Goldman Sachs raconte n’importe quoi

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
henda
-++
-++
Messages : 4524
Enregistré le : 23 déc. 2010, 13:56

Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#1 Message par henda » 11 juil. 2018, 06:21

Coupe du monde 2018 : « Goldman Sachs raconte n’importe quoi »
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html
C’est désormais prouvé : Goldman Sachs dit n’importe quoi.
Il reste encore une semaine à cette Coupe du monde de football mais déjà les prédictions de la banque d’investissement sont complètement fausses. Fier de ses algorithmes à « apprentissage automatique », qui ont fait tourner 200 000 modèles et ont simulé un million de possibilités, le géant de Wall Street avait publié le 11 juin un épais document de quarante-cinq pages prévoyant les résultats de la compétition. A l’aube des demi-finales, cela fait presque de la peine à relire.
Selon les éminences grises de la non moins éminente institution, l’Allemagne devait battre l’Angleterre en quarts de finale puis aller jusqu’en finale. Le Portugal devait battre l’Argentine et atteindre les demi-finales. La France devait rencontrer l’Espagne en quarts de finale. La Russie ne devait pas passer les poules. Et le Brésil était le favori pour remporter la Coupe du monde.
Bon ici c'est sur des pronos sportifs, mais ça doit tout de même avoir un impact si (en fait j'en suis quasi certain) des financiers se basent sur ces pronostiques pour faire des prévisions de croissance, gérer leurs investissements et conquérir le monde.

Ce qui fait peur aussi c'est de se dire qu'ils utilisent aussi les mêmes méthodes, à base d'algorithmes foireux, sur d'autres sujets que les pronos sportifs qui donnent le même genre de résultats.

Avatar du membre
Hippopotameuuu
Modérateur
Modérateur
Messages : 8611
Enregistré le : 24 août 2011, 20:31

Re: Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#2 Message par Hippopotameuuu » 11 juil. 2018, 07:01

Bah comment croyez vous que le Dow Jones lévite à 25 000 et le CAC à 5 500, sans parler du Nasdaq qui fait toute sa hausse de l'année sur juste 6 valeurs.
Ce n'est surement pas grâce à l’analyse objective des bonnes nouvelles ?

Qu'un poignée de financiers soit des branquignoles, passe encore.
Non le pire c'est les millions de bourrins avilis par l'argent, la bave aux lèvres et des Dollars dans les yeux qui leur confie leur "POGNON" avec un entrain panurgique.

Mais vous n'êtes surement pas de cet acabit.
Mélenchon a écrit :«Vous allez cracher du sang avec Fillon, Macron ou Le Pen !! »

Avatar du membre
Praséodyme
+
+
Messages : 2853
Enregistré le : 09 juil. 2014, 12:07

Re: Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#3 Message par Praséodyme » 11 juil. 2018, 09:00

Les pronostics sportifs et les prévisions économiques sont deux choses bien différentes. Il y a une grande part de hasard et des paramètres chaotiques dans les jeux de balle, surtout dans le foot où le sort d'un match peut basculer complètement sur un unique but, donc pour une quelques centimètres d'écarts sur une trajectoire de balle ou pour une petite erreur d'arbitrage.

Tandis qu'en matière d'économie, les prophéties et les notes délivrées par une grosse agence influent directement sur la confiance des acteurs financiers, ce qui leur donne un côté auto-réalisateur. Ils ont raison parce que tout le monde pense qu'ils ont raison, comme l'or a de la valeur parce que tout le monde pense qu'il a de la valeur.

Goldmann Sachs pensait peut être se faire de la pub en ressortant leurs pronos au cas où ils auraient pas été complètement foireux et profiter du biais psychologique de sélection. Combien de poulpes donnent des pronos aléatoires foireux pour un Paul qui a le tentacule chanceux au point de devenir une célébrité mondiale ?

Si relayer cette histoire permet de décrédibiliser un peu ces charlatans, c'est toujours bon à prendre.

Avatar du membre
m.enfin
-+
-+
Messages : 1757
Enregistré le : 10 juin 2013, 13:55

Re: Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#4 Message par m.enfin » 11 juil. 2018, 09:31

enfin, il faut se rappeler que chez goldman, les données en interne et la com sont 2 choses distinctes

La banque
américaine a accepté de payer 5, 1 milliards de dollars d'amende pour clore l'affaire des subprimes.
Goldman Sachs est la dernière grande banque américaine à être sanctionnée pour le laxisme qui a contribué à la crise financière de 2008. Le géant de Wall Street accepte de payer 5, 1 milliards de dollars d'amende et admet avoir manqué à son devoir de 2005 à 2007 en faisant passer pour des obligations de haute qualité des titres gagés en fait sur des créances qu'elle savait douteuses. La nouvelle annoncée lundi soir par le Département de la justice précise les informations anticipées depuis janvier lorsque Goldman Sachs avait précisé l'augmentation de ses provisions pour futures amendes.
St Ex, Le petit prince a écrit :Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis.

