Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

Articles de presse ayant l'immobilier pour centre d'intérêt
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Lo2
~~+
~~+
Messages : 7306
Enregistré le : 24 avr. 2008, 10:13

Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#1 Message par Lo2 » 06 août 2018, 11:21

Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché
source: capital.fr
date: 06/08/2018
En quelques mois, le marché immobilier s’est sensiblement dégradé après une année 2017 florissante, s’inquiète Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du Management des Services Immobiliers. Dans une tribune, il explique pourquoi les pouvoirs publics devraient s’en préoccuper.
A n’en pas douter, si aucun événement exceptionnel ne vient contrarier ce glissement, l’année 2018 marquera une violente inflexion de la courbe vertueuse. La probabilité que les performances du neuf et de l’existant soient en recul de 10% est désormais très forte. Quant à l’entretien et à la rénovation, ils sont aussi affectés par l’asthénie.
Modifié en dernier par Lo2 le 06 août 2018, 12:04, modifié 1 fois.
1) 在金子我信任
2) The American dream is a dream

Ystava
Messages : 762
Enregistré le : 09 juin 2017, 13:10

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#2 Message par Ystava » 06 août 2018, 12:03

"La courbe vertueuse", rien que ça :lol:

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6246
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#3 Message par Vincent92 » 06 août 2018, 13:08

Alors on commence à entendre des analyses qui se veulent rassurantes : 2017 relevait de l’exception et il était normal de redescendre. Faux. C’est à la fois réécrire l’histoire en oubliant que tous les acteurs visaient depuis des années les performances atteintes en 2017, à commencer par les responsables politiques, et négliger la logique des marchés immobiliers : ils répondent à des besoins primaires et ne sont pas gouvernés par le marketing. En clair, on n’a jamais vu un ménage acheter un logement dont il n’ait pas besoin. Les investisseurs eux-mêmes sont dépendants de la demande locative et les incitations fiscales sont juste là pour catalyser l’acte, pas pour en créer le fondement. Bref, si la France a construit autant et enregistré autant de transactions en 2017, c’est qu’il le fallait.
Hum... pas tous. Il y aussi des investisseurs très naïfs (pour ne pas dire complètement idiots) : https://www.youtube.com/watch?v=f6VYTUI_ONg
D'ailleurs l'FPI est dirigé par Marc Pigeon.
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

JiBéPé
Messages : 1329
Enregistré le : 21 mars 2014, 13:23

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#4 Message par JiBéPé » 06 août 2018, 14:20

Est-ce que je suis le seul, quand je lis Buzy-Cazaux, à avoir l'impression de lire du Pimono? :oops:

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25327
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#5 Message par Gpzzzz » 06 août 2018, 14:52

Il est clair que le ralentissement du marché immobilier va avoir un impact, pas forcément sur les prix, sans hausse des taux y aura pas de changement important a ce niveau la, mais plutot sur l'économie en général..
L'immo c'est avant tout de la croissance.. Ca agit directement sur le secteur bien sur (Agence immo, notaire, déménageur, BTP, artisans ect..) et aussi indirectement sur le commerce (dépenses de bricolage, de décoration et cie..)

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 6246
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#6 Message par Vincent92 » 06 août 2018, 14:54

On est encore sur des gros volumes pour le moment.
Je cite par exemple le notaires IDF ce mois-ci :
Ce léger repli est constaté par les notaires franciliens, au même niveau pour les appartements et les maisons (-7% pour les deux segments de marché). Il est plus
sensible, en revanche, à Paris et en Petite Couronne (respectivement -9% et -8%) qu’en Grande Couronne (-5%).
Toutefois, le marché francilien conserve un net dynamisme : le nombre de logements vendus est encore supérieur de 29% par rapport à la période mars-mai des 10 dernières années (2008-2017) et de 11% par rapport à mars-mai des années 1999-2007, période de haute activité du marché francilien.
Source : http://www.notaires.paris-idf.fr/sites/ ... 2018_0.pdf
"Le pessimiste et l'optimiste s'accordent à ne pas voir les choses telles qu'elles sont. L'optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux."

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25327
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#7 Message par Gpzzzz » 06 août 2018, 15:13

Vincent92 a écrit :
06 août 2018, 14:54
On est encore sur des gros volumes pour le moment.
Je cite par exemple le notaires IDF ce mois-ci :
Ce léger repli est constaté par les notaires franciliens, au même niveau pour les appartements et les maisons (-7% pour les deux segments de marché). Il est plus
sensible, en revanche, à Paris et en Petite Couronne (respectivement -9% et -8%) qu’en Grande Couronne (-5%).
Toutefois, le marché francilien conserve un net dynamisme : le nombre de logements vendus est encore supérieur de 29% par rapport à la période mars-mai des 10 dernières années (2008-2017) et de 11% par rapport à mars-mai des années 1999-2007, période de haute activité du marché francilien.
Source : http://www.notaires.paris-idf.fr/sites/ ... 2018_0.pdf
Peu importe le volume total, c'est l'évolution entre 2017 et 2018 qui va impacter l'économie et le PIB de cette année.

franckyfranck
-+
-+
Messages : 2495
Enregistré le : 30 déc. 2011, 18:49

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#8 Message par franckyfranck » 06 août 2018, 17:59

Les volumes restent très élevés. Enormes mêmes.

