si vous voulez 3.000€ de reste à vivre mensuel, ce n'est pas comme si vous en voulez 800.

Je partage ma propre expérience (la vingtaine, ancien jeune cadre chez un éditeur logiciel en RP, où je ne suis resté que peu de temps avant de comprendre que je souhaitais une autre vie). Pour moi, la priorité était d'aller dans une ville moyenne et de baisser mon temps de travail pour avoir plus de temps pour mes propres activités. Et oui, pas mal de gens m'ont regardé de travers au début, car apparemment c'est de la folie de ne pas vouloir gagner toujours plus.
C'est un copier-coller d'une autre file sur la région parisienne :

Citer:
En quittant la RP, j'ai fait -20% de salaire mensuel fixe. J'avais maxi 13% de variable annuel sur objectifs (jamais complètement atteint) qui s'est transformé en un 13ème mois fixe.

Mais le secret, c'est que j'ai quitté un poste de cadre dans le privé pour un poste dans la fonction publique. Donc j'ai perdu -20% en salaire, mais j'ai gagné :
- en moyenne 1h de présence au bureau en moins chaque jour
- 1h30 par jour de trajet RER + métro (quand tout allait bien sur le RER A).
Donc je considère avoir gagné 2h à 2h30 chaque jour... Ce qui change la vie ; cela représente davantage que les 20% de salaire perdus. En IDF, je partais avant 8h et rentrais chez moi à 19h ; aujourd'hui c'est plutôt 8h30 - 17h30 max.

Et c'est sans compter le coût du logement : le logement que j'occupais en IDF valait quasiment 3 fois celui que j'occupe aujourd'hui...
J'ajoute à cela le cadre de vie et 7 jours de congés supplémentaires... Et je regrette de ne pas avoir franchi le pas plus tôt !

Après, je suis jeune, donc cadre "moyen". C'est sûr que plus on monte en responsabilités et en salaire en IDF, plus ça devient difficile de trouver un job sans trop perdre d'argent en province...

En fait, ma façon de procéder, c'est d'établir une liste en vrac de souhaits et de préférences, puis de le configurer en plusieurs scénarii.
Pour l'instant, ça reste très fouillis, mais potentiellement, ça fait x projets différents.
Sauf que je ne vais pas étudier la viabilité de chacun un par un.
C'est pour ça que tous les retours, notamment de gens qui ont effectivement changé de vie, m'intéressent, mais aussi les infos de type stats sur l'emploi...etc.
Ca me donne des éléments pour éliminer rapidement certaines branches de l'arbre des possibilités sans l'explorer en intégralité.
Je reconnais que je ne suis pas forcément un raisonnement des plus simples (ça, et que je n'au aucun esprit pratique…), mais ça me permet de prendre le problème par les 2 bouts.
En gros : projet potentiel - marché potentiel.
S'il n'y a aucun marché potentiel, pas la peine de perdre du temps sur la définition fine du projet.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 20:45 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 12 Nov 2014, 11:40
Message(s) : 5458
L2L a écrit:
[quote="stchong"
En région pas beaucoup de travail.


Ca veut rien dire ca.

Il y a des régions dynamiques et la grande majorité des gens travaillent en région.

Sans enfant, tu prends pas grand risque.

Pourquoi ne pas tenter l'expat ?[/quote]

Ouais, où ?

_________________
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 21:22 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 12 Nov 2014, 11:40
Message(s) : 5458
Tom-Personne a écrit:
alpha2 a écrit:
Je pense qu'avant d'avoir une réponse sur le changement de vie, il faut identifier ses besoins et ses priorités. Si vous voulez aller dans une grande ville, ce n'est pas comme aller à la campagne. Si vous voulez 3.000€ de reste à vivre mensuel, ce n'est pas comme si vous en voulez 800.

