La fin des petits bailleurs privés

Débats sur le thème de l'immobilier, anecdotes et annonces
Message
Auteur
Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 2964
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

La fin des petits bailleurs privés

#1 Message par miguel » 04 avr. 2019, 21:58

Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.
Duflot restera la ministre qui aura lancé cette lame de fond. Maintenant on parle d'interdire la location des passoires thermiques, le bailleur est responsable des nuisibles y compris les punaises de lit etc...
Alors forumeurs quels sont vos avis ?
Moi je vous livre le mien;
Une partie des locataires solvables vont pouvoir devenir locavie de la banque avec des taux 1%
Le restant devra se contenter dune tente quechua ou dormir dans une voiture ou cabane.
Les plus chanceux un HLM.
Je ne crois pas a un retour des institutionels.
Dans 20 peut être, de nouvelles mesures annuleront ces lois qui auront détruit une offre locative.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4312
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: La fin des petits bailleurs privés

#2 Message par ddv » 04 avr. 2019, 23:08

C'est acté ? C'est-à-dire ? :roll:
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

Avatar du membre
Delambre
-++
-++
Messages : 3848
Enregistré le : 28 mars 2013, 00:19

Re: La fin des petits bailleurs privés

#3 Message par Delambre » 04 avr. 2019, 23:23

miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Duflot restera la ministre qui aura lancé cette lame de fond.
Image

Pas possible, Dédée (Dinde Duflot) EST le camp du Bien.
La femme est avant tout la femelle de l'homme.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#4 Message par ProfGrincheux » 04 avr. 2019, 23:55

Peux tu montrer des chiffres pour prouver ce que tu avances sur la disparition des petits bailleurs privés?

Et est ce que ça aura lieu sur tous les marchés?

Ca me parait une hypothèse très crédible mais je n'ai pas autre chose que des anecdotes pour l'appuyer. Le seul élément probant est depuis quelques mois une baisse rapide des mises en chantier et des permis de construire.Mais il va falloir très longtemps pour que ça fasse effet et ca peut se retourner.

Avatar du membre
meskiangasher
Messages : 249
Enregistré le : 23 mai 2005, 20:50

Re: La fin des petits bailleurs privés

#5 Message par meskiangasher » 05 avr. 2019, 20:17

Et les petits bailleurs privés, ils font quoi de leurs logements en ce moment, ils les vendent à la première vacance ?

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20223
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La fin des petits bailleurs privés

#6 Message par lecriminel » 06 avr. 2019, 09:18

miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.
10 ans avant de comprendre les enjeux de la bulle, champions, les gars.
Bravo aux plus perspicaces qui ont vendu à l'époque, au plus haut, en plaçant le produit de la vente à des taux qui semblent vertigineux aujourd'hui. Rentier, c'est un métier.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8975
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La fin des petits bailleurs privés

#7 Message par Vincent92 » 06 avr. 2019, 10:54

lecriminel a écrit :
06 avr. 2019, 09:18
miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.
10 ans avant de comprendre les enjeux de la bulle, champions, les gars.
Bravo aux plus perspicaces qui ont vendu à l'époque, au plus haut, en plaçant le produit de la vente à des taux qui semblent vertigineux aujourd'hui. Rentier, c'est un métier.
Comme la proportion de propriétaires n'évolue pas vraiment (~58%), ils sont remplacés par qui?
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

IMMOLOLO
Messages : 361
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: La fin des petits bailleurs privés

#8 Message par IMMOLOLO » 06 avr. 2019, 11:27

Les prochains sur la liste, seront les A.I et pour cause A.I = Has-been
Les boites de promo immo vont aussi assurer la location

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40904
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: La fin des petits bailleurs privés

#9 Message par slash33 » 06 avr. 2019, 11:28

Vincent92 a écrit :
06 avr. 2019, 10:54
Comme la proportion de propriétaires n'évolue pas vraiment (~58%), ils sont remplacés par qui?
Cet indicateur ne concerne que la résidence principale.

miguel, tu peux détailler un peu? J'ai bien constaté que les agents immobiliers étaient maintenant pris dès le berceau mais de là à dire que c'est la fin des bailleurs...

IMMOLOLO
Messages : 361
Enregistré le : 13 déc. 2015, 18:20

Re: La fin des petits bailleurs privés

#10 Message par IMMOLOLO » 06 avr. 2019, 11:31

C'est professions intermediaires c'est terminé ! vous vous souvenez des photographes de quartiers ou des magasins de liste mariage ben pareil cio les A.I :mrgreen:

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20223
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La fin des petits bailleurs privés

#11 Message par lecriminel » 06 avr. 2019, 11:33

Vincent92 a écrit :
06 avr. 2019, 10:54
lecriminel a écrit :
06 avr. 2019, 09:18
miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.
10 ans avant de comprendre les enjeux de la bulle, champions, les gars.
Bravo aux plus perspicaces qui ont vendu à l'époque, au plus haut, en plaçant le produit de la vente à des taux qui semblent vertigineux aujourd'hui. Rentier, c'est un métier.
Comme la proportion de propriétaires n'évolue pas vraiment (~58%), ils sont remplacés par qui?
la question est qui leur a acheté en haut de bulle ?
je pense des accédants, et comme presque 100% du neuf était acheté par des bailleurs (l'Etat leur payait jusqu'à 30% en defisc), la proportion a pu rester la même.
Mais ils sont très peu nombreux à avoir franchi le cap à temps; comme miguel, c'est seulement maintenant qu'ils se rendent compte que ce n'est pas la panacée.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8975
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La fin des petits bailleurs privés