A un certain point, les volumes d'échanges vont baisser (indépendemmment des prix).

Après :
- Les taux sont historiquement bas ce qui dope les prix et permet d'acheter à peu cher (en cout total de l'opération).
- Beaucoup de gens qui ont achetés dans la période 2000 - 2008 commencent à finir leur remboursement de crédit ce qui va leur libérer de la capacité d'investissement. Certes ils avaient empruntés sur 20 ou 25 ans mais la baisse des taux leur a permis de considérablement réduire leur durée d'emprunt. Reste à savoir vers ou va se diriger ce flux d'argent.

‎Il reste de toute façon un marché extrémement hétérogéne entre villes et campagne. J'ai vendu mon appartement à Paris en moins de 5 visites sans négo avec deux offres. J'ai des retours similaires d'autres personnes qui ont vendu et pour qui c'est parti très très vite. (Bien sur, le tout commence par un prix de vente honnéte, j'en connais dans ma tour qui attendent encore des acheteurs car ils planent complétement sur la valeur de leur chateau). A l'inverse, sur des villes de province peu dynamiques, ca peut mettre des mois à se vendre si on ne veut pas se prendre une grosse moins value.

Si le hard brexit se confirme cela va être encore pîre. Déjà les agents signalent qu'en ce moment les apparts de "luxe" à Paname se vendent dans la demi journée car il y a beaucoup de gens qui rentrent de Londres. (On parle de biens à 1.5ME voir 2ME et plus). En cas de hard brexit, il va y avoir un vrai débarquement et ce n'est pas Chateauroux qui va en profiter.

La seule chose qui pourrait freiner les grandes métropoles française, c'est une victoire du FN ou de Mélenchon en 2022. Il y a le temps avant 2022. Et en cas de hard brexit, la plus forte probabilité est que la récéssion anglaise sera tellement trash que cela va donner moins d'envie de Frexit. Même si le reste du continent pourrait sombrer dans une petite récession avec les anglais, ceci risquerait de garantir des taux bas pour une période considérable, ainsi qu'une modification de politique monétaire sur le continent.

Avatar du membre
optimus maximus
~~+
~~+
Messages : 7592
Enregistré le : 14 nov. 2014, 23:00

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#9 Message par optimus maximus » 06 août 2018, 21:46

Ne pas oublier que le marché immobilier français a connu un afflux d'acheteurs en 2016 et 2017 qui attendaient une bonne fenêtre de tir pour sauter le pas depuis 2012...

Gpzzzz
~~+
~~+
Messages : 25327
Enregistré le : 31 oct. 2010, 22:00

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#10 Message par Gpzzzz » 10 août 2018, 13:58

optimus maximus a écrit :
06 août 2018, 21:46
Ne pas oublier que le marché immobilier français a connu un afflux d'acheteurs en 2016 et 2017 qui attendaient une bonne fenêtre de tir pour sauter le pas depuis 2012...
Tout a fait donc faut-il s'inquiéter de la dégradation du marché immo pour lui meme non.. Les volumes sont encore importants et ont de la marge à la baisse..
Par contre oui il faut que Macron s'en inquiete car chaque appartement vendu en moins c'est de la croissance en moins dans le PIB :lol:

Hickson49
Messages : 293
Enregistré le : 07 déc. 2017, 08:10

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#11 Message par Hickson49 » 10 août 2018, 19:43

Je pense que tout a été dit... La dynamique des prix reste sur une tendance haussière dans la pluspart des agglomérations, même si il n'y a plus vraiment d'accélération.

La seule courbe vertueuse que je vois c'est celle que forme l'échine des primo accédants qui financent des énormes pv non imposables aux vendeurs actuels.
Hippopotameuuu a écrit :Pour un croûtard il n'y a pas de petite économie, il y a juste des économies, et toutes sont bonnes a prendre. La recherche d'économies ne s’arrête que quand commence la gratuité.

sanglier_08-->78
Messages : 124
Enregistré le : 16 sept. 2012, 08:35

Re: Immobilier : pourquoi il faut s’inquiéter de la brusque dégradation du marché

#12 Message par sanglier_08-->78 » 11 août 2018, 08:42

Hickson49 a écrit :
10 août 2018, 19:43
Je pense que tout a été dit... La dynamique des prix reste sur une tendance haussière dans la pluspart des agglomérations, même si il n'y a plus vraiment d'accélération.

La seule courbe vertueuse que je vois c'est celle que forme l'échine des primo accédants qui financent des énormes pv non imposables aux vendeurs actuels.
Si on considére que le vendeur n'a pas besoin d'acheter de l'immobilier ...

Répondre