Je partage ma propre expérience (la vingtaine, ancien jeune cadre chez un éditeur logiciel en RP, où je ne suis resté que peu de temps avant de comprendre que je souhaitais une autre vie). Pour moi, la priorité était d'aller dans une ville moyenne et de baisser mon temps de travail pour avoir plus de temps pour mes propres activités. Et oui, pas mal de gens m'ont regardé de travers au début, car apparemment c'est de la folie de ne pas vouloir gagner toujours plus.
C'est un copier-coller d'une autre file sur la région parisienne :

Citer:
En quittant la RP, j'ai fait -20% de salaire mensuel fixe. J'avais maxi 13% de variable annuel sur objectifs (jamais complètement atteint) qui s'est transformé en un 13ème mois fixe.

Mais le secret, c'est que j'ai quitté un poste de cadre dans le privé pour un poste dans la fonction publique. Donc j'ai perdu -20% en salaire, mais j'ai gagné :
- en moyenne 1h de présence au bureau en moins chaque jour
- 1h30 par jour de trajet RER + métro (quand tout allait bien sur le RER A).
Donc je considère avoir gagné 2h à 2h30 chaque jour... Ce qui change la vie ; cela représente davantage que les 20% de salaire perdus. En IDF, je partais avant 8h et rentrais chez moi à 19h ; aujourd'hui c'est plutôt 8h30 - 17h30 max.

Et c'est sans compter le coût du logement : le logement que j'occupais en IDF valait quasiment 3 fois celui que j'occupe aujourd'hui...
J'ajoute à cela le cadre de vie et 7 jours de congés supplémentaires... Et je regrette de ne pas avoir franchi le pas plus tôt !

Après, je suis jeune, donc cadre "moyen". C'est sûr que plus on monte en responsabilités et en salaire en IDF, plus ça devient difficile de trouver un job sans trop perdre d'argent en province...

En fait, ma façon de procéder, c'est d'établir une liste en vrac de souhaits et de préférences, puis de le configurer en plusieurs scénarii.
Pour l'instant, ça reste très fouillis, mais potentiellement, ça fait x projets différents.
Sauf que je ne vais pas étudier la viabilité de chacun un par un.
C'est pour ça que tous les retours, notamment de gens qui ont effectivement changé de vie, m'intéressent, mais aussi les infos de type stats sur l'emploi...etc.
Ca me donne des éléments pour éliminer rapidement certaines branches de l'arbre des possibilités sans l'explorer en intégralité.
Je reconnais que je ne suis pas forcément un raisonnement des plus simples (ça, et que je n'au aucun esprit pratique…), mais ça me permet de prendre le problème par les 2 bouts.
En gros : projet potentiel - marché potentiel.
S'il n'y a aucun marché potentiel, pas la peine de perdre du temps sur la définition fine du projet.


On dirait un p0st de troll
Je suis ceci mais complètement idiot, (ce que démontre tes pots d'ailleurs)Pas commercial, pas réseau, t'es rien .
T'as des idées mais t'es motus et bouche cousue dessus, ce que tu aimerais c'est que quelqu'un te fasse un plan de route avec si possible le bizness plan et les gains futurs

On ne connait pas ton niveau dans ton domaine, ni ton niveau d'étude qu'est ce que tu veux qu'on te dise :shock:

On change
- Quand on s'emmerde et que la vie au boulot devient insoutenable ,ce qui n'est pas ton cas autrement tu serais déjà parti.
- Quand on a une opportunité qui séduit et en général sans trop de risques
- Quand on suit un conjoint où on ne retrouve pas de job
- Quand on a la volonté de partir de faire autre chose (reprendre des études)
- Quand on a un passion
- Quand on se fait virer

J'ai une fille de 26 ans, elle sait depuis longtemps qu'elle changera de métier sûrement plusieurs fois dans sa vie, elle ne sait pas comment celui qu'elle a va évolué. Elle sait que personne ne sait quels sont les métiers d'avenir. Elle pense ouvrir un boîte dans un domaine complètement différent du sien.
Bref, elle ne sait rien car personne ne connait son avenir et que la vie sociale, affective, professionnelle dépend du caractère de chacun.