#12 Message par Vincent92 » 06 avr. 2019, 11:59

lecriminel a écrit :
06 avr. 2019, 11:33
Vincent92 a écrit :
06 avr. 2019, 10:54
lecriminel a écrit :
06 avr. 2019, 09:18
miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.
10 ans avant de comprendre les enjeux de la bulle, champions, les gars.
Bravo aux plus perspicaces qui ont vendu à l'époque, au plus haut, en plaçant le produit de la vente à des taux qui semblent vertigineux aujourd'hui. Rentier, c'est un métier.
Comme la proportion de propriétaires n'évolue pas vraiment (~58%), ils sont remplacés par qui?
la question est qui leur a acheté en haut de bulle ?
je pense des accédants, et comme presque 100% du neuf était acheté par des bailleurs (l'Etat leur payait jusqu'à 30% en defisc), la proportion a pu rester la même.
Mais ils sont très peu nombreux à avoir franchi le cap à temps; comme miguel, c'est seulement maintenant qu'ils se rendent compte que ce n'est pas la panacée.
Si une partie importante des bailleurs avait vendu à des accédants la proportion de propriétaires aurait augmenté.
C'est donc très à la marge au vue de l'évolution de la proportion des propriétaires.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#13 Message par ProfGrincheux » 06 avr. 2019, 16:04

Attention au chiffre de l insee de 58% de propriétaires de leur rp. Eurostat donne 65%. Ce qui compte est l'évolution de ce chiffre à méthodologie fixe et la comparaison avec les autres pays.

Jusqu'a présent la tendance est à la stagnation.

La seule nouveauté est qu' en neuf les ventes de Pinel et de logements sociaux sont en baisse rapide depuis quelques mois. Les ventes de logements neufs pour propriétaires occupants n'ont pas encore fléchi. Sauf peut être pour les maisons individuelles.

Le neuf n'est pas la seule source significative de nouveaux logements locatifs. Quand un propriétaire occupant décède les héritiers peuvent mettre en location le bien. Ou le propriétaire occupant peut vouloir changer de rp en gardant le bien. Il y a certainement des situations ou c'est la bonne solution.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8975
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La fin des petits bailleurs privés

#14 Message par Vincent92 » 06 avr. 2019, 16:56

Je ne vois franchement pas l'intérêt de prendre une statistique simpliste (d'après eux, on est soit propriétaire soit locataire) mais de toute façon ce qui nous intéresse c'est l'évolution. Peu importe la mesure choisie, c'est constant donc ca ne reflètent pas du tout une diminution du nombre de bailleurs.
Le neuf n'est pas la seule source significative de nouveaux logements locatifs. Quand un propriétaire occupant décède les héritiers peuvent mettre en location le bien. Ou le propriétaire occupant peut vouloir changer de rp en gardant le bien. Il y a certainement des situations ou c'est la bonne solution.
Il y a aussi des bailleurs qui achètent des biens anciens à des propriétaires occupants vivants.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#15 Message par ProfGrincheux » 06 avr. 2019, 17:34

Toutafé.

Avatar du membre
miguel
+
+
Messages : 2964
Enregistré le : 18 nov. 2007, 13:54

Re: La fin des petits bailleurs privés

#16 Message par miguel » 06 avr. 2019, 19:38

Le dernier logement que jai vendu c'était a 1 wesh, qui l'a divisé en 2 lots, et mis 2 familles qui viennent d'arriver en France, donc il se fait le double de renta.
Pas certain quil demande des permis de louer on fasse des diagnostics et mises aux normes.
Les affaires de ce monde sont gouvernées par la fortune et par Dieu. Machiavel.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10680
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: La fin des petits bailleurs privés

#17 Message par pimono » 14 avr. 2019, 18:33

miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.


Alors forumeurs quels sont vos avis ?

Une partie des locataires solvables vont pouvoir devenir locavie de la banque avec des taux 1%
ce n'est pas la fin de la location malheureusement, simplement, il est prévisible que cet argent facile soit de plus en plus taxé au point de finir par décourager ceux qui volent l 'argent de la société sans rien produire du fait de leur situation avantageuse vis à vis de l'immobilier. Le constat est là = c'est un désastre tout ces locataires qui pullulent partout et comme dirait l'autre, une seule main ne peut applaudir !!

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#18 Message par ProfGrincheux » 14 avr. 2019, 23:30

Les bailleurs ne volent pas la société. Ils fournissent un service comme les banques, les sociétés d'assurance, les mutuelles, les services publics. Aucun de ces services ne fonctionne gratuitement et fournir un service de logement nécessite d'immobiliser beaucoup de capital. Si c etait de l'argent facile, les investisseurs institutionnels trusteraient le marché du logement.

Se loger dans le parc privé est la meilleure solution dans de nombreuses situations et, quand j'y ai eu recours, je ne me suis pas senti volé même si j'aurais volontiers payé moins.

On pourrait défendre l'idée de sortir le logement de l' économie de marché en le socialisant mais ca sera difficile de se faire élire dans la France actuelle sur ce programme.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10680
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: La fin des petits bailleurs privés

#19 Message par pimono » 15 avr. 2019, 00:01

ProfGrincheux a écrit :
14 avr. 2019, 23:30
Les bailleurs ne volent pas la société. Ils fournissent un service
La location c'est plus que jamais comme une épingle sur le pied de la personne qui paye ! Ce n'est pas une situation viable sur le long terme.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#20 Message par ProfGrincheux » 15 avr. 2019, 18:35

Je ne vois pas en quoi payer son loyer est différent de payer ses courses au supermarché ou payer tout autre bien de consommation courante, d'équipement ou tout service.

Le prix de ces biens et services peuvent être élevés par rapport aux revenus de la personne, je n'en disconviens pas.

Mais si le bailleur vole la société parce que ce que le service qu'il offre après fixation du prix de gré à gré est cher, tout commerçant ou meme toute personne fournissant un service dont le prix dépend de la loi de l'offre et de la demande vole la société. Le garagiste, le boulanger, le coiffeur, l'employé de banque, le maraîcher et l'hôtelier volent la société tout autant que le bailleur. Aucune de ces personnes (au demeurant fort utiles socialement) ne fournit de biens et services pour rien, elle doit engager son capital-argent ou son capital-temps pour le faire et entend être récompensée.

Le fait de fournir du logement est une activité économique comme une autre. Donc il n'existe aucune raison strictement économique pour une condamnation morale du bailleur.

********

Le seul capital qu'on obtient sans rien faire est celui qu'on obtient par la transmission familiale.

