(S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

Discussions et articles de presse relatif à l'économie et à la finance personnelle comme générale.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40640
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

(S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#1 Message par slash33 » 12 mars 2019, 13:39

Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion
Reuters, le 12/03/2019
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... f2e4b958f0
La dette mondiale est plus élevée et plus risquée qu'avant la grande crise financière de 2008 mais le risque de contagion est plus faible, selon une étude publiée mardi par l'agence de notation Standard & Poor's qui met en garde contre la dégradation du risque de crédit, la moindre liquidité de titres de dette et la diminution de la protection des investisseurs.
L'endettement mondial a augmenté d'environ 50% depuis la grande crise financière et le ratio dette mondiale/PIB dépasse 230% contre 208% en 2008.
L'endettement des entreprises a surtout augmenté dans les pays émergents en particulier la Chine où il a bondi des deux tiers pour atteindre 155% du PIB.
Dans l'ensemble, les ménages se sont plutôt désendettés, leur stock de dette représentant 59% du PIB mondial contre 65% en 2008. Leur endettement a baissé aux Etats-Unis et en zone euro mais augmenté en Chine.
Ils accordent désormais une probabilité de 20% à 25% au risque d'une récession aux Etats-Unis contre 15% à 20% l'année dernière.
Et on attend toujours le bilan de l'audit des banques.

Un risque de liquidité, avec des taux négatifs? Fichtre.

On résume: la Chine a pris le relais lors du crash de 2008. Sans ça l'économie complète se serait crashée. On a baissé les taux à mort pour faire face à une crise de liquidité. Celà a produit diverses bulles financières de tous ordres et allourdi les bilans des banques centrales (qui ont racheté les créances douteuses et ne savent maintenant pas quoi en faire). 10 ans plus tard, on est devant le fait accompli des conséquences en Chine. Et on nous annonce déjà que les contre-mesures pour lutter contre la précédente crise de liquidité se soldent par un risque encore plus important de crise de liquidité mais aux effets plus sévères quoique davantage localisés (lire ici chinois). Je suis curieux de voir comment S&P suppose que le reste du monde va passer la crise quand l'usine du monde va se crasher.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8292
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: (S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#2 Message par Vincent92 » 12 mars 2019, 15:47

slash33 a écrit :Je suis curieux de voir comment S&P suppose que le reste du monde va passer la crise quand l'usine du monde va se crasher.
Avec des salaires qui n’ont cessé d’augmenter, de 10 à 12 % par an depuis vingt ans, la Chine n’est plus l’usine du monde. Même avec une sous-évaluation chronique de la devise. Les Chinois n’ont d’autre choix que d’adopter un modèle de développement qui s’oriente toujours plus vers les services et la production de produits à forte valeur ajoutée.
Il n’y a plus un grand intérêt à fabriquer certains produits à faible valeur ajoutée en Chine dans l’espoir de les envoyer ensuite en Europe ou aux Etats-Unis.
Quand Trump parle de déficit commercial avec la Chine, c'est plutôt le déficit commercial avec l'Asie.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8359
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: (S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#3 Message par neron » 12 mars 2019, 23:56

Depuis 90 le nombre de citoyens du "monde libre" a plus que doublé donc c'est sans risque si M3 et les dettes a doubler entre temps à PIB constant. Mais chez nous,pas dit que cela puisse continuer avec des actifs pètent les flammes mais des salaires, un PIB et un cout de l'argent qui stagnent.

Pendant ce temps, mes achats sur aliexpress & co me coute 5 x moins qu'en France. Amha à part une crise, le protectiosme ou la dévaluation, faudra attendre longtemps pour redevenir compétitif et de m'arrêter de faire mes moindres emplètes là-bas. Qui ose remonter les taux ??

Image
Image toutes données France
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

ProfGrincheux
Messages : 420
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: (S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#4 Message par ProfGrincheux » 13 mars 2019, 08:46

Les actifs vont cesser de péter les flammes ou plutôt de moins en moins de classes d'actifs et à l'intérieur de ces classes de moins en moins d'actifs vont péter les flammes. L'immobilier ne pète pas vraiment les flammes sur la plupart des marchés français. Les marchés en surchauffe sont l'exception et Paris est l'exception dans l'exception.

Il est normal que la Chine ralentisse et c'est même souhaitable pour les pays occidentaux. Ils n'auraient jamais du ouvrir leurs marchés et permettre l'émergence d'un concurrent économique et géopolitique aussi dangereux. Sans compter les dégâts écologiques de la croissance chinoise qui sont sans précédent et rendent vains tous les efforts engagés dans cette direction.

La croissance économique mondiale va bien finir par atteindre ses limites physiques. C'est une interprétation possible de la situation et les conséquences en seraient assurément très déplaisantes.

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8359
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: (S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#5 Message par neron » 13 mars 2019, 14:15

Je me disais qu'est qui va se passe quand les taux long terme ne peuvent plus baisser? puis après quand ils vont augmenter ?

Image
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40640
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: (S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#6 Message par slash33 » 17 mars 2019, 09:43

Zone euro : lâcher de colombes
Le Revenu, le 17/03/2019
https://www.lerevenu.com/placements/eco ... e-colombes
Mario Draghi terminera ainsi son mandat à la tête de la BCE, le 31 octobre 2019, sans jamais avoir relevé les taux d’intérêt.
Bye bye Mario.
Ensuite, il est précisé que les réinvestissements en titres se poursuivront après un premier relèvement de taux. Autrement dit, l’argent venant du remboursement d’obligations en portefeuille arrivées à échéance sera réinvesti – en totalité – pour assurer la liquidité.
Cet argent ne vaut rien.
Loin d’être le fruit du hasard, ces opérations sont en effet décidées «en raison de l’arrivée à échéance des prêts, du niveau élevé des créances irrécouvrables dans certains pays et du besoin d’aider les banques européennes à rester conformes aux ratios réglementaires», décrypte Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM.

De fait, «383 milliards d’euros de financement arri­vent à échéance en juin 2020, ajoute Stéphane Déo, stratège à La Banque Postale AM.

Ils disparaîtront des ratios de liquidité des banques dès juin 2019, puisque les liquidités prises en compte doivent avoir une maturité supérieure à un an. Il était par conséquent clair que la BCE réagirait».
Attendez, on parle bien des prêts que la BCE a elle-même consenti, non? Vous êtes en train de dire que les banques européennes ne sont même pas capables de faire face à leurs engagements malgré l'assistanat extrême de la BCE??

Avatar du membre
neron
Presse
Presse
Messages : 8359
Enregistré le : 21 déc. 2005, 19:21
Localisation : Haut de Seine

Re: (S&P) Dette mondiale: un risque de liquidité plus que de contagion

#7 Message par neron » 17 mars 2019, 13:49

En France, la hausse des taux vers 1980 n'a pas bouleversé l'économie (hormis la bulle immo. des années 90 et l'or qui a fait des sauts).
Image
La carte que les médias vous vendent n'est pas le territoire où vous vivez

Répondre