Matthieu Brucher
Messages : 1274
Enregistré le : 08 juil. 2008, 08:58
Contact :

Re: Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#5 Message par Matthieu Brucher » 11 juil. 2018, 16:05

henda a écrit :Coupe du monde 2018 : « Goldman Sachs raconte n’importe quoi »
https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html
C’est désormais prouvé : Goldman Sachs dit n’importe quoi.
Il reste encore une semaine à cette Coupe du monde de football mais déjà les prédictions de la banque d’investissement sont complètement fausses. Fier de ses algorithmes à « apprentissage automatique », qui ont fait tourner 200 000 modèles et ont simulé un million de possibilités, le géant de Wall Street avait publié le 11 juin un épais document de quarante-cinq pages prévoyant les résultats de la compétition. A l’aube des demi-finales, cela fait presque de la peine à relire.
Selon les éminences grises de la non moins éminente institution, l’Allemagne devait battre l’Angleterre en quarts de finale puis aller jusqu’en finale. Le Portugal devait battre l’Argentine et atteindre les demi-finales. La France devait rencontrer l’Espagne en quarts de finale. La Russie ne devait pas passer les poules. Et le Brésil était le favori pour remporter la Coupe du monde.
Bon ici c'est sur des pronos sportifs, mais ça doit tout de même avoir un impact si (en fait j'en suis quasi certain) des financiers se basent sur ces pronostiques pour faire des prévisions de croissance, gérer leurs investissements et conquérir le monde.

Ce qui fait peur aussi c'est de se dire qu'ils utilisent aussi les mêmes méthodes, à base d'algorithmes foireux, sur d'autres sujets que les pronos sportifs qui donnent le même genre de résultats.
A apprentissage automatique = un reseau de neurones.
On peut faire dire n'importe quoi a un reseau de neurones (j'ai vu des gens qui ont publie un article sur un RN qui donnait une explication sur une image en lui donnant comme apprentissage les pires horreurs trouvees sur le net et tout le monde trouvait incroyable que sur des images de chatons, le reseau sorte une description horrible).
Donc si on ne donne pas les bonnes donnees en entree, on trouve n'importe quoi en sortie. GS demontre juste ce que le monde historique des data sciences connait.

Hickson49
Messages : 293
Enregistré le : 07 déc. 2017, 08:10

Re: Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#6 Message par Hickson49 » 11 juil. 2018, 18:26

Matthieu Brucher a écrit : On peut faire dire n'importe quoi a un reseau de neurones (j'ai vu des gens qui ont publie un article sur un RN qui donnait une explication sur une image en lui donnant comme apprentissage les pires horreurs trouvees sur le net et tout le monde trouvait incroyable que sur des images de chatons, le reseau sorte une description horrible).
Donc si on ne donne pas les bonnes donnees en entree, on trouve n'importe quoi en sortie. GS demontre juste ce que le monde historique des data sciences connait.
A mon avis, il ne s'agit pas tellement d'un probleme de donnees / quantite / qualite / echantillonage, mais plutot comme l'observe Praséodyme, un probleme de modele. Meme en ayant une vague idee de la capacite d'apprentissage d'un modele de la famille des NN, utiliser cette solution pour modeliser un systeme aussi instable que celui des match de football entre equipes de niveau international, ca me parait assez illusoire, ou alors interessant juste a titre d'experience scientifique (ce qui semble etre le cas).

A la limite ce qui aurait ete interessant ca aurait ete de fournir un resume de tous les elements techniques / features qui ont joue un role decisif pour arriver a ces conclusions, comme par exemple, tel joueur de telle equipe utilise plutot des attaque cote gauche, alors que les defenseurs sont plus habitues a contrer des attaques du milieu ou de l'autre cote.
Ca permet de resumer les infos que tout bon fan de foot dois connaitre sans avoir a se palucher l'integralilte de la presse sportive, et ca permet d'avoir une idee de la cote des match, ce qui est different que d'avoir une idee du resultat.

Comme je n'ai pas lu le documents de GS (j'ai mieux a faire) et que l'article du monde est protege, et que je ne compte certainement pas m'abonner a ce torchon pour en savoir plus, je ne peux pas vraiment m'avancer plus sur le fond.

Sur la forme, si l'article lui meme rappel que ces predictions n'avaient absolument pas valeur de conseil d'investissement :
Certes, les prédictions se voulaient pince-sans-rire, à ne pas prendre trop au sérieux
il se permet un titre racolleur au possible tels que
C’est désormais prouvé : Goldman Sachs dit n’importe quoi
Cela seul me conforte encore dans l'idee que je me fait de la qualite du journalisme de masse et en particulier celui du monde.

On devrais pouvoir comparer le nombre d'articles a charge contre
-les grosses entreprises de la finance, qui, en l'occurence ont escroques par le biais de methodes de titrisation foireuses, des investisseurs, principalement institurionnels, qui n'ont rien a voir avec le trou du luc moyen qui lit le monde
-le lobby de l'immobilier, des investisseurs immo, agent immo et autres notaires, gros proprio de foncier (et en fait tout ce qui n'est pas un primo accedant) qui prennent en otage les revenus des jeunes generations pour les decennies a venir.

Mais bon, vu que j'imagine que le lecteur moyen du monde a autour de 40 piges ou plus, et qu'il a profite a fond de l'augmentation de l'attractivite des actifs immobiliers, je pense bien que la ligne editoriale du monde sur ce sujet ne va pas changer de sitot et risquer de cracher dans la gamelle.
Hippopotameuuu a écrit :Pour un croûtard il n'y a pas de petite économie, il y a juste des économies, et toutes sont bonnes a prendre. La recherche d'économies ne s’arrête que quand commence la gratuité.

Avatar du membre
stchong
~~+
~~+
Messages : 5711
Enregistré le : 12 nov. 2014, 11:40

Re: Goldman Sachs raconte n’importe quoi

#7 Message par stchong » 11 juil. 2018, 20:22

Seule explication

Les humains ne sont pas des robots !!!
De haut le monarque Macron vous nargue. La rue s'anime. (04/05/20107)

Répondre