Il est tout à fait possible que la decorrélation prix-du-logement/salaire s'explique par une proportion croissante de la transmission familiale dans les sommes engagées pour l'achat immobilier. Je n'ai pas vu d'étude sur ce point mais il est clair que les familles aisées transmettent du capital à leur descendance qui l'investit en immobilier créant un effet d'éviction, ce qu'il n'est pas facile d'évaluer et qui n'apparaît pas dans les chiffres est l'intensité du phénomène et sa variation dans le temps. Mais est-ce vraiment ainsi que se forme le capital des bailleurs, c'est à démontrer. Et la personne qui hérite d'une entreprise et la gère vole aussi la société à ce compte là.

Si tu penses sérieusement que le bailleur vole la société, la logique commande de condamner toute forme de transmission et de proposer de taxer les héritages a 100% au premier euro et à interdire les donations ou pour faire plus court d'instaurer le communisme (l'idée est intéressante mais l'experience montre qu'elle n'est pas très facile à réaliser pratiquement et qu'elle est opposée aux mœurs des populations concernées).

********

Il n'est pas clair que ce soit la seule raison de la cherté immobilière.

On peut par exemple penser que la politique du logement suivie par l'état depuis des décennies, apparemment tres protectrice pour le locataire et pour laquelle il fallu defiscaliser pour amadouer l'investisseur locatif en neuf, y a aussi contribué.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#21 Message par ProfGrincheux » 16 avr. 2019, 07:14

Autre hypothese: que les salaires nets des locataires soient trop bas.

Si on veut corriger ça il faut commencer par réfléchir aux mécanismes économiques sous jacents.

Parler d'argent facile c'est se griser de moraline pour éviter d'avoir à réfléchir rationnellement.

Avatar du membre
lecriminel
~~+
~~+
Messages : 20223
Enregistré le : 01 oct. 2005, 20:34

Re: La fin des petits bailleurs privés

#22 Message par lecriminel » 16 avr. 2019, 16:08

ProfGrincheux a écrit :
15 avr. 2019, 18:35
On peut par exemple penser que la politique du logement suivie par l'état depuis des décennies, apparemment tres protectrice pour le locataire et pour laquelle il fallu defiscaliser pour amadouer l'investisseur locatif en neuf, y a aussi contribué.
est ce que l'investisseur est obligé d'acheter neuf ? non, ce n'est donc pas le bailleur qui est aidé, c'est le promoteur. D'ailleurs ce sont des promoteurs qui sont plus proches des gens de pouvoir et sont susceptibles de profiter de "coups de pouce" comme on dit diplomatiquement.
Rentier, donc Investisseur immo pour la grande majorité qui n'a ni originalité ni connaissances, c'est le rêve de pratiquement chaque français, il n'y a pas besoin de leur offrir quoi que ce soit. Même en 2006 sur Paris quand le rendement était inférieur au taux d'emprunt et au taux du sans risque, il y avait encore des volontaires.
Si t'as un couple qui gagne 6000 euros par mois et un apport de 100 K€, il y a moyen d'acheter un bien de 500 k€ en étant au taquet. C'est un beau trois pièces en petite couronne. Pourquoi tu trouves ça drôle ?

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10680
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: La fin des petits bailleurs privés

#23 Message par pimono » 16 avr. 2019, 16:23

ProfGrincheux a écrit :
15 avr. 2019, 18:35
Je ne vois pas en quoi payer son loyer est différent de payer ses courses au supermarché ou payer tout autre bien de consommation courante

Quand tu fais tes courses, tu repars avec des articles.
Quand tu loues, tu repars avec un coup de pied au cul et les poches vides à la fin du bail.

On est arrivé à un stade de monopolisation très mauvais pour l'intérêt général.La location ça devrait être très bas et accessible, or la situation de pénurie fait qu'il est aujourd'hui sauf rare cas, plus couteux de louer que de payer le remboursement mensuel du crédit d'un même bien.C'est ça le problème.
Les locataires sont victimes du marché, et les bailleurs eux, ne font que profiter du système, en l'empirant car ils surenchérissent les prix à l'achat.

Avatar du membre
ddv
-++
-++
Messages : 4312
Enregistré le : 20 juin 2008, 14:43
Localisation : La Gacilly proche (56)

Re: La fin des petits bailleurs privés

#24 Message par ddv » 16 avr. 2019, 17:40

pimono a écrit :
16 avr. 2019, 16:23
ProfGrincheux a écrit :
15 avr. 2019, 18:35
Je ne vois pas en quoi payer son loyer est différent de payer ses courses au supermarché ou payer tout autre bien de consommation courante

Quand tu fais tes courses, tu repars avec des articles.
Quand tu loues, tu repars avec un coup de pied au cul et les poches vides à la fin du bail.

On est arrivé à un stade de monopolisation très mauvais pour l'intérêt général.La location ça devrait être très bas et accessible, or la situation de pénurie fait qu'il est aujourd'hui sauf rare cas, plus couteux de louer que de payer le remboursement mensuel du crédit d'un même bien.C'est ça le problème.
Les locataires sont victimes du marché, et les bailleurs eux, ne font que profiter du système, en l'empirant car ils surenchérissent les prix à l'achat.
C'est complètement idiot. En suivant ta "logique", il faudrait aussi interdire les hôtels, les chambres d'hôtes, les campings, etc.
Moi, je maintiendrai le passe Navigo à 70 euros car je ne jouerai pas avec le pouvoir d'achat des Franciliens - V. Pécresse, dec 2015.
Je vais peut-être vous surprendre, mais je pense qu'il faut augmenter le SMIC net de 20 % - V. Pécresse, juin 2018

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#25 Message par ProfGrincheux » 16 avr. 2019, 18:36

@lecriminel: ce que tu dis sur la défiscalisation immo est compatible à ce que je dis. Ca ne montre pas que le bailleur vole la société. Mais que ces dispositifs de défiscalisation ont aidé à la hausse du prix.

@pimono: si tu veux que les loyers soient tres bas il faut sortir une partie du logement de la loi de l'offre et de la demande. Mais ce n'est pas facile à réaliser car normalement il faut indemniser les propriétaires qu'on exproprierait.