Le bilan de compétence c'est de la foutaise, c'est payé par pôle emploi et surfacturé par des personnes ayants fait des écoles de commerces qui embauchent des bac+3 en psycho.
J'ai essayé, j'ai arrêté au bout de 2 jours. La demande était que je fasse l'organigramme de l'éducation nationale, puisque c'était mon dernier poste, pour savoir où je me situer dans cette " boîte".

Vu ton profil, je resterai au chaud t'es pas encore assez mûr.
Relis toi
Citer:
Sauf que je ne vais pas étudier la viabilité de chacun un par un.


Punaise,
Ben si et il ne devra en rester qu'un ,où au moins une évidence.

_________________
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 21:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
Merci pour le troll...

Je conçois que ma façon de présenter les choses peut dérouter, mais je ne demande pas d'assistance pour monter un projet particulier.
Pour ça, s'il le faut, j'irai voir des professionnels.
Par contre, les avis et les expériences des uns et des autres m'intéressent, et je n'ai pas besoin des détails. Chacun partage ce qu'il veut.
Enfin, pour vous, je ne sais pas trop...

Et si ça vous paraît étrange qu'on puisse manquer d'intelligence pratique pour certains sujets, essayez donc de discuter avec un vrai geek du développement (ce qui n'est même pas mon cas), vous ne serez pas déçue du voyage.

Bref, je prends toujours les retours de gens qui sont passés par là, ou qui y songent.
Cela dit, je vois bien que je n'arrive pas exprimer clairement où je veux en venir, donc je vais probablement laisser tomber de toutes façons.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 21:48 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
stchong a écrit:
Vu ton profil, je resterai au chaud t'es pas encore assez mûr.
Relis toi
Citer:
Sauf que je ne vais pas étudier la viabilité de chacun un par un.


Punaise,
Ben si et il ne devra en rester qu'un ,où au moins une évidence.

Mon profil ne vous est pas connu.
Quand à cette remarque, elle a justement tout d'une fausse évidence.
Mais je laisse tomber.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 21:58 
En ligne
+
+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 05 Fév 2009, 20:29
Message(s) : 2512
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle
Tom-Personne a écrit:
stchong a écrit:
Va dans l'éducation nationale. Au moins tu auras du temps pour toi.

Je n'ai pas la vocation ([size=150]et je ne maîtrise pas les arts martiaux)[/size].

stchong a écrit:
En région pas beaucoup de travail.

La logique, je dirais plutôt que c'est qu'on attend personne en provenance de la RP, vu que tous les habitants des bleds autours des grandes agglomérations sont déjà sur la liste pour le prochain poste qui se libèrera.


"et je ne maîtrise pas les arts martiaux" Histoire vraie, j'ai côtoyé il y a quelques mois une instit qui s'est fait déboiter l’épaule par un gosse hyper-turbulent, en primaire hein et donc opération, rééducation toussa...

_________________
Bonjour chez vous ! :D


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 22:00 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 12 Nov 2014, 11:40
Message(s) : 5458
Tom-Personne a écrit:
Merci pour le troll...

Je conçois que ma façon de présenter les choses peut dérouter, mais je ne demande pas d'assistance pour monter un projet particulier.
Pour ça, s'il le faut, j'irai voir des professionnels.
Par contre, les avis et les expériences des uns et des autres m'intéressent, et je n'ai pas besoin des détails. Chacun partage ce qu'il veut.
Enfin, pour vous, je ne sais pas trop...

Et si ça vous paraît étrange qu'on puisse manquer d'intelligence pratique pour certains sujets, essayez donc de discuter avec un vrai geek du développement (ce qui n'est même pas mon cas), vous ne serez pas déçue du voyage.

Bref, je prends toujours les retours de gens qui sont passés par là, ou qui y songent.
Cela dit, je vois bien que je n'arrive pas exprimer clairement où je veux en venir, donc je vais probablement laisser tomber de toutes façons.

Moi j'ai changé de boulots et de voie, j'ai trois métiers soi disant incompatibles, et un quatrième au cas où je me retrouve dans la 'Mot2Cambronne'.

Je suis l'expérience à l'état pur, c'est pour cela que pour mes filles le changement de métier, de voies et une évidence, rien n'est acquis.

Pour les Geeks qu'est ce qui est si difficile ????

_________________
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 22:02 
Hors-ligne
~~+
~~+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 12 Nov 2014, 11:40
Message(s) : 5458
coolfonzi a écrit:
Tom-Personne a écrit:
stchong a écrit:
Va dans l'éducation nationale. Au moins tu auras du temps pour toi.

Je n'ai pas la vocation ([size=150]et je ne maîtrise pas les arts martiaux)[/size].

stchong a écrit:
En région pas beaucoup de travail.

La logique, je dirais plutôt que c'est qu'on attend personne en provenance de la RP, vu que tous les habitants des bleds autours des grandes agglomérations sont déjà sur la liste pour le prochain poste qui se libèrera.


"et je ne maîtrise pas les arts martiaux" Histoire vraie, j'ai côtoyé il y a quelques mois une instit qui s'est fait déboiter l’épaule par un gosse hyper-turbulent, en primaire hein et donc opération, rééducation toussa...


Une chochotte, va dans les sections mécanique auto, là c'est du lourd , mais ne pas se faire respecter par des primaires, il ferait mieux de changer de voie.

_________________
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 22:16 
En ligne
+
+
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 05 Fév 2009, 20:29
Message(s) : 2512
Localisation : Dans une faille spatio-temporelle
stchong a écrit:
j'ai trois métiers soi disant incompatibles, et un quatrième au cas où je me retrouve dans la 'Mot2Cambronne'.




Chacun à temps plein ????

_________________
Bonjour chez vous ! :D


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 22:19 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 02 Août 2015, 11:22
Message(s) : 497
@Tous, je profite du fait que la file soit active pour annoncer mon départ du forum.
Je suis en train de faire du ménage sur mes inscriptions à divers sites et réseaux sociaux, et j'ai décidé d'inclure BI dans le lot.

Le marché immobilier étant toujours ce qu'il est, je n'ai rien à dire (ni à attendre) de nouveau en la matière.
Du coup, la plupart des mes interventions jusque là, ont été sur des sujets sans rapport avec l'immo (parce que je dois bien dire que le niveau des échanges est souvent intéressant).
Cela dit, ça n'a aucun sens. Et comme je veux bien concevoir que ma façon d'aborder certains sujets peut paraître limite (ou trollesque, c'est selon), je pense que, globalement, je perds mon temps, et je n'ai probablement pas grand chose à apporter aux autres non plus.

Je voulais juste laisser un mot, notamment pour les échanges sur cette file.
Et croyez-le ou non, parfois, il suffit de quelques mots au bon moment.
En l'occurrence, certains m'ont permis de me remettre quelques idées en place, c'est toujours ça de pris.


Bonne continuation.

_________________
https://ethicapoetica.wordpress.com/


Haut
 Profil  
 
MessagePublié: 29 Juin 2018, 22:37 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Mai 2010, 12:14
Message(s) : 515
Tu as été clairvoyant de nombreuses fois dans tes interventions et tu as une grande capacité à recentrer les débats. Ton départ est une mauvaise nouvelle.
J espère que ce ne sont pas les propos de schtong qui t amènent à prendre cette décision, elle est cache, comme souvent,mais ses propos ont du sens, comme souvent.

_________________
"Bon déjà Macron comprends vaguement de quoi il parle au lieu d'enfiler des formules creuses..."
- VPL -


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 185 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bernard minet, Jeffrey, Parsifal et 50 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Ne pas nous contacter à cette adresse, il s'agit d'un piège pour spammeurs: piege-a-pourriel-ne-pas-utiliser@poure.com
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr
Piège à pourriel, ne pas suivre.