Ensuite ton argument ne s'applique qu'à une partie du marché. Il faut 9-10% de rendement brut pour que les loyers après fiscalité et charges couvrent les échéances d un prêt sur 20 ans. Ce n'est pas tres facile à trouver et ca ne concerne que des biens ou le bailleur n'est pas en concurrence avec les accédants parce que ces biens sont trop pourris pour que quelqu'un veuille les acheter pour habiter.

Comment faire pour résoudre le problème que tu poses?

Première solution: l'Etat nationalise ce parc immobilier de bas de gamme pour faire du logement ultra-social Et le gere. Et fait les travaux de remise aux normes.

Seconde solution: l'état rachète le parc locatif privé pour les revendre avec des prêts à taux zéro sur 40 ans aux locataires.

Troisième solution: l'état paye les loyers. Après tout c'est encore ça qui reviendrait le moins cher.

Question: avec les impôts de qui tu finances ce type de politique?

De plus si tu ne vois pas que le loyer est le prix d'un service, je ne peux rien pour toi. Allez j essaie une dernière fois: Quand tu achètes du pain et le consommes il ne reste plus rien à la fin. Le boulanger n'a pas pour autant volé la société.

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10680
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: La fin des petits bailleurs privés

#26 Message par pimono » 16 avr. 2019, 19:16

ProfGrincheux a écrit :
16 avr. 2019, 18:36


Comment faire pour résoudre le problème que tu poses?
plus de logements disponible,
garantie d'Etat, et aide au logement pour l'achat.

Le régime actuel des aides au logement, c'est un puits sans fond = il faut aider ad eternam les précaires à se loger au lieu d'investir une bonne fois pour toutes.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#27 Message par ProfGrincheux » 16 avr. 2019, 20:12

Plus de logements disponibles>construction neuve à 3000€ le m2 minimum. Qui finance?

Garantie locative d'Etat > l'état s'est dégonflé et n'a pas mis en place ce dispositif si ce n'est sous la forme Visale.

Accession sociale à la propriété, ptz, etc....> ca existe mais c'est tres strictement encadré, tu veux sans doute développer le dispositif.

La seule question qui vaille est: avec les impôts de qui tu payes tout ça?

Avatar du membre
pimono
~~+
~~+
Messages : 10680
Enregistré le : 03 juin 2011, 22:45

Re: La fin des petits bailleurs privés

#28 Message par pimono » 16 avr. 2019, 23:30

ProfGrincheux a écrit :
16 avr. 2019, 20:12
avec les impôts de qui tu payes tout ça?
Il s'agirait de transférer les plans defisc et les aides au logements qu'on verse aux riches pour loger les pauvres, aux pauvres directement pour qu'ils deviennent moins pauvres en étant propriétaires ! Ca ne couterai guerre plus cher. Ce budget équivaut actuellement entre 20 et 30 milliards d'euros/an et concerne environ 6,5millions de bénéficiaires en situation de location perfusée à fond perdue par les impôts au profit des bailleurs qui s'engraissent !

Une Nation de propriétaires c'est une nation heureuse et responsable avec des gens qui croient en l'avenir et qui protègent leur environnement. Les propriétaires sont plus riches, les riches vivent plus longtemps en meilleure santé.Il s'agit d'un cercle vertueux.

Là on voit quoi ? une France de locataire, un pays du tout HLM, des zones de déchéance et de désespoir tout proche de Paris, de la misère locative dans les campagnes, de la crasse partout avec au final peu de contribuables solvables qui paient les taxes d'habitation et foncière si bien que les personnes qui gagnent à peine le smic, sont étouffés par les taxes ! ( la crise des gilets jaunes) !

aleph-zero
Messages : 1283
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La fin des petits bailleurs privés

#29 Message par aleph-zero » 17 avr. 2019, 08:34

D'après la rumeur, Bercy voudrait faire le ménage dans les niches fiscales, et la défiscalisation pour l'achat locatif serait dans le collimateur.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#30 Message par ProfGrincheux » 17 avr. 2019, 09:00

Je ne vois pas ce que tu reproches au principe du logement social. Des hlm pourris il y en a. Des très bien aussi. Tout dépend de qui y habite. Si tu as la chance d'avoir un bon hlm, il ne faut pas acheter ta rp, même si tu es relativement aisé. Un locataire hlm satisfait de son logement et qui peut épargner est dans une situation assez confortable. S'il est vraiment pauvre ça n'est pas le cas, on est d'accord.

Supprimer les dispositifs pinel ou autre. J'y serais assez favorable. Mais tu ne peux pas les supprimer comme ca, l'état doit respecter ses engagements de crédit d'impôts. Il faudra donc patienter 8 ans pour que la mesure prenne son plein effet. En attendant et puisqu'il s'agit en effet de subventions au secteur de la construction, tu passes à 250 000 logements neufs/an. Bye bye tva à 20%.

Favoriser l'accession sociale à la propriété est une bonne idée. Mais de quels biens? Des merdes à 1000€/m2 qui coûteront une fortune à remettre en état? Du neuf à 3000 €/m2? Et comment des ménages défavorisés peuvent ils assumer taxes et charges?

Je ne suis pas convaincu que ca puisse se faire à cout fiscal nul sans renoncer à toute forme de politique d amélioration de l habitat.Pour faire baisser le cout de la construction il faut baisser la qualité du bâti.

Avatar du membre
Suricate
Modérateur
Modérateur
Messages : 12875
Enregistré le : 24 août 2011, 15:12

Re: La fin des petits bailleurs privés

#31 Message par Suricate » 17 avr. 2019, 09:20

ProfGrincheux a écrit :
17 avr. 2019, 09:00
Je ne suis pas convaincu que ca puisse se faire à cout fiscal nul sans renoncer à toute forme de politique d amélioration de l habitat.Pour faire baisser le cout de la construction il faut baisser la qualité du bâti.
Ou utiliser du foncier moins cher. Il y a une France en dehors des grandes métropoles ouvertes sur le Monde. Cette France là n'a malheureusement pas la cote.

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8975
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La fin des petits bailleurs privés

#32 Message par Vincent92 » 17 avr. 2019, 12:38

Suricate a écrit :
17 avr. 2019, 09:20
ProfGrincheux a écrit :
17 avr. 2019, 09:00
Je ne suis pas convaincu que ca puisse se faire à cout fiscal nul sans renoncer à toute forme de politique d amélioration de l habitat.Pour faire baisser le cout de la construction il faut baisser la qualité du bâti.
Ou utiliser du foncier moins cher. Il y a une France en dehors des grandes métropoles ouvertes sur le Monde. Cette France là n'a malheureusement pas la cote.
C'est sûr qu'elle n'a pas la cote mais d'un autre côté, ce modèle (de faible densité) n'est pas viable/compatible (économiquement, écologiquement,...) avec la mondialisation.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

aleph-zero
Messages : 1283
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La fin des petits bailleurs privés

#33 Message par aleph-zero » 17 avr. 2019, 13:12

Vincent92 a écrit :
17 avr. 2019, 12:38
Suricate a écrit :
17 avr. 2019, 09:20
ProfGrincheux a écrit :
17 avr. 2019, 09:00
Je ne suis pas convaincu que ca puisse se faire à cout fiscal nul sans renoncer à toute forme de politique d amélioration de l habitat.Pour faire baisser le cout de la construction il faut baisser la qualité du bâti.
Ou utiliser du foncier moins cher. Il y a une France en dehors des grandes métropoles ouvertes sur le Monde. Cette France là n'a malheureusement pas la cote.
C'est sûr qu'elle n'a pas la cote mais d'un autre côté, ce modèle (de faible densité) n'est pas viable/compatible (économiquement, écologiquement,...) avec la mondialisation.

Ca se discute.

La Silicon Valley est née de la proximité des universités de Stanford et Berkeley, et surtout du fait que les terrains n'y valaient pas un kopek (à l'époque).

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8975
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La fin des petits bailleurs privés

#34 Message par Vincent92 » 17 avr. 2019, 13:41

aleph-zero a écrit :
17 avr. 2019, 13:12
Vincent92 a écrit :
17 avr. 2019, 12:38
Suricate a écrit :
17 avr. 2019, 09:20
ProfGrincheux a écrit :
17 avr. 2019, 09:00
Je ne suis pas convaincu que ca puisse se faire à cout fiscal nul sans renoncer à toute forme de politique d amélioration de l habitat.Pour faire baisser le cout de la construction il faut baisser la qualité du bâti.
Ou utiliser du foncier moins cher. Il y a une France en dehors des grandes métropoles ouvertes sur le Monde. Cette France là n'a malheureusement pas la cote.
C'est sûr qu'elle n'a pas la cote mais d'un autre côté, ce modèle (de faible densité) n'est pas viable/compatible (économiquement, écologiquement,...) avec la mondialisation.

Ca se discute.

La Silicon Valley est née de la proximité des universités de Stanford et Berkeley, et surtout du fait que les terrains n'y valaient pas un kopek (à l'époque).
La question n'est pas de savoir s'il est possible d'avoir de l'activité à 30/40 minutes de Paris/Lyon/Bordeaux... (ca existe déjà en région parisienne)
La question est de savoir si cette construction aurait été possible loin d'une ville type San Francisco avec ces infrastructures (autoroutes, aéroports,...), sa densité de population (qui permet de trouver des talents dans beaucoup de domaines),...
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

aleph-zero
Messages : 1283
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La fin des petits bailleurs privés

#35 Message par aleph-zero » 17 avr. 2019, 14:04

Vincent92 a écrit :
17 avr. 2019, 13:41
aleph-zero a écrit :
17 avr. 2019, 13:12

Ca se discute.

La Silicon Valley est née de la proximité des universités de Stanford et Berkeley, et surtout du fait que les terrains n'y valaient pas un kopek (à l'époque).
La question n'est pas de savoir s'il est possible d'avoir de l'activité à 30/40 minutes de Paris/Lyon/Bordeaux... (ca existe déjà en région parisienne)
La question est de savoir si cette construction aurait été possible loin d'une ville type San Francisco avec ces infrastructures (autoroutes, aéroports,...), sa densité de population (qui permet de trouver des talents dans beaucoup de domaines),...
Le démarrage de la Silicon Valley est à Palo Alto où le foncier ne valait rien, et qui se situe (à vol d'oiseau) à 50 Km de San Francisco (qui est à peu près de la taille de Lyon) et 500 Km de L.A. (qui est à peu près de la taille de Paris).

Si on veut faire une "Silicon Valley" française, il serait plus pertinent de l'installer à St Etienne où le foncier vaut peanuts, et qui se trouve à 50 km de Lyon et 400 km de Paris, et non pas à Saclay...

En fait, je pense que quel que soit le coin paumé de France, tu as de forte chances de te trouver à une 50aine de km d'une grosse ville comme Lyon/Bordeaux/Lille/Marseille et 500 km de Paris/Milan/Barcelone/Bruxelles....

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#36 Message par ProfGrincheux » 17 avr. 2019, 16:47

Suricate a écrit :
17 avr. 2019, 09:20
ProfGrincheux a écrit :
17 avr. 2019, 09:00
Je ne suis pas convaincu que ca puisse se faire à cout fiscal nul sans renoncer à toute forme de politique d amélioration de l habitat.Pour faire baisser le cout de la construction il faut baisser la qualité du bâti.
Ou utiliser du foncier moins cher. Il y a une France en dehors des grandes métropoles ouvertes sur le Monde. Cette France là n'a malheureusement pas la cote.
Cette France-là manque en effet d'emplois privés correctement payés.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#37 Message par ProfGrincheux » 17 avr. 2019, 17:18

La comparaison Lyon/San Francisco est osée. Le département du Rhône n'est pas la Bay Area qui a plus la taille de l'IDF.

Le foncier à 50 km des grandes villes françaises est déjà relativement cher sauf gros problèmes économiques. C'est le cas à St-E et surtout dans la vallée du Gier qui relie St-E a Lyon et est plus proche encore. L'industrie est partie laissant une zone urbaine dense avec peu d'emplois. Y loger les pauvres du département du Rhône sans leur donner de boulot les enfoncerait.

Avatar du membre
Pi-r2
Modérateur
Modérateur
Messages : 33065
Enregistré le : 08 juil. 2005, 19:31

Re: La fin des petits bailleurs privés

#38 Message par Pi-r2 » 19 avr. 2019, 07:03

ProfGrincheux a écrit :
17 avr. 2019, 17:18
Le foncier à 50 km des grandes villes françaises est déjà relativement cher
Le problème est là. Il suffit de faire baisser le prix du foncier en libérant des terrains (les PLU sont hyper restrictifs)
Et qu'on ne me parle pas de zones agricoles, il y a plein d'endroits où construire sans sacrifier de bonnes terres.
Les bonnes idées triomphent toujours. D'ailleurs c'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes.
mon statut de modérateur ne m'interdit pas de participer aux discussions. Je ne modère pas les discussions auxquelles je participe.

FrenchRigolade
Messages : 190
Enregistré le : 13 août 2018, 10:11

Re: La fin des petits bailleurs privés

#39 Message par FrenchRigolade » 19 avr. 2019, 09:42

aleph-zero a écrit :
17 avr. 2019, 08:34
D'après la rumeur, Bercy voudrait faire le ménage dans les niches fiscales, et la défiscalisation pour l'achat locatif serait dans le collimateur.
Bonjour, as-tu des sources ? Merci

aleph-zero
Messages : 1283
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La fin des petits bailleurs privés

#40 Message par aleph-zero » 19 avr. 2019, 12:00

FrenchRigolade a écrit :
19 avr. 2019, 09:42
aleph-zero a écrit :
17 avr. 2019, 08:34
D'après la rumeur, Bercy voudrait faire le ménage dans les niches fiscales, et la défiscalisation pour l'achat locatif serait dans le collimateur.
Bonjour, as-tu des sources ? Merci

Il y a la réponse dans mon post je crois ;-)

aleph-zero
Messages : 1283
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La fin des petits bailleurs privés

#41 Message par aleph-zero » 19 avr. 2019, 14:08

FrenchRigolade a écrit :
19 avr. 2019, 09:42
aleph-zero a écrit :
17 avr. 2019, 08:34
D'après la rumeur, Bercy voudrait faire le ménage dans les niches fiscales, et la défiscalisation pour l'achat locatif serait dans le collimateur.
Bonjour, as-tu des sources ? Merci
C'est évoqué ici : https://www.la-croix.com/Economie/Franc ... 1201000390
ici : http://www.lefigaro.fr/impots/2019/02/0 ... scales.php
ici : http://www.alton-am.com/immobilier-berc ... t-locatif/

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#42 Message par ProfGrincheux » 19 avr. 2019, 18:26

Ce qu'il serait intéressant de savoir est si la fin des dispositifs type pixel ferait tomber à zéro l'investissement locatif neuf. Si oui, la mesure coûterait des sous à l'état! Car la tva à 20% sur le neuf compense le cout fiscal du dispositif.

aleph-zero
Messages : 1283
Enregistré le : 31 mai 2016, 12:10

Re: La fin des petits bailleurs privés

#43 Message par aleph-zero » 19 avr. 2019, 18:47

ProfGrincheux a écrit :
19 avr. 2019, 18:26
Ce qu'il serait intéressant de savoir est si la fin des dispositifs type pixel ferait tomber à zéro l'investissement locatif neuf. Si oui, la mesure coûterait des sous à l'état! Car la tva à 20% sur le neuf compense le cout fiscal du dispositif.
Je crois que Macron s'en fiche un peu. Il souhaite résorber la bulle immo, parce qu'il pense que ça immobilise « un pognon de dingue » qui en plus d'être à peu près aussi inutile qu'un lingot d'or nuit gravement au pouvoir d'achat et à l'économie. D'où la suppression de l'ISF tout en conservant l'immobilier dans l'assiette de l'ISF pour rediriger l'investissement vers les outils de production. Et comme par définition l'immobilier n'est pas délocalisable, l'exil fiscal devient caduc (du moins en ce qui concerne l'ISF).

Après ça marchera ou pas, il s'y prend bien ou pas, j'en sais rien, mais je trouve que c'est pas c0n.

oléobulle
Messages : 1229
Enregistré le : 09 févr. 2008, 00:32
Localisation : Pontoise

Re: La fin des petits bailleurs privés

#44 Message par oléobulle » 19 avr. 2019, 18:52

ProfGrincheux a écrit :
16 avr. 2019, 07:14
Autre hypothese: que les salaires nets des locataires soient trop bas.
:lol:

Prends garde, quand on en arrive à accuser ses locataires d'êtres trop pauvres, c'est qu'on en est déjà à l'avant dernière étape d'une maladie incurable qui fait des ravages dans la ville-lumière (à la dernière étape le malade se prend à parler de lui à la troisième personne et prend l'accent du 16ème)

C''est quand même un peu gonflé d'accuser ses locataires d'être pauvres... c'est du même tonneau que les politiques qui accusent leurs électeurs de mal voter. c'est quand même le revenu disponible du locataire moyen qui fixe le loyer que celui-ci peut prétendre payer et pas l'inverse, malgré ce que semblent croire certains proprios dans leurs rêves humides.

Le salaire moyen ou médian, je ne sais plus, doit-être aux alentours de 1800€. Mais l'important n'est pas sa valeur exacte, l'important c'est qu'il existe. Si tous les proprios se décident un beau matin d'augmenter simultanément leurs loyers alors que les habitants de la ville sont toujours les mêmes, alors oui il y aura un problème, mais ce n'est pas les locataires qui en seront à l'origine.

Et puis, c'est vraiment très aimable et très désintéressé de ta part de défendre le pouvoir d'achat des locataires, merci bien. Mais bon, j'ignore si tu es proprio mais, au vu de ta façon de penser, si jamais c'était le cas, je pense que nous savons tous les deux la décision que tu prendrais dans la minute concernant ton loyer si, après avoir loué un logement, tu te réveillais un beau matin en apprenant que Macron avait augmenté d'un coup de baguette magique le revenu de tous les locataires de 100€, pas vrai petit canaillou ? :P

Vincent92
~~+
~~+
Messages : 8975
Enregistré le : 06 janv. 2016, 11:16

Re: La fin des petits bailleurs privés

#45 Message par Vincent92 » 19 avr. 2019, 18:53

aleph-zero a écrit :
19 avr. 2019, 18:47
ProfGrincheux a écrit :
19 avr. 2019, 18:26
Ce qu'il serait intéressant de savoir est si la fin des dispositifs type pixel ferait tomber à zéro l'investissement locatif neuf. Si oui, la mesure coûterait des sous à l'état! Car la tva à 20% sur le neuf compense le cout fiscal du dispositif.
Je crois que Macron s'en fiche un peu. Il souhaite résorber la bulle immo, parce qu'il pense que ça immobilise « un pognon de dingue » qui en plus d'être à peu près aussi inutile qu'un lingot d'or nuit gravement au pouvoir d'achat et à l'économie. D'où la suppression de l'ISF tout en conservant l'immobilier dans l'assiette de l'ISF pour rediriger l'investissement vers les outils de production. Et comme par définition l'immobilier n'est pas délocalisable, l'exil fiscal devient caduc (du moins en ce qui concerne l'ISF).

Après ça marchera ou pas, il s'y prend bien ou pas, j'en sais rien, mais je trouve que c'est pas c0n.
Alors que si le CAC 40 passe de 4000 et 5000, c'est super bien pour l'économie réelle. D'ailleurs, maintenant qu'il est à 5500, il n'y a plus de problème :mrgreen: :lol:
Si on est keynésien, le problème c'est l'épargne au sens large. Enfin bon...
Peut être aussi que Macron fait du sophisme et certains gobent. Qui sait...
Pour information, l'immobilier c'est plein d'emplois et une part du PIB non négligeable et ca rapporte en net un pognon de digne à l'état.
Ce n'est pas juste un truc fictif qu'on survalorise.
Modifié en dernier par Vincent92 le 19 avr. 2019, 19:06, modifié 1 fois.
"Trève de plaisanterie, bien sûr que c'est la valeur qui compte. Qu'est ce tu veux que j'ai à faire d'un 100m2 qui vaudrait 0€ ?" Ben92

Avatar du membre
slash33
~~+
~~+
Messages : 40904
Enregistré le : 21 mai 2005, 12:37

Re: La fin des petits bailleurs privés

#46 Message par slash33 » 19 avr. 2019, 19:06

oléobulle a écrit :
19 avr. 2019, 18:52
Prends garde, quand on en arrive à accuser ses locataires d'êtres trop pauvres, c'est qu'on en est déjà à l'avant dernière étape d'une maladie incurable qui fait des ravages dans la ville-lumière (à la dernière étape le malade se prend à parler de lui à la troisième personne et prend l'accent du 16ème)
Pourtant il y avait un indice dans ce qu'il disait: si tu inclus les aides au logement, tu as une autre lecture.

Cela étant dit, je constate qu'il n'y a pas que le revenu du locataire qui baisse, sa moralité aussi. Le syndic a apposé un nouveau panneau dans le hall d'entrée, bien voyant en blanc sur fond rouge. Il y est écrit: "réquisition permanente: parties communes et sous-sol - Police de Rennes". Et nan c'est pas un fake.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#47 Message par ProfGrincheux » 19 avr. 2019, 21:05

oléobulle a écrit :
19 avr. 2019, 18:52
ProfGrincheux a écrit :
16 avr. 2019, 07:14
Autre hypothese: que les salaires nets des locataires soient trop bas.
:lol:

Prends garde, quand on en arrive à accuser ses locataires d'êtres trop pauvres, c'est qu'on en est déjà à l'avant dernière étape d'une maladie incurable qui fait des ravages dans la ville-lumière (à la dernière étape le malade se prend à parler de lui à la troisième personne et prend l'accent du 16ème)

C''est quand même un peu gonflé d'accuser ses locataires d'être pauvres...
Je n'accuse personne. Je cherche à analyser economiquement les causes de la cherté des loyers par rapport aux revenus des locataires. En essayant de ne pas porter de jugement moral. Je pense effectivement que les salaires sont compressés en France depuis une trentaine d'années, mais je prefere une formulation interrogative.
c'est du même tonneau que les politiques qui accusent leurs électeurs de mal voter. c'est quand même le revenu disponible du locataire moyen qui fixe le loyer que celui-ci peut prétendre payer et pas l'inverse, malgré ce que semblent croire certains proprios dans leurs rêves humides.
C'est la loi de l'offre et de la demande qui fixe les prix. Le niveau de la demande solvable est en effet le principal paramètre.
Le salaire moyen ou médian, je ne sais plus, doit-être aux alentours de 1800€.
Médian net avant irpp hors transferts sociaux ou revenus du capital. Ce qui compte est le revenu (et les avoirs) des candidats locataires dans un marché donné, et le rapport entre nombre de candidats locataires et biens disponibles.
Mais l'important n'est pas sa valeur exacte, l'important c'est qu'il existe. Si tous les proprios se décident un beau matin d'augmenter simultanément leurs loyers alors que les habitants de la ville sont toujours les mêmes, alors oui il y aura un problème, mais ce n'est pas les locataires qui en seront à l'origine.
Les revalorisations de loyer sont encadrées plutôt fermement pour empêcher ça.
Et puis, c'est vraiment très aimable et très désintéressé de ta part de défendre le pouvoir d'achat des locataires, merci bien. Mais bon, j'ignore si tu es proprio mais, au vu de ta façon de penser, si jamais c'était le cas, je pense que nous savons tous les deux la décision que tu prendrais dans la minute concernant ton loyer si, après avoir loué un logement, tu te réveillais un beau matin en apprenant que Macron avait augmenté d'un coup de baguette magique le revenu de tous les locataires de 100€, pas vrai petit canaillou ? :P
La demande étant plus solvable, j'essaierai bien sûr d'augmenter substantiellement le loyer au moment du changement de locataire. Mais je ne pourrai pas faire n'importe quoi surtout si je voulais garder un locataire qui paye régulièrement ses loyers.


PS: je ne suis pas bailleur.

ProfGrincheux
Messages : 753
Enregistré le : 28 févr. 2019, 20:46

Re: La fin des petits bailleurs privés

#48 Message par ProfGrincheux » 19 avr. 2019, 21:31

Vincent92 a écrit :
19 avr. 2019, 18:53
aleph-zero a écrit :
19 avr. 2019, 18:47
ProfGrincheux a écrit :
19 avr. 2019, 18:26
Ce qu'il serait intéressant de savoir est si la fin des dispositifs type pixel ferait tomber à zéro l'investissement locatif neuf. Si oui, la mesure coûterait des sous à l'état! Car la tva à 20% sur le neuf compense le cout fiscal du dispositif.
Je crois que Macron s'en fiche un peu. Il souhaite résorber la bulle immo, parce qu'il pense que ça immobilise « un pognon de dingue » qui en plus d'être à peu près aussi inutile qu'un lingot d'or nuit gravement au pouvoir d'achat et à l'économie. D'où la suppression de l'ISF tout en conservant l'immobilier dans l'assiette de l'ISF pour rediriger l'investissement vers les outils de production. Et comme par définition l'immobilier n'est pas délocalisable, l'exil fiscal devient caduc (du moins en ce qui concerne l'ISF).

Après ça marchera ou pas, il s'y prend bien ou pas, j'en sais rien, mais je trouve que c'est pas c0n.
Alors que si le CAC 40 passe de 4000 et 5000, c'est super bien pour l'économie réelle. D'ailleurs, maintenant qu'il est à 5500, il n'y a plus de problème :mrgreen: :lol:
Si on est keynésien, le problème c'est l'épargne au sens large. Enfin bon...
Peut être aussi que Macron fait du sophisme et certains gobent. Qui sait...
Pour information, l'immobilier c'est plein d'emplois et une part du PIB non négligeable et ca rapporte en net un pognon de digne à l'état.
Ce n'est pas juste un truc fictif qu'on survalorise.
Les dispositifs successifs de défiscalisation se sont au fil des années transformés en des subventions au secteur immobilier. Le Pinel est de plus assorti d'un plafonnement assez sévère des loyers qui le rend assez ininteressant pour l'investisseur.

Si l'investissement locatif neuf cale, les promoteurs souffriront. Ils géleront des programmes, réduiront la voilure et les choses iront assez vite mal si l'état ne fait pas quelque chose pour en relancer l'attractivité. Le plus probable est que le gouvernement suivant reinstaurera un dispositif de défiscalisation immobilière.

LépreuxSocial
Messages : 6
Enregistré le : 10 juin 2019, 13:40

Re: La fin des petits bailleurs privés

#49 Message par LépreuxSocial » 11 juin 2019, 15:22

ddv a écrit :
16 avr. 2019, 17:40
pimono a écrit :
16 avr. 2019, 16:23
ProfGrincheux a écrit :
15 avr. 2019, 18:35
Je ne vois pas en quoi payer son loyer est différent de payer ses courses au supermarché ou payer tout autre bien de consommation courante

Quand tu fais tes courses, tu repars avec des articles.
Quand tu loues, tu repars avec un coup de pied au cul et les poches vides à la fin du bail.

On est arrivé à un stade de monopolisation très mauvais pour l'intérêt général.La location ça devrait être très bas et accessible, or la situation de pénurie fait qu'il est aujourd'hui sauf rare cas, plus couteux de louer que de payer le remboursement mensuel du crédit d'un même bien.C'est ça le problème.
Les locataires sont victimes du marché, et les bailleurs eux, ne font que profiter du système, en l'empirant car ils surenchérissent les prix à l'achat.
C'est complètement idiot. En suivant ta "logique", il faudrait aussi interdire les hôtels, les chambres d'hôtes, les campings, etc.
Complètement hors sujet: là vous parlez de l'hôtelier où l'on ne loge pas par besoin fondamental mais par loisir, au pire c'est une solution temporaire lors d'une mutation, où quand l'on veut se rendre mobile géographiquement de façon rapide.

Rien à voir avec le long cours qui permet bien trop d'excès par des pressions psychologiques, car la pression financière sur les locataires de la part des bailleurs est psychologique. La peur de se retrouver dehors est un bon levier que les bailleurs utilisent, on le sait tous.

LépreuxSocial
Messages : 6
Enregistré le : 10 juin 2019, 13:40

Re: La fin des petits bailleurs privés

#50 Message par LépreuxSocial » 11 juin 2019, 15:43

miguel a écrit :
04 avr. 2019, 21:58
Bien c'est acté les petits proprio bailleurs disparaissent petit a petit. Il ne reste plus que les détenteurs de location defisc et petits margoulins.
Duflot restera la ministre qui aura lancé cette lame de fond. Maintenant on parle d'interdire la location des passoires thermiques, le bailleur est responsable des nuisibles y compris les punaises de lit etc...
Alors forumeurs quels sont vos avis ?
Moi je vous livre le mien;
Une partie des locataires solvables vont pouvoir devenir locavie de la banque avec des taux 1%
Le restant devra se contenter dune tente quechua ou dormir dans une voiture ou cabane.
Les plus chanceux un HLM.
Je ne crois pas a un retour des institutionels.
Dans 20 peut être, de nouvelles mesures annuleront ces lois qui auront détruit une offre locative.
Le 1€ isolation c'est selon les conditions de ressources de vos locataires, en fait vous avez carrément intérêt à loger des lépreux sociaux comme moué pour en bénéficier ! je crois que ça ne manque pas... (et on dira que Macron hait les pauvres hahaha) "il faut respecter les critères de ressources si vous êtes propriétaire occupant, si vous êtes propriétaire bailleur, ce sont les revenus des locataires qui seront pris en compte" in https://www.adil36.org/actualites/info/ ... -euro-2018 .

Et concernant les punaises de lit, joli fake news bravo :mrgreen: : en réalité les dépenses sont partagées, ce qui me semble logique, puisque les torts le sont aussi "Le propriétaire doit payer l’éradication des nuisibles, mais les produits utilisés par l’entreprise sont à la charge du locataire. Le bailleur peut vous soumettre une demande de remboursement. Pour faire simple : le locataire paye les produits et le propriétaire, la main d’œuvre." in https://www.experts-environnement.fr/pu ... re-france/

